Bring Me to Life
Bienvenue à Green Hill

Rejoins-nous le plus vite que possible, soit en créant un nouveau personnage, soit en prenant l'un des postes pré-définis disponibles, sans oublier de consulter avant tout le règlement & le contexte

N'attends plus une seconde =)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {fini} The Ghost of You |ft. Devan

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mar 11 Mai - 2:37

The Ghost of You

ft. Devan & Lyraa


    Voila maintenant trois jours que j’étais arrivée à Green Hill et déjà plein de souvenirs me submergeaient. Ce matin je me séparais de Steven qui devait rejoindre le reste de l’équipe pour avoir une visite guidée de la ville. Moi je n’en avais pas besoin, non seulement c’était ma ville de naissance et en plus j’avais moi-même insisté pour que le tournage se déroule en ville. Pourquoi ? Geste inconscient, je n’avais plus que Mélinda en ville, du moins niveau famille, mais j’avais appris qu’elle était morte d’une crise cardiaque. Ma mère avait déménagé et habitait très loin maintenant, papa lui était toujours à Newport et il ne reviendrait certainement plus jamais à Green Hill. Pas maintenant que je suis majeure et célèbre, il estimait que je n’avais pas besoin de lui. Ce qui était vrai à moitié seulement, j’aurais toujours plus ou moins besoin de mon père. Ma mère elle reviendrait certainement pour l’enterrement, mais elle m’a demandé de m’occuper de sa part d’héritage. J’avais rendez vous avec le notaire dans quelques jours, le temps que la famille proche ou éloignée soit réunie.

    Je me levais du lit il était déjà onze heures passées, Steven était parti il y a bien longtemps et pourtant je sentait toujours l’odeur de son parfum teinter les draps à côté de moi. Je me levais du lit emportant avec moi le drap pour cacher ma nudité évidente même si personne ne pouvait me voir. Je pris une bonne douche bien chaude et sortit enveloppée dans un bon peignoir de la salle de bain. J’entrepris de farfouiller dans mon armoire pour parvenir à trouver de quoi m’habiller aujourd’hui. Après moult hésitations je finis par opter pour une robe bustier noir sans bretelles. Avec la chaleur qu’il faisait, seules les robes étaient quelque chose qui ne me collaient pas trop à la peau. Je passais également des petits escarpins noirs et je me regardais dans un miroir. Et voila le résultat je me brossais légèrement les cheveux puis appliquais un petit peu de maquillage. Pas trop mais assez pour qu’on le remarque. Je pris un petit sac et décidais d’aller me dégourdir les jambes. Je ne pris pas la voiture, non je voulais marcher un peu, à LA je me déplaçais toujours en voiture si bien que j’en avais oublié le plaisir que me procurait la marche à pied. Je flânais dans Green Hill, tout était tellement changé et à la fois chargé de souvenirs. Je passais devant Melly’s Amadora, le restau de feu ma tante. Puis la nouvelle mairie, la caserne de pompier et le palais de justice. Inconsciemment mes pas me menèrent au lycée. Ou devrais je dire, à l’ancien lycée. Au centre de la ville. Marcus Jenkins avait tout rasé pour faire un nouveau lycée, le Jenkins High. *Pas mal les ambitions de cet ancien souffre-douleur. Mais en même temps tu peux le comprendre, tu as été dans sa position, seulement ton corps t’en a fait sortir.* Le bruit de mes talon résonnaient sur le macadam. Les travaux étaient bien avancés le lycée serait bientôt ouvert, dans mois d’un mois. Je ne reconnaissais plus rien, la seule chose qui avait demeuré inchangée c’était le parking où je me trouvais. Je supposais que je ne pourrais pas entrer. Je m’adossais à un mur, et les souvenirs me revenaient peu à peu. Ce premier jour du lycée ou ma mère m’avait déposée et ou au départ personne ne m’avais reconnue. Notre rencontre dans le stade avec Devan quand j’ai enfin réussi à lui dire que je n’aimais pas la menthe. Le jour ou Devan et moi sommes arrivés ensemble main dans la main au lycée. Oui j’associais le lycée à Devan, à vrai dire j’associais toute ma scolarité à Devan. Même encore maintenant alors que je ne devrais plus. Je ne pouvais pas l’oublier, j’étais tellement persuadée qu’on était fait l’un pour l’autre. D’une main vacillante je dégageais une mèche de cheveux derrière mon oreille. *Qu’est ce que tu crois Lyraa, la vie réelle c’est pas comme dans Night & Day, arrête de vivre dans le virtuel* Je me relevais et fit quelques pas quand je vis au loin une silhouette que je ne pouvais pas oublier. Je ne pourrais jamais l’oublier. Devan. Est-ce que je rêvais est ce que j’étais encore plongée dans mes souvenirs ? Cette silhouette s’approchait de plus en plus et à chaque pas je reconnaissait un peu plus les traits de cet être cher. C’était bien lui, je ne rêvais pas. Je restais bouchée bée à le regarder, sans dire un mot, je le croyais parti à l’autre bout du monde pour défendre notre pays et voila que de nulle part il surgissait à nouveau dans ma vie. Puis je m’approchais de lui et posais ma main sur sa joue, j’avais besoin de sentir s’il était réel. Si ça n’étais pas un mirage. Mais je sentit en effet bien sa peau sous ma paume, je le regardais les yeux pleins d’étoiles et la seule chose que je parviens à dire fut

    « Devan ? »


_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary


Dernière édition par Lyraa E. Jones le Sam 1 Jan - 17:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mar 11 Mai - 10:51

    Il était un temps magnifique. En se levant Devan se douchait. Ca faisait trois jours qu’il était à Green Hill et qu’il avait déménagés avec Mélissa et il faut dire que tout ce passait bien. Finalement il n’y avait pas de raison d’avoir peur de se mettre en ménage avec quelqu’un. Ca avait été même ridicule de sa part d’attendre aussi longtemps. Méli partait faire les cours alors que Devan sortait de la douche. Un court instant ses pensées irent vers Ruby. Il se demandant comment elle s’en sortait. Est-ce qu’elle allait bien ? Ou est-ce qu’on l’avait finalement attrapé ? Il espérait qu’elle donnerait de ses nouvelles un de ces jours. Vêtu d’un short beige et un T-shirt blanc, il décidait d’aller voir ce nouveau lycée. Méli lui avait dit que Jenkins l’avait complètement rasé. Il fallait être vraiment con de raser ce lycée. Tant de souvenirs. Mais il fallait déjà être bête d’éluer Marcus comme maire. Pauvre petite ville de Green Hill. Prenant sa jeep, il roulait jusqu’au lycée. Il restait longtemps dans sa voiture, à regarder ce nouveau lycée. Toute trace de l’ancien était disparut. Même les arbres avaient été remplacés par une nouvelle sorte. Foutu Jenkins. Tout à coup, il remarquait une silhouette. Lyraa. Pas besoin d’être tout près d’elle pour la reconnaître. Son cœur fit un bond mais ses jambes refusaient de bouger. Aller la voir ? Est-ce que ce n’était pas pour cela qu’il était revenu ? Qu’il avait décidé de s’installer à Green Hill ? Parce qu’il avait entendu qu’elle allait y être, le temps d’un tournage ? Sa main glissait sur la portière, il avait envie de lui parler, mais comment est-ce qu’il devait se comporter avec elle ? La dernière fois qu’il l’avait vu, ca avait été le jour, ou elle partait de Green Hill. Impossible d’oublier ce moment, ca avait été comme ci on lui arrachait son cœur. Finalement il trouvait le courage de sortir de sa voiture et de marcher en direction de Lyraa. Il s’arrêtait à quelques mètres d’elle, mais elle se rapprochait bien vite, effaçant la distance qu’il avait installée entre eux. Un sourire affichait sur les lèvres de Devan, lorsqu’elle mettait sa main sur son visage tout en disant son nom. Doucement il mit sa main sur la sienne.

    -Salut Lyraa.

    Il la regardait, elle était toujours aussi magnifique que dans ses souvenirs. Le temps n’avait fait que la rendre encore plus belle à ses yeux. Il était heureux de la revoir, même si il eut un petit pincement dans son cœur, lorsqu’il pensait à son Steven et à Mélissa. Car il ne lui avait plus parlé, mais il avait suivit sa carrière avec intérêt et avait ressenti de la jalousie lorsqu’il l’avait vu avec Steven. Mais tant qu’elle était heureuse, ce n’était que ca qui comptait. Au même instant ou il avait su qu’elle sortait avec cet acteur, il avait fini par accepter de sortir avec Mélissa. Sortant un bonbon à la menthe, il finit par s’asseoir sur une des marches du lycée.

    -Je ne vais pas t’en proposer une, car j’ai trop peur de me faire rejeter.

    Il lui sourit. Effectivement il n’avait pas oublié le jour, ou elle avait refusé un de ces bonbons, disant qu’elle n’aimait pas la menthe. Il avait été tellement surprit qu’on lui refuse quoi ce soit, qu’il était parti, prenant ses jambes à son cou. Son regard allait vers la silhouette de Lyraa et il ne put s’empêcher d’en faire une remarque.

    -Le temps n’a fait que de te rendre plus belle.

    Il mit le bonbon en bouche, avant de détourner son regard d’elle et de poser ses yeux sur le nouveau lycée. Il avait tellement envie de la serrer contre lui, la prendre dans ses bras, lui caresser ses cheveux, sentir son parfum. Et puis les lèvres de Lyraa était venues une vrai tentation que pour l’instant il se refusait d’y ceder.

    -Jenkins a fait un beau ménage… Je me demande sincèrement qui peut élire un telle homme comme maire.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mar 11 Mai - 16:03

    Ce n’était pas possible je devais rêver, c’était vraiment lui en face de moi, Devan, ce même Devan que je n’avais pas vu depuis sept ans. Oui on dirait bien. Rien qu’en le voyant j’avais déjà envie de courir vers lui et de me jeter à son cou comme si on ne s’était pas vu depuis la veille, comme si ces sept années n’étaient jamais arrivées et que ce nouvel environnement, ce nouveau lycée n’était qu’un rêve. C’est bien ce que je pensais, c’était un rêve. Mais toute évidence de ce rêve disparaissait quand ma main entra en contact avec la peau de sa joue. Il n’avait pas beaucoup changé, enfin si, mais pour moi il n’avait pas changé, il avait toujours ces yeux si tendre, cette peau si douce … Quand il posa sa main sur la mienne je sentit un frisson me parcourir et commençais à avoir la chair de poule. Par un si beau temps d’été.

    « Salut Devan » dis-je simplement fuyant quelques secondes son regard. « Ca va ? Qu'est ce que ... qu'est ce que tu fais là » demandais-je. Je prenais des risques, est ce que je voulais savoir ? Est-ce que je voulais faire face à la réalité ? A sa réalité ? Je ne pouvais pas attendre de lui qu’il n’ait rien vécu depuis sept années, alors que moi j’en avais vécu des choses. Je repris ma main et reposa mon regard sur lui. Il avait toujours été bien bâti, mais il n’y avait aucun doute que l’entraînement intensif de l’armée avait beaucoup joué. Je regardais un instant le nouveau lycée. Ca me faisait bizarre de me retrouver là en sa compagnie, après tout ce qui s’était passé pour nous ici. Je souris en le voyant sortir ses bonbons à la menthe. Non je n’aimais toujours pas la menthe, c’était plutôt le propriétaire de ces bonbons que j’aimais.

    « Toujours avec tes fameux bonbons à la menthe » dis je en souriant « Tu sais bien que je ne peux pas te rejeter. » je souris largement puis désigna du doigt les bonbons j’ajoutais « Les bonbons par contre ! »

    C’était plutôt faux quand on y repense, il fut un temps où je le rejetais, en effet, mais besoin de vengeance, envie de jeu, envie d’ajouter du piment et de voir si pour lui je n’étais pas qu’une autre de ses conquêtes. « Je vois que tu t’en sers toujours pour draguer » je souris puis leva la tête vers le soleil fermant les yeux et laissant les rayons caresser doucement mon visage. Je ne le regardais pas quand il me fit un compliment, je ne rougis pas mais le compliment m’atteint droit au cœur. « Hé bien, je ne pouvais pas rester le petit canard que j’étais au collège toute la vie » dis-je d’un ton rempli d’ironie.

    Ce fut à son tour de détourner le regard et de contempler ce que certains pouvaient qualifier de « l’ampleur des dégâts » et je me surpris à retomber en adolescence, quand je restais en extase devant lui et tentant d’imaginer ce que ça serait d’être dans ses bras. Seulement maintenant je savais ce que c’était, et je regrettait un peu plus chaque jour de l’avoir laissé passer. Ces épaules où ma tête adorerait se reposer. *Enfin Lyraa, arrête un peu ! Le passé est le passé, tu crois vraiment qu’il est toujours sur le marché, t’as pas saisi ta chance, « deal with it ! »* A aucun moment je pensais à Steven, pourtant je devrais le faire, si nous étions surpris, par des gens malintentionnés ils pourraient nous prêter des mauvaises intentions et Steven serais pris pour le dindon de la farce. Mais aucun paparazzi ne connaissait Devan ni notre lien passé. Alors aucun risque.

    Je ne savais plus que faire de mes mains, je les croisait et les décroisait les passait dans mes cheveux, mais non j’étais mal à l’aise et j’étais sûre qu’il le sentait.

    « Oui c’est certain. Pour du changement, ça en fait. » Je le regardais à nouveau « Tu sais j’aurais très bien pu être un homme pareil... Enfin une femme... » je souris, mes paroles étaient confuses « J’ai juste eu un peu plus de chance que lui » je regardais à nouveau le lycée. « Mais en effet je me demande comment il a fait pour être élu. » Je souris, l’air était parfumé légèrement par l’odeur du bonbon à la menthe que Devan avait en bouche.


_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mar 11 Mai - 16:36

    Plus jolie que des ses souvenirs. Il la contemplait, mais finit par vite baiser les yeux. Mieux fallait directement oublier les idées qui lui passait par la tête. Suite à la question de Lyraa, il finit néanmoins par lever son regard vers elle. Qu’est-ce qu’il faisait ici. Il hochait simplement les épaules. Première réaction fut de lui dire que méli lui avait parlé du nouveau lycée, mais les mots qui sortaient de sa bouche détournait la vérité juste un tout petit peu.

    -On m’a dit que ce fou avait fait rasé tout le lycée et fait construire un autre en utilisant son nom. J’avais du mal à y croire… Mais maintenant j’y crois. Toi ?

    Effectivement il avait trouvé l’idée ridicule qu’on rase le lycée pour construire un autre. Ca sert à quoi ? Surtout qu’on ne pouvait pas dire que l’ancien lycée était une ruine. La remarque sur les bonbons lui fit sourire. Mais suite à son observation, il se relevait et s’approchait d’elle.

    -Tu te trompes Lyraa. Il y a certaines choses qui sont sacré dans mes yeux et que je n’utiliserais plus jamais comme manière de draguer.

    Après elle, il n’avait plus utilisé le paquet de bonbons pour draguer les filles. Il en avait toujours sur lui, pour se souvenir d’une certaine personne, pas pour draguer. Son regard allait vers le bâtiment. Gâchis complet de l’argent que les gens payaient chaque année à l’état. Voila ce qu’il en pensait. Lyraa se mit à parler de Jenkins et Devan ne pouvait s’empêcher d’étouffer un rire avant de la regarder. Il n’aimait pas Marcus et cela ne risquait pas de changer.

    -Tu te trompes pour la deuxième fois, ma belle. Tu ne serais jamais devenue quelqu’un d’aussi amère qui ne pense qu’à détruire la ville ou il est née. Ce n’est pas une haine vers l’époque du lycée et envers ceux qui l’ont enmerdés qu’il ressent. C’est plus qu’une simple haine. Il est en guerre contre Green Hill et semble tout changer. Les quartiers, les magasins, le paysage. Tout est entrain d’y passer. Toi tu n’aurais jamais fait ca. Ta haine aurait touché les gens, mais une ville entière.

    Que Marcus allait trop loin pour Devan était claire. L’haine qu’il semblait porter à Green Hill et à ses habitants semblait être si terrible, qu’il voulait tout y changer. Pourtant il était né dans cette ville, y vivait depuis toujours. Non, ca surpassait la compréhension de Devan. Son regard s’attardait un court instant sur le regard de Lyraa. Bon sang, qu’est-ce qu’elle était belle. Il l’aimait toujours, il le savait. Mais la vie change, les personnes changent et les relations changent également. De plus il n’avait pas oublié qu’elle était en couple avec cet acteur. Ainsi il finit par détacher son regard de Lyraa. Finalement ce n’était peut-être pas une bonne idée d’être venu s’installer à Green Hill.

    -Alors.. tu as réussit ta vie, à ce que j’ai pu voir. Une belle carrière….

    il se rendait compte qu’il ne savait plus quoi dire. Il n’avait aucune idée de quoi il pouvait bien parler avec elle. Il était mal à l’aise et elle l’était depuis la tantôt déjà. Il l’avait vu à sa façon de ne pas savoir ce qu’elle devait faire avec ses mains. Ca avait toujours été une manie chez Lyraa. Peut-être qu’il devait tout simplement partir ? Rentrer chez lui ? Oui, ca serait la meilleure chose à faire. Mais là se trouvait le grand problème. Devan ne savait pas se comporter comme il le devait. Il devait toujours prendre des risques inutiles. Que ce soit dans la vie ou encore dans les sentiments ou dans le travail. Regardant le bâtiment, il finit par afficher un petit sourire.

    -Tu viens ? J’ai envie de visiter un peu ce nouveau lycée.

    A vrai dire, ce n’était pas le lycée qui l’intéressait. Il voulait premièrement narguer notre cher maire, qui risquait d’être furieux si il apprenait que Devan était rentré dans son bâtiment avant l’ouverture officielle. Et deuxièmement ca l’occupait et ca l’empêchait de prendre sa voiture et de retourner chez lui. Tournant la tête vers Lyraa.

    -Ne me dis pas que la vie de star t’empeche de braver les interdits ? De plus le maire est notre bon vieux copain.. Je suis sure qu’il ne dirait rien.

    Ironie bien sure. Car tout les deux savaient que Marcus risquait de peter plus qu’un simple câble si il l’apprenait. Mais Devan n’avait pas perdu ce côté ‘méchant’ qu’il avait eu pendant toute sa scolarité. Et de plus voyant tout les changements qu’il avait fait faire à Green Hill, il ne pouvait qu’avoir encore plus l’envie de le mettre en colère. Pas très intelligent, vu que c’est le maire. Mais c’était tellement rare que Devan était en ville. La plupart du temps il se retrouvait à la base et le pouvoir du maire n’allait pas jusque là.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mar 11 Mai - 17:12


    Je souris en constatant son regard insistant sur moi, mais je ne pouvais rien en dire, car je devais moi également poser le même genre de regard sur lui. Il était Devan et resterait toujours Devan pour moi. Mon amour d’enfance, je pense pas que l’on puisse ne donner son cœur qu’à une seule personne, mais depuis lui je n’avais trouvé personne qui ne tienne la comparaison. Et puis il faut dire que j’ai été accaparée par le boulot, même si j’avais passé des soirées agréables avec des jeunes premiers et que je m’amusais à me présenter à chaque première avec un homme différent, j’étais maintenant sensée « être à Steven ». Je m’en voulais tellement de ne pas lui rendre ce qu’il me donnait. Oui nous faisions tout comme un couple, des sorties, des restaus, nous passions nos nuits ensemble. Mais il n’y avait qu’une petite partie de moi qui était avec lui. Et il le savait très bien. Est-ce que ça lui suffisait, j’en savais rien, je ne voulais pas le compromettre. Et puis si on découvrait que c’était une supercherie, peut être que notre côte de popularité baisserait.

    Je hochais de la tête « Oui moi aussi, il fallait que je vois ça de mes yeux » je haussais les épaules « De toutes manières qu’est ce que l’on peut y faire. »

    Idée bizarre mais en même temps je comprenais que Marcus veuille se venger, mais pourquoi des futures générations ? Elles ne lui avaient rien fait et l’avaient même élu. J’étais pour le changement, mais le lycée c’était quelque chose, le lycée pour moi symbolisait mon renouveau, mon passage tardif du bon côté des choses et de la vie. Je me mis à rougir quand il parlais des bonbons et de l’aspect sacrés qu’ils avaient. Je souris tout de même. C’étais assez étrange que ce qui symbolise notre relation *symbolisait !!* soit quelque chose que je n’aime pas. Mais ça impliquait tellement de chose. Je le regardais, mon dieu que j’avais envie de me cacher au creux de ses bras, de poser mes lèvres sur son cou et sentir le doux parfum de la menthe dans son haleine. Je laissais échapper un « Hmmm » évasif, mais je le croyais. « De toutes manières tu n’as pas besoin de bonbons à la menthe pour avoir les filles à tes pieds ! » Ca c’était certain, j’imaginais que certaines des filles sous ses ordres avaient du chavirer en le voyant. Et penser à ça me fit inconsciemment serrer légèrement le poing gauche. *tu n’es pas sa propriétaire, il a une vie sans toi, tout comme toi de ton côté !*

    « Je sais pas la haine peut pousser bien loin. Mais en effet ça ne me ressemblerait pas de m’en prendre à cette ville … cette ville que j’aime. » je souris, comment Marcus avait pu en arriver là ? « Je ne sais même pas si je pourrais m’en prendre aux gens. Je crois que je pardonne trop vite » et je parlais d’expérience, je lui avais pardonné son indifférence jusqu’au lycée, j’avais pardonné à mes parents d’avoir brisé mes rêves de prince charmant en se séparant avec bruits et fracas, a mon père d’avoir trompé ma mère et à ma mère d’avoir quitté Green Hill. « Enfin on ne me changera pas » dis-je d’une voix résignée, non au bout de vingt-six ans, on ne me changerait en effet pas ce sitôt.
    Puis il commença a parler de ma carrière et je devins rouge pivoine. Autant quand j’avais rencontré Bryan j’avais rougit que légèrement mais face à lui j’avais déjà du mal à me contrôler, mais également ma « carrière » avait mis faim à notre relation.

    « Oui, si on veut » soufflais-je fuyant ses yeux et asse gênée. « J’ai surtout eu de la chance »

    Nous étions l’un face à l’autre comme deux adolescents qui se sentent bête et discutent de la pluie et du beau temps, je ne savais plus quoi dire. Et je savais que lui aussi.

    « Et toi dans l’armée ? Ca c’est passé comment ? » plein de fois je l’avais imaginé se battant pour nous, je ne savais même pas ce qu’il était devenu il n’avait pas donné d’adresse, je n’avais plus de moyen de le joindre. « Tu es toujours dans l’armée ? » demandais-je. Mais en même temps pourquoi aurait il arrêté ?

    Puis il finit par sourire je me demandais pourquoi et la réponse arriva sous la forme d’une question. Il voulait aller visiter ce nouveau lycée. Un sourire diabolique se dessina également sur mes lèvres. C’était ma foi une très bonne idée.

    « Hé bien pourquoi pas. J’en ai rien à faire de ma vie de star, je suis libre de mes mouvements et puis qu’il soit d’accord ou pas, je me fiche bien de ce que ce bon Marcus pense. Il est occupé avec l’équipe de la série en ce moment et je ne pense pas qu’il y ait de caméra. »

    Je le regardais d’un air malicieux puis entortillais mes cheveux afin qu’il restent en place dans mon dos. Je m’avançais de trois pas puis me retournais vers lui et lui tendit ma main.

    « On y va ? »


_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mar 11 Mai - 17:43

    C’est sure qu’on ne pouvait rien y changer. C’était la vie. Les choses changent et mieux fallait s’adapter aux circonstances et apprendre à vivre avec. C’était un peu la même chose pour tout ce qui se passait autour de nous. Devan regardait Lyraa avec un sourire amusé sur les lèvres, lorsqu’il lui disait qu’il avait surement plein de filles à ses pieds. Il n’allait pas mentir. C’était une des rares choses qui n’avait pas changé depuis le lycée. Et a vrai dire, il semble même qu’il attire encore plus l’attention des femmes lorsqu’il se promène en uniforme. Il ne comprendrait jamais pourquoi les femmes adorent les hommes en uniforme, mais il n’allait pas s’en plaindre. Toujours un petit sur les lèvres de Devan, il prit la parole.

    -Faut dire qu’un uniforme attire plus de filles que le faisaient les bonbons à la menthe. Mais de ce coté, je ne pense pas que tu ai à te plaindre, petit starlette.

    Il disait cela sur un ton légèrement amusé. A vrai dire, il n’en voulait pas aux autres de tomber amoureux de Lyraa, ni de sortir avec elle. Tant qu’elle était heureuse. C’était ca le plus important. Bien sure, il s’était longtemps demandé si leur couple aurait su tenir si chacun n’était pas partie pour faire carrière. Mais finalement il avait abandonné l’idée d’avoir une réponse sur cette question. On ne peut pas changer le passé. C’était quelque chose que le maire ne semblait pas comprendre. En parlant de sa carrière, le sourire de Devan s’élargit lorsqu’il voyait Lyraa qui commençait à ressembler à une tomate prêt à être cueillit.

    -La chance n’y a rien à avoir. Et tu le sais. Tu t’es donné à fond et tu commences enfin à cueillir les fruits de tous tes efforts.

    Est-ce que c’était par curiosité ou par politesse qu’elle lui demandait comment ca s’était passé dans l’armée ? Peut-être les deux. Metant ses mains dans ses poches, il la regardait.

    -Pas facile au début, mais j’ai apprit à m’adapter au rythme. Et oui, j’y suis toujours. Moi et Me… moi et mes hommes ont vient de retourner d’une mission en Afrique et on a quelques semaines des repos. J’ai obtenu le grade de capitaine.

    Il avait presque faillit prononcer le nom de Mélissa. Ca n’aurait pourtant pas pu faire du mal, car après tout chacun sa vie, non ? Oui, bien sure, mais il ne voulait pas blesser Lyraa. Car si elle avait encore une partie de sentiments que lui il ressentait vis-à-vis d’elle, ca la ferait souffrir de s’imaginer Devan et Mélissa ensemble, vivant dans un petit appartement comme un couple ordinaire. Non il ne voulait pas la faire souffrir. Du moins pas prendre le risque qu’elle souffre à cause de lui. Il n’était même pas sure qu’elle ressente encore quelque chose pour lui. Mais si c’était le cas, il ne voulait pas la faire ressentir les sentiments qu’il avait ressenti en la voyant au bras de ce Steven. Ils s’avançaient vers le lycée comme deux adolescents prêt à faire quelque chose interdit. Bien sure la porte était fermé, mais en contournant le bâtiment, Devan remarqua que les ouvriers semblaient avoir laissés une fenêtre ouvert au premier étage. Il aidait Lyraa à monter, puis se hissait au bord de la fenêtre. Les voila rentrés.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mar 11 Mai - 18:43


    Bien sûr il avait plein de filles à ses pieds, il ne serait plus Devan sinon. Mon sourire s’élargit quand il parlait des hommes en uniformes et de leur succès auprès de la gente féminine. En effet c’est un peu plus attractif que des bonbons à la menthe *même beaucoup plus !* je rigolais doucement

    « Oui les uniformes c’est un vrai aimant. Et je parle en connaissance de cause. Je sais pas pourquoi, ça attire les filles, peut être que ça fait penser à des costumes à des jeux de rôles ou autre… » Quand j’y réfléchissait je ne savais pas vraiment pourquoi ça m’attirait mais les uniformes étaient en effet quelque chose qui me plaisait. Je n’avais pas à me plaindre en effet. « Oh oui, enfin rien de bien sérieux » dis-je un sourire aux lèvres. « Je ne sais jamais si un garçon s’intéresse à moi pour ma célébrité ou pour celle que je suis réellement, certains m’appellent même Meryl … » je pris une moue boudeuse, c’était une chose que je n’aimais pas, je n’étais pas Meryl Thompson étudiante en linguistique, mais Lyraa Eglantine Jones. Actrice. Je rougis, mes histoires de célébrités devaient l’ennuyer. Il me fit des compliments et déjà je n’aimais pas les compliments et venant de lui c’était encore plus gênant. Je me transformais donc en un vraie pivoine, rouge vif. Mais au lieu d’arrêter il me complimentait encore. Me disant que ça n’était pas une question de chance mais de travail. Et de persévérance.Ca l’avait été. J’avais bossé pour en arriver là je le savais mais je n’aurais jamais eu la chance d’entrer dans cette école sans le nom de ma tante. « Oui ça en a demandé des sacrifices … » je détournais les yeux, je savais de quoi je parlais, je savais qu’il le savait, tous les jours je me demandais si les choses auraient été différentes si je n’étais pas partie si on aurait pu tenir. Si même si j’étais partie on aurait pu tenir, que des questions dans ce genre me trottaient dans la tête. Je m’étais séparée également de celui avec qui j’étais ensuite à cette école il ne supportait pas que j’ai plus de propositions que lui. Au final j’étais seule.
    Puis curieuse de savoir ce que lui avait fait, si j’avais imaginé ce qui s’était réellement passé. Si j’avais eu raison d’avoir peur pour lui, de trembler quand j’entendais des nouvelles des pays où étaient nos soldats. Il avait eu du mal à s’adapter mais y avait réussi. Il avait pris du galon et avait quelques semaines de repos à Green Hill.

    « Je vois que toi aussi tu as fait du chemin ! » je souris, j’étais contente pour lui, il avait l’air épanoui « Tu t’es installé à l’hôtel je suppose comme tu ne restes pas longtemps ? » je redescendais un peu ma robe qui avait tendance à remonter quand je marchais.

    Nous nous avancions vers le lycée à pas de loup et pour sur nous étions mal intentionnés. Nous cherchions quelque moyen d’entrer dans l’enceinte du lycée et nous le trouvions rapidement, une fenêtre laissée ouverte. Hasard ou pour nous tenter ? Bonne question ! Il me fit la courte échelle après que j’ai retiré mes escarpins, j’allais tout de même pas lui faire mal et puis ils n’étaient pas exactement pratiques. Une fois en haut il me rejoignit habilement.

    « Fiou, je pensais pas qu’on devrais faire des cascades » dis-je ironiquement « Je devais demander une doublure pour ça » fis-je en guise d’auto dérision. J’attendais qu’il soit complètement dans le bâtiment pour me retourner vers lui. Nous étions apparemment dans une salle de classe. Il y avait un grand tableau. Et plusieurs tables en rang d’oignon. Les peintures n’étaient pas faites et les ampoules étaient nues. Je souris et allais m’asseoir sur une des tables afin de remettre mes chaussures.

    « Hé bien ... moi et mon splendide sens de la déduction supposons que l’on est dans une salle de classe. » je regardais autour de moi et ne voyait pas réellement en quoi ça avait changé, et je me gardais pas de le dire « Mais ça ressemble à celles d’il y a sept ans… »

    Je me levais et allais ouvrir la porte. Peut être un peu trop vivement car la poignée me resta dans les mains. Je me retournais vers lui et prit un air gênée « Heu … je crois que j’ai encore fait une bêtise » oui j’étais une miss casse tout … et vous connaissez le dicton ; chassez le naturel il revient au galop.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mar 11 Mai - 19:27

    Le jeune homme ne pouvait s’empêchait de rire en voyant la mine boudeuse de Lyraa. Elle lui faisait penser à un enfant de cinq ans qui ne recevait pas le cadeau souhaité par le père noël. Elle était adorable, chassant pour la centième fois ses idées sur Lyraa de sa tête, il s’avançait vers le lycée. Il comprenait que certains personnes la prenaient vraiment pour le personnage de la série, c’était pas toujours facile de se dire que ce qu’on voit, n’est pas nécessairement la vérité.

    -Il n’y a pas que des bons côtés à la célébrité. Mais au moins Steven n’est pas amoureux de ton personnage, mais de l’actrice qui se trouve derrière.

    Simple déduction. Se mordant la lèvre intérieure, il se maudissait d’avoir sorti le prénom de ce mec. Si il y avait bien une chose dont il n’avait pas envie de parler c’était sa relation avec l’acteur ! Et puis, il ne voulait pas sembler être jaloux, même si au fond il l’était. Mais trop tard, sa langue avait été plus vite que son cerveau et il n’osait plus la regarder. Ce ne fut que lorsqu’elle lui demandait si il logeait à l’hôtel, qu’il jeta un bref regard dans sa direction.

    -Non, je me suis finalement dit qu’il était temps d’avoir mon chez moi. J’ai acheté un petit appartement sur Almond Lane. Et toi ? On te paye une suite à l’Hilton je présume.

    Puis fit l’escalade. Enfin on ne pouvait pas vraiment appeler ca un effort énorme. Quoi que… Pour Lyraa cela semblait bien l’être. Devan avait prit trop l’habitude avec tout les entrainements qu’il a eu. Il aidait Lyraa, puis une fois dans la pièce, il sourit suite à sa remarque.

    -Avec moi, c’est pas de doublures, ma belle.

    Puis Devan se levait et examinait la classe… Ouias… Une classe de cours comme tout les autres. Lyraa avait raison en disant que cela ressemblait à celles d’il y a sept ans. Mais est-ce que toutes les classes ne se ressemblaient pas. Alors que Devan se tournait vers le tableau, il entendit un clique. Et lorsqu’il se retournait il voyait Lyraa avec le poignet de la porte dans ses mains.

    -Faut croire que notre maire n’a pas choisit du bon matériel ou alors des mauvais ouvriers.

    Devan s’était approché de la porte, essayait de l’ouvrir. Mais bien sure, c’était difficile sans le poignet. Il prit le poignet et essayait de le remettre à sa place, en espérant que ca allait les permettre à ouvrir la porte. Mais là encore, pas de chance. Il mit sa main dans sa nuque tout en réfléchissant. Finalement il se retournait vers Lyraa.

    -Je pense que tu viens de mettre terme à notre visite du lycée.

    Oh, Devan pouvait toujours casser la porte, mais ils risquaient d’avoir des problèmes avec la police, si jamais Maire Jenkins avait déjà installé des cameras de surveillance et qu’il les prennent pour des vandales. Chose qui risquait d’arriver, avec Lyraa qui tenait le poignet de la porte en main. Il finit par s’asseoir sur un des bureaux et regardait Lyraa. Puis avec un petit sourire sur les lèvres, il lui dit. .

    -J’aurais jamais cru que j’allais être bloqué avec toi dans un salle de classe. En tout cas, je me demande comment tu vas faire pour sortir d’ici. Déjà que pour monter, ce n’était pas trop ca…. Mais pour descendre… Quoi que… Tu pourrais peut-être utilisé ta robe comme parachute ! Exclamation

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mer 12 Mai - 0:01

robe parachute Exclamation


    Non je ne savais pas si je pourrais retrouver l’amour. Pourtant si je le voulais je pourrait, Steven était amoureux de moi, je n’avais qu’a répondre positivement à cet amour, mais je n’y parvenait pas ? Pourquoi ? Je ne pouvais pas dire que c’était de sa faute, ou même à cause de lui. Non mais il avait été le seul depuis toujours que j’ai aimé. Un amour qui remonte à si loin ne s’oublie pas comme ça. Je fut très étonnée qu’il parle de Steven d’ailleurs je le regardais avec de grands yeux la bouche peut être légèrement ouverte. Il disait que Steven m’aimait pour ce que j’étais, je n’en savait rien, je le pensais mais comment en être sûre ?

    « C’est certain. Ouais … Steven » dis je doucement « Il ferait mieux pas » dis je en regardant mes pieds, je me sentait plus que mal. Je n’avais pas envie de parler de Steven avec lui et en même temps j’avais envie de mettre les choses à plat, lui dire que je n’étais en couple avec Steven que pour le buzz que je ne l’aimais pas qu’il n’était qu’un ami, mais est ce que j’avais le droit de faire ça. Qu’est ce qui me disait qu’il n’était pas passé à quelqu’un d’autre. Et je n’avais pas envie de me retrouver dans la situation que j’avais vécu au collège, espérer dans le vide. Pour rien. « Enfin … » dis-je, s’il m’en demandais plus je le lui dirait, je ne pouvait pas lui mentir, mais j’étais toujours partagée entre mon cœur et ma raison.

    Quand je lui demandais si il avait une chambre d’hôtel mais il me disait qu’il avait décidé d’avoir un chez lui enfin lui plaisait. Qu’il était temps. Je souris, il est vrai qu’avoir son chez soi était agréable.

    « Non je me suis acheté une maison sur Apple Lane il y a deux ans, avec mon premier salaire de Night & Day » je souris « Le reste de l’équipe est pour la plupart au Hilton oui. C’est Steven qui a la meilleure suite »

    On escalada le mur, ou du moins j’essayais de le faire parce que c’était pas vraiment une chose à laquelle j’avais été habituée. Mais j’y arrivais pourtant enfin avec son aide.

    « De toutes manières tu saurais très bien si c’est moi ou pas » dis je en souriant. Je laissais mes jambes battre l’air alors que j’étais assise sur cette table de classe. Puis alors qu’il examinait la pièce je me levais d’un coup et me dirigeais vers la porte, malheureusement elle me resta dans les mains. J’avais l’air fine moi avec cette poignée dans la main. Je le regardais et à nouveau j’étais rouge comme une pivoine. « Ah ben faut croire que je pourrais jouer le rôle de Hulk femme » je rigolais en entendant sa remarque sur le matériel « Oh oui vu l’état de la poignée » je l’observait de plus près, oh oui ça n’étais pas du tout en bon état. « A moins que son but est d’enfermer quelqu'un dans une salle de classe ! » je m’assis à nouveau sur une table et dit « C’est pas une blague qu’Eddie et toi lui avaient fait ? » Il essayait à son tour d’ouvrir la porte et disait que je devais avoir mis fin à notre escapade au lycée. Je pris un air boudeur à nouveau, j’aimais beaucoup accentuer mes mimique j’avais toujours été comme ça, c’était pas nouveau. « J’espère bien que non ! »

    Il s‘assit également en face de moi sur un des bureaux et me regardais d’un air bizarre. Et en entendant ses paroles, oui rester bloqué dans une salle de classe avec une fille était plutôt une situation de lycéens « On a en effet dépassé cette période » *même si, si tu t’écoutais tu lui sauterais dessus là maintenant* puis il se moquait de moi et de mes talents de grimpeuse. Oui je n’étais pas sportive, j’avais besoin de me dépenser, mais je n’étais pas du tout le genre sportif. « C’est une bonne question » Puis il blaguait encore sur ma robe, ça faisait longtemps qu’il ne s’était pas moqué de moi. Je regardais ma robe qui était assez moulante « Je ne vois pas ce qui ferait parachute, et même si je la retirait, il n’y aurait pas assez de tissu ! » je rigolais de bon cœur avec lui.
    Puis je regardais la porte à nouveau et une idée me traversa la tête. « Et si on démontait la porte ? » demandais-je. « Je veux dire, essayer de la sortir de ses gonds » Je me levais et me dirigeais vers la porte à nouveau essayant de la soulever. Mais autant dire qu’avec ma force de mouche …

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mer 12 Mai - 15:03

    Le jeune homme préférait ne pas parler du tout de ce Steven. D’ailleurs pourquoi est-ce qu’il avait prononcé ce nom ? Lyraa ne semblait pas vouloir parler de son amoureux et c’était tant mieux, même si cela construisait plusieurs questions dans la tête de Devan. Ils avançaient vers le bâtiment et le sujet changeait rapidement sur le lieu ou ils habitaient tout les deux. Ainsi Lyraa avait elle aussi acheté un lieu pour habiter ? Bien sure, dans un quartier beaucoup plus riche que celui de Devan. Il lui sourit, et bien qu’il n’eut aucune envie de relancer ce Steven sur le tapis, quelque chose dans la phrase de Lyraa l’avait interpellé. Steven avait la meilleure suite ? Quoi ils habitaient pas ensemble ? D’un regard interrogateur, Devan ne put s’empêcher de le lui demander.

    -Toi et Steven, vous n’habitez donc pas ensemble ?

    Arrivés dans la classe, Lyraa montrait qu’elle n’avait pas beaucoup changé. Toujours aussi maladroite, elle venait de casser la poignée de la porte, les enfermant dans la classe. Devan ne put s’empêcher de lever son regard vers le plafond, jouant celui qui est exaspéré du comportement de son amie. Etrange… amie…. Lyraa et lui n’avaient jamais étés des amis. Elle avait longtemps été du vent pour lui. Elle n’existait pas dans ses yeux. Puis plus tard, il avait été attiré par elle et ensuite ils étaient tombés amoureux, l’un de l’autre. Et maintenant ? A vrai dire il ne savait pas trop ou ils en étaient. Amis ? Connaissances ? Ca semblait pas tenir la route. Blaguant sur le fait qu’elle pourrait être la femme Hulk, Devan laissait échapper un petit rire tout en s’installant sur un des bureaux.

    -Oui, au moins ca te changera de ton rôle de Meryl. Et ca m’amusera beaucoup de te voir en vert.

    Suite à sa remarque sur la robe de Lyraa, ils riant tout les deux. C’est vrai que ca ne risquait pas vraiment l’aider à mieux atterrir, surtout pas avec sa maladresse éternelle. Alors que son rire finit par disparaître petit à petit, Lyraa sursautait. Une idée lui était venu en tête. Et alors qu’elle s’approchait de la porte, Devan croisait les bras, écoutant son explication. Elle voulait démonter la porte ?

    -Tu sais… on pourrait directement casser toute la salle de classe, si tu en as envie.

    Démonter la porte. Est-ce que ca allait vraiment marcher ? De plus avec quelle matériel est-ce qu’elle voulait faire ca ? Déjà qu’on n’arrivait pas à faire bouger la porte d’un centimètre pour l’ouvrir, Lyraa voulait la sortir de ses gonds. Pas mal comme idée, mais il n’y avait rien dans cette classe qui pouvait vraiment les aider.

    -Est-ce que Mademoiselle Mac Geyver a une idée comment on doit s’y prendre et surtout avec quoi ?

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mer 12 Mai - 15:49


    Je sentais la tension qui s’était installée dès que nous avions parlé de Steven. C’était normal mais pourtant un peu gênant quand même. Je ne savais pas quoi dire de plus, une partie de moi voulais qu’il sache que mon cœur n’était pas pris et une partie de moi ne le voulait pas, je ne voulais pas qu’il pense que je voulais le reconquérir, même si je savais au fond de moi-même que c’était précisément là mon problème. Je voulais bien évidemment le reconquérir. Je sentis à son regard fuyant qu’il n’était pas content que nous parlions de lui. Et je sentais une petite pointe de jalousie ce qui me fit chaud au cœur. Ainsi il était toujours jaloux. Il ne m’avait donc pas oublié. Est-ce qu’il ressentait la même chose que moi ? *Ne rêve pas Lyraa un bel homme comme lui n’est certainement plus célibataire* Je lui répondit et machinalement révélait que Steven avait la meilleure suite ce qui était le cas même s’il passait quelques nuits chez moi. La nuit dernière était la première nuit que nous avions passé ensemble depuis au moins une semaine. Mais bien évidemment personne ne le savait. Est-ce que Devan devait le savoir ? Moi qui pensais pouvoir repousser cette question encore un peu je fus mise devant un mur car il s’étonnait de savoir que nous ne vivions pas ensemble avec Steven. Je souris, je ne savais toujours pas quoi dire. La vérité ou un autre mensonge ? Non je ne pouvais pas lui mentir, mais c’était peut être mieux pour lui. Et égoïste de ma part de le lui dire. Mais est ce que je n’aimais pas être égoïste ? C’était tellement agréable de l’être. Je devins une nouvelle fois plutôt rouge mais pas autant qu’avant face aux compliments.

    « Hm … non » je regardais mes pieds et liait mes mains puis les déliais je réfléchissais toujours à ce que j’allais lui dire. « Je … nous … » je soupirais, comment le dire, je n’avais pas peur qu’il contacte les magasines people. J’avais peur qu’il pense que je lui dise ça pour me rapprocher de lui, même si maintenant qu’il se trouvait à mes côtés la seule chose que je voulais était me jeter dans ses bras et goûter à nouveau à ses lèvres que j’aimais tant. Je posais mon regard sur lui. Des oeil pleins de tristesse et surtout des yeux perdus. Je soupirais encore « Les choses ne sont pas si facile que dans les magasines » Qu’est ce que je faisais ? Je détournais mon regard et observa avec insistance un point à l’autre bout du lycée juste pour échapper à ses yeux interrogateurs.

    Une fois dans la classe mon charme de brise tout opéra une nouvelle fois puisque je réussit avec succès à nous enfermer dans cette classe. Mais je riais de bon cœur de ma maladresse, Arf non je ne changerais vraiment pas, je me demandais quand même comment je pouvais faire. Si vous saviez les dégâts que j’ai déjà pu faire sur le plateau. Je les comprend de ne plus me donner quoi qui soit qui casse. Ca les amusait beaucoup aussi, et j’étais la première à en rire. Je disais avec ironie que j’avais trouvé une reconversion possible, Hulk femme. Je souris à sa remarque et elle éveilla en moi une question, est ce qu’il regardait la série ? Même en pointillés ? J’imaginais qu’avec son boulot pour l’armée il n’avait pas le temps de rester scotché à la télévision.

    « C’est sur qu’entre une étudiante et une femme verte y’a pas photo » je souris quand il disait que ça l’amuserait de me voir en vert, à vrai dire ça devrait être marrant pour tout le monde « Je garde cette option dans un coin de ma tête » dis-je en posant mon index sur ma tempe.

    Puis ce mufle suggéra que j’utilise ma robe comme parachute pour sortir d’ici. Oui on allait bien devoir trouver un moyen de sortir de cette pièce quand même. Mais tout d’un coup je me demandais s’il était possible de démonter la porte, oh ça n’était qu’une idée, je ne savais pas si c’était vraiment réalisable. Il me regardait l’air de s’interroger sur la réussite de cette idée.

    Puis il me taquina a nouveau. « Non juste la porte ça suffira » dis-je un sourire aux lèvres. « Beh je cherche des moyens de sortir d’ici. Il faudrait trouver un tournevis sinon pour démonter le loquet de la porte. » Je souris a nouveau quand il m’appelait McGyver. « Bien dis donc j’ai pas mal de voie de reconversion ! »

    Je retournais vers l’intérieur de la salle et essayait de regarder partout, qu’est ce qui pourrait nous servir ? Quelque chose pour faire levier ? Je retournais à la fenêtre pour regarder dehors. Ca me paraissait haut, est ce que je pourrais sauter sans me casser quelque chose ?

    « On est malins bloqués ici nous deux ! » dis-je en retournant m’asseoir à côté de lui cette fois ci.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mer 12 Mai - 22:41

    Ainsi les choses n’étaient donc pas aussi facile qu’il le pensait. Devan se tut. Il n’avait rien à dire là-dessus. De plus il ne voulait pas lui donner l’impression d’être un petit curieux ou encore de ressembler à un ex trop jaloux. Ex… Voila encore un mot qu’il avait du mal à se mettre en tête. Est-ce que c’était ca finalement leur relation ? Pas amour, ni ami, mais juste ex ? Encore là il avait beaucoup de mal avec cette description. Peut-être parce qu’il se refusait de la voir comme une simple ex. Après tout, on ne pouvait pas mettre Lyraa dans le sac avec toutes les autres filles avec qui il était sorti. Ca serait injuste et totalement incohérent avec les sentiments qu’il avait éprouvé pour elle. Et qu’il éprouvait toujours malgré tout.

    Coincés dans une classe, qui était même pas encore terminé. Et elle avait réussit à faire ca, en moins de dix minutes ! Il fallait le faire ! Alors qu’il venait avec l’idée d’une robe parachute, elle venait avec l’idée de démontrer la porte. En priori cette idée était bien meilleure que la sienne. Mais fallait encore avoir le matériel pour. Et Devan ne voyait rien qui pourrait vraiment les aider.


    -Et oui, il y a bien de rôles que je te vois bien prendre sur toi.

    Il lui sourit et la regarde s’asseoir près de lui. Ca lui faisait étrange. Il l’avait si près d’elle et pourtant ils étaient si loin l’un de l’autre. Il ignorait tout sur sa nouvelle vie, car il doutait fortement que tout ce qu’on met dans les magazines étaient la vérité. Elle était devenue une étrangère sans vraiment l’être. Car il gardait toujours ce sentiment de la connaître depuis toujours, et au fond c’était la vérité. Il n’avait simplement pas montrer beaucoup d’intérêt dans les quinze premières années de sa vie. Il y avait une question qui lui brulait sur les lèvres, mais il n’eut pas le courage de la sortir de sa bouche. Ainsi il tournait son regard sur la porte. Il réfléchissait à une manière de quitter cette pièce. Lui et ses idées stupides de rentrer par effraction dans un bâtiment. Voila qu’ils étaient bien coincés à présent. Il finit par se relever, à contre cœur, car il aimait sentir la présence de Lyraa. Il s’approchait de la fenetre. Finalement ce n’était pas si haut que ca. Il avait connu pire. C’était comme sauter d’un grand arbre. Tournant à moitié sa tête en direction de Lyraa.

    -Je pense avoir une idée. Mais je doute que ca va te plaire….

    L’idée ne lui plaisait pas non plus, mais il n’avait pas envie de passer la nuit ici et de devoir attendre que quelqu’un passe par ici pour les sauver de leur emprisonnement.

    -Je saute, puis tu sautes et je te rattrapes. Finalement ce n’est pas si haut. Tu n’as qu’à te dire que tu sautes d’un arbre. Dans l’armée j’ai bien du sauter de plus haut que ca. Et je ne me suis jamais rien cassé.

    Il s’approchait de Lyraa, lui proposait sa main tout en lui disant.

    -Tu as confiance en moi ?

    HJ : Et oui, Ange, c’est Alladin Exclamation

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mer 12 Mai - 23:39


    Il ne disait rien, et c’était très certainement tant mieux. Il ne valait mieux pas continuer à en parler, même si tout mon être me criait de le lui dire de lui dire qu’il pouvait encore m’avoir s’il le voulait, et en fait impliquer que c’était ce que je voulais, que je voulais qu’on reprenne que je n’en avais rien à faire de ce que ça ferait à ma carrière. Mais le cœur à ses raisons que la raison ne connaît point. Je voulais le faire mais je ne pouvais pas, il pouvait avoir refait sa vie, être heureux en ménage et au nom de quoi je lui balancerais tout ça comme ça ? De notre amour passé. *Plus présent que passé pour toi…* Je chassais ces idées de ma tête, en sachant très bien qu’elles y reviendraient au galop.

    Nous escaladions le mur mais en définitive ça ne servait à rien puisque je réussis en un temps record à nous y enfermer. Nous étions littéralement enfermés dans la salle de cours, et ces idées que j’essayais de chasser revenaient comme prévu à triple vitesse. L’avoir si près de moi, dans une pièce fermée, il y avait de quoi devenir folle. Au moins si j’avais une scène dans le goût un jour, je saurais comment la jouer. Nous cherchions des moyens de sortir. Mais je ne voyais pas vraiment quelle chose pouvait nous aider à ouvrir cette porte. Les ouvriers en revenant de leur pause déjeuner auraient une sacrée surprise.

    Nous blaguions sur les moyens de sortir et le genre de rôles que je pourrais interpréter. Mais malheureusement si ça détendait l’atmosphère qui était si chargée de tensions … Après m’être approchée de la fenêtre je revenais m’asseoir à côté de lui. C’était étrange mais très agréable. Ça m’avait manqué. Je tournais la tête vers lui, je ne l’avais pas encore revu de si près à part quand j’avais posé ma main sur sa joue. Ah tout me manquait. Je soupirais et passais ma main dans mes cheveux c’était une chose que je faisais quand j’étais mal à l’aise. Ce que j’étais. Il mit fin à ce moment en retournant vers la fenêtre et évaluant ce que l’on pouvait faire. Je le rejoins pour voir ce qu’il voyait. Il tourna la tête vers moi et m’annonçais qu’il avait une idée mais qui risquait de ne pas me plaire. Je le regardais attendant sa proposition qu’est ce qu’il avait en tête. Ainsi il pensait à sauter tout d’abord en bas. Je regardais en bas ça faisait plutôt haut quand même, mais c’était pas ce qu’il disait. Après tout il devait certainement mieux le savoir que moi. Je regardais en bas puis lui puis à nouveau en bas… j’étais quand même dubitative et je reculais de quelques pas. Il s’approchait à nouveau de moi et en me tendant la main me demanda si j’avais confiance en lui. Je souris. Bien sûr que j’avais confiance en lui. « Bien sûr que je te fais confiance. Tu le sais très bien! » Je pris sa main et il escalada à nouveau la fenêtre et sauta en bas. Je le regardais un peu inquiète en bas. Mais il semblait aller bien. Je retirais a nouveau mes chaussures et souriant à Devan je lui dit « Attention arrivée de la première partie » en laissant tomber les escarpins qui rebondirent dans l’herbe. Il sourit puis se prépara à me rattraper. « Bon heu, je me lance. » Je passais une jambe, puis l’autre j’étais maintenant assise sur le rebord de la fenêtre. Je le regardais en bas puis fermant les yeux je sautais en bas.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Ven 14 Mai - 14:28

HJ : Dsl assez court, je me rattrape au prochain post

    Mieux fallait plus parler du présent. Au moins que Devan savait au mieux que c’était. Du moins c’est ce qu’il lui disait. Sinon les choses risquaient de devenir trop compliqués. Et dans sa tête cela l’était déjà assez. Dans le bâtiment, voici que mademoiselle la star avait réussit à les enfermer dans une salle de classe. Ca l’amusait beaucoup mais il n’avait pas envie de passer toute la nuit ici. On était quand même dans une classe de cours ! C’était loin d’être vraiment un endroit ou il voulait passer la nuit. Même si la compagnie avec qui il était bloqué, ne lui déplaisait pas du tout. Loin de là, car il se rendait compte que son cœur battait toujours aussi fort quand elle était près de lui. Pour se changer les idées, il s’était approché de la fenêtre. Il avait une idée, mais bien sure, fallait réussir à persuader Lyraa de sauter. Mais finalement il réussit à la persuader et après avoir sauté dans le vide. Il se retrouvait très vite sur le sol, sans avoir rien de cassé. Il avait déjà sauté de plus haut pendant certains missions et même pendant certains entrainements. Lyraa semblait hésiter, mais elle n’avait pas vraiment le choix. Elle était seule dans la classe à présent. Elle jetait ses escarpins en premier avant de regarder devant avec un petit sourire d’inquiétude sur les lèvres. Chose qui fit sourire Devan. Elle ne devait pas avoir peur, il n’allait pas la rater. Cela ne devait pas être aussi difficile. Après tout, à l’armée, il avait bien du rattrapé des sacs remplit de sable, juste pour se bâtir des muscles et se durcir les mains. Oui, les entrainements à l’armée pouvait parfois être ridicule, mais nécessaire pour se former une carrure. Lyraa se lançait et quelques secondes plus tard, elle se retrouvait dans les bras de Devan, qui lui la regardait avec un merveilleux sourire. Il ne se rendait pas compte qu’il ne faisait que de la regarder et de lui sourire. Fallait peut-être le réveiller afin qu’il la déposes non ?

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Ven 14 Mai - 15:34

Pas de souci, moi non plus le mien est pas très long.
    Voila il le fallait. Je devais me lancer. Mes jambes balançaient toujours dans le vide et je regardais en bas un peu effrayé. Ce n’était pas vraiment haut, enfin j’essayais de m’en persuader. Ou alors est ce que ce n’était pas vraiment de sauter qui me faisait peur, mais de sauter, dans ses bras ? *Rah pourquoi faut il que tu te pose autant de questions Lyraa ?* Je pris une profonde inspiration, je ne pouvais pas vraiment rester dans cette salle de classe indéfiniment. Je pris donc mon courage à deux mains et après avoir courageusement lancé mes escarpins en premier il fallait bien que je me lance. Je fermais donc les yeux et laissais mon corps tomber. Je sentis ses bras puissants me rattraper avant que je ne tombe au sol et j’ouvris les yeux. Voila, j’avais ce que je voulais depuis tant d’années, j’étais à nouveau dans ses bras, je les sentait autour de moi j’étais près de lui, près comme je ne l’avais plus été depuis plus de sept années. Je me sentis rougir, mais il ne sembla pas le remarquer, il se contentait de me regarder un sourire aux lèvres. De si douces lèvres, je me demandais si je me souvenais toujours de l’impact qu’elles avaient sur les miennes Et puis … *Tu t’égares là Lyraa …* Je me sentit frissonner, je voudrais que ce moment ne s’arrête jamais. Rahhh que faire. Je le regardais toujours, des étoiles dans les yeux, instinctivement je posais mon bras derrière sa nuque. Je ne savais pas pourquoi. Cela faisait une bonne minute qu’il me tenait dans ses bras. Et pourtant ça ne me dérangeait pas. Je posais mon front contre le sien, ferma les yeux puis histoire de couper court au silence pesant qui s’était s’installé je dis doucement au creux de son oreille « Bien c’était pas si effrayant que ça. » j’ouvris les yeux et le regardais doucement, mon visage était tout près du sien. « Enfin c’est bien parce que tu m’a rattrapé ». Je l’observais. *Pourquoi c’est si compliqué*

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Dim 16 Mai - 18:32

    Il la tenait toujours dans ses bras, ne se réalisait pas que cela faisait déjà plusieurs minutes qu’il aurait du la déposer sur le sol. AU lieu de cela il semblait être hypnotisé par elle. Elle n’avait pas changé, encore si maladroite, toujours irrésistible et toujours un mot à répliquer. Non, elle n’avait pas changé. Plus que jamais il avait du mal à se retenir. A ne pas se laisser tenter, à ne pas succomber à ce que son cœur lui disait. Et pourtant, il avait déjà rapproché son visage de celle de Lyraa, ses lèvres se dirigeaient vers les siennes et il fermait les yeux. Malheureusement ses lèvres n’atteignent jamais leur but, car soudainement il fut interrompu par son portable qui vibrait. La magie avait disparut. Devan déposait doucement Lyraa à terre, avant de sortir son portable de sa poche, afin de voir qui venait de le téléphoner… 1 appel en absence : Mélissa. Tout à coup il se sentait comme un traitre. Un traitre vis-à-vis de Mélissa, car il avait presque embrassé Lyraa. Mais également un traitre envers Lyraa. Car au fond qu’est-ce qu’il ressentait pour elle ? Est-ce que c’était mal de se retrouver entre deux femmes ? Est-ce que c’était sa faute ? Le cœur a ses raisons que la raison ignore…. Il se dit qu’il retéléphonera tantôt Méli, lorsque Lyraa ne serait plus là. De plus il fallait à tout prix qu’il reprenne ses esprits avant d’entendre la voix de Mélissa. Il avait trop peur qu’elle entend que quelque chose le tracasse. Se tournant vers le bâtiment, il ne regardait pas Lyraa.

    -Et bien je pense que notre petite virée vers le lycée a eu une fin volante. Je pense que la prochaine fois que je compte aller quelque part avec toi, je prendrais toute une boîte d’outils avec. Juste au cas ou…

    Il se retournait vers elle et lui lançait un sourire. Mieux fallait pas prêter attention à ce qu’il y avait presque eu entre eux. Oui, mieux fallait faire semblant. Faire comme ci rien n’était passé. Et à vrai dire c’était la vérité. Il ne s’était rien passé. Ca avait faillit, mais ca fut le voix de la raison qui l’avait réveillé à temps.

    -Bon je pense qu’il est mieux de retourner. Je n’ai pas trop envie qu’on nous voit ici et qu’on remarque par la suite la poignée que tu as cassée.

    Retournant vers le parking, il se réalisa qu’il n’y avait aucune voiture à part la sienne. Tournant son visage vers Lyraa.

    -Tu es venue à pied ? Tu veux que je te dépose quelque part ? De toute manière je ne suis pas pressée et Green Hill n’est pas si grand que ca, alors le faible détour que tu risques de me faire faire, n’est de toute manière pas très grand.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Dim 16 Mai - 19:38


    J’étais toujours là, bien, au creux de ses bras. Bien au chaud, dans un fort de sécurité d’assurance et d’amour, parce que oui je le savais du moins venant de moi il y avait de l’amour, à quoi bon se voiler la face ? Je ne pourrais jamais l’oublier, je pouvais bien me cacher derrière n’importe quelle icône de la mode ou me montrer au bras de stars de Hollywood. Je le savais pertinemment, j’étais amoureuse de lui je ne pourrais jamais l’oublier, et … je n’avais pas le choix. Je soupirai intérieurement, quelle mer*e. J’avais mon bras passé autour de ses épaules, aussi fortes et musclées que dans mon souvenir. Puis je crus une nouvelle fois rêver, pourquoi ? Parce que même si c’est ce que j’avais espéré depuis la première fois que j’avais posé mon regard sur lui ce matin, je ne m’y attendais pas. Je sentis ses lèvres s’approcher des miennes. Peu à peu, doucement, et bien entendu je me laissais faire. Pourquoi l’arrêter. C’est ce que je voulais. Mais il fallait croire que ma conscience ou plutôt son téléphone en mode vibreur cassa toute la magie. Il me déposais doucement a terre puis mit sa main dans sa poche à la recherche de cet appareil de malheur. Moi j’essayais de reprendre mes esprits et de me remettre de cette espèce de frustration qui habitait mes pensées. Je me tournais, je savais que j’étais à nouveau pivoine, mon visage pouvait se montrer un vrai miroir de mes sentiments, surtout en sa présence et je ne voulais pas qu’il lise de la déception et de la frustration dans mes yeux. J’en profitais pour remettre ma robe en place et mes escarpins car j’étais pied nu dans la pelouse. Je ne le regardais pas et ne savais pas s’il le faisait. Je m’efforçais de me composer un nouveau visage le plus rapidement possible. Puis il me parlait et je devais bien me retourner vers lui, mes yeux étaient peut être un peu rougis, mais j’avais peur qu’il puisse lire en moi … comme il le faisait toujours. Je le regardais et souris faiblement. Je souris plus largement en l’entendant parler de fin volante et rigolais doucement quand il parlait de prendre une boite à outils.

    Je le regardais puis dit « Oh quand même pas, je sais bien que je suis un peu maladroite, mais je sais me tenir d’habitude » voilà qu’il recommençait à me taquiner.

    Je m’approchais un peu de lui descendant de la pelouse et retrouvant le bitume sous mes pieds. Il disait qu’il fallait mieux s’en aller. En effet ça n’était pas dans notre intérêt qu’on nous voit traîner par ici. « Surtout avec mes talents de brise-tout » dis-je en m’éloignant avec lui du lycée. Cet endroit nous était vraiment devenu étranger. Il ne voulait même pas de nous dans ses murs. Il remarqua quand nous arrivions sur le parking que j’étais venue à pieds. Il se proposait de me déposer quelque part. Je le regardais, bon dieu que j’avais envie de continuer ce qu’il avait commencé il y a quelques minutes. Je détournais les yeux puis posais ma main sur mon ventre. Il commençait à crier famine.

    « Hé bien je pense que je vais aller manger quelque chose. Si tu veux tu peux m’accompagner. Mais je ne te force pas. Tu es peut être attendu quelque part. » je pensais alors à son coup de fil manqué. « Quoi qu’il en soit si u pouvais me déposer au Melly’s Amadora ». Oui j’avais envie d’aller manger dans le restau de ma tante. Puis je le regardais et m’approchais à nouveau de lui « Mais je peux très bien y aller à pieds. » J’étais à nouveau à quelques centimètres de lui. Je voulais me décider de goûter à nouveau à ses lèvres. Je fermais les yeux et détournais finalement une nouvelle fois mon visage de lui et regarder au loin vers le nouvel internat de Jenkins High.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Lun 17 Mai - 14:42

    Sauvé par la raison? Ou malchance ? Qui le dirait ? Devan avait déposé Lyraa alors qu’il avait plus envie de l’embrasser et de reprendre leur relation ou ils l’avaient laissé. Mais ce n’était pas possible. Pour des multiples raisons. D’abord parce que leur relation allait pas tenir longtemps. Ils s’étaient quittés parce qu’ils savaient qu’une relation à longue distance n’allait pas marcher. Lui, comme militaire, elle comme star. Et cela n’allait pas changé. De plus elle était avec ce Steven et lui, il était avec Mélissa. Il s’était retourné et avait porté son attention sur son portable, puis sur le bâtiment. Ca ne fut que quelques temps après qu’il retournait son visage envers en direction de Lyraa. Il essayait de briser le petit froid qui s’était installé à cause de ce qui avait presque faillit arriver. Mieux fallait parler d’autre chose.

    -Oui, d’habitude tu sais te tenir. Mais je me demande si tu sais te tenir lorsque je suis près de toi, car casser la poignée d’une porte, j’appelle pas vraiment ca se tenir.

    Et oui, cette histoire risquait de la suivre bien longtemps. Il sourit puis se mit en route vers le parking, se réalisant que Lyraa était venue à pied il lui demandait si il voulait qu’elle le dépose quelque part. Ca ne le dérangeait pas. A vrai dire il savait qu’il était mieux pour lui de rentrer chez lui, mais il n’avait pas envie de quitter Lyraa.

    -Non je t’ai dit que cela ne me déranges pas. Allez monte.

    Il se rendait compte qu’en moins de trois jours, il avait déjà eu deux filles différentes à côté de lui dans sa voiture. Toutes les deux des amies du lycée. D’abord Ruby, la fugitive et puis maintenant Lyraa la star. Il monta dans sa voiture. Elle lui avait proposé de venir manger un bout avec elle, mais il n’avait pas répondu. Ce n’était pas parce qu’il ne voulait pas, c’était qu’il hésitait. Est-ce que c’était une bonne idée ? Et puis pourquoi pas ? Il pouvait encore lui parler non ? Tant qu’il essayait de bien se tenir. Il mit le moteur en route et roulait en direction du restaurant. Arrivé au restaurant, il se souvenait que la tante de Lyraa était décédée il y a peu de temps. Il sortait de la voiture.

    -Je suis navrée pour ta tante. Je sans qu’elle comptait beaucoup pour toi.

    Il savait qu’elle avait toujours aimé sa tante et qu’elle avait été proche de cette dernière. Il se demandait comment elle se portait. Est-ce qu’elle avait accepté la mort de sa tante. A première vue oui, mais on ne sait jamais. Parfois les gens cachent leur malheur derrière une façade. Ruby en était bien la preuve. Un jour, elle était la peste, et l’autre jour elle pleurait toutes les larmes de son corps pour des raisons inconnues.

    -Bon on va manger ! J’ai faim moi !

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mer 19 Mai - 21:32



    Nous avions été coupés dans notre élan, ou dans le sien mais je ne l'aurai pas arrêté, non pourquoi je l'aurais arrêté, j'avais rêvé de ça pendant sept années, alors bon, je sais bien que je suis contradictoire, mais quand même. Après quelques longues minutes à se recomposer chacun un visage je le regardais à nouveau. J'avais tellement envie que son téléphone n'ait pas vibré et je résistait maintenant à l'envie de le prendre et le piétiner juste parce qu'il nous avait interrompus. Ça y est voilà que je deviens folle à vouloir m'en prendre à des téléphones portables. J'étais incroyable, je pouvais être heureuse avec ce que j'avais mais non, il me fallait autre chose, il me fallait lui, que j'avais perdu il y a sept ans. Je me sentais responsable de notre rupture et je savais que j'avais raison, si je n'avais pas fait la Lee Strajsberg à LA je ne serais pas partie, je ne sais pas ce que j'aurais fait, je ne sais pas s'il serait allé dans l'armée. On était bien jeunes, mais j'avais le sentiments qu'avec lui c'était différent, que ça ne comptait pas. Je ne sais pas si on aurait pu construire quelque chose de solide, si on aurait des enfants une grande maison et un chien. *Avec des « si » on met Paris en bouteille Lyraa, fais toi à la réalité, tu l'a perdu! Accepte le! Laisse le tranquille et essaye de vivre avec ce que tu as tu peux pas vraiment te plaindre* non je ne pouvais pas me plaindre. Je ne le faisait pas c'était pas une plainte, plutôt un regret. Une déception et une touche de désir, parce que je brûlais de céder à nouveau à la tentation de me coller à lui, de l'aimer l'embrasser et le retrouver.
    Il souriait en me disant que d'habitude je savais me tenir. Enfin il doutait que je sache le faire en sa présence. Et il avait tout à fait mis le doigt sur ce qui n'allait pas, ou allait. Enfin peu importe, il avait vu juste.

    « En même temps Devan si tu regarde la première fois que tu m'as parlé » **Pourquoi tu parles de ça toi? Il ne s'en souviens certainement pas* « Au jardin d'enfants pour me donner des bonbons, j'ai même pas répondu, j'ai rougi » **Pour ne pas changer* « Et je suis partie en courant » je rigolais doucement « Je ne sais pas si c'était placé sous les meilleurs augures. » je le regardais alors que nous marchions vers le parking « Et puis il y a eu cette lettre que je t'ai écrite. Je pense pas que ça soit bien se tenir non plus » je souris. « Tu sais très bien que je ne suis pas la même quand tu es là ». Ça oui il le savait il avait eu l'occasion de le constater plusieurs fois. Je savais bien qu'il allait me taquiner avec cette poignée de porte, il était comme ça et je ne voulais en rien qu'il change. J'étais la miss casse tout et lui le taquineur.

    Une fois sur le parking il constata que j'étais venue par mes propres moyens, à savoir, mes pieds. Il me proposa de me déposer quelque part, je lui dis que je mangerais bien un peu. Il ne répondit rien mais m'invita a monter à ses côtés ce que je fis. « Bien, merci » dis-je doucement.
    Nous roulions vers le restaurant et je mis ma paire de lunettes de soleil sur le nez car il commençait à devenir vraiment présent et éblouissant. De plus ainsi il ne pourrait pas lire dans mes yeux si jamais mon envie de craquer se manifestait à nouveau. *Mais vu qu'elle ne me quittait pas, j'en aurait bien besoin de ces lunettes!* Il se gara sur une place de parking et nous descendions de la voiture tous deux. Il me regardais alors que je retirais les lunettes de soleil, nous étions à l'ombre. Puis tout d'un coup, je ne m'y attendais pas il me dit qu'il était navré pour Melinda. Bien entendu il savait qu'elle comptait pour moi. C'était le premier à me dire cela. Steven me l'avait dit, mais il ne l'avais jamais rencontrée, et ne la connaissait pas. Je souris faiblement sentant mes joues s'empourprer et quelques larmes perler dans mes yeux. Je respirais un grand coup puis lui dit doucement.

    « Oui beaucoup. Merci Devan. » je soupirai un petit peu. « Je ne sais pas ce que je vais faire à Green Hill sans elle … » je n'y avait plus personne, de proche s'entend. Ma mère était partie, Papa était à Newport. Plus de famille. Juste le tournage et des amis. Mais c'était pas la même chose. C'est maintenant que je repense à ça que je me dis que j'aurais du être plus attachée à ma famille. Je le regardais et pour changer de sujet il acceptait d'aller manger. Je m'essuyait les yeux et lui sourit largement, oui voilà qui me ferait du bien. « D'accord monsieur Smith » je poussais la porte et là j'eus un choc et resta figée. Ils avaient mis un énorme portrait de Mélinda au dessus du comptoir. Ça me faisait vraiment bizarre. Pourquoi est ce qu'ils avaient fait ça. Est ce que tout le monde ignorait son visage? Non elle avait toujours un mot pour chacun de ses clients, qu'ils soient réguliers ou non. Personne n'ignorait son visage. Je fis un pas en arrière et instinctivement pris la main de Devan. Je restait glacée d'effroi jusqu'à ce que Gaëlle une des serveuses qui m'avait vu grandir depuis toujours vienne nous accueillir avec un grand sourire.

    « Ah bonjour Lyraa, Devan » elle lui adressa un signe de tête puis apercevant ma main dans la sienne s'empressa de dire « Oh vous êtes à nouveau ensemble? » je pâlis « Mais tu n'étais pas avec cet acteur? Steven ... je sais plus qui. Hutchinson! » Je lâchais immédiatement la main de Devan gênée et confuse.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Dim 30 Mai - 23:38

    Il sourit, c’était tellement longtemps… Il avait oublié cette fameuse lettre. Ca n’avait rien signifié dans ses yeux. Pas à ce moment-là. Ce ne fut qu’après qu’il s’était vraiment intéressé à Lyraa. Lorsqu’elle était devenue plus belle. Oui, c’était honteux, mais il était si odieux à cette époque de sa vie, qu’il ne jurait que par des jolies filles. Bien sure, Lyraa avait réussit à gagner son cœur, contrairement à toutes ces autres jeunes femmes avec qui il était sorti. Oui, même si il s’était intéressé pour Lyraa par sa transformation, son intérêt pour elle avait bien vite changé en amour.

    -Ah oui. Cette fameuse lettre…. Tu as su prendre ta vengeance, en me faisant courir tellement longtemps derrière toi.

    Des vieux souvenirs qui lui faisaient sourire. Oui, pour Devan il n’y avait rien de pénible à se souvenir tout ca. C’était une époque inoubliable et si tout était à refaire, il le referait sans hésiter. Elle avait été son premier réelle amour et même si la rupture n’avait pas été facile, il n’avait pas eu de rancœur envers elle. Il avait très bien comprit qu’elle voulait devenir actrice. Il ne l’avait pas arrêté. Il ne voulait pas lui enlever son avenir prometteur. Arrivé au parking, elle finit par monter dans sa voiture et après quelques minutes, ils arrivaient devant le restaurant. Lorsque Devan lui faisait ses condoléances pour sa tante, elle lui avouait ne pas savoir ce qu’elle allait faire sans elle, ici.

    -Tu t’en sortira. Après tout, je suis toujours là. Si un jour tu as besoin d’une épaule. Je suis toujours là. Et je serais toujours là pour toi, Lyraa.

    En disant tout cela, il s’était rapproché d’elle, plongeant son regard dans le sien. Il ne pouvait pas être plus sincère. Finalement ils rentraient dans le restaurant, Devan fut surprit de sentir la main de Lyraa qui prit la sienne. Un court instant il regardait leur deux mains, mais ne la lâchait pas. Il n’en avait pas envie. Cela sentait si bien… Comme ci c’était tout à fait normale, comme si ils ne s’étaient jamais séparés. A peine rentrés une serveuse fit vers eux. Lorsqu’elle demandait si ils étaient à nouveau ensemble, Lyraa lâchait immédiatement le main de Devan et semblait avoir perdu sa langue. Chose qui fut sourire Devan. Et dire qu’elle était censé être une actrice. Posant son regard sur la serveuse.

    -Les amis peuvent se tenir la main sans qu’on commence à circuler des rumeurs stupides j’espère ?

    Devan ne voulait pas être la cause de fausses rumeurs qui pouvaient causer des problèmes entre Steven et Lyraa. De plus il se doutait bien que Lyraa n’aimerait pas trop que les journalistes commencent à propager des telles rumeurs. Ce n’était surement pas bon pour sa carrière.

    -Vous avez une table libre ? Et ne vous avisez pas à nous mettre des bougies pour détendre l’atmosphère. On est venu en simple amis et on compte partir ainsi aussi.

    Ton dure et diplomatique, qu’il avait très vite adapté en entrant dans l’armée. Il avait vite remarquer que les gens vous obéissent plus vite lorsque vous mettez directement les points sur le ‘I’.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Lun 31 Mai - 0:51

    Tant de souvenirs me revenaient en mémoire. Ils étaient agréables même si je ressentais un léger pincement au cœur parce que ça me manquait. Plus que ça ne devrait en fait. Mais bien, que faire, que dire. C'était de ma faute si on s'était séparé et maintenant j'allais me jeter à son cou, et lui demander s'il voulait encore de moi. C'était désespéré. Et en même temps c'était tellement ce que je voulais faire. Mais je n'avais pas le droit, j'avais mis fin à notre relation et je m'en sentais responsable, mais est ce que j'avais le droit de faire ça. Il fallait que je me maîtrise et que je sache me contrôler. Il sourit en se souvenant de cette fameuse lettre et la manière dont je lui avait fait payé son comportement des années plus tard.

    « Oh oui, en même temps mes oreillers avaient vu tellement de larmes et étaient bousillés qu'il fallait bien que je te fasse payer la note de ces précieux amis! » je souris doucement. Je le taquinais, mais c'était vrai, j'avais pourtant pleuré toute les larmes de mon corps ce jour là « Quelle idée aussi cette lettre …  » je rigolais doucement, je ne ressentais plus la douleur maintenant de ce passage de ma vie, oh non j'avais fait la paix avec cette période de ma vie. « Je devais avoir trop lu Roméo et Juliette …  » je replaçais une mèche de cheveux derrière mes oreilles « Mais c'est sûr que je t'ai bien fait courir hein! » je lui donnais une gentille tape sur l'épaule. C'était pourtant assez improbable que Devan Smith, le beau gosse du lycée me coure après alors j'avais bien savouré de moment.

    Nous montions dans la voiture en direction de Melly's Amadora. Le restaurant de ma tante décédée. En arrivant il me présenta ses condoléances et me fit savoir que toutes manières si j'avais besoin de quoi que ce soit il était là. Je le regardais les yeux brillants à cause des larmes qui pointaient dans mes yeux. Pourquoi est ce qu'il me disait, ça. C'était gentil et appréciable, mais que dire, je ressentais toujours des sentiments pour lui, c'était certain. Je plaquerait tout pour le suivre s'il me le demandait. « Merci Devan, je ne l'oublierai pas. » il se rapprochait de moi et plongeait ses beaux yeux dans les miens. Mon dieu il avait le don de me faire oublier ces sept dernières années.

    Puis nous rentrions dans le restaurant. Tout avait changé et à la fois les choses étaient pareilles. Il ne manquait que la présence chaleureuse de Mélinda. Son sourire et son rire radieux. Mais a la place de cela je vis le portrait énorme de ma tante ce qui me provoqua un moment de recul et j'attrapais instinctivement la main de Devan. Mais bien entendu, à notre grande malchance, la serveuse qui arrivait commençait à nous poser plein de questions. Je me figeais et lâchais sa main je ne savais pas quoi faire. Mais ça fut lui qui prit la parole. Je souris puis massais ma main un peu gênée.

    « J'espère bien que non. » dis-je doucement retrouvant peu à peu la faculté de parler. « Steven est occupé aujourd'hui et puis je peux bien vivre sans lui » dis-je avec une pointe d'énervement. Les gens qui pensaient que les amoureux devaient toujours être collés étaient vraiment des plus énervant. Devan demandait d'un ton dur si ils avaient une table. Mais sans le tralalala pour les amoureux … puisque nous ne l'étions plus. Elle nous amena a l'étage un endroit un peu plus calme il n'y avait que quelques personnes qui mangeaient. L'avantage d'être la nièce de la patronne -ex patronne- était bien de pouvoir bénéficier de bonnes tables. La serveuse était devant nous et je murmurais doucement à Devan « Hé bien vous avez les choses bien en main Mr. Devan Smith. » je lui souris, il s'était montré simple mais très directif. Mais la fin de ses paroles m'embêtaient … *Oui mais vous venez entre amis, vous partirez entre amis, arrête de te faire des films … *

    Nous nous installions à une table tranquillement et la serveuse nous donnait les menus. Je souris poliment en lisant le menu j'avais faim, qu'est ce que j'allais bien pouvoir prendre. J'avais bien envie de manger un bon morceau de viande. Une bonne entrecôte? Avec des frites. Je souris puis reposais mon menu à côté de moi. Il était toujours plongé dans le sien. Je prenais doucement mon téléphone et vit un appel en absence de Steven. Je soupirais puis le remit dans mon sac. Je ne voulais pas y penser maintenant.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mer 2 Juin - 21:51

    Devan sourit. C’est vrai que ca n’avait pas du être facile pour Lyraa. A vrai dire il ne s’était jamais vraiment cassé la tête sur tout ce qu’il et ses amis avaient bien pu faire pour emmerder leur entourage. Tout comme avec cette lettre, il l’avait simplement donné à … à qui est-ce qu’il l’avait encore donné ? Ah peu importe, il l’avait donné à quelqu’un qui s’était occupé pour faire passer la nouvelle et pour humilier Lyraa devant tout l’école. A cette époque il avait été tellement indifférent à elle. C’était comme ci elle faisait partie de la fourniture scolaire. C’était impossible à s’imaginer à présent. Celle qui avait réussit à captiver son cœur était celle qu’il avait traité comme du vent pendant des longues années.

    -Oui… j’imagine que tu as du voir de toutes les couleurs. Je me souviens même plus qui avait commencé à t’humilier avec tout ca….

    Rentrés dans le restaurant, ils se retrouvaient directement fasse à une serveuse qui demandait si ils étaient à nouveau ensemble. Pour ne pas mettre Lyraa mal à l’aise, chose qui était surement déjà fait, Devan répondit froidement qu’ils étaient venus en amis et qu’il n’avait aucune envie qu’on commence à propager des fausses rumeurs à propos de tout ca. Personnellement il s’en foutais de ce que les gens pouvait bien penser. Mais il savait que pour Lyraa ca serait surement différent. Après tout les rumeurs ne pouvait pas toucher Devan, mais ils avaient surement une emprise sur la carrière de Lyraa ainsi que sur sa relation avec Steven. Et Devan n’était pas un casseur de couple. Certes il avait une réputation de courir après tout ce qui est haut talons et jupes, mais il ne cassait jamais les couples. Ca s’était le rôle de Ruby. Finalement ils allaient s’asseoir à une table, lorsque Lyraa lui fit remarqué qu’il avait les choses très bien en main, il sourit doucement avant de se plonger dans le menu. Il n’avait aucune idée de ce qu’il voulait. Quelque chose de simple, mais quoi ?

    -Alors tu prends quoi ?

    La serveuse était parti en attendant qu’ils choisissent et Devan se rapprocha un peu plus de Lyraa, lui disant doucement.

    -J’espère qu’elle ne va pas t’amener toute la presse et que j’ai réussit à lui effacer ces idées de sa tête.

    Il espérait avoir bien réagit. C’est vrai qu’il avait été content de sentir la main de Lyraa dans la sienne. Mais il avait très vite vu sa gêne qui lui était monté jusqu’à la tête lorsqu’on leur fit la remarque d’être à nouveau ensemble. Fallait pas rêver Devan. La vie continue. Elle est une star à présent. Elle a un monde remplit de fans à ses pieds et un acteur célèbre comme petit ami. Qu’est-ce qu’un militaire vient faire dans cette histoire ? Tu n’as pas ta place dans sa vie. Tu ne l’avais pas il y a sept ans et tu ne l’as pas aujourd’hui.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Mer 2 Juin - 22:58

    Oh oui cette histoire de lettre avait eu un gros impact pour moi, mais bon que puis-je dire maintenant? Ça avait également contribué à la personne que je suis maintenant. Je ne pouvais pas lui en vouloir, et puis je ne lui en avait même pas voulu. Parce que … je sais pas, il n'était pas interessé par moi à quoi bon lui en vouloir, je n'allais pas le forcer à me regarder, jouer la fille offensée, ni tout faire pour qu'il me remarque, ça n'aurait fait que contribuer encore plus au ridicule qui m suivait tout les jours. Il sourit, oh il savait que je ne lui en voulait pas, on en avait déjà parlé.

    « Oh oui, j'ai vu tout un arc en ciel, et pas les arc en ciels habituels, plutôt un arc en ciel sombre. » dis-je en rigolant doucement. « C'était Mélissa a qui tu as donné la lettre en premier, et après, bien entendu notre chère Ruby » je souris, je ne pouvais pas deviner qu'il était en ce moment même en couple avec la première, bien entendu « Mais disons que comme je me suis vengé de toi, je me suis également bien vengé d'elle quelques années plus tard. » je souris doucement. « Quant à Ruby … » je souris également, j'avais fait mon deuil de tout cela parce que je savais pertinemment que j'avais eu la chance d'avoir quelque chose de particulier avec Devan, j'étais pas une de ses conquêtes comme les autres. « Mais laisons le passé dans le passé. Même si ça me ferait certainement bizarre de les revoir, je leur sauterai pas à la gorge non plus, je suis civilisée quand même. »

    Dans le restaurant, après le léger moment de gène, nous étions -grâce à Devan- rapidement dirigés vers une table à l'étage où il y avait peu de monde. Ce qui était pas mal. J'avais rien à faire des rumeurs, et puis même je pouvais bien manger avec un ami. Après se tenir la main, oh je tenais bien la main à d'autres personnes que Steven, c'était un truc entre les acteurs, avec des « friends » sans qu'ils le soient réellement, le monde des apparences. Mais cette main dans la mienne était totalement différentes de ces filles ou garçons que j'avais prises par la main. Non c'était une main que j'aimais et la main de Devan, c'était pas quelque chose d'anodin. Pour ce qui était des rumeurs … j'en avait déjà entendu pas mal, on m'avait prêté des histoires avec plein de monde … même avec des filles. Je savais ce qui était la vérité ou pas. Mais je ne voulais quand même pas que Steven en pâtisse, parce que si aux yeux de la presse people et des lecteurs lambdas il était un garçon, Steven avait une petite idée de qui était Devan.

    J'avais choisi mon plat « Oui, je vais prendre une entrecôte avec des frites » je souris « c'est pêché, mais il ne faut pas le dire, tout le monde croit que je suis du genre végétarienne. » je rigolais, c'était loin d'être mon cas « C'est dire comment on m'écoute, puisqu'il n'y a pas plus carnivore que moi » oh que oui, j'adorais la viande. C'était tellement bon. Les légumes … ouais, mais quand même … « Et toi, tu sais ce que tu vas prendre. » Je dégageais de mon visage une mèche de cheveux qui tombait devant mes yeux et chatouillait mon nez.

    « Oh … c'est pas bien grave, mais je ne pense pas, à mon avis elle doit plus se sentir génée qu'autre chose », je la connaissais depuis longtemps, alors … je ne pensais pas que c'était son genre. « Mais l'idée qu'on soit de nouveau ensemble est farfelue … non » demandais-je un peu amèrement. Oui c'était idyllique. J'aimerais tellement mais … est ce que j'avais le choix. Je soupirais longuement, pourquoi … pourquoi... pourquoi j'étais partie il y a sept ans … J'observais la pièce pour pouvoir me calmer un petit peu. Je vis que les derniers clients présents dans la salle avec nous venaient de partir. Nous étions les seuls dans la pièce … ça ne m'aidait pas vraiment à me contrôler

    Puis, quand j'allais me re-concentrer sur son visage je sentis mon téléphone vibrer à nouveau. Je le pris et vus qu'il s'agissait de Steven encore. Je fit une grimace. Je n'avais pas envie de lui parler, pas maintenant parce que ça me ramènerait à la dure réalité des choses. Je refusais l'appel rapidement et dit entre mes dents sans réfléchir. « Encore Steven, pour qui il se prend celui là, j'ai pas de comptes à lui rendre! Comme si il … » puis réalisant que je n'étais pas seule je me mis à rougir tout de suite et le regardais. Il se posait visiblement des questions. Bon j'avais l'air maligne moi maintenant. Tant pis il fallait bien que je lui dise. Je regardais à droite, à gauche, personne en vue, la serveuse n'allait pas venir tout de suite. Je pris ma carte de menu et cachais nos deux têtes derrière elle et doucement lui murmurais.

    « Bon maintenant que je me suis trahie … je crois qu'il faut que tu le saches … Steven et moi on n'est un couple que pour les apparences. Mais lui il veut que j'ai les même devoirs envers lui que si j'étais sa copine! » je soupirais. Voilà c'était dit et un gros poids se libérait de mes épaules. Mais est ce que j'avais bien fait?

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Jeu 3 Juin - 1:15

    Maintenant qu’elle le disait, il se souvient avoir donner la lettre à Mélissa qui ensuite l’avait montré à Ruby, qui était d’ailleurs une des premières à avoir commencer à raconter tout ca à tout l’école. Devan sourit légèrement aux paroles de Lyraa. L’ironie voulait qu’il était retourné avec Mélissa et qu’il avait même aidé Ruby dans sa fuite. Faut croire qu’il y a des habitudes qui ne changent pas.

    -Quand à Ruby ? Termine ta phrase.

    Devan n’aimait pas qu’on ne termine pas les phrases. C’est vrai, à quoi bon commencer si c’est pour la laisser en suspense et ne la jamais terminé ? Lorsqu’elle disait qu’on la pensait végétarienne, Devan ne put s’empêcher de rire. Lyraa ? Végétarienne ? Ca lui semblait être aussi ridicule que si on venait lui annoncer que Marcus allait se marier avec un top-modèle ou que Ruby était devenait une bonne sœur.

    -Sérieusement ? Les gens croient vraiment que tu es végétarienne ? Et bah… on leur fait gommer tout de nos jours. Et bien je pense que je vais prendre la même chose que toi.

    Puis la conversation devenait un peu plus délicat. Parler de leur relation d’avant ca passait. Du moins Devan pouvait en parler sans avoir de remords que tout cela s’était terminé si vite. Mais parler d’une possibilité d’être à nouveau ensemble, était un sujet plus sensible et plus dangereux. Il regardait Lyraa. Farfelue ? Ce n’était pas le terme qu’il emploierait.

    -Je ne dirais pas farfelue… plutôt inimaginable. Mais c’est pas dans le sens que tu crois. Inimaginable parce que tout d’abord tu m’as quitté, tu as refait ta vie, et moi j’ai refait la mienne. Et je ne pense pas qu’on appartiens dans le monde de l’autre. Un militaire et une star de cinéma ? Non cela ne le fait pas.

    Et bien qu’il souriait et qu’il essayait de mener tout ca vers la plaisanterie, il sentit néanmoins un pincement dans son cœur. La serveuse le sauva en venant prendre leur commande et à peine qu’elle était partie, Lyraa piquait une crise de nerfs sur son téléphone. Devan, surprit, la regardait. Elle était énervé sur Steven ? Parce qu’il voulait savoir ce qu’elle faisait ? Devan arqua un sourcil. C’était quelque chose de plutôt logique. Mais les explications arrivaient très vite. Et ca fut un choque. Elle et lui… c’était purement du show ? Et dire qu’il avait vraiment cru qu’elle avait quelqu’un d’autre dans sa vie ? Il se sentit stupide tout à coup. Pliant ses deux mains l’un contre l’autre devant son menton, il la fixait. Temps de lui dire la vérité à son tour. Bien que ce n’était pas vraiment un point fort de Devan.

    -Tu… Ah… Mal à croire que tu étais une personne capable d’être avec quelqu’un que pour les apparences… Mais je pense que je te dois aussi la vérité. Tu te souviens les deux femmes dont tu as parlé un peu plus tôt ? Mélissa et Ruby ? Et bien… figure toi que je les ai revus tout les deux.

    Blocage pour Devan, il n’arrivait pas à sortir les mots de sa bouche. Mais puis la petite voix dans sa tête lui disait que tôt ou tard elle allait le savoir. Ils habitaient à Green Hill, elles allaient tôt ou tard se revoir et mieux fallait que ca soit lui qui lui apprenne la vérité plutôt que Méli même. Après tout, on était peut-être plus au lycée, mais cela n’empêchait pas que certains haines pouvaient refaire surface. Mieux fallait éviter tout ca.

    -Je suis en couple avec Mélissa. On s’est rencontrés dans l’armée. A vrai dire elle est dans la même unité que moi.

    Voila c’était sorti, maintenant fallait attendre la réaction de Lyraa…. Mais de quoi est-ce qu’il avait peur ? Elle avait dit que l’idée de se remettre ensemble était farfelue. C’était elle qui avait mit fin à leur relation, alors il devait arrêter de penser qu’il risquait de lui faire du mal en lui annonçant qu’il était avec Méli.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   Jeu 3 Juin - 2:00

    Il souriait, oui le passé, le passé … Je souris à mon tour quand il me demandais de finir ma phrase sur Ruby.

    « Oh Ruby, à quoi bon se venger d'elle. IL semblerait qu'elle se soit mit dans de sales draps. Et même si je ne l'aime pas … énormément, j'ai du mal a la voir tuer un homme … » je souris « les séduire ça sans problème » je rigolais doucement « mais les tuer!? » je ne savais vraiment pas quoi penser de cette nouvelle. Ruby une meurtrière, c'était assez étrange, plein de qualificatifs pouvaient lui coller mais celui là pas vraiment bizarrement. Mais ne vous détrompez pas ce n'est pas parce que je pense qu'elle n'est pas trop de ce genre que je l'aimais plus!!

    « Oui je trouve ça aussi bizarre! Pourtant je ne cache pas ce que je mange ou je ne suis pas du genre de … » je souriais « non je ne citerai personne, qui disent qu'elles suivent tel ou tel régime. » je rigolais « Quand même! MOI végétarienne! Je crois qu'ils me feront faire tout! ». Je souris quand il dit qu'il prendrait la même chose que moi.

    Les choses devenaient un peu plus tendues parce que l'on parlait de notre passé. Il disait l'idée qu'on reprenne notre relation inimaginable ce qui me donnait un coup au cœur. Je hochais la tête, même si il énonçait des choses simples qui étaient la stricte vérité, le fait que ça soit lui qui les dise … me faisait les comprendre encore plus durement. Je tentais tout de même de garder le sourire. De toutes manières qu'est ce que je pouvais bien dire. Tout cela était de ma faute. « Oui on a continué nos chemins chacun de notre côté » dis je d'un air amer « Pas le même monde … oui … je suppose. » qu'est ce que je pouvais bien dire. Je me sentais plus coupable que jamais.

    Nous restions un moment silencieux. Ma seule envie était de sauter à son cou et de le dévorer de baisers de lui dire que j'abandonnerai ma carrière pour le suivre. Faire ce que je n'aurais pas du faire sept ans auparavant, plaquer tout pour devenir actrice, et maintenant plaquer Hollywood pour rester avec lui. Et je sais que s'il me le demandais, je le ferais sans hésiter. Mais les choses n'étaient pas aussi faciles. J'étais engagée avec N&D.
    La serveuse nous délivra en venant prendre les commandes. Je soupirais un moment mais c'était sans compter Steven -qui pouvait se montrer vraiment pot de colle des fois- qui ne cessait de m'appeler. Malheureusement, la Lyraa gaffeuse est toujours au coin de la rue et bien entendu, je révélait sans faire exprès ma réelle relation avec Steven. Je fus bien obligée de tout révéler à Devan qui me regardait avec des yeux de merlan frit. Je voyais bien qu'il ne comprenait pas. Mais je le lui avait dit. J'étais pas réellement dans une relation et je ne pourrais plus être réellement dans une relation. Enfin en tout cas je n'avais pas encore eu le déclic. Il paraissait confus. Me disant qu'il ne m'aurais pas cru le genre de personne à sortir à quelqu'un pour les apparences. Je soupirais à vrai dire je n'aimais pas non plus la personne que j'étais devenue, celle qui devait jouer les amoureuse complètes de Steven, de jouer un rôle même hors des planches et je me mis à rougir.

    « Ce n'est pas vraiment mon idée à vrai … » mais je n'eut pa sle temps de finir ma phrase parce qu'il me parlais de Mélissa et Ruby et disait qu'il les avait revues. Bizarrement je sentait la jalousie s'emparer de moi, pourtant je n'avais aucun droit de l'être, alors, j'essayais de ne pas le montrer mais pour me détendre et détourner mon stress je saisit la serviette posée en face de moi et commençait à la plier, la déplier, la triturer, jouer avec quoi … « Ah … » dis-je simplement. Il eut un petit moment de silence et je savais qu'il était sur le point de me dire quelque chose et qu'il cherchait comment le faire. Je le laissais réfléchir. Je me doutais absolument pas de la bombe qu'il allait lâcher dans quelques secondes. Quand il me dit qu'il était en couple avec Mélissa j'aurais juré que mon cœur s'était arrêté de battre, rien que l'espace de quelques secondes. Ils s'étaient retrouvés dans l'armée. Je ne dis rien pendant un moment. *Dis quelque chose LYRAA!* je lui offrait un de mes plus beau *ET FAUX!* sourires de photocall. *PUTAIN LYRAA OUVRE LA BOUCHE ET DIT UN MOT, N'IMPORTE QUOI, MAIS DIT QUELQUE CHOSE MERDE!* mais toujours rien. *Putain t'es une actrice merde Lyraa, réagit, allez! Fait quelque chose, parle*. Ma main se crispait sur la serviette avec laquelle je jouait de plus en plus frénétiquement. *Lyraa ça commence à devenir un peu tendu là, OUVRE LA BOUCHE!*.

    Je sentis mes joues s'empourprer puis devenir écarlate. « Ah, je suis ravie pour vous. Heu, je reviens je dois … » je me levais péniblement *Lyraa, fait tout sauf ça, reste assise! LYRAA RESTE ASSISE NOM DE DIEU!* je le regardais puis finit par m'entendre lâcher « je dois aller aux toilettes! » Je courut vers les toilettes à l'étage pour vomir dans le lavabo le plus proche.
    Je me rinçais la bouche et me passait de l'eau sur le visage avant de lever mon regard sur le miroir en face de moi. Super j'étais blanche comme un linge. Je soupirais. *Tu t'attendais à quoi Lyraa, à ce qu'il entre dans les ordres et devienne curé?* je respirait. C'était hallucinant comment je pouvais sourire, et paraître une autre devant les caméras et les photographes et face a lui je ne pouvais même pas me tenir. *Tu vas te reprendre, et tu vas aller retourner, à table, le féliciter à nouveau, ravaler ta fierté et ton égo en miettes et continuer le repas, comme si de rien était, compris? * J'avais l'impression d'être à nouveau la gamine du jardin d'enfants. *COMPRIS ??!!* Je me passais à nouveau de l'eau sur le visage et dans la nuque puis essuyait mes mains avec les serviettes en éponges mises à la disposition des clients. Et me regardais à nouveau dans le miroir. Il fallait que je reprenne des couleurs, et bien entendu ma trousse de maquillage était dans mon sac, à la table auprès de Devan. Tant pis. Je me tapotais légèrement les joues afin de leur redonne un peu de couleur et quand elles eurent une couleur ç peu près potable, je sortit des toilettes, un sourire un peu faible aux lèvres et revint m'asseoir en face de lui.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {fini} The Ghost of You |ft. Devan   

Revenir en haut Aller en bas
 
{fini} The Ghost of You |ft. Devan
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bring Me to Life :: || Green Hill || :: Jenkins High-
Sauter vers: