Bring Me to Life
Bienvenue à Green Hill

Rejoins-nous le plus vite que possible, soit en créant un nouveau personnage, soit en prenant l'un des postes pré-définis disponibles, sans oublier de consulter avant tout le règlement & le contexte

N'attends plus une seconde =)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}

Aller en bas 
AuteurMessage
Ruby O'Neill
It's better to burn out than to fade away
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Hiding in the dark of Green Hill
Citation : Catch Me If You Can, Marshal....
Métier : Recherchée pour Meutre
Multicompte : Non

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
50/100  (50/100)
Mes Relations:

MessageSujet: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Lun 10 Mai - 21:13

I don’t know why I’m fighting

    Dans le ciel sans nuages, les étoiles brillaient tristement. D’un pas décidé, je marchais vers le cimetière. La ville avait peut-être changé, mais le cimetière restait inchangé au temps. Quelques tombes en plus, mais à part ca, rien de nouveau. Mon sac à dos sur mon épaule, je détournais le grand mur pour l’escalader un peu plus loin, à l’aide d’un grand arbre. Je finis par atterrir dans le cimetière sur mes deux pieds ainsi que sur mes mains. Combien de fois est-ce que je ne m’étais pas introduit la nuit dans ce cimetière ? Juste pour être toute seule, de ne pas être dérangés par des gens. Oui, j’avais eu peu d’amis dans mon enfance et aujourd’hui, je n’en avais qu’un seul. Je marchais parmi les tombes. La raison de ma venue était différente de celle que lorsque j’étais jeune. Je ne cherchais pas la solitude. Je voulais juste voir mon père. Le seul être qui m’avait donné de l’amour et qui avait cru en moi. A l’arrière du cimetière, je finis avec l’aide de ma torche trouver la tombe de mon père. Doucement je m’agenouillais devant. Ma main passait sur la pierre glaciale, sur les lettres de mon père. *Pourquoi est-ce que tu es mort ? Tu n’avais pas le droit de me laisser…. Regarde ce que je suis devenue à présent...* Je laissais échapper un soupire et finit par m’asseoir en face de la tombe. Je sortais une bouteille de vin de mon sac à dos. Morbide ? Peut-être. Mais j’étais recherché pour meurtre et je savais que le Marshal était tout près, on allait bientôt se retrouver face à face. Et je n’étais pas sur d’arriver à m’échapper une troisième fois. Ainsi j’avais décidé de retourner à Green Hill, de rendre visite à celui qui m’avait aimé inconditionnellement. J’ouvrais la bouteille et en prit un coup. Regardant la photo de mon père, je souris faiblement. -Tu me manques…. La vie n’est pas très rose. A vrai dire depuis que tu es parti, ma vie devient de plus en plus noire. Accusé pour meurtre et à vrai dire j’étais coupable. J’avais tué un homme. Mais je me refusais de me rendre et de me retrouver en prison. Je n’avais fait que protéger ceux que j’aime. Au plus de temps que je vis dans ce monde, au plus que je pense que la justice n’existe pas. -Je ne sais plus quoi faire… Je suis perdue. Je suis censé faire quoi ? Tu étais supposé me guider ! Pourquoi est-ce que tu m’as laissé !! Je laissais ma rage et mes larmes s’exorciser. Mettant une mèche rebelle derrière mes oreilles, j’essuyais doucement mes larmes. Prenant encore un coup de la bouteille, je posais doucement ma tête contre la pierre froide. Heureusement que la nuit, il faisait encore chaud. Je posais mon regard vers les étoiles et soupirait. Qu’est-ce que je devais faire ? Me rendre et prendre le risque de ne plus revoir ce ciel étoilée jusqu’à mes cinquante ans ? Ou continuer à fuir et à vivre sous ce ciel ? Je ne savais pas quoi faire. J’étais perdu et il n’y avait personne pour m’aider, personne pour me guider, personne pour me comprendre. -Je suis sure que ce n’est pas comme ca que tu voyais mon avenir… Pour être honnête, moi non plus. J’avoue que je me voyais vraiment mal à aller à l’université et de me lancer dans une carrière. Mais j’espérais au fond de moi que j’aurais trouvé un petit boulot et que j’aurais trouvé quelqu’un qui m’aime… Bien sure, c’est tout le contraire. Un deuxième soupir échappait de ma bouche et je prit encore un coup de la bouteille. J’ignorais combien de temps j’allais rester ici. Peut-être jusqu’au coucher du soleil. De toute manière, je n’avais aucun lieu ou aller, ou dormir. Et je savais que le coucher de soleil vu du cimetière donnait un très beau panorama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Lun 10 Mai - 22:13

Bryan était resté très tard au travail, comme à son habitude. Il adorait rester plus tard, une fois que tout le monde était déjà parti: cela lui permettait de travailler plus vite, sans être constamment dérangé par le téléphone ou les allées et venues du personnel. Et surtout, cela lui permettait de travailler sans constamment croiser son ex petite amie. Il pouvait alors se mettre à l'aise, manger à son bureau, surfer sur internet sans avoir peur d'être surpris, bref, le paradis. Le temps passait plus vite lorsqu'il était seul au bureau, et il se décida enfin à rentrer chez lui. Il n'avait aucune envie de prendre sa voiture, et s'était donc mis en tête de rentrer chez lui à pieds: la nuit était chaude, et agréable, pourquoi ne pas s'en servir pour réfléchir un peu? Il avait toujours adoré errer dans la nuit, et les étoiles dans le ciel étaient une motivation supplémentaire. Il marchait depuis environ une demi heure lorsqu'il arriva non loin du cimetière. L'église paraissait immense la nuit, et la croix qui surplombait la grand place était assez imposante. Bryan n'était pas croyant, malgré l'éducation Catholique qu'avait tenté de lui inculquer sa grand-mère. Mais les Eglises étaient quelque chose qu'il respectait beaucoup: il y avait une dimension étrange aux lieux de culte, quelque chose d'indescriptible, d'agréable et troublant à la fois. Les mains dans les poches de son blouson, il s'arrêta un instant, et s'approcha de l'Eglise, qu'il longea jusqu'aux grand portail qui menait au cimetière. Il longea les grilles, les yeux rivés sur le ciel, savourant la fraîcheur de la nuit qui se mélangeait aux bouffées d'air chaud. Il adorait cela. Cependant, un bruit attira son attention: il y avait quelqu'un, ou quelque chose dans ce cimetière. Intrigué, Bryan s'approcha d'une grille et y colla son visage. Il plissa les yeux pour essayer de voir de quoi il s'agissait, et il aperçu une lumière non loin d'une tombe qu'il connaissait très bien: celle de sa grand-mère. Or, personne à Green Hill n'avait de raison de se trouver dans le cimetière à une heure pareille. Ensuite, personne n'avait de raison d'aller voir sa grand-mère, qui n'avait pas beaucoup de relations dans la ville, à part quelques personnes âgées qui devaient dormir depuis bien longtemps. Alors....qui étais-ce? Sans réfléchir, Bryan agripa la grille, s'appuya sur un des barreaux et l'utilisa pour grimper par dessus. Après quelques secondes, il était passé de l'autre côté, et s'approchait doucement afin de voir qui était cette personne. Certainement pas le gardien...

Il vit alors une jeune femme, bouteille à la main. Vraiment pas gênée... venir picoler sur les morts, les gens de nos jours n'avaient plus aucun respect pour les familles. Il se dit qu'il devait s'agir d'une sans abris, ou de quelque chose du genre, pour se retrouver là à une heure pareille, hors des heures d'ouvertures.

- Vous n'avez pas mieux à faire que de souiller les tombes des autres??

Visiblement , il l'avait surprise. Mais il n'était pas près de la lâcher, s'il y a bien une chose qu'il ne supportait pas, c'était les squatteurs, et les gens sans aucun respect pour les morts. Mais juste en disant cela, il remarqua que la tombe de sa grand-mère était juste à côté, et que la jeune femme ne se trouvait pas dessus, mais sur une autre tombe, juste à côté. Cela ne changeait rien au problème, mais tout de même, c'était toujours ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby O'Neill
It's better to burn out than to fade away
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Hiding in the dark of Green Hill
Citation : Catch Me If You Can, Marshal....
Métier : Recherchée pour Meutre
Multicompte : Non

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
50/100  (50/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Lun 10 Mai - 22:39

    J’étais trop occupé à essayer d’entendre des paroles de mon père, qui bien sure, ne viendraient jamais, pour me préoccuper de la venue de quelqu’un. Qui pourrait bien trainer dans un cimetière en pleine nuit ? Personne, alors je sursautait en entendant une voix. Je me retournais et me relevait. C’était un reflex de survie. Lorsqu’on est à la fuite depuis plus de deux mois, on commence à adapter un comportement différent vis-à-vis des autres. Mais lorsque je voyais qu’il ne s’agissait pas d’un flic, du moins pas à première vue, je laissais échapper un grand soupir. -Vous m’avez foutu une de ces trouilles ! Et je me laissais à nouveau tomber à terre. L’alcool commençait à troubler mon jugement et ca me faisait du bien de tout oublier. De ne pas devoir être sans arrêt sur ses gardes. Je regardais le jeune homme, me souvenant de ces mots. Des mots qui ne me faisaient rien. -Vous êtes qui ? La police des morts ? Il ne devait pas me dire ce que je devais et ce que je ne devais pas faire. Après tout, il était qui lui ? Reprenant une gorgée de la bouteille de vin, je finis par tourner mon regard vers la tombe de mon père. Puis après un long moment je me retournais vers le jeune homme. -Aux derniers nouvelles, on est dans un pays libre. Alors si j’ai envie de me saouler près de la tombe de mon père, j’en ai le droit. Et si ca te déplait, tu n’as qu’à t’en aller, car moi je ne vais nulle part….de toute manière j’ai nulle part à aller Ce n’était pas un homme qui allait me donner des leçons de politesse. De plus qu’est-ce qu’il pouvait bien me faire ? Le plus pire qu’il pouvait me faire était appeler la police. Mais avant que la police débarque je serais déjà partie très loin… Enfin à condition que je ne me bourre pas trop la tête avec l’alcool. Chose qui n’était pas encore sure, car j’étais bien partie ! Je m’adossais contre la pierre tombale de mon père. Et oui, je ne me gênais pas. Mais pourquoi me gêner ? Il s’agit de mon propre père et c’était moi-même qui avait payé cette pierre. Alors j’avais le droit de faire ce que je voulais non ! De plus de quoi est-ce qu’il venait se mêler. Vraiment irritant le petit bonhomme. Je fixais longuement la bouteille. Me disant que je devrais arrêter à boire. Mais pourquoi arrêter ? Je ne voyais aucune raison pourquoi je devrais arrêter. Au moins picoler m’amusait. Ca effaçait certaines douleurs et ca me faisait oublier la dure réalité dans la quelle je vivais. Déposant la bouteille à côté de moi, mon regard se tournait vers le jeune homme. *Quoi il était encore là ? * -Je peux savoir ce que vous venez faire au cimetière par cette heure, a part donner des remarques idiotes ? Et quoi ? Je n’avais jamais été très délicate avec mes mots. Tant pis si j’en blesse plus qu’un, je ne passe pas par quatre chemins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Lun 10 Mai - 23:05

La jeune femme qui se trouvait sur la tombe était vraiment agressive, mais Bryan ne se laisserait pas démonter. Elle n'était après tout pas sur la tombe de sa grand-mère, il avait fait erreur, mais le cimetière était fermé et il ne voyait pas pourquoi elle ne pouvait pas aller voir cette tombe en plein jour, comme toute personne normalement constituée. Et picoler sur une tombe, ce n'était peut-être pas la meilleure façon de rendre hommage à l'homme qui vous avait donné la vie. Il l'écouta parler, et trouvait vraiment ça scandaleux de s'étaler comme ça sur une tombe, même si on connaissait la personne qui y était enterré. Il soupira en entendant à quel point elle était agressive, il avait horreur de ça, et cela lui rappelait pourquoi il avait encore plus horreur des gens qui buvaient: cela les rendait différents, et souvent dans le mauvais sens. Lui qui avait eu des parents alcooliques, il avait toujours détesté cela, même si il ne se rappelait pas d'eux, il savait aue l'alcool était une des causes qui avaient gâché sa jeune vie. Alors de voir quelqu'un boire ainsi, cimetière ou non, le ramenait à ses propres parents, et il trouvait cela dommage d'en arriver là, même par souffrance.

- Sans vouloir être méchant....il y a peut-être d'autres façons d'honorer les morts qu'en se bourrant la gueule... ne serais-ce que pour respecter ceux qui sont autour...

Après tout, si elle était vraiment sur la tombe de son père, il n'allait pas l'agresser encore plus, il ne voulait pas être désagréable, elle devait sûrement être déjà assez triste et mal comme ça. Il désigna la tombe qui se trouvait juste à côté, celle de sa grand-mère, ou était posé le sac de la jeune femme.

- Mais si vous pouviez au moins enlever votre sac de la tombe de ma grand-mère, je pense qu'elle vous en serai gré...

Il n'était pas sur de croire aux fantômes, ni que les morts pouvaient voir les vivants, mais on ne savait jamais, et il savait que sa grand-mère avait toujours détesté l'alcool et ses ravages sur les personnes, elle n'aurait donc pas apprécié que quelqu'un vienne picoler à côté d'elle, même morte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby O'Neill
It's better to burn out than to fade away
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Hiding in the dark of Green Hill
Citation : Catch Me If You Can, Marshal....
Métier : Recherchée pour Meutre
Multicompte : Non

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
50/100  (50/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Lun 10 Mai - 23:28

    Ce n’était pas l’alcool qui me rendait méchante ou encore agressive. Ca messieurs, mes dames, était mon caractère. Le mur qui empêchait les gens d’entrer. Ce n’est que lorsque les gens prenaient vraiment de la peine pour me connaître que j’effaçais cette barrière. Ca avait toujours été ainsi. Depuis que mon père avait quitté mon père et que j’eut peur de l’amour je m’étais construit ce petit mur. Il était plutôt efficace, car le nombre d’amis que j’avais ne se comptais que sur une main. A vrai dire, il ne s’agit qu’une seule personne. Le jeune homme se mit à parler d’honorer les morts et j’arquais un sourcil. -Je suis pas ici pour honorer mon père. Je suis ici pour lui parler avant qu’on m’oblige à quitter Green Hill et pour échanger ce paysage pour celui du Texas. Le Texas… Rien qu’à y penser et j’avais déjà des frissons qui me parcouraient le corps. Lorsqu’il me demandait si je voulais bien bouger mon sac de la tombe de sa grand-mère, je me levais, prit mon sac et le mettait à côté de la tombe de mon père avec un geste démonstrative.-Et voila, il ne suffisait que de demander. J’allais me rasseoir près de la tombe de mon père, fixant les étoiles. On pouvait dire que mon comportement était loin d’être du respect envers mon géniteur. Mais pourtant ca l’était. C’était la seule personne de toute mon existence qui m’avait aimé et qui m’avait soutenu. Et c’était cette personne qui devait se faire renverser par un camion ! Je n’arrivais pas à passer à travers cette perte. Il avait toujours été ma bouée de secours, et sans elle je ne faisais que me noyer. Chose que j’étais entrain de faire. Recherché par la police pour meurtre, on m’avait même mit un Marshal sur le dos, et voila que j’essayais d’oublier ma vie avec une bouteille de vin. Ah, j’aurais du prendre quelque chose de plus fort. Oui, depuis sa mort je ne faisais que sombrer. Je fermais un court instant mes yeux, essayant de me rappeler comment s’était avant qu’il meurt, comment j’étais. Sur ce point de vue, je n’avais pas beaucoup changé, toujours aussi peste que je l’étais. Mais je n’étais pas aussi brisé, je pensais avoir un avenir. Mais mes rêves s’étaient brisées à sa mort. Toute l’argent était parti pour les funérailles ainsi que pour la recherche du meurtrier de mon père. *Ah papa… Qu’est-ce que je suis supposée faire ?* Perdue… Oui j’étais perdue. Je finis par ouvrir mes yeux et par poser mon regard sur le jeune homme qui se trouvait près de la tombe à côté de moi.-Vous aussi, vous avez des drôles d’heures pour visiter votre grand-mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Mar 11 Mai - 0:14

Bryan regarda la jeune femme déplacer son sac, et resta quelque secondes à regarder la tombe de sa grand-mère. Elle était fournie d'un unique bouquet de fleur, le sien, qu'il venait changer toutes les semaines afin qu'elle soit toujours belle à regarder. Cela faisait bizarre de repenser à cette époque ou elle était toujours là, elle qui avait été comme une mère pour lui. Une mère, un père, une grand-mère...elle était sa seule famille, et maintenant, elle n'était plus là. Mais Bryan habitait toujours dans sa maison, et il avait la sensation qu'elle était toujours là. Qu'il entendait toujours sa voix, ses conseils, quoiqu'il advienne. Par conséquent, elle ne lui manquait pas plus que ça, il était plutôt paisible en pensant à elle: elle avait vécu une bonne vie, et elle n'avait pas souffert à sa mort. Il n'avait donc pas de regrets, il estimait qu'elle avait fait son temps sur cette Terre, et qu'après tout, la mort était une part inévitable de la vie. Il reporta ensuite son regard sur la jeune femme, qui avait fermé les yeux quelques instants. Elle semblait beaucoup plus affectée par la mort de son père, et il la comprenait: lui aussi n'avait pas vraiment de parents. Sa mère était morte il y a bien longtemps, et son père était en prison depuis son enfance, il ne l'avait vu qu'une fois depuis son enfance, et s'en serait bien passé. Mais il pouvait comprendre que c'était difficile de ne pas avoir de famille sur qui se reposer, ou de perdre quelqu'un qu'on aime. Dans un sens, il ne connaissait pas son histoire, peut-être que ça n'avait aucun rapport, peut-être même qu'elle le détestait, ou qu'elle avait menti et que ce n'était pas son père. Mais peu importe, cela ne le regardait vraiment pas de toute manière... il regarda le nom qui était sur la tombe: O'Neill.


- Je ne venais pas la voir, j'ai juste vu de la lumière et je me demandais qui pouvait bien venir ici une fois la nuit tombée...

Il croisa son regard et réalisa qu'il devait vraiment la déranger. Il était juste venu s'assurer qu'elle n'était pas là pour vandaliser les tombes, mais elle n'avait pas l'air dangereuse.

- Eh bien Mlle O'Neill...je vous laisse à votre bouteille...

Puis il fit un petit demi-tour, et fit quelques pas tout en réfléchissant. Pourquoi avait elle parlé du Texas? Qu'est ce qu'il pouvait bien y avoir là bas? Ce n'était pas non plus ses affaires, mais il avait pas mal voyagé, et cela l'avait toujours intrigué de savoir pourquoi les gens voulaient aller à tel ou tel endroit... Il s'arrêta donc, et se retourna vers elle:

- Si ce n'est pas indiscret...pourquoi le Texas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby O'Neill
It's better to burn out than to fade away
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Hiding in the dark of Green Hill
Citation : Catch Me If You Can, Marshal....
Métier : Recherchée pour Meutre
Multicompte : Non

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
50/100  (50/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Mar 11 Mai - 0:52

    Je n’avais pas l’air dangereuse ? On voyait bien qu’il ne me connaissait pas. Mais c’était mieux pour moi, mieux pour lui. Mieux pour tout le monde. Ah oui, qui pouvait bien venir à un endroit telle qu’un cimetière en pleine nuit. Et bien la réponse serait moi. Non seulement je n’avais aucun autre lieu à aller, je préférais la sérénité de la nuit et le Marshal ne risquait pas de se pointer en pleine nuit. Si l’alcool m’avait un peu infecté le cerveau, ca partait directement lorsque j’entendais mon nom. J’étais directement sur mes gardes. Comment est-ce qu’il connaissait mon nom ? Qui était-il ? Je m’étais relevé et le regardais. -Comment est-ce que vous connaissez mon nom ? Est-ce qu’il était flic ? Est-ce que ma liberté était en danger ? Je n’en savais rien. Je le regardais faire demi-tour et me poser une question inhabituelle. Pourquoi le Texas ? Ah c’était simple. Parce que j’avais commit un meurtre sur ce territoire et qu’on devait me juger là-bas. Bien sure aucune question que j’y aille de mon plaint grés ! Je le regardais un long moment. Que répondre ? Je n’aimais pas le Texas et je n’avais nullement envie d’y mettre les pieds. Mieux fallait pas mentir là-dessus, car il le pourrait aisément entendre dans ma voix que ce n’était pas un lieu qui me tient à cœur. -Pourquoi le Texas ? Par obligation ? Non… Je pense que le terme le plus correct est le destin. Pourquoi cette question ? Etrange…. Le jeune homme ne lui semblait pas du tout être quelqu’un qui posait des questions mal placés, et pourtant il venait de le faire. Oh, ca ne me dérangeait absolument pas. -C’est à mon tour de vous poser une question. Pourquoi trainer dans un cimetière au lieu d’être chez vous près de votre copine ? Ah les mecs dans ce genre devait surement avoir une copine. Je le regardais et attendit une réponse de sa part. J’avais tout le temps du monde. Ce n’était pas comme si j’étais attendu quelque part, ou comme ci j’avais quelqu’un qui m’attendait pour dîner. Je finis par remettre le bouchon sur la bouteille, pendant que j’écoutais la réponse du jeune homme, je la rangeais dans mon sac à dos, que je mis sur mon dos. Cela ne me servait à rien de rester encore plus longtemps ici. Je devais trouver un lieu pour dormir. Car dormir à la bonne étoile, n’avait jamais été mon truc. J’aimais avoir un toit sous ma tête. Mon regard allait vers la tombe de mon père. Je déposais un baiser sur la pierre glaciale. Le seul signe d’affection que j’avais porté envers cette tombe. *Je reviendrais, je te le promets.* Puis je me retournais vers le jeune homme, passait devant lui et m’agripper au mur et avec une facilité je me laissais tomber de l’autre côté du mur. Je savais que le jeune homme n’allait pas tarder à suivre. Ainsi je l’attendis. Pourquoi ? Aucune idée. La solitude me guettait de trop, surement. -Vous allez de quel côté ? On pourrait faire un peu de chemin ensemble. Qu’est-ce qui me prenais encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Mar 11 Mai - 1:07

Cette jeune femme était vraiment étrange, mais visiblement il avait visé juste, elle n'avait pas mentie au sujet de la tombe, et elle s'appelait donc vraiment O'Neill. Elle parlait de destin, et il ne comprenait pas très bien ce qu'elle voulait dire, mais elle devait avoir ses raisons. De tous les Etats des Etats-UNis, il n'aurait pas choisit le Texas pour parler de destin, mais près tout, chacun ses envies, elle avait peut-être de la famille là bas, ou un rendez-vous important...

- C'est le nom inscrit sur la tombe...O'Neill...

Elle lui demanda ensuite pourquoi il n'était pas chez lui auprès de sa copine. Sa copine? Quelle copine....la bonne blague, lui qui était pour ainsi dire un handicapé des relations amoureuses. Il n'avait jamais été attiré par les bonnes personnes: soit elles étaient trop riches et superficielles et ne daignaient même pas le regarder, soit elles finissaient toujous par trouver quelqu'un de mieux. Soit elles ne voulaient rien de sérieux et ne voulaient que du sexe...bref, Bryan avait fini par se dire qu'il devait avoir un problème pour toujours finir tout seul. Il n'avait donc pas de copine, surtout dans cette ville, ou tout le monde ou presque semblait se connaître ou avoir entendu parler de vous. Il n'y avait pas de place pour faire des erreurs, et s'il n'avait pas pu garder son ex, il se disait qu'il aurait sûrement du mal à garder qui que ce soit. Il se sourit à lui même en pensant que si elle avait pu avoir un dixième de sa vie amoureuse, elle n'aurait jamais parlé de copine. Il était toujours le bon copain, le meilleur ami, ou le coup d'un soir.

- Disons que je travaille tard, et que je n'ai pas de copine.

Dis comme ça, il avait l'impression de passer pour un maniaque qui traînait sur la tombe de sa grand-mère le soir tout en étant trop flippant pour se trouver une copine. Mais c'était sa paranoïa et son manque de confiance en lui qui reprenait le dessus. Mais la jeune femme ne semblait pas penser qu'il fut si flippant que ça: elle avait déjà récupéré son sac et s'était dirigée vers la sortie du cimetière. En un clin d'oeil, elle était passée de l'autre côté de la barrière. Il l'avait regardé faire, amusé de voir avec quelle aisance elle venait de faire ça. Il la suivit donc, et l'imita avec un peu plus de mal: il n'avait pas l'habitude de passer par là. Une fois de l'autre côté, il fut surpris de voir qu'elle lui proposait de faire un bout de chemin ensemble. Il avait pourtant eu l'impression de la déranger, mais visiblement, ce n'était pas le cas. Pris au dépourvu, il répondit du tac au tac:

- Je ne vais pas très loin, tout droit pendant une dizaine de minutes...et je serai chez moi. Et vous habitez Green Hill? Je ne vous ai jamais vu dans le coin...

Pourtant, Bryan avait travaillé dans pas mal de boutiques et connaissait la plupart des habitants, au moins de vue. Il réalisa qu'il ne s'était pas présenté, et que ce n'était pas vraiment quelque chose de très poli. Et s'ils devaient faire un bout de chemin ensemble, autant commencer par le commencement !

- Au fait, je m'appelle Bryan. Bryan Badgley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby O'Neill
It's better to burn out than to fade away
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Hiding in the dark of Green Hill
Citation : Catch Me If You Can, Marshal....
Métier : Recherchée pour Meutre
Multicompte : Non

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
50/100  (50/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Mar 11 Mai - 1:24

    La tombe? Quelle tombe? Ah oui, celle de mon père! Bien sure ! J’étais soulagé de savoir que le Marshal n’était donc toujours pas arrivé en ville et n’avait donc pas encore affiché ma photo et mon nom partout. Lorsqu’il finit par me répondre, j’avais déjà prit mes affaires. Quoi il n’avait pas de copine ? Ah bourreau de travail… Ca expliquait la copine. -Vous devriez plus sortir de chez vous. Et en sortant ce n’est pas dans les cimetières qu’il faut trainer. Les filles biens ne trainent jamais par ici. Est-ce que par là je disais que je n’étais pas quelqu’un de bien ? Bien sure ! J’étais une meurtrière et comme quand j’étais petite je me comportais selon le nom qu’on me donnait. Fille difficile ? Je leur donnais raison en jouant le rôle. Croqueuse d’hommes ? Idem. Et maintenant la meurtrière. Je préférais prendre les rôles sur moi qu’on me donnait plutôt qu’essayer de convaincre les gens que j’étais tout le contraire de ce qu’ils pensaient. A quoi bon essayer de les persuader ? Les gens ne voient ce qu’ils souhaitent voir. Sauté par-dessus le mur, je devais avouer que c’était une chose positive à la vie de fugitif. Je devenais chaque jour plus félin, plus agile et plus athlétique. Finalement ca avait des bonnes choses ! Qui l’aurait cru ! Arrivé à l’autre bout du mur, j’attendais le jeune homme. Je remarquais directement qu’il était surprit de mes paroles. Mais je ne faisais comme si de rien était. -Non, j’ai habité à Green Hill avant de partir vivre au Texas. Je ne suis que de passage en ville à vrai dire. Oui, j’étais née à Green Hill, et j’avais eu la réputation de celle qui vole tout les mecs des autres et encore celle qui cherchait toujours la bagarre sur la cour de récréation. Oui, déjà petite je n’avais pas été quelqu’un de facile à vivre. Puis il se présenta. Un petit sourire s’affichait sur mes lèvres. -Enchanté Byran. Moi c’est Ruby. Je commençais à marcher en direction de la ville. Etrangement cette ville allait me manquer. Pourtant je n’avais plus d’ennemies à Green Hill que d’amis ou encore de connaissances. Mais j’avais été d’une certaine façon heureuse ici. De plus c’était ici que j’étais née. Soupirant légèrement, je finis par dire. -Ah, cette ville va me manquer. Tournant mon regard vers Bryan -Tu fais quoi comme boulot que tu te dis toujours occupé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Mar 11 Mai - 1:33

Elle venait de dire que les filles bien ne traînaient pas dans les cimetières, étais-ce une façon de lui dire qu'elle n'était pas une fille correcte? Elle avait pourtant l'air tout à fait normale. Elle avait peut-être une mauvaise opinion d'elle-même, chose qui était tout à fait possible, malgré le fait qu'elle soit extrêmement belle. Bryan sourit en entendant sa remarque, peut-être aussi que c'était ce que les gens disait d'elle. Il trouvait tout de même ça étrange de ne l'avoir jamais vue avant, mais elle était sans doute juste de passage, chose qu'elle allait bientôt confirmer.

- Oh je suis sûr qu'il y a aussi des filles très bien dans les cimetières !

Il avait dit ça sur le ton de l'humour, le second degré qu'il affectionnait tant. Ainsi, elle était née à Green Hill mais n'y habitait plus. Elle était peut-être juste venue pour passer sur la tombe de son père et était arrivée trop tard pour les heures d'ouverture. Oui, ce devait être ça. Et elle s'appelait donc Ruby. Ce nom n'était pourtant pas banal, mais il ne l'avait jamais entendu. Ruby O'Neill. Il avait du croiser son père, mais il n'avait pas pensé à regarder l'année sur la tombe, peut-être qu'il était mort il y a bien longtemps. Il commençait à marcher le long du cimetière avec la jeune femme, qui disait que la ville allait lui manquer. Si elle allait lui manquer, pourquoi ne pas y rester tout simplement?

- Je travaille pour Pharma Redfield, rien de bien fascinant...mais si cette ville vous manque, pourquoi ne pas y rester?

Il fallait vraiment qu'il arrête d'être aussi indiscret, elle avait sûrement de très bonne raisons de vouloir partir pour aller au Texas. Mais il n'avait pas l'habitude de se retrouver seul en compagnie d'une jolie jeune femme, alors il sautait sur l'opportunité pour tenter de faire un peu la conversation. Ce n'était pas de la drague, juste un besoin de contact, sûrement. Il était d'un naturel très bavard et avait du mal à s'empêcher de parler lorsqu'il commençait...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby O'Neill
It's better to burn out than to fade away
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Hiding in the dark of Green Hill
Citation : Catch Me If You Can, Marshal....
Métier : Recherchée pour Meutre
Multicompte : Non

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
50/100  (50/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Mar 11 Mai - 2:01

    Oui, j’étais belle. Je le savais très bien. D’ailleurs combien d’hommes est-ce que je n’avais pas vu passer dans mon lit ? Bien sure, comme la plupart des gens ils s’arrêtaient tous à la façade. A la beauté. Et peut-être que ce n’était pas plus mauvais pour moi. Après tout, mon caractère était loin d’être facile. Je souris amusé suite à la remarque de Bryan. -Oh, oui peut-être bien. Mais dans ce cas, je pense qu’il est mieux d’en chercher en journée et non la nuit. Tout en marchant, je lui avais demandé ce qu’il faisait comme boulot. Il travaillait pour Pharma Redfield ? Oui, je connaissais le lieu. J’y avais jamais mit les pieds, mais un grand bâtiment comme celui-là était difficile à ne pas remarquer. Sa question me remplissait de silence. Pourquoi ne pas rester ? Parce qu’on me détestait ? Parce que je savais difficilement trouver un travail ou encore une maison sans que le Marshal me retrouve. Je pouvais écrire toute un livre sur les raisons pourquoi je ne pouvais pas rester à Green Hill, mais ca serait trop risqué. Je ne le connaissais pas et je ne pouvais pas faire confiance aux gens. C’était trop facile pour se faire amadouer par le Marshal Nelson. -J’aimerais… Sincèrement j’aimerais rester ici. Mais je ne suis pas vraiment la bienvenue ici. J’ai trop de gens qui ne m’apprécient pas et qui aimerait me voir souffrir. Et je les comprends très bien. Ma réputation est loin d’être glorieux, surtout pour les filles dont j’ai volé les mecs. J’étais honnête sans vraiment dire toutes les raisons. Mais c’était mieux ainsi, si je prenais le risque de lui dire la vérité, il risquait d’être complice si il ne me trahissait pas. Et c’était donc mieux pour lui, ainsi que pour moi, qu’il ne sache rien sur tout ca. Il semblait être quelqu’un de curieux et de très bavard. Tout le contraire de moi, qui ne trouvais jamais de sujet pour continuer une conversation. Mais ce n’était pas plus mal. Au moins ses questions m’occupaient l’esprit. Bien qu’on allait surement arrivés bientôt devant sa maison. -Green Hill semble avoir changé beaucoup depuis que je suis partie…. Je me demandais d’où venaient tout ces changements. J’ignorais bien sure qu’il y avait un nouveau maire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Mar 11 Mai - 11:34

Bryan aurait vraiment beaucoup aimé savoir pourquoi elle semblait ne pas pouvoir faire autrement que d'aller au Texas. Visiblement, elle avait fait du mal à certaines personnes dans le passé, mais les histoires de coeur et de mecs ne suffisait pas à changer de ville, quoique, elle avait vraiment du y aller très fort ! La réputation après tout, c'était quelque chose qui pouvait gâcher une vie, mais alors pourquoi était elle revenue? Juste pour aller voir la tombe de son père sûrement. Tout en marchant, il essayait de cerner cette jeune femme. QUi était-elle? D'où venait elle? Elle disait de Green Hill avait changé, depuis combien de temps n'avait elle pas mis les pieds ici? Le nouveau Maire était quelque chose de récent, mais tout de même, tout le monde était au courant, elle n'avait pas du parler à grand monde depuis qu'elle était arrivée...

- Les choses changent c'est vrai, surtout depuis qu'il y a un nouveau Maire, c'est étonnant que vous ne soyez pas au courant, les gens ne parlent que de ça en ce moment...

Mais bon, elle avait ses raisons, sûrement. Mais elle n'avait pas répondu à sa question, où habitait elle? L'hôtel n'était pas dans cette direction, et elle n'avait pas vraiment l'air d'en avoir quelque chose à faire, elle semblait juste traîner dehors sans trop savoir ou elle allait.

- Vous êtes à l'Hôtel?

Et voilà, il recommençait à poser des questions indiscrètes, il espérait que cela n'allait pas la mettre en colère ou qu'elle n'allait pas mal le prendre, il se demandait juste ce qu'elle faisait ici, si elle ne comptait pas rester et qu'elle n'était pas au courant qu'il y avait eu un nouveau Maire. Elle semblait tellement perdue, et d'un autre monde, cela l'intriguait....


Dernière édition par Bryan Badgley le Mar 11 Mai - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby O'Neill
It's better to burn out than to fade away
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Hiding in the dark of Green Hill
Citation : Catch Me If You Can, Marshal....
Métier : Recherchée pour Meutre
Multicompte : Non

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
50/100  (50/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Mar 11 Mai - 15:20

    Etonnant que je ne sache rien du tout ? Non ca ne l’était pas vraiment. J’avais plus mit les pieds à Green Hill depuis mes dix-huit ans, donc cela faisait bien neuf ans que je n’étais plus venue ici. Quand aux discussions des gens, je ne me mêlais pas trop dans la foule pour des raisons de sécurité. Je me contentais d’hocher les épaules. -Ca fait neuf ans que je n’ai plus mise les pieds à Green Hill. Et j’ignorais qu’on avait un nouveau maire. Je ne suis pas très sociale et je n’aime pas trop la foule. Je suis quelqu’un de solitaire. Je me demandais bien qui pouvait être ce nouveau maire. Qui faisait tellement de changement à Green Hill ?-C’est qui le nouveau maire ? Il y avait vraiment peu de chance que je le connaissais. Mais on ne sait jamais. Puis ainsi je gardais un peu la conversation courante. Deuxième question qu’il n’aurait pas vraiment du me poser. Est-ce que je logeais à l’hôtel. La réponse fut un non catégorique. Je pouvais me faire passer pour quelqu’un d’autre à l’hôtel. Mais il y avait beaucoup de chance que le Marshal commence à fouiller tout les hôtels à Green Hill, et il n’y en avait pas beaucoup. Et puis le grand problème pour obtenir une chambre était l’argent. Et oui, fallait payer, mais je n’avais pas d’argent. Je secouais légèrement la tête. -Non je viens d’arriver en ville. Je n’ai pas vraiment eu le temps de penser à un logement. Je ne savais pas quoi dire d’autre pour me couvrir. Dire que j’étais à l’hôtel, alors que c’était si facile de vérifier ? Même si je doutais fort que Bryan soit le genre à commencer à fouiller pour trouver l’hôtel dans le quelle je logeais, mieux fallait être prudente. Ca m’avait permit de tenir deux mois avant que Nelson arrive à trouver ma trace. -Je suis que de passage. A vrai dire je voyage. Je visite un peu l’Amérique. Et vu que je suis le style de fille à ne pas faire une itinéraire à l’avance, je vais ou le vent m’emporte en quelque sorte… Ca me pose parfois des problèmes de logement. J’avais trouvé une excuse !Je pouvais être fière de moi, car c’était une excuse valable et pas si faux que ca. Il finit par s’arrêter et mon regard se posait sur la maison. C’était surement la sienne, vu qu’il venait de s’arrêter. Je lui souris doucement. -Bon ben… passe une bonne nuit. Et qui sait… Peut-être à dans un de ces jours au cimetière ! Je souris, et commence à m’éloigner. Je ne faisais que marcher. Je n’avais pas de but précis en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   Mar 11 Mai - 18:55

Effectivement, si elle n'était pas venue là depuis autant de temps, c'était normal qu'elle ne soit pas au courant des changements qu'il y avait eu à Green Hill. Elle semblait éviter les questions trop précises sur elle et sur là ou elle allait, mais encore une fois, ce n'était pas ses affaires, et elle avait peut-être peur qu'il soit un dragueur invétéré ou juste quelqu'un d'un peu trop curieux. Elle lui demanda qui était le nouveau maire, ce à quoi il répondit:

- Le nouveau Maire s'appelle....Jenkins. Une des dernières personnes qu'on aurait imaginé devenir Maire, mais je ne m'en plains pas, le changement fait toujours du bien !

Puis elle lui dit qu'elle n'avait pas eu le temps de chercher un logement. Il se dit que décidément, cette femme était de plus en plus bizarre. Lui avait beaucoup voyagé aussi et il savait bien que la première chose qu'on fait en arrivant quelque part c'est de chercher ou dormir. Aller ou le vent nous porte c'est une bonne chose, mais il faut bien se reposer de temps en temps. Mais Bryan n'avait aucune envie de l'embêter plus que ça, d'autant plus qu'il arrivait chez lui. La jeune femme lui souhaita une bonne nuit alors qu'il se trouvait devant la vieille maison où il avait passé quasiment toute sa vie. Elle semblait pressée de continuer son chemin, il ne l'arrêta donc pas, d'autant plus qu'il se voyait mal l'inviter à prendre un verre après une telle rencontre. Elle l'aurait prit pour un dingue, ou pire. Et il n'osait de toute façon pas faire le premier pas avec les filles, ce n'était pas son style du tout, il se contenta donc de lui souhaiter également une bonne nuit, ne sachant pas s'il allait la re-croiser un jour, si elle était constamment en mouvement.... :

- Bonne nuit, et qui sait, peut-être à une prochaine fois ...



The End.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}   

Revenir en haut Aller en bas
 
fini// I don't know why I'm fighting {Pv Bryan}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bring Me to Life :: || Green Hill || :: Banlieue :: Eglise & Cimetière-
Sauter vers: