Bring Me to Life
Bienvenue à Green Hill

Rejoins-nous le plus vite que possible, soit en créant un nouveau personnage, soit en prenant l'un des postes pré-définis disponibles, sans oublier de consulter avant tout le règlement & le contexte

N'attends plus une seconde =)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 fini// Settling |ft. Bryan Badgley

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Lun 10 Mai - 14:39

Settling

feat. Bryan Badgley & Lyraa E. Jones

    Ah le Quartier Est! Il demeure inchangé, même après sept années que je ne suis pas venue à Green Hill. Le quartier le plus mal famé de la ville. Mais également le seul quartier où je pourrais faire mes courses. J'avais acheté une maison il y a quelques années, dans le beau quartier de Green Hill, le quartier ou Mélinda habitait, sur Apple Lane. Mais je n'y étais jamais venue, alors quand on est arrivés hier midi avec Steven il n'y avait rien, la maison était vide et froide. Nous sommes donc allé acheter le nécessaire, lit, commode, armoire, toutes ces choses dont on avait besoin dans une maison neuve. Et puis je dois avouer que ça m'a fait beaucoup de bien de faire les boutiques, même si la ville a beaucoup changé je ne pense pas forcément que ça soit négatif, le changement à du bon. Puis je suis tombée comme une masse, épuisée du trajet, épuisée de tristesse, sur le lit et Steven m'y a gentiment installée. Puis il est allé dormir sur le canapé. Personne ne nous verrait ici, personne ne savait encore que nous étions en ville et il respectait que cette nuit je veuille passer la nuit seule j'en avais grand besoin.

    Quand je m'étais réveillée il dormait toujours paisiblement sur le canapé, j'espérais qu'il était confortable et qu'il n'aurait pas trop mal au dos en se réveillant. Pour ma part la nuit avait été assez agitée, la mort de Mélinda me hantait. J'avais rêvé de ces moment de ma jeunesse ou j'avais été chez elle, puis mon adolescence ou elle m'avait toujours poussée à faire ce qui me plaisait, je lui devais beaucoup et j'en étais consciente! Je pris une douche bien chaude pour me détendre et essayer de faire face à la situation. Bientôt le travail reprendra et je pourrai m'y plonger corps et âme. Ça me fera du bien. Je m'habillais après avoir rangé le peu de vêtements que Steven avait amenés pour moi. Une simple jupe légère avec un chemisier blanc. Je tressais également mes cheveux et les relevais en un chignon afin que la chaleur qui régnait à Green Hill ne me dérange pas. Mais maintenant je devais aller faire des courses, c'était bien beau d'avoir des meubles mais si on n'a rien à mettre dedans. Je pris donc mon sac et sortit de la maison. Je pris la voiture et me dirigeais vers ce fameux quartier Est.

    Plus je traversais la ville plus j'étais étonnée. Marcus Jenkins voulait vraiment tout rénover et changer dis donc. Je me garai sur le parking du Supermarché et verrouilla les portes, le quartier était mal famé et même si je ne risquait à priori rien, valait mieux ne pas tenter le diable. Je pris un caddie et entrai dans le magasin. Je poussais le caddie dans les allées, il y avait peu de monde dans le magasin à cette heure ci, et je n'avais pas peur de tomber sur qui que ce soit. Au moins pas de papparazi, personne ne savait que j'étais en ville. Je mettais dans mon caddie des assiettes, couverts, serviettes, casseroles et tout ce genre de choses, je ferais ça en deux fois. Pour ce qui était aliments je prendrais un autre caddie tout à l'heure.
    Je m'avançais vers le rayon salle de bain quand au détour d'une allée j'entendis quelqu'un m'interpeller. Je me retournais immédiatement et regardais la personne qui m'avait appellé.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary


Dernière édition par Lyraa E. Jones le Mer 4 Aoû - 11:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Mar 11 Mai - 0:51

Bryan avait profité de sa journée de congé pour faire tout ce qu'il avait toujours rêvé de faire: passer une journée entière à acheter tout ce dont il avait envie. Il avait passé sa vie à ne pas avoir d'argent, et disons que maintenant...il en avait à revendre. Personne n'était au courant, et il se gardait bien de le dire à quique ce soit, mais l'argent n'était plus un problème pour lui depuis quelques mois, et il avait du mal à s'y habituer. Il avait donc décidé de continuer à vivre comme il l'avait toujours fait: très simplement. Il avait tout de même décidé de rénover la maison de sa grand-mère dans laquelle il vivait maintenant. Il avait passé un an à faire le tour du monde, mais il avait fini par revenir à Hill House depuis maintenant plusieurs années, et, quitte à habiter dans une vieille maison, autant la rendre la plus habitable possible. Quoiqu'il en soit, il avait décidé de se faire plaisir: il avait beau rester lui-même, il avait toujours rêvé de s'acheter des tonnes de cds, de dvds et de vinyls, et c'est exactement ce qu'il avait fait de son après midi. Une fois ces achats terminé, Bryan se rendit au supermarché pour s'acheter des bougies et quelques éléments de décoration: il avait fait le gros ménage chez sa grand-mère et avait décidé qu'il était temps qu'il y installe sa propre décoration maintenant qu'elle était décédée. C'était sur les bons conseils de son amie Lizzy, qui lui avait gentiment expliqué qu'il ne pouvait pas espérer ramener une fille dans un taudis pareil. Et elle n'avait pas tort, on aurait dit qu'il habitait encore chez ses parents, mais en....50 fois pire. Il avait donc prit des tonnes de boîtes et avait absolument tout donné à des oeuvres de charité. La maison était donc quasiment vide, mis à part quelques meubles qu'il avait gardé. Il fallait tout remeubler, et surtout, tout re-décorer. Bryan errait donc dans les allées à la recherche qu'une quelconque inspiration, lorsqu'il remarqua une chevelure qui lui rappela des souvenirs: étais-ce...?

Intrigué, il s'approcha de la jeune fille, tout en restant à une certaine distance. Oui, c'était bien elle. Il ne la connaissait pas vraiment personnellement, mais il l'avait vue pendant bien des années: il avait été à l'école avec elle. C'était une ancienne de GreenHill, mais surtout, elle était une des rares à s'en être sortie... il avait entendu dire qu'elle jouait dans cette série que tous les adolescents adoraient, mais il ne l'avait jamais regardée. Pourtant, il se souvenait bien d'elle. Ils n'avaient jamais été amis, mais il avait été dans sa classe, et il avait été éperdument amoureux de son amie Gabriella. De ce qu'il se souvenait, elle faisait partie de cette bande de fille de riches qui prenaient les autres de haut... qu'est ce qu'elle venait faire à Green Hill? Si la rumeur disait vrai, elle devait plutôt passer sa vie avec les stars à Hollywood, au lieu de traîner dans un quartier pareil, dans une petite ville paumée...

Son naturel revint au galop, et Bryan ne put s'empêcher d'interpeller la jeune fille.


- Lyraa ? Lyraa Jones ?

Il se trouva immédiatement débile de l'avoir appelée, elle ne lui avait jamais adressé la parole lorsqu'ils étaient à l'école ensemble, elle ne devait même pas savoir qui il était.... Il était plutôt le genre de mec qu'on bousculait dans les couloirs, et elle allait sûrement le prendre soit pour un fou, soit pour un énième fan...quel idiot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Mar 11 Mai - 1:33


    Je me retournais quand j’entendis mon prénom. Je me demandais qui pouvais bien me reconnaître, et en même temps je ne pouvais pas vraiment être étonnée mon visage apparaissait dans les magasines, la série passait à la télévision. Puis j’étais dans ma ville natale, si je voulais passer inaperçue c’était un peu raté. Je me retournais toute sourire, par réflexe, c’était un conseil que Summer m’avait donné, toujours sourire, en toute situation, c’était pas évident.
    Je le regardais, il ne me disait rien tout d’abord. Puis en m’approchant de lui je le reconnut, il avait bien changé, mais en plus de sept ans, nous avions tous changés. Il s’agissait de Bryan … Bryan … je ne me souvenais plus de son nom de famille par contre, mais c’est pas grave, il me le rappellerait peut être. Je me souviens qu’au collège il était un petit peu attiré par Gabrielle, mais je ne sais pas ce que ça a donné pour lui puisque j’ai rompu tout contact avec elle depuis qu’elle est sortie avec Devan. Je ne savais pas vraiment ce qu’il pensait de moi. Nous ne parlions pas vraiment, au collège j’étais effacée et on se moquait de moi et tout cela a changé au lycée, je ne suis pas devenue une fille populaire sans pour autant prendre les gens de haut, ou du moins moi je vois les choses comme ça.

    « Bonjour Bryan » lui dis-je doucement en lui tendant ma main pour le saluer. « Comment vas tu depuis le temps ? » demandais je intéressée. J’étais plutôt contente de croiser quelqu’un. Green Hill était ma ville et je l’adorerais j’avais beau en effet côtoyer le beau monde d’Hollywood, mais je n’en oubliais pas pour autant mes racines. « Qu’est ce que tu es devenu depuis le lycée ? » demandais je très honnêtement.

    *BRYAN BADGLEY ! Voila je savais que je connaissais son nom de famille* je lui souriais doucement. Je ne me doutait pas qu’il serait la première personne que je rencontrerai ici.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Mar 11 Mai - 1:45

Bryan avait eu peur de la réaction de Lyraa, mais, à se grande surprise, elle l'avait reconnu. Plus encore, elle se souvenait de son prénom. Il était assez étonné de voir qu'elle savait qui il était, lui qui avait toujours eu l'impression de passer inaperçu à cette époque là, surtout quand il s'agissait de filles. Elle avait vraiment un physique de star, elle semblait avoir une aura lumineuse autour d'elle, c'était assez impressionnant. Pourtant, Bryan n'était pas du genre à s'extasier devant les personnes célèbres, ça n'avait aucun rapport, surtout qu'il n'avait jamais regardé la série dans laquelle elle était. Mais elle irradiait, vraiment, et cela ne faisait cela qu'avec peu de personnes, connues ou non. Il se rappelait à quel point il avait pu être en transe devant son amie Gabrielle, et à quel point il s'était ridicule les rares fois ou il avait tenté de leur adresser la parole. Il espérait qu'elle ne se rappelait pas trop de ça et qu'elle ne l'avais pas pris pour un attardé qui bégayait dès qu'il devait parler à une jolie fille.

- Je vais...bien merci ! Je n'étais pas sur que tu te rappelles de moi...

Elle lui demanda ensuite ce qu'il était devenu: quoiqu'il dise, cela allait sûrement lui paraître idiot comparé à elle qui était devenue une star. Travailler dans le pharmaceutique n'avait rien de bien extraordinaire, même pour lui, il avait juste fait ça histoire de gagner sa vie... et avait décidé de continuer malgré tout. Il avait fait un tour du monde, mais il ne pensait pas que cela allait intéresser la jeune fille qui avait sûrement vu 5 fois plus de pays que lui. Qu'est ce qui lui avait prit aussi de venir lui parler...?

- Eh bien je travaille pour Pharma Redfield et toi...enfin j'ai cru comprendre que tu travaillais dans le cinéma?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Mar 11 Mai - 2:58


    Il semblait plutôt surpris que je me souvienne de lui. Je n’étais pas restée en contact avec beaucoup mais je me souvenais presque de tout le monde, au moins physiquement et le prénom. Il souriait et me regardais bizarrement, mais je pouvais le comprendre, je ne savais pas de quelle partie de moi il se souvenait. La Lyraa du collège, insignifiante et très souvent tournée en dérision, ou la Lyraa du lycée qui défie le monde et rattrape son temps en se comportant comme une pseudo « bitch ».
    Il me répondait qu’il allait bien. Puis qu’il n’était pas sur que je me souvienne de lui, cela m’arracha un petit sourire.

    « Je ne suis pas du genre à oublier le visage des gens, même si on n’était pas exactement amis » je lui souris.

    Quand je lui demandais ce qu’il était devenu il parut un peu gêné en m’avouant qu’il travaillait pour Pharma Redfield. Je hochais de la tête. Je connaissais très peu ce groupe pharmaceutique. Je n’étais absolument pas calée en sciences ou ce genre de chose. Je lui souris.

    « Ah, je ne savais pas que tu étais orienté vers la science. Je te pensais bohème et artiste. Mais nous ne nous connaissions pas vraiment tant que ça non plus. » il ne fallait pas qu’il prenne mal ma remarque. Pour moi il n’y avait pas de sot métier, et tant qu’on s’y plait c’est ce qui compte. Et je ne me permettrait jamais de le juger sur son travail, sans compter que c’était un domaine totalement inconnu pour moi. Puis il parla de moi et je commençais à rougir. Pas de fausse modestie, j’avais un petit succès maintenant c’est vrai mais venant d’un ancien camarade ça me faisait tout de même bizarre. « Heu, oui. Je suis de retour en ville parce qu’une saison de la série dans laquelle je joue en ce moment va être tournée ici. » Je fuyais son regard un petit peu puis posa mon regard sur mon caddie bien rempli et je me sentis obligée d’expliquer pourquoi il était si remplis « Et comme j’emménage tout juste, j’ai besoin de pas mal de choses ». Je lui souris. « Et toi, pourquoi tu es au supermarché aussi tôt le matin ? »

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Mar 11 Mai - 11:21

C'était effectivement rare que quelqu'un se souvienne de lui, du moins c'est l'impression qu'il avait eu. Mais c'était tant mieux si elle s'en souvenait, cela lui montrait qu'il n'avait peut-être pas été tant invisible que ça. Quant à dire qu'il travaillait dans la science, disons plutôt qu'il travaillait dans le commerce et la production. Bien sûr, il fallait s'y connaître un minimum dans le domaine, mais il s'occupait essentiellement des commandes et des budgets, pas de ce qui touchait directement aux produits en soit. Bohème lui? C'était plutôt flatteur, et oui il avait effectivement tenté de lancer un groupe de musique lorsqu'il était au lycée, mais à part quelques soirées étudiantes, il n'avait pas réussi à faire quoique ce soit.

- Eh bien disons que je suis plutôt dans la partie marketing que dans la partie science, mais il fallait bien gagner sa vie quelque part et rembourser mes études...

Eh oui, pour la plupart des gens, il fallait une bourse pour faire des études, ou il fallait faire un emprunt, qui mettait généralement des années à être remboursé. Heureusement pour Bryan, la chance avait finit par tournée, et il n'avait plus aucun problèmes d'argent aujourd'hui. Il avait donc pu rembourser tous les emprunts que sa grand-mère et lui avaient pu faire dans le passé, et tout s'était arrangé. Evidemment, il se gardait bien de dire le montant qui se trouvait sur son compte en banque, jusqu'à présent, personne n'était au courant, et il aimait garder son petit secret bien au chaud, pour être certain que personne ne lui parlait pour son argent nouveau. Officiellement, il était toujours Bryan Badgley, classe très très moyenne.

Alors comme ça, la série allait être tournée à Green Hill, cela risquait d'être intéressant, et de sortir les habitants de leur petite vie paisible. C'était trognon de la voir rougir, elle qui devait pourtant être habituée aux compliments ou à avoir des tonnes de fans qui venaient lui parler. Il n'aurait jamais imaginé qu'elle puisse être timide, ni même humble, au vu des personnes avec qui elle avait pu traîner au lycée...


- Vous allez avoir toute la ville qui va venir voir ce que vous filmez je le sens...

Elle lui d raménager emanda ensuite ce qu'il venait faire là et , ironiquement, lui aussi venait remplir son caddie pour "emménager", ou plutôt, pour sa maison.

- Je redécore chez moi...j'ai récupéré la maison de ma grand-mère et je me suis dit qu'elle avait besoin d'un gros coup de neuf, donc....je repars de zéro....et pour être honnête je ne sais pas trop ce que je cherche, j'espérais que l'inspiration viendrait une fois à l'intérieur !

Si elle s'installait, cela voulait dire qu'elle ne restait pas à l'hôtel, mais qu'elle avait carrément prit un logement, donc qu'elle serait là pour un bon bout de temps. Ils allaient sûrement se recroiser, peut-être qu'il ferait parti des curieux qui viendraient jeter un coup d'oeil sur le tournage, histoire de voir comment ça se passait...

- Si tu as trouvé un logement...je suppose que vous restez longtemps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Mar 11 Mai - 15:31


    Il travaillait donc plus dans la partie marketing que scientifique de Pharma Redfield. Moi et les chiffres de toutes manières ça ne faisait vraiment pas un. Je nageais complètement dans les matières scientifiques et avec des nombres dans ma scolarité, j’étais plutôt une femme de lettres, plongée dans des livres ou au théâtre. Je hochais la tête, Mélinda m’avait avancé de l’argent pour les études, mon père voulait payer mais j’avais refusé. Cependant je lui avais tout remboursé avec mes premiers contrats.

    « Je comprend » je souris légèrement « Puis il faut en effet bien ramener du pain sur la table. » je ne disais rien de plus je ne voulais pas le mettre mal à l’aise ou qu’il se sente dans une situation gênante pour lui.

    Puis il parlait de moi et je me mis à rougir légèrement. Je ne me faisais pas vraiment au fait d’être célèbre, je ne peux pourtant pas dire que je n’en avais jamais rêvé, ça serait mentir, qui n’a jamais rêvé de devenir célèbre et de gagner de l’argent ? Mais dans ma ville de naissance, cette ville qui m’avait vue grandir, tomber, me relever les choses prenaient une toute autre tournure. Ils me connaissaient avant, ne me voyaient pas comme l’interprète de Meryl Thompson. J’étais Lyraa Eglantine Jones, l’enfant du pays. Je lui expliquait la raison de ma venue en ville : le tournage d’au minimum une saison de « Night & Days ».

    « Oui je pense » je rigolais doucement « Ca va être assez rigolo je pense. Les gens sont curieux par nature ».

    Je changeais rapidement de sujet, parler de moi n’était pas une chose que j’affectionnais, je n’étais pas connue au point de parler de moi à troisième personne ou de faire des caprices de diva. Même si Samantha ne se gênait pas pour le faire. Il m’expliquait que lui avait eu l’envie de rafraîchir un peu la maison de sa grand-mère. Je souris, oui repartir de zéro pouvait être très utile. C’est ce que je me disais parfois.

    « Oh tu verras bien, l’inspiration en effet vient dans le magasin, on se dit oh beh ça, ça rendrait bien chez moi! Et au fur et à mesure des achats on refait son intérieur »

    Il me demandait si comme je parlais d’une maison je prévoyais de rester plus longtemps qu’un tournage. Je souris une nouvelle fois puis commençais à avancer à nouveau dans les rayons, il me suivait, moi aussi j’avais besoin d’éléments de décoration. Je pris une boite de bougies parfumées à la pomme et une à la fraise et les mis dans mon caddie.

    « A vrai dire j’ai acquis ce logement il y a deux ans avec ma première paye de Night & Day. Mais je n’y avait encore jamais mis les pieds » je pris l’air de réfléchir et replaça une mèche de cheveux derrière mes oreilles avant d’ajouter « Mais je pense rester plus longtemps si je le peux ». Je souris le voyant regarder les bougies. « Tu veux qu’on regarde les éléments de décoration ensemble ? Je dois moi aussi le faire ?! »

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Mar 11 Mai - 19:20

Il l'écoutait parler attentivement, et la situation lui paraissait totalement irréelle. Lui, Bryan Badgley, en train de discuter avec Lyraa Jones. Qui l'aurait cru? D'après ses souvenirs, les rares fois ou elle lui avait adressé la parole, c'était lorsqu'il travaillait au café local et qu'elle lui commandait à boire. Il se sourit donc à lui même tout en regardant machinalement les éléments de décorations dans les rayons. Il se demandait si elle réalisait à quel point il avait pu être amoureux de sa meilleure amie lorsqu'il était jeune. Si les gens savaient un dixième de ce qui se passe en dehors de leur monde, ils hallucineraient sûrement....En tout cas, elle ne semblait pas trop affectée par la célébrité, et elle avait même l'air beaucoup plus timide qu'elle ne l'avait été. Cela devait sûrement changer beaucoup de choses d'avoir toujours des demandes d'autographes ou des séances photos. Etrangement, ce n'était pas une vie qui le faisait rêver: il aimait trop sa tranquillité, et il n'aurait jamais supporté d'avoir des paparazzis à ses trousses constamment comme ce devait être le cas pour elle. Il la suivait donc dans l'allée tout en l'écoutant, elle avait donc acheté son logement il y a longtemps, elle était donc toujours attachée à cette ville, et comment ne pas l'être? Même si beaucoup de jeunes avaient rêvés d'en partir, cela restait tout de même leur ville, et une grande part de leur vie. Elle lui proposa de chercher des décorations ensemble, et il acquiesça, bien qu'il n'ait aucune idée de ce qu'il pouvait bien acheter. Il n'était pas vraiment accro aux objets et outre quelques posters, il ne voyait pas du tout comment décorer la maison. Il regardait Lyraa prendre des bougies et hésitait à faire la même chose, mais il se dit qu'en fin de compte cela ne lui servirai pas à grand chose, sauf en cas de panne d'électricité. Il passa sa main sur quelques objets qui étaient en rayon:


- C'est dingue le nombre d'objets inutiles qu'on peut mettre en vente dit-il en plaisantant. Puis son regard se posa sur une statue ignoble d'une grosse chouette rose fluo avec de grands yeux noirs. Qui pouvait bien acheter une chose pareille?? La maison de sa grand-mère était déjà pleine de choses inutiles mais il s'était fait un plaisir de tout balancer. Il prit la chouette et la retourna pour voir le prix. 30$ !!! C'était du délire. Les gens ne savaient plus quoi inventer pour se faire de l'argent, mais il aurait vraiment fallu être daltonien pour acheter quelque chose d'aussi ridicule....

- Ouuuuh c'est sympa ça, ça ira très bien avec mon renard empaillé bleu fluo ! ajouta il, clairement en plaisantant, puis il croisa le regard de Lyraa qui devait vraiment le prendre pour un idiot avec son humour aproximatif. Il sourit, se faisant rire lui même, avant de le reposer sur le rayon...Quelques secondes plus tard, il entendit un bruit d'appareil photo, et remarqua que deux petites vieilles étaient en train de prendre Lyraa en photo, d'une manière tout sauf discrète.

- Je crois que tu es repérée dit il sur un ton faussement mystérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Mar 11 Mai - 20:31


    Nous marchions dans le magasin dans le rayon décoration et je souriais en le voyant commenter certains objets. Oui certaines choses étaient ridicules, vraiment ridicules.

    « J’te l’fais pas dire ! » je ne pus m’empêcher d’éclater de rire en le voyant montrer la superbe chouette rose fluo « Ah voila ça c’est stylé » dis je avant d’éclater à nouveau de rire. Je supposais qu’en plus c’était bien cher comme mocheté. Je vis à côté un immonde crapaud jaune fluo je le saisit et le tenais dans mes mains comme on fait pour les présentations des divers articles dans les émissions de téléachats. « Et ici nous avons une superbe … » je regardais le crapaud « Un superbe crapaud ! La vivacité de sa couleur se mariera très bien avec n’importe quel de votre intérieur » je pris un air sérieux et ajoutais « Mais privilégiez tout de même les couleurs fluo. » je souris puis riait en écoutant sa remarque « Ah oui nous avons Bryan qui a tout à fait le genre d’intérieur pour ça ! » Je prit un morceau de bois en guise de micro et le mit devant sa bouche « Dites moi Bryan, vous aimez le fluo et vous assumez ? » je le regardais un sourire enfantin sur le visage, c’était tellement agréable de pouvoir se payer une bonne tranche de rigolade comme ça. Je reposais cette horreur de crapaud « Et le tout pour la modique somme de quinze mille euros ».
    Je le vis se figer et me dit que j’avais été repérée. Je me retournais et vit deux petites vieilles avec leur appareil photo. Je leur sourit et leur fit un signe de la main. Puis serrant les dents je lui dit en riant de moi-même à mon tour « Pourvu qu’elles ne pensent pas que j’ai un goût de chiottes pour la décoration ».
    J’allais continuer dans le magasin quand les deux dames vinrent nous voir. Je continuais de sourire et me dépêchais de signer les choses qu’elles me demandaient tout en écoutant leurs compliments. Quand elles partirent je saisit mon caddie et avançait un peu plus loin.

    « Désolée Bryan. » dis-je sincèrement. « Bon on en étais ou dans notre shopping ? »

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Jeu 13 Mai - 14:47

Visiblement, il n'était pas passé tant pour un idiot que ça, Lyraa semblait suivre son délire et ils étaient partis tous les deux dans un show digne de télé-achat. Elle dégota un superbe crapaud jaune fluo qui effectivement ce serait très bien marié avec toutes les horreurs que sa grand-mère avait pu entreposer au cours des années. Il pouffa de rire en s'imaginant une maison remplie de choses comme ça, il y avait vraiment des gens avec des goûts étranges !

- Très sympa ! Comment résister devant tant de classe ! commenta-il, avant de se retrouver avec un morceau de bois en guise de micro devant la bouche. Elle lui demandait si il aimait le fluo. Il prit un air faussement sérieux et fit semblant de réfléchir comme si c'était une question extrêmement sérieuse et qu'il était un grand politicien. Il mis sa main sous son menton pour se donner un air encore plus théâtral, et répondit:

- Hmmm...eh bien je dois avouer que le fluo revient à la mode ces dernières années, et que je suis ravi de faire partie de ce mouvement culturel !

Une chose est sure, ils riaient bien, il n'avait pas rit comme ça avec quelqu'un d'autre que Lizzy depuis pas mal de temps. Il n'aurait juste jamais pu imaginer que ce serait avec Lyraa Jones, il était déjà surpris qu'elle se souvienne de lui. Comme quoi, les préjugés ne sont pas une bonne chose, et les apparences sont parfois trompeuses: elle n'était pas comme il l'aurait cru, ou peut-être qu'elle avait juste changé avec le temps. Après tout, le lycée est une période spéciale et on change beaucoup après, du moins la plupart des gens changent, avec la maturité, les études supérieures, les nouvelles opportunités...

Ils furent interrompus par les deux petites vieilles qui semblaient fascinées de voir quelqu'un qui passait à la télévision. Non vraiment, il ne comprenait pas, une personne restait une personne, qu'est ce que ça pouvait faire d'avoir une signature sur un bout de papier? Mais cela le fit rire de voir la situation. Elle semblait à l'aise et habituée à sourire pour les photos. Il resta en retrait, l'observant discrètement. Elle avait vraiment une attitude de star et, pendant quelques secondes, il eut l'impression de regarder la télévision. Mais tout était bien réel, et la petite remarque rigolote de Lyraa sur ses goûts de déco le refit rire. Les deux petites dames étaient venues près d'eux et déblatéraient sur la qualité de la série et les relations entre tels et tels personnages que Bryan ne connaissait absolument pas. Il s'adossa à un poteau le temps qu'elle finisse de faire son "devoir d'actrice" et la regardait avec un grand sourire amusé. La pauvre, il n'aurait pas supporté ne même pas pouvoir faire ses courses tranquille ! Les petites vieilles n'arrêtaient pas de lui jeter des coups d'oeils, et elles étaient sûrement en train de se demander qui il était, et si lui aussi n'était pas quelqu'un de connu. Mais elles chuchotèrent quelque chose et leur regards restèrent ensuite uniquement sur Lyraa. Eh non, il n'était pas connu, raté. Une fois les petites vieilles parties, Lyraa sembla retrouver son expression d'origine.


- C'est rien....on en était à...euh...c'est toujours comme ça ou que tu ailles?

Quelques autres personnes passaient dans le rayon ou ils se trouvaient et faisaient semblant de chercher des éléments de décoration, mais leur regards n'arrêtaient pas de glisser sur une seule personne: Lyraa. Il remarqua également deux petits jeunes qui prenaient une photo avec leur portables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Jeu 13 Mai - 17:03


    Non il n’était pas passé pour un idiot, j’avais un petit peu des tendances fofolles. Et je les assumais absolument bien. Je faisais la folle, bon peut être que maintenant je pouvais beaucoup moins le faire, mais ça me faisait un bien fou de pouvoir me lâcher là maintenant. J’en avais rien à faire si on nous voyait, j’ai vingt-six ans il fallait bien que je me défoule un peu et que je vive ma jeunesse quand même ! Et là pour le moment nous étions en plein délire de téléachat. Et il entrait dans le jeu lui aussi. Ce qui était cool si on partait du principe que nous n’avions jamais été vraiment très proche.

    « N’est ce pas, c’est d’un goût absolument …. » je recherchait le mot idéal « SUBLIME » je souris puis le voyait. Je le prenais maintenant à parti comme une interview. Il déclara avec sérénité qu’il voulait faire partie de cette révolution culturelle. « Oui, et vous avez bien raison. Votre maison sera bien au goût du jour, et les gens se presseront au portillon pour vous voir ! » Je souris doucement en le regardant. Puis deux petites vieilles nous interrompirent et je repris mon sérieux professionnel. Elles m’inondaient de propos sur la série, je m’étonnais qu’a leur âge elles regardent une série pour adolescents, mais je n’allais pas non plus me plaindre ça nous apportait de l’audimat. Elles regardaient également Bryan qui restait un petit peu en retrait, elles pensaient qu’il était mon petit ami, non puisqu’elles me demandaient des nouvelles de Steven. Je levai les yeux au ciel sans qu’elles le remarquent. Puis elles finirent tout de même par partir. Je me retournais vers Bryan et soupirai.

    « Oui c’est souvent comme ça. » je regardais mes pieds et ajoutais « et encore, on est tôt le matin dans une petite ville… »

    Il regardait ailleurs dans le rayon et il y avait ça y est déjà beaucoup plus de monde. Je haussais les épaules. « Et en même temps je ne peux pas me plaindre, c’est grâce à eux que je vis. » Je souris un peu gênée devenant à nouveau un petit peu rouge. Les gens étaient vraiment peu discret quand ils me photographiaient, ça faisait aussi partie du jeu. Je n’avais pas le choix. Je le supportait la plupart du temps mais des fois c’en était trop. Mais ça n’était pas le cas là, donc il fallait bien le supporter.

    J’avais remarqué les autres personnes mais je n’y faisait pas attention, je n’était pas à un photo call, j’étais là pour faire mes courses pour ma maison. Avec un ancien camarade. « Manquerait plus que les paparazzo débarquent et tu te retrouverais dans la presse people » lui dis-je amusée entre mes dents. « Bon si on continuait nos courses nous ? » lui dis-je assez fort qu’il nous entendent. Je continuais dans les rayons en rigolant en voyant certains objets. Je trouvais quand même certaines choses, comme de l’encens et un brûle encens. Puis je les vis à l’autre bout d’un rayon. Les paparazzo … je me retournais vers lui et lui dit un sourire un peu forcé aux lèvres « Hm, prêt à avoir ta photo dans les magasines ? » Je me sentais mal à l’aise pour lui. J’allais les éviter de toutes manières, mais c’était très énervant pour lui et me gênait.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Jeu 13 Mai - 18:23

Au moins, Bryan n'allait pas regretter d'être allé au supermarché aujourd'hui. On peut dire que c'était une après-midi loin d'être banale, et que cela l'avait bien sorti de sa petite routine. Il continua à avancer dans les rayons sur l'invitation de Lyraa. Son regard recherchait désespérément quelque chose qui lui plairait vraiment et qui lui donnerait une idée pour les autres décorations, mais non, vraiment, rien ne le branchait. C'était aussi difficile de se concentrer avec le petit groupe de personne qui semblait bien décider à ne pas bouger afin de voir de plus près la fameuse actrice. Il n'avait vraiment pas l'habitude qu'on le regarde, et d'avoir autant d'attention d'un coup était des plus troublantes. Dans un sens, lui qui avait la réputation d'être un célibataire endurci, cela risquait de changer. Les rumeurs circulaient vite dans cette ville, il espérait juste que ça n'allait pas aller trop loin. Surtout si elle avait un petit ami, et surtout que...Lyraa venait de repérer des paparazzis qui venaient déjà de mitrailler sec et qui avaient déjà du prendre une multitude de photos avant ça. Bryan baissa les yeux, comme si ça allait changer quoique ce soit, mais c'était difficile, il y avait de plus en plus de monde qui étaient autour d'eux. Il se voyait très mal finir en première page d'un magazine people, surtout dans son vieux t-shirt vintage troué qu'il mettait souvent pour dormir. C'était un peu...embarrassant. Bryan se retourna pour être de dos aux paparazzis après la remarque de Lyraa.

- Hum...j'espère que ton petit ami n'est pas friand de la presse people..

Au fond, il ne savait même pas si elle avait un petit ami, il n'avait pas l'habitude de connaître la vie privée des stars. Mais c'était une manière dérivée de savoir ce qu'elle faisait de sa vie, outre des séries... Les gens se pressaient autour d'eux, et Bryan songeait vraiment à partir en courant, mais il n'allait pas la laisser ici toute seule.

- Non pas que j'ai peur pour ma..."réputation" et sans vouloir couper court à tes courses...ça te dirait qu'on s'éclipse discrètement?

Effectivement, c'était ironique, et tout le monde le savait: il n'avait pas vraiment de réputation à maintenir. Du moins, rien qui ne risquait quoique ce soit. Partir du magasin pourrait sûrement leur donner du matériel en plus pour lancer des rumeurs, mais au moins ils seraient plus tranquilles, sans avoir à se sentir épié en permanence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Jeu 13 Mai - 19:12


    Nous étions maintenant piégés par les paparazzo. Je soupirais, je n’aimais pas ça, surtout quand j’étais avec des gens qui n’y étaient pas habituées. Mais en même temps qui y était vraiment habitué ? Qui pouvait vraiment dire qu’il y était habitué. On ne peut pas s’habituer au intrus qui se faufilent chez vous ou qui vous suivent partout. C’était un peu agaçant, mais je me disais que chaque chose avait son lot de contrariété.
    Nous baissions la tête et continuions à avancer dans les rayons en essayant de ne pas faire attention à eux mais ça n’était pas vraiment pratique. Comment est ce qu’ils avaient su ça ? On était pourtant le matin il était 9h. Ou est ce qu’ils avaient eu es informations ? Est-ce que l’on m’avait vu avec Steven hier aux magasins de meubles. Est-ce que j’aurai une surprise dans les magasines demain. Je soupirais. Il me disait qu’il espérait que mon petit ami n’était pas friand de la presse people. Je souris, oh non Steven n’était pas friand de la presse people, mais il y était aussi souvent que moi. A vrai dire nous y étions ensemble la plupart du temps. Je le regardais en souriant, ça me faisait plaisir de voir qu’il n’était pas friand de cette presse ainsi il ne regardait pas les potins ou les rumeurs. On m’avait prêté des aventures avec presque tout le monde. Bien entendu je ne n’affirmais ou n’infirmait rien.

    « Oh Steven est mon partenaire de la série, donc il est aussi souvent que moi. » je le regardai et le fit passer devant moi qu’il y ait le moins de clichés possibles de lui. Il me proposa doucement d’abréger nos courses et de s’éclipser discrètement. Je souris. Voila une bonne idée. « Oui pourquoi pas ? » je regardais autour de nous, ils nous mitraillaient mais restaient loin de nous. Pour ne pas leur mettre la puce à l’oreille je lui dit beaucoup plus doucement : « Passons à la caisse. Je te laisserai le caddie et j’irai aux toilettes. Je l’ai déjà fait. Ils ne sont pas d’ici et ne savent pas qu’il y a deux entrées aux toilettes. Je te rejoindrai de l’autre côté. » Je lui fit un clin d’œil et il approuva. Je trouvais ça assez piquant de trouver des moyens d’échapper aux paparazzo. Même si ça demandait une énergie folle.

    Nous nous dirigions vers les caisses.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brenan Nelson
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 28
Métier : Marshal

My Life
Age du Personnage: 34 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Ven 14 Mai - 1:23

[petit intrusion, j'espère que ça vous dérange pas, je vous l'avez dis dans le flood. Ça devrait pas durer plus de deux ou trois postes]

Brenan était à Green Hills, charmante petite ville mais rien à voir avec New York ou Las Vegas. Il suffit de voir la taille de la ville et le peu de criminalité qu'il doit y avoir. Il est loin du Bronx ça c'est certain. Mais ce n'est plus un flic, son soucis ce n'est plus d'arrêter les bandits de quartier, quoi que si mais pas les mêmes en faite. Il est marshal, et sa mission c'est d'arrêter des criminels très recherché. Ça peut aller d'un braqueur de banque, d'un escroc à un assassin ou plus original si vous trouvez ? Pour sa première mission, il doit trouver une fille : Ruby O'neil, accusé du meurtre d'un homme. A la base le jeune homme pensait que ça serait un jeu d'enfant, sauf qu'il ne faut pas sous estimer une femme. Celle ci est très intelligente, elle court partout et sait ce faire discrète, très discrète au point que toute les personnes qu'il interroge ne l'ont jamais vu. Si seulement elle ne lui avait pas échappée. En effet, il l'avait réussit à lui mettre la main dessus sauf qu'au moment propice elle à filet. D'ailleurs si elle n'avait pas prit la poudre d'escampette il n'aurait pas du lui courir après et ne se serait pas fait agresser par une bande d'enfoiré, et le mot est léger en comparaison de ce qui lui on fait, qui l'ont tabassé. C'est Ruby qui l'a sauvé, étonnant non ? Après ça, elle a de nouveau prit la fuite pendant la nuit car il l'avait mal attaché. Il finirait par l'avoir, ce n'est qu'une question de temps. Personne ne peut se cacher éternellement.

Pour ses recherches, il décida d'aller au supermarché, au moins il trouverait un maximum de personne à qui il pourrait montrer la photo de la blonde. Il entra comme simple touriste, s'intéressant faussement au article dans les rayons. Une vieille dame au rayon des vins fut sa première cible, c'était la pire des personnes qu'il pouvait interroger. Cette vieille santé mauvais, une odeur de médicament qui lui donna un haut le cœur et il du s'empêcher de respirer pour ne pas partir vomir. Le truc c'était de respirer par la bouche et encore l'odeur avait l'air présente. En plus de sentir un cocktail de médoc, elle était sourde d'oreille. A chaque mot elle lui disait de sa petite voix aiguë si désagréable «Comment!". Au final, il n'apprit rien et laissa la petite vieille saliver sur son vin. Quoi que quand il s'en alla vers les caisses, ce n'est pas sur le vin qu'elle salivé, mais sur le postérieur du marshal. Heureusement qu'il ne vit pas ça sinon il aurait eut de nouveau la nausée. Arrivé à hauteur des caisses, il vit deux jeunes gens poursuivit par une foule de photographe. Intriguant comme situation, mais au moins ça fait du monde à interroger. Brenan s'approcha assez vite, et sa veste du laisser voir son Sig qui était rangé dans son holster. Un des photographes du prendre peur car il s'en alla. Deux autres firent de même, mais le marshal ne savait pas que c'était à cause de son arme. Pour l'heure, il se concentra sur le jeune homme et la jeune femme sans se demander pourquoi il y avait tant de flash photos.


-Bonjour ! Désolé de vous importuner, j'aimerai vous poser quelque question au sujet de cette femme, expliqua t'il en montrant la photo de Ruby. La connaissez vous ? Ou l'auriez vous vu en ville récemment ?

_________________


Je pense que j'ai trouvé mon but
Je pense que j'ai trouvé l'amour
Caché au fond de moi
La haine et la destruction s'écrasent sur notre monde
Les étoiles et les galons, Les garçons et les filles
C'est triste il a fallu la guerre pour nous rapprocher
Je crois en l'amour,J'y crois pour toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Ven 14 Mai - 19:55

Bryan s'était dirigé vers les caisses sur les bons conseils de Lyraa. Les photographes ne semblaient pas prêts à les lacher, et il ne comprenait pas pourquoi ils insistaient vu qu'ils étaient repérés depuis pas mal de temps, ils ne risquaient pas de tenir un scoop en restant plantés là. Il commençait à en avoir franchement marre de voir les gens autour d'eux s'extasier pour une seule personne, mais il prenait sur lui et attendait que ça se passe. Heureusement, quelques personnes s'écartèrent enfin pour en laisser passer une autre. Au premier abords, Bryan cru qu'il s'agissait d'un garde du corps, au vu de sa posture et surtout de son arme. Il s'écarta doucement, comme les autres, se demandant d'où il sortait et, si c'était un garde du corps, pourquoi il n'était pas arrivé plus tôt. Mais ce n'en était pas un, c'était un représentant de la loi, qui visiblement cherchait quelqu'un. Il tendait une photo, et les yeux de Bryan glissèrent manichalement vers celle-ci. C'était la femme qu'il avait vu dans le cimetière l'autre nuit. Etrange. Quoique, il aurait du y penser plus tôt, en fin de compte, cela coulait de source: si elle ne voulait pas venir dans le cimetière en pleine nuit, c'est qu'elle était recherchée par les autorités. Bryan bloqua quelques secondes sur la photo, se demandant ce qu'elle avait bien pu faire pour en arriver là. Elle ne semblait pourtant pas dangereuse le soir ou il l'avait croisée, elle avait l'air tout à fait normale. Il se rappela pourtant qu'elle avait dit n'être pas trop appréciée, et qu'elle avait volé des hommes à leur petites amies. Peut-être qu'il s'agissait d'une histoire comme ça...ou peut-être pas. Dans tous les cas, Bryan n'avait aucune raison de mentir à un représentant de la loi. Il ne connaissait pas cette femme mais ils avaient sûrement une très bonne raison de la rechercher. Bryan jeta un coup d'oeil à Lyraa, espérant qu'elle réponde avant lui. Mais le Marshal le regarda lui. Pourquoi mentir? Il n'avait pas à la protéger, surtout si c'était une criminelle.

- Hum...oui je l'ai vue hier soir vers le cimetière, pourquoi...?

Il mourrait d'envie de savoir, peut-être qu'il avait eu affaire à quelqu'un 'extrêmement dangereux sans même le savoir, c'était amusant dans un sens et inquiétant dans l'autre. Il n'avait aucune envie de se retrouver dans une situation délicate pour avoir juste eu le malheur de rentrer tard le soir. Mais peut-être qu'elle n'était pas recherchée pour quelque chose de grave, qui sait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Ven 14 Mai - 20:41


    Nous progressions vers la caisse quand je vis qu’un homme nous suivait. Je fus interloquée surtout quand je vis son arme. Qu’est ce qu’il pouvait bien nous vouloir ? Je soupirais et me retournais vers lui alors que je mettais à la hâte mes articles sur le tapis de caisse. Je soupirai quand il sortait une photo de sa poche et nous la tendait. Je ne la regardais même pas. Les flashes des photographes redoublaient et je me demandais ce qu’ils allaient dire là-dessus dans les journaux. Je ne pouvais pas me douter qu’il représentait l’ordre mais on voyait bien l’arme qui dépassait et ça ne me disait rien qui vaille. Je rangeais les articles dans le caddie et entendait Bryan et répondre à cet homme qui n'avait même pas pris la peine de se présenter. Je le regardais avec un peu de colère dans les yeux parce qu’avec son intrusion ça allait faire capoter notre plan d’évasion. « Vous êtes qui d'abord? » demandais je durement en continuant de ranger les courses. Summer m’avait bien dit de faire attention, la célébrité était bien mais il pouvait y avoir des inconvénients, et elle m’avait mise en garde contre les gens malveillants, les gens ont tous des manières différentes de gérer la célébrité et celle des autres. Je ne connaissais pas cet homme et il venait comme ça. Je tendais ma carte bleue à la vendeuse qui nous regardait et ne savait pas trop comment réagir face à cet intrus et aux photographes qui n’étaient pas partis. Je ne voulais pas jouer ma starlette, mais bon, il allait m’attirer de la mauvaise presse à force de rester là. Les paparazzo étaient doués pour imaginer les pires choses, et certains magasines seraient heureux de me voir faire un faux pas. Je composais le code confidentiel. Il me regardait toujours ce qui m’agaçait, je n’avais toujours pas voulu regarder la photo. Je dégageais la place pour Bryan quand il enjamba la caisse pour me rejoindre, il me faisait peur et avait l’air très inconscient. « Mais enfin ! Ne vous gênez pas surtout ! » Dis-je indignée « Vous ne voyez pas que je n’ai pas que ça a m’occuper ». Je pointais mon doigt vers les photographes. J’étais contente qu’il ne m’ait pas reconnue, mais il me gênait tout de même. Je soupirais tout de même voyant les paparazzo qui avançait de plus en plus vers moi. Voila maintenant ils pouvaient entendre ce que je lui disait. Il me mit la photo sous le nez et je du faire une de ces têtes car il me regarda bizarrement. Ruby, une ennemie. Je ne l’aimais pas, vraiment pas, mais je ne l’avais pas revu. Je ne pus pourtant pas penser à haute voix la phrase suivante « Qu’est ce qu’elle a encore fait celle-là ? » Je haussais les épaules puis me retournais vers Bryan pour voir ou il en était.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brenan Nelson
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 28
Métier : Marshal

My Life
Age du Personnage: 34 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Ven 14 Mai - 21:22

Brenan commençait à être agacé par ces photographes, mais qu'est-ce qu'ils faisaient à prendre en photo ces deux jeunes gens qui avaient d'ailleurs l'air d'en avoir marre. Ce n'était pas son problème après tout, il en avait déjà un bien assez grand à régler. Il avait tendu la photo vers le jeune homme et lui demandait s'il avait vu. Pendant un petit instant, ni la fille, ni le jeune homme ne répondit. Ce n'est tout de même pas compliqué de dire oui ou non. La vieille femme de toute à l'heure n'avait pas était d'une grande aide, et apparemment eux deux ne le serait pas plus. Le jeune homme lui répondit enfin. Au début, il était tellement sur qu'on allait lui dire comme à chaque fois "non, désolé" qu'il dit machinalement "C'est pas grave" et alors qu'il allait le remercier, ça fit un "Tilt !" dans sa tête. Il avait dit oui ! Le marshal le regarda avec de grands yeux, assez surprit mais très content. Donc il l'avait aperçu hier soir au cimetière. Voila, c'était dans la poche, d'autre personne l'aurait vu, il allait la coffret.

-Vous pourriez me dire vers quelle heure, si elle était seule ? Est-ce qu'elle avait un moyen de transport ? Une arme ?

Il regarda la jeune femme qui avait finit de mettre ces courses sur la tapis de caisse et qui avançait de l'autre coté. Il s'approcha juste un peu pour lui montrer la photo, mais elle n'avait pas l'air très coopérative et lui aboya quelque chose qu'il ne comprit pas à cause du bruit incessant des flashs. Non, mais c'était un truc de fou tout ces photographes et il commençait à en avoir marre. Il n'était pas le seul, la caissière avait l'air de sa cacher, et les deux jeunes gens avaient l'air gênés. Ce qui est certain, c'est que les photographes ne serait rien alors il allait faire quelque chose pour les faire partir. Il repassa de l'autre coté des caisses ou se trouvait tout les paparazzi. Puis il sortit sa plaque.

-C'est pas bientôt fini se bordel ! Vous êtes en train de violet l'article 230, Alinéa 4 du code pénal. Je peux tous vous envoyer en taule pour ça et réquisitionner vos appareilles photos ainsi se que vous avez photographier, et je peux vous jurer que vous ne les récupéreraient pas !

Un ou deux photographes l'écoutèrent et s'en allèrent, mais les autres n'avaient pas saisi le message. Avec un grand sourire, il s'approcha de celui qui a le plus gros appareille, celui qui devait coûter le plus cher. Il l'attrapa violemment, toujours avec le sourire, le jeta sur le sol et commença à le piétiner avec le pied droit. L'engin craqua un peu partout, et plein de petit morceau partirent par ci, par la. C'était une jolie bouillit maintenant !

-Oups ! s'écria Brenan avec un sourire amusé, alors que le photographe devenait rouge de rage et allait se mettre à crier sur le marshal. Hep hep hep ! Pas un mot ! Il me semble que je vous ai prévenu. Et ne t'avise même pas à porter plainte, car vous savez très bien que vous êtes en tord. Surtout dans un magasin, qui est un lieu public, ou vous photographier des personnes qui ne vous ont pas donné leur autorisation, comme cette caissière, pas exemple. Le magasin pourrait entraîner des poursuite contre vous car en plus de ne pas respecter l'article 230, vous faite de même avec le 269, 144 et le 23 tiret 3. Autant vous dire que vous encourez pour minimum 5 taules, ainsi qu'une amende et peut être même des dommages et intérêt ! acheva t'il sérieusement.

Maintenant qu'il avait toute leur attention, ils s'en allèrent tous en courant le plus vite possible. Quand plus un seul ne fut dans le magasin, Brenan explosa de rire. Ha c'était trop fort, il avait raconté que des âneries et tous l'avaient cru. Le marshal n'a aucune idée de ce que dit l'article 230 et tout les autres qu'il a cité, mais il est à peu prés sur qu'il y a un article sur la vie privée des gens. Les trois personnes, c'est à dire les deux jeunes et la caissière était bouche bée, ils n'en revenaient pas et ça amusait beaucoup notre officier. Il passa de leur coté et se présenta.


-Brenan Nelson, je suis marshal ! expliqua t'il en montrant sa plaque. Je recherche cette femme, elle s'appelle Ruby O'Neill. Vous dites l'avoir vu monsieur, savez vous dans quel coin elle est partie ? Je dois l'arrêter rapidement, elle est dangereuse.

_________________


Je pense que j'ai trouvé mon but
Je pense que j'ai trouvé l'amour
Caché au fond de moi
La haine et la destruction s'écrasent sur notre monde
Les étoiles et les galons, Les garçons et les filles
C'est triste il a fallu la guerre pour nous rapprocher
Je crois en l'amour,J'y crois pour toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Sam 15 Mai - 11:59

Bryan avait regardé toute la scène d'un air vraiment amusé, cet inconnu faisait un tel numéro qu'il réussit finalement à faire fuir les photographes. Enfin un peu de calme, le bruit incessant des déclics d'appareils photos commençaient vraiment à lui faire mal à la tête. Mais ils avaient maintenant un autre problème: cet homme, qui se présenta ensuite comme étant un Marshall. Alors c'était donc ça. En tout cas, ça avait fait son effet, et ils étaient tranquilles. Pendant qu'il parlait aux photographes, Bryan regarda Lyraa en souriant et avec un air de "waw qu'est ce qu'il est sérieux !". L'homme reporta ensuite son intention sur Bryan qui, effectivement, avait vu la jeune femme de la photo. Mais il n'avait aucune idée de là ou elle avait pu aller. Elle aurait pu lui mentir après tout, et elle l'avait sûrement fait en disant qu'elle allait à l'hôtel. Alors il ne pouvait pas être d'une très grande aide, mais dans un sens, il n'en était pas moins content: il se serait senti extrêmement mal d'avoir été responsable de l'arrestation de quelqu'un. Quoique cette personne ait pu faire, il n'avait pas envie de se sentir coupable. D'autant plus qu'elle n'avait pas l'air dangereuse du tout, contrairement à ce qu'il pouvait dire. Bryan ne savait pas trop comment réagir, l'appareil photo brisé à terre avait fait flipper pas mal de monde. Mais il savait bien que c'était de la comédie, et heureusement...


- Eh bien j'en ai aucune idée... elle était au cimetière, sur la tombe de son père, du moins c'est ce qu'elle a dit...

Merde, il venait de dire qu'il lui avait parlé. Il aurait préféré en finir vite et ne pas aborder ce sujet là, même si elle ne lui avait vraiment rien dit qui pouvait être utile. Il ne voulait pas qu'on puisse croire qu'il la protégeait ou qu'il cachait quelque chose.

- Elle m'a dit qu'elle restait à l'hôtel aussi, mais d'après ce que vous me dites, c'était sûrement des bobards..


Il se dit qu'elle avait vraiment du faire quelque chose d'atroce pour être carrément recherchée par un Marshall. Décidément, lui qui se plaignait d'avoir une vie monotone et loin d'être intéressante, les derniers jours avaient prouvé le contraire. Comme quoi, il ne faut jamais se persuader d'une chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Sam 15 Mai - 12:59


    Je soupirai, la situation était vraiment inouïe, et même si j’étais contente qu’il nous débarrasse de ces paparazzo, ça me mettait mal à l’aise parce que maintenant c’était certain que l’on me ferait de la mauvaise presse. *Quel monde* Je ne répondais tout de même pas encore et continuait à ranger mes courses sagement dans mon caddie. Ainsi Bryan avait croisé cette jeune femme que l’homme cherchait. Je haussais les épaules. Pour le moment ces photographes m’énervaient déjà, j’en avait rien à faire de cet homme. Quand je le vis les faire fuir je ne pus m’empêcher de sourire tout de même mais en le cachant. Ainsi elle avait dit à Bryan qu’elle était à l’hôtel, mais si comme le Marshall l’avait dit elle était en fuite elle ne dirait pas au premier venu là où elle logeait. Ruby avait comme tout le monde des défauts, mais l’inconscience n’en faisait pas partie.
    Il revenait de notre côté et se présenta comme un Marshall. Je soupirais *BINGO* puis haussais les épaules. Je regardais Bryan ranger ses affaires et il me sembla que personne n’avait entendu ma remarque. *Oui j’ai bien reconnu ta Ruby sur ta photo !* Je ne répondis toujours rien, je n’aimais pas particulièrement Ruby et je me demandais dans quel pétrin elle avait pu se fourrer, mais je me demandais pourquoi elle avait des soucis avec la loi. Ca ne correspondait pas vraiment à celle dont je me souvenais à vrai dire. Chieuse, je ne l’aimais pas, mais je n’aurais jamais pensé qu’elle aurait des démêlés avec la justice. Ca n’était tout simplement pas son genre. Mais je me rappelais qu’en sept années les choses pouvaient changer. Etrange que je ne veuille pas l’enfoncer ? Pas vraiment, pour moi Ruby était une briseuse de couple, mais une hors la loi ? J’en doutais fort. Il la disait dangereuse qu’il fallait l’attraper rapidement. Je m’approchais de lui puis lui demandais.

    « Qu’est ce qu’elle a fait ? » je le regardais dans les yeux, il ne m’impressionnait pas du tout, peut être que c’était un tort, mais même si je serai ravie de savoir qu’elle avait des soucis – bon je l’avoue, je le suis – je pensais sincèrement que l’on ne pouvais pas juger sans savoir les choses entièrement. « Je connais Ruby, et je ne pense pas qu’elle soit dangereuse a part pour les couples » Oui je pensais à mes amis, Dean Davis et Haley Scott. *Du moins elle était comme ça il y a sept ans, la dernière fois que je l’ai vue* Je le regardais doucement me demandant ce qu’elle avait bien pu faire de si grave.

    HJ : non vous rêvez pas je descend pas Ruby en flèche Exclamation

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brenan Nelson
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 28
Métier : Marshal

My Life
Age du Personnage: 34 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Sam 15 Mai - 15:56

Maintenant débarrassé de tous ces photographes bien embêtant, Brenan pouvait poster tranquillement les questions qu'il avait à poser. Il se concentra surtout sur le jeune homme qui disait l'avoir vu la veille. C'était la meilleure chose qu'il pouvait entendre. S'il l'avait vu juste hier, ça voulait dire qu'elle ne pouvait pas être bien loin, avec un peu de chance elle est toujours quelque part cachée en ville. Avec de la persévérance, il trouverait le lieu de sa cachette. Comme il lui avait si bien du au téléphone, la fuite ne dur qu'un temps, ça ne peut pas être éternel. Le cimetière, c'était bien sinistre comme lui, mais c'est la que son père est enterré ce n'est donc pas surprenant. Dans les jours à venir, il faudra qu'il prévienne le gardien du cimetière ou un fossoyeur pour lui signaler qu'il recherche Ruby. S'il était en fuite comme elle, dans quel endroit de la ville pourrait t'il allé voir ? Pourquoi pas la maison de son enfance. Dommage, sur son dossier, il n'y a pas l'adresse. Le jeune homme, lui indiqua aussi qu'elle disait dormir à l'hôtel. Aucune chance, il avait vérifié les registres de tout les hôtels de la ville et montré la photo de la blonde et personne ne l'avait vu.

-Le cimetière vous dites, vers qu'elle heure c'était ?
demanda t'il en sortant un petit calepin de sa poche pour noter les informations. Je ne pense pas non plus qu'elle soit dans un hôtel, j'ai déjà fais le tour de ceux de la ville et personne ne l'a vu.

La jeune femme qui pour le moment n’avait pas parlé demanda ce que Ruby avait fait. A chaque fois qu'on lui posait la question il ne savait pas s'il devait dire la vérité ou pas. Quand on dit qu'un meurtrier traîne dans les rues ça ne rassure pas les habitants. Une psychose peut même apparaître est la c'est l'enfer. Mais mieux valait être franc, peut être que ça lui permettra de pouvoir l'arrêter plus vite. La brunette pouvait penser ce qu'elle voulait, si c'était une vieille connaissance et bien elle avait changée.

-Désolé de vous l'apprendre, mais elle est bel et bien dangereuse. Ruby a assassinée un homme, je vous conseille de faire attention si vous la revoyait. Mademoiselle, vous dites la connaitre, savez vous ou elle habitait avec son père ? J'aimerai y jeter un coup d'œil des fois qu'elle soit retournée la bas.

_________________


Je pense que j'ai trouvé mon but
Je pense que j'ai trouvé l'amour
Caché au fond de moi
La haine et la destruction s'écrasent sur notre monde
Les étoiles et les galons, Les garçons et les filles
C'est triste il a fallu la guerre pour nous rapprocher
Je crois en l'amour,J'y crois pour toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Sam 15 Mai - 17:13

Bryan avait les yeux fixés sur le petit calepin du Marshall, dans l'espoir un peu vain de voir quelques informations. Ca le faisait rire d'être là à répondre à sa question, on se serait cru dans une série policière, il n'aurait juste jamais cru se retrouver à la place du témoin qu'on interroge. Il ne savait pas vraiment à quelle heure il l'avait vue, il ne faisait jamais attention à l'heure lorsqu'il sortait du travail, et le temps de marcher, de lui parler, de rentrer...il n'avait aucune idée de l'heure qu'il avait pu être. Forcément après 19H vu que le cimetière était fermé, mais pour le reste, c'était vraiment difficile à dire. Il réfléchit tout de même et en conclu que logiquement, le temps de marcher depuis son boulot, il avait du être vers les 23H....peut-être même plus que ça en fin de compte.


- Hum je crois que c'était entre 23H et Minuit...

Il se sentait un peu idiot de ne pas avoir fait gaffe à ce genre de choses, mais après tout, il n'était pas censé prévoir que la personne qu'il avait croisé était recherchée et qu'on lui poserait ce genre de questions.

- Je ne sais pas vraiment honnêtement une fois sortit du travail j'évite de regarder ma montre mais... elle aurait tué qui, une mouche?

Il avait dit ça sur le ton de l'humour, mais se calma rapidement en voyant le regard dépité du Marshall. Il semblait extrêmement sérieux, et Bryan ne tarda pas à savoir pourquoi. Lyraa avait demandé ce qu'elle avait fait, et ils venaient d'avoir leur réponse: elle avait tué un homme. Il avait du mal à l'imaginer faire une chose pareille, même en ne l'ayant vu qu'environ 15 minutes. Mais depuis que Lyraa disait la connaître... effectivement, il avait du aller au lycée avec elle. Il avait entendu parler d'une Ruby, et en y repensant, c'était sûrement la même. Pourquoi n'avait il pas fait tilt avant ? Il voyait très bien qui elle avait été, une petite rebelle. Il ne lui avait jamais parlé, lui faisant plutôt parti du clan très fermé de "Lizzy et Bryan", clan qui ne comprenait que...Lizzy et Bryan. Mais il avait un souvenir assez vague d'une petite bagarreuse que les filles n'appréciaient pas des masses et que beaucoup traitaient de 'traînée'. Et vu ce qu'avait l'air d'en penser Lyraa...Wow. Une ancienne "camarade" de classe était recherchée pour meurtre, c'était quelque chose d'assez dingue, encore plus que d'en avoir une autre star de la télévision. Bryan était pourtant fier d'avoir fait son petit tour du monde, mais il réalisait qu'il lui restait encore beaucoup de surprises à vivre, et beaucoup de mondes à découvrir, et que beaucoup semblaient tourner autour de Green Hill. Après tout, pas besoin d'aller au bout du monde pour vivre des choses comme ça, il y avait assez à faire ici... il n'aurait jamais vu sa petite ville comme étant le lieu de tant d'actions la même semaine !

Quant à là ou habitait son père, il n'en avait pas la moindre idée. Il l'avait toujours croisée dans des soirées, mais jamais chez elle à priori, et il ne voyait pas du tout qui était son père, bien qu'il ait repéré son nom sur la tombe cela ne lui disait rien... Comme quoi, Green Hill présentait toujours de nouvelles surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Dim 16 Mai - 17:25


    Je soupirais, il disait que Ruby était dangereuse et qu’elle avait tué un homme. C’était incroyable, je ne l’aimais pas beaucoup mais je ne la voyais pas tuer quelqu’un, mais bon qu’est ce que je pouvais bien en savoir après tout elle n’était pas une amie et n’oublions pas que les choses et les gens changent avec le temps. Je laissais échapper un « Pfff » sonore. Non je n’étais pas réellement convaincue mais ça ne me regardait pas, je ne pouvais pas le renseigner de toutes manières, je ne l’avais pas revue.
    Bryan lui répondait qu’il l’avait croisée au cimetière, sur la tombe de son père. Je ne savais pas qu’elle avait perdu son père, mais encore une fois nous n’étions pas amies, alors pourquoi est ce que je l’aurais su ? Je me demandais ce qui avait pu la pousser à ça. Ruby était, ou avait été assez méchante, surtout envers moi, mais est ce que ça pouvait la mener au meurtre. Ca m’étonnait beaucoup, je me demandais ce qu’en dirait nos anciens camarades quand ils le sauraient. Haley et Dean, est ce qu’ils le savaient, comment est ce qu’ils réagiraient ? Et Summer quand je le lui dirait, et Ayla ? J’imagine que comme personne ne m’imaginait devenir une actrice hmm, je n’aime pas dire ça mais c’est vrai pourtant, célèbre, personne ne la voyait devenir une meurtrière fugitive. Je ne savais pas qu’en penser, mais je dois avouer que ce n’était pas du tout la chose en haut de ma liste à résoudre. J’avais une série qui allait se passer en ville, puis également la gestion de cet héritage et je ne savais pas pourquoi mais j’étais persuadée que ça ne se ferait pas aussi facilement que ça.
    Le Marshall Nelson me regardait et me demandais si, comme je la connaissais avant, je savait où elle habitait ou avait habité. Je haussais les épaules et lui dit doucement :

    « Oh je ne la connaissait pas vraiment, et je n’ai jamais eu l’honneur d’aller chez elle. Donc je ne peux rien pour vous » je ne mentais pas, je ne savais vraiment pas où elle habitait, avec Devan nous étions bien entendu allés à des fêtes, ensembles ou séparément, mais il ne me semble pas que j’ai pu aller chez elle. La plupart du temps c’était Eddy et Rebecca Adamson qui organisaient les soirées. Pour ce qui est de faire attention quand je la reverrai, je le savais bien et je n’avais pas besoin qu’il me le dise pour le faire. Mais certainement pas pour les même raisons.

    Je jetais un coup d‘œil sur Bryan qui avait fini de payer ses courses. Je fis un signe de la tête à la caissière pour m’excuser de tout le remue ménage qu’elle avait du subir avant de m’éloigner avec eux et mon caddie vers la sortie. Je sortis ma clef de ma poche en regardant autour de moi. « Bon dépêchons nous tant qu’il n’y a personne ». Dis-je à moi-même mais à haute voix. J’appuyais sur le bouton de ma clef et ma voiture de déverrouilla. Puis je regardais les deux hommes avec moi.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brenan Nelson
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 28
Métier : Marshal

My Life
Age du Personnage: 34 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Dim 16 Mai - 19:30

Le jeune homme répondit à Brenan, la jeune femme était au cimetière aux alentours de 23h et minuit, drôle d'heure pour faire un tour dans ce genre d'endroit. Il nota l'information sur son petit calepin, il allait enfin pouvoir avancer dans son enquête. La première chose qu'il ferait c'est allée à ce cimetière. Elle n'y serait sûrement pas, mais il pourrait déranger au gardien ou au jardinier de l'avertir dés qu'ils la voient si jamais elle revient. Le jeune homme avait commencé à faire de l'humour juste avant de savoir quel crime elle avait commit. Ils avaient l'air étonnés mais quoi de plus normal. Quant à la jeune femme elle ne put le renseigner plus sur la localisation de la maison ou a vécu Ruby. Ce n'est pas très grave, il a déjà un peu avancé. Ne voulant pas plus les importuner, il allait partir, mais avant il sortit deux cartes de visite de sa poche et en donna un aux deux jeunes gens.

-Je vous remercie d'avoir prit le temps de me répondre. Si jamais vous avez d'autre chose à me dire, quelque chose qui vous reviendrait en tête, ou si vous l'apercevez, appelé moi, à n'importe qu'elle heure. Si jamais vous tombez sur le répondeur, laissez un message et vous re-contacterai. Au revoir et Bonne journée.


D'un signe de tête ils les salua et quitta le magasin. Il monta dans sa voiture et démarra quittant le parking pour se diriger vers le cimetière. En cours de route, il téléphona a un de ses collègues pour qu'il fasse des recherches.

-Bonjour Will, tu pourrais faire des recherches pour moi. Trouve moi l'adresse de la maison du père de Ruby O'neill à Green Hill. La maison doit avoir changé de propriétaire vu que le père et mort et que la fille est en cavale, expliqua t'il, tu me trouves ça pour ce soir s'il te plait ! Et pas la peine de me dire que je te demande l'impossible, je sais très bien que tu vas y arriver. Si tu le fais dans les temps, je te paye une place pour le Superbowl !

Brenan raccrocha se disant que cette place lui coûterait la peau des fesses, mais ce n'est pas grave, son boulot passe avant tout.

[Le topic est finish for me !]

_________________


Je pense que j'ai trouvé mon but
Je pense que j'ai trouvé l'amour
Caché au fond de moi
La haine et la destruction s'écrasent sur notre monde
Les étoiles et les galons, Les garçons et les filles
C'est triste il a fallu la guerre pour nous rapprocher
Je crois en l'amour,J'y crois pour toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Mer 19 Mai - 14:03

Rapidement, tout sembla se calmer, et Bryan suivit Lyraa hors du magasin. Les paparazzis étaient maintenant loin, heureusement, le marshall aussi. Lyraa semblait ignorer royalement le fait qu'on venait de leur annoncer que Ruby O'Neil était une meurtrière. Au fond, il s'en fichait aussi, vu qu'il ne la connaissait pas et qu'elle n'avait jamais été proche de lui, mais tout de même, un meurtre, ce n'est pas rien. Du moins pour lui. Bryan suivit Lyraa jusqu'à sa voiture après avoir payé les quelques objets qu'il avait eu le temps de prendre. C'était une voiture assez...chère, et Bryan eut une petite pause en la voyant. Il jeta un coup d'oeil à Lyraa, qui semblait avoir compris qu'il était assez impressionné par la voiture en question. Il n'était pourtant pas du tout branché sur les voitures, il se fichait pas mal de ce genre de choses, mais tout de même, c'était la classe.

- Jolie voiture...

Il n'avait pas vraiment besoin d'en dire plus, son visage devait déjà en dire beaucoup trop. Il regarda le marshall s'éloigner doucement. Il était temps de partir également, il n'allait tout de même pas monter dans la voiture avec elle, il y avait sûrement eu assez de rumeurs pour la journnée. Et puis ce n'était qu'une rencontre fortuite, elle n'allait sûrement pas chercher à le revoir, ils n'avaient jamais été proches, il voyait mal pourquoi cela changerait, surtout venant d'une star de la télévision. Elle ne devait pas être en manque d'amis, mais c'était des aprioris, au fond, il n'en savait absolument rien.... Il ne connaissait rien à sa vie, et rien à son monde. Les gens avaient souvent des idées reçues sur le monde des célébrités, mais c'était difficile de ne pas en avoir, avec tout ce qu'on disait... pas besoin d'avoir une imagination débordante.

- Bon eh bien je suppose qu'on se recroisera un de ces jours...

Il ne savait pas trop quoi ajouter, ils se recroiseraient sûrement, surtout si elle emménageait et qu'elle allait travailler dans la ville. Il se voyait mal lui proposer de se revoir, ce n'était pas son genre du tout, et puis lui et la confiance, c'était deux choses assez opposées !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   Mer 19 Mai - 21:32


    Fiou voilà la frénésie des paparazzo avait pris fin, et je dois avouer que comme à chaque fois que je le vivais entendre le bruit des flash s'arrêtait me soulageait au plus haut point. C'était tellement agréable quand ça s'arrêtait tout ça. Fiou je soupirais d'aise. Nous renseignions comme nous pouvions ce Marshall que l'on avait lancé à la poursuite de ma grande ennemie : Ruby O'Neill. Mais je ne la voyais pas dans la peau d'une meurtrière. Ça me faisait bizarre de me dire qu'elle avait pu tuer un homme. Mais après tout je ne la connaissait pas beaucoup. Ou du moins que le côté garce d'elle. Devan était ami avec elle, j'ignore s'il est toujours ami avec elle *Mais pourquoi tu penses à lui comme ça. Laisse tomber tu pensais à Ruby pas à lui!* Je supposais qu'elle était tout de même une personne agréable même si elle le montrait très peu, ou du moins pas à tout le monde. Ah pourquoi je pensais à ça moi. Ah oui à cause de ce Marshall. Il nous remerciait de notre coopération. *Coopération? J'avais pourtant l'impression de ne pas avoir beaucoup fait avancé les choses, de toutes manières Ruby et moi …* Je souris et pris délicatement sa carte de visite qu'il me tendait. Marshall Brenan Nelson. Je garderai bien cette information avec moi en tout temps. Je ne suis pas du genre à dénoncer les gens, pas du tout et si je croisais Ruby je crois même qu'avant de crier au loup je parlerai un peu avec elle histoire de voir comment nous avons évolué. Je suppose qu'elle est restée la même, croqueuse d'homme … *Pourquoi donc? Tu as bien changé toi Lyraa!* Je m'approchais de ma voiture que j'ouvris. Puis il s'en allait et il ne restait plus que Bryan et moi. Je me retournais vers lui et le regardais doucement avant de lui dire.

    « Est ce que tu es venu à pieds? »
    je remarquais qu'il semblait captivé par la voiture dans laquelle je mettait à présent mes courses qui avaient été réduites. Je sourit doucement et en refermant le coffre il disait que ma voiture était jolie. Oui c'était en effet une jolie voiture, confortable, facile à manier, et surtout … pas la mienne. « Oui jolie voiture, mais ça n'est pas la mienne, c'est celle de Steven. » voyant qu'il ne savait pas de qui je voulais parler « Steven Hutchinson, mon partenaire dans la série … et dans la vie » dis je doucement. Pourquoi est ce que je me sentait toujours amère quand je disais cela? *Parce que celui que tu aimes c'est Devan voilà pourquoi Lyraa, mais oublie le merde!* Pour chasser mes pensées je me retournais vers lui et le regardais. Il disait qu'il supposait qu'on devrait se recroiser oui certainement, pourquoi pas. « Oui je pense bien, Green Hill est une petite ville donc il est possible que l'on s'y croise à nouveau. » Puis je sortit de ma poche un petit morceau de papier et un stylo et y écrit mon numéro de téléphone avant de le lui tendre « Tiens si jamais tu as envie de sortir, boire un verre ou juste parler. N'hésites pas surtout! » je souris doucement puis entrais dans la voiture. Il était toujours planté à côté et je baissais la vitre pour le regarder.

    « Je peux te déposer quelque part? » je lui sourit doucement.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fini// Settling |ft. Bryan Badgley   

Revenir en haut Aller en bas
 
fini// Settling |ft. Bryan Badgley
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fini] Mon nabaztag devient un mir:ror !
» CASUS BELLI c'EST FINI ?
» Anegdote avec vos nabz..... On n'a pas fini d'en rire :-D
» Capture Bouftou Royal [Fini]
» [En Cours] L'été est presque fini, sortons les fresques d'automne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bring Me to Life :: || Green Hill || :: Quartier Est :: Supermarché General Stores-
Sauter vers: