Bring Me to Life
Bienvenue à Green Hill

Rejoins-nous le plus vite que possible, soit en créant un nouveau personnage, soit en prenant l'un des postes pré-définis disponibles, sans oublier de consulter avant tout le règlement & le contexte

N'attends plus une seconde =)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Why don't you & I ... |ft. Devan Smith

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Mar 11 Jan - 20:04


WHY DON'T YOU & I ...
starring Devan Smith & Lyraa E. Jones


Depuis combien de temps est ce que j'étais là? De moins en moins je me sentais à l'écart, ou comme hors de mon corps, c'était plutôt un bon progrès n'est ce pas? Mais je ne supportais plus de n'avoir personne à mes côtés. De me retrouver seule. C'est pour ça que l'hôpital avait accepté de mettre un second lit dans ma chambre afin que ma mère puisse se reposer avec moi. Elle ne me quittais plus, elle avait eu la peur de sa vie je crois. Je n'avais pourtant aucune nouvelles de mon père. Et au vu des journaux sur lesquels des photos volées … je ne sais pas comment d'ailleurs … de moi il devait bien être au courant. Mais non aucune nouvelles de lui, ni d'Anton et Wendy. Je vous laisse imaginer le nombre de messages enragés que ma mère a laissé sur sa boite vocale. Mais moi … je n'avais plus le goût à rien. Haley était rentrée chez elle, Ruby je n'en savais rien. Mais moi j'étais toujours bloquée ici. Ils surveillaient mes constantes et je ne pouvais pas trop bouger. Même pour aller à la salle de bain j'avais besoin de quelqu'un. « Les plaies mettrons du temps à se refermer et il va y avoir besoin d'un peu de rééducation à la sortie car elle ne doit pas absolument bouger. » Je n'avais plus le droit de bouger, ou alors on devait me mettre dans un fauteuil roulant et quelqu'un devait me pousser. J'étais tout ce que je ne pouvais pas supporter … dépendante des autres. Et pourtant, dès qu'il n'y avait plus personne à côté de moi je commençais à me sentir mal. Dès que le rideau était fermé ou tout simplement les volets, je me trouvais transportée dans ce cercueil.

Mes yeux étaient fermés et j'entendis la porte s'ouvrir. Quand je tournais la tête en direction de ce bruit je le vis. Devan. Qu'est ce qu'il faisait là? Un rapide coup d'œil me fit remarquer que ma mère n'était pas dans la chambre. Steven non plus mais sa veste traînait sur le fauteuil.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Mer 12 Jan - 15:46

L’appartement de Devan ne ressemblait pas à grand-chose. Cela faisait un baille qu’il n’avait plus prit la peine de nettoyer ou de ranger quoi ce soit. Combien de fois est-ce qu’il n’était pas passer à l’hôpital pour prendre de ses nouvelles. Non pas pour la voir. D’ailleurs il avait bien vu que Steven était toujours près d’elle et il ne voulait pas s’incruster et s’imposer. Même si quelque part, c’était grâce à lui qu’elle était toujours vivante et non de cet idole de jeunes adolescents. M’enfin, Il ne voulait pas s’incruster et ne savait pas comment réagir avec Lyraa. Du coup, il allait chaque jour à l’hôpital, demander des nouvelles de Lyraa aux médecins et aux infirmières sans pour autant aller la voir. La seule qu’il était allé voir était bien sure Ruby, qui n’était pas très bien au point. Mais ca c’était compréhensible… Drogué et prisonnière. Bientôt elle allait se retrouver dans une cellule et il ne fallait pas très bien connaître Ruby pour voir en quel état cela la mettait. Et de pus cette histoire avec Brenan… ah vraiment c’était trop compliqué tout ca. Et lui qui se plaignait d’être déchiré entre Lyraa et Mélissa…. Et bien il devait avouer que l’histoire avec Ruby et Brenan était plus compliqué. Meurtre, recherché, prison… .

Comme tout les jours, Devan allait à l’hôpital. Passant devant la chambre de Lyraa, il remarquait qu’elle était seule. Tiens, ca n’arrivait pas souvent. Peut-être que c’était un signe ? Devan prit son courage à deux mains, frappait à la porte, avant de rentrer prudemment. Il n’avait pas prit de fleurs avec, car avec le kidnappeur qui avait été fleuriste, il trouvait les fleurs vraiment très mal placés. Enfin les autres faisaient ce qu’il voulait, pour lui c’était mal placé. Du coup il avait opté pour le traditionnel, des chocolats. Lyraa s’était retourné vers lui. Devan sourit timidement et s’avancait vers elle.

« Salut. Ca va ? »

Il se sentit maladroit. Il n’avait pas l’habitude de se sentir ainsi. Oh non et pourtant c’était le cas. Il ne savait pas vraiment si Lyraa voulait vraiment le voir, si elle le voulait ici. Peut-être qu’il était pas le bienvenue. Leur dernière rencontre avait été assez troublant, le baiser et puis toutes les paroles qu’ils avaient dit… Elle pouvait lui en vouloir, il la comprenait. D’ailleurs pourquoi est-ce qu’il était venu ?

« Je t’ai rapporté quelque chose pour grignoter et ce sont pas des bonbons à la menthe. »

Il sourit doucement et déposait la boite aux chocolats sur la table près de Lyraa. A présent qu’il n’avait plus rien dans ses mains, il ne savait plus quoi faire d’elles. Au final, il les mettaient dans ses poches attendant qu’elle dise quelque chose, ou qu’il trouve quelque chose à lui dire.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Mer 12 Jan - 16:16

Le voir me fis sourire, un sourire faible mais quand même un sourire.

« Salut. Ca va ? » me dit il doucement peu sûr de lui. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir. Il ne savait certainement pas comment parler. Et à vrai dire. Moi non plus. Je bougeais un petit peu pour pouvoir m'asseoir puis avec la télécommande appuyais sur le bouton pour pouvoir relever le dossier. Je ne supportais pas qu'il me voit dans cette position. Faible, Bléssée. Et en même temps j'étais contente que ça soit lui qui soit la avec moi. « Salut Devan. » baissant les yeux vers mon corps en mauvais état « On fait aller. Il semble que ça va demander beaucoup de temps pour me remettre. » je souris doucement, j'étais réellement heureuse de le voir. Je ne me souvenais pas de grand chose de ce qui c'était passé, cette nuit la ce moment la mais tout ce dont je me souviens c'est sa présence, j'avais réalisé maintenant avec le recul que c'était lui qui m'avais trouvée. Des larmes dans les yeux le regardant je murmurais doucement « Merci … pour … enfin … tu sais. » je baissais les yeux et me mis a rougir. Je lui devais la vie.

« Je t’ai rapporté quelque chose pour grignoter et ce sont pas des bonbons à la menthe. » je ne pus m'empêcher de rire doucement tout en essuyant les larmes qui commençaient à couler sur mon visage aux joues rosies. « Merci beaucoup. »

Puis il se tût. Je pris la boite de chocolat sans faire de mouvement trop brusque puis me poussant un peu dans le lit je tapotais le dessus de la couverture pour lui proposer de s'asseoir à mes côtés. Ouvrant la boite de chocolat je lui en proposais un « Tiens, je t'en prie, prends en un »

Alors qu'il s'assit il déplacea des magasines qui étaient sur mon lit. J'avais absolument tout les magasines qui en parlait. Torture? Oh ça pouvait pas être pire que ce qu'Ordure Pourrie m'avait fait. « Selon eux ma carrière est foutue. » je soupirais en laissant tomber les magasines par terre. « Et ils n'ont pas tord. Je crois que tout ca … c'est bel et bien fini » et quand je disais ça, ça me faisait mal parce que … maintenant plus que jamais j'avais besoin d'être entourée.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Sam 15 Jan - 0:12

Merci… Elle le remerciait… Il secouait la tête, ses yeux vers ses pieds avant de prendre la parole. N’ayant pas vraiment envie de repenser au cercueil, ni aux sentiments qu’il avait ressenti cette nuit-là. Mais il comprenait que peut-être elle voulait en parler, peut-être qu’elle avait besoin de parler de ca à quelqu’un ? D’ailleurs il se demandait si elle se souvenait de ce qui s’était passé ? Mais il préférait ne pas parler de ca, ne pas lui demander. C’était pas ses affaires et puis cela risquait de la tourmenter de repenser à ce qu’elle venait de vivre.

« T’as pas à me remercier, Ly’…. Je le devais… je me devais de te retrouver. »

Par la suite, il lui donnait les chocolats. Il ne savait pas trop comment réagir. Elle l’invita à prendre un chocolat tout en s’installant à côté d’elle. Il déclinait les deux invitations. Quelque part, il avait peur d’être trop près d’elle. Pourquoi ? Toujours pour les mêmes raisons qu’autre fois. Mais encore plus qu’avant, il s’était réalisé qu’eux deux ne pouvaient jamais être des amis. Non des amants oui… des amis.. non. Trop dure. Ils avaient jamais été des amis et ils ne pourraient tout simplement pas être des simples amis. Dire le contraire était se mentir soi-même. Mais finalement voyant son visage tourmenté, il finit néanmoins par s’asseoir. Elle était assez perturbé ainsi. Il ne voulait pas lui donner l’impression qu’il la repoussait. Dégagent les quelques magasins, Devan jetais un regard interrogateur vers Lyraa. Pourquoi est-ce qu’elle lisait tout ca ? Fini sa carrière ? D’accord j’étais loin d’être expert dans la matière… mais c’était quand même pas fini parce qu’on l’avait kidnappé ? Surement loupé un truc.

« Tu sais très bien qu’il ne faut pas tout croire ce qu’il y a dans ces magazines. Dans quelques mois ils auraient tout oublié à cause d’un scandale de Paris Hilton ou de Britney Spears. »

Prenant le journal.

« Ca c’est de la lecture plus viable. »

Mais son regard s’arrêtait sur l’article de Ruby et Brenan, il fit une grimace tout en ajoutant.

« Quoi que… j’ai rien dit. Reste avec un simple livre de Jane Austen, je pense que c’est mieux. »

Il lui fit un sourire.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Sam 15 Jan - 14:54

Je souris bizarrement je me sentais gênée maintenant face à lui. Une chose qui n'était pas encore arrivée. J'avais été tellement de choses face a lui. Mais pas gênée, pas de cette manière, pas comme ça, pas dans ces circonstances là.

« T’as pas à me remercier, Ly’…. Je le devais… je me devais de te retrouver. »

« Bien sûr qu'il faut que je te remercie. Je ne serais certainement pas là sans toi. » Je le regardais doucement. « Comment … comment ça c'est passé? Je veux dire … comment tu as pu me retrouver? Je … personne n'a rien voulu me dire! » les oreilles rougissaient, je n'étais pas en colère et je savais bien que ma mère ne m'avait rien dit c'était pour mon bien, elle ne voulait pas me rappeler ça, elle ne savait pas ce dont je me souvenais ou pas. Et puis … elle ne voulait certainement pas y repenser. Mais moi j'avais besoin de savoir. De savoir ce dont je ne me souvenais pas. Et personne ne voulait me le dire. Mais c'était passé et à ce que j'avais entendu, Ordure Pourrie était morte. Ce n'était pas ça qui me faisait peur. Ce qui me faisait peur c'était de me retrouver à nouveau seule.

Je lui proposais de venir s'asseoir quelques minutes mais je le voyais réticent, je ne voyais et ne comprenais pas pourquoi. Mais bon comme il voulait je n'allais pas le forcer. Voyant les magasines je déclarais très sentencieusement que tout cela était bien fini et je relevais ma tête vers lui quand, une fois assis, il me dit que je ne devais pas croire ces magasines. Je soupirais doucement.

« Non. Je ne parle pas d'eux. Je parle de moi. Je le sais très bien que c'est fini. Je ne pourrais jamais … » laissant ma phrase non terminée je détournais mon regard. « Tout ça, les privilèges, Steven, la série, Hollywood, c'est fini. C'est bel et bien fini. » est ce que je disais ça pour m'en persuader ou parce que j'étais sûre. « C'est … » mais il m'interrompait, heureusement, dans mes paroles sombres. « Je crois que je n'ai pas envie de lire en ce moment. Je préfère être entourée des gens que j'aime. » la tête toujours tournée de l'autre côté je posais ma main sur la sienne inconsciemment. Puis le regardant à nouveau je dis avec malice « Et puis je n'ai jamais été une grande fana de Jane Austen, les histoires d'amour me réussissent pas des masses. » je souriais largement, c'était un triste constat, mais c'était la réalité tout autant.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Ven 21 Jan - 23:10




Comment cela s’était-il passé? Devan la regardait. Est-ce qu’elle voulait vraiment savoir ca ? Qu’est-ce qu’elle savait encore ? Parfois mieux fallait rester dans l’ignorance non ? Mais d’un autre côté, elle était bien assez adulte pour décider elle-même de ce qu’elle veut savoir ou pas. Et puis de toute manière, si ce n’était pas par sa bouche, elle pouvait très bien l’entendre de quelqu’un d’autre.

« Je sais pas si c’est une bonne idée, Ly’… Tu ne te souviens de rien ? »

Comment est-ce qu’il l’avait trouvé ? Oh et bien bonne question… Le destin ? Non il n’y croyait pas. Mais le diction qui cherche trouve ! était plus son truc. Devan haussait doucement les épaules tout en la regardant. Essayant de savoir ou se trouvait la limite à ce qu’elle pouvait encaisser dans son état. Que pouvait-il dire et qu’est-ce qu’il devait taire pour l’instant ?

« Qui cherche trouve… donc j’ai finis par trouver. »

Encore une fois, Devan ne savait pas si c’était une bonne raison, de parler de la tombe… Il n’aimait pas être rappelé à ce moment-là. Il avait vraiment cru qu’il l’avait perdu, que son monde s’effondrait droit sur sa tête. Lorsqu’elle se remit à parler d’Hollywood, Devan se contenta de la regarder. C’était bien beau de dire que tout était fini. Mais est-ce qu’elle le pensait vraiment ? Est-ce qu’elle le voulait ?

« Tu ne te penses plus capable d’acter ? Ou t’as simplement envie de reconsidérer certaines vieilles décisions… »

Devan se contenta de la regarder, petit sourire sur les lèvres. Oh il savait très bien de quoi il parlait. Mais la question était est-ce que Lyraa allait comprendre de quoi il parlait ? Elle avait posé dans un reflex sa main sur celle de Devan. Ce dernier posa un court instant son regard sur la main, avant de tourner ses yeux vers Lyraa, sans bouger. C’était pas lui qui allait se plaindre de sentir sa main sur la sienne. Suite à sa remarque, Devan hochait les épaules. Il n’était pas vraiment d’accord avec elle.

« C’est pas parce qu’on a finit par se quitter, que les histoires d’amour ne te réussissent pas. Et puis la notre… malgré la rupture… reste quand même la meilleure que j’ai jamais eu. »

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Sam 22 Jan - 5:46

IL semblait un peu étonné que je veuille avoir des détails de mon enlèvement. Oh il n'était pas obligé de me donner tout les détails, mais … je me demandais combien de temps il m'avait gardé. Combien de temps ils avaient mis pour trouver Haley et Ruby … Je n'avais pas osé poser ces questions et personne n'avait jugé utile de m'en faire part.

« Pas de grand chose en tout cas. Juste quelques bribes de souvenirs. Mais surtout l'empreinte de la douleur que ça a provoqué. C'est pas des moments mais plus des sensations que je me souviens. Personne n'a rien voulu me dire, mais je vois la douleur dans les yeux de maman à chaque fois qu'elle me regarde. » je soupirais « Et quand j'essaye de me rappeler de ce qu'il c'est passé … je me souviens des cris de Ruby et d'Hales. » mais j'étais sûre que si quelqu'un « d'extérieur » à cela me racontait les choses ça ne se passerait pas de la même manière. Mais les gens étaient discrets à ce sujet. Steven par exemple. Je n'avais échangé presqu'aucun mot avec lui depuis. Il faut dire que l'on ne s'était pas retrouvé seul depuis mon admission à l'hôpital, ma mère était toujours présente. Et je me sentais coupable de ça. Je ne savais pas quoi lui dire, je le voyais perdu, et touché, blessé. Mais je ne savais pas comment lui parler. L'inverse devait être vrai. Il se contentait de rester là. Immobile, souvent silencieux ou alors pour le strict minimum de discussion.

Qui cherche trouve. Quelle drôle de réponse. Mais peut être qu'il n'a pas envie de le savoir. Cependant je me demandais tout simplement comment est ce qu'il avait été mis au courant de tout ça. Je n'avais vu personne. Dean était occupé avec Hales et Jamie ce qui était normal. Et les visites avaient été interdites un petit moment mis à part pour la famille. Je le regardais un sourcil arqué. « Mais, je ne comprend pas comment est ce que tu … comment est ce que vous avez su ce qui s'est passé. » j'étais totalement ignorante de comment ça c'était passé. Et ça les journaux n'en faisaient pas état. Ils parlaient de tout, crument, sans vergogne ou respect pour l'intimité de qui que ce soit. Mais il ne parlaient pas de ça. Ça n'était pas un buzz, savoir comment n'était pas intéressant, pas vendeur. Eux ils voulaient la douleur et le sang.

La conversation dévia sur le métier d'actrice. Je ne me sentais plus capable de jouer. Du moins plus pour le moment. C'était trop … trop à gérer. J'en aurais pourtant peut être besoin. « Je ne sais pas si je serais capable de le faire à nouveau. Je ne sais pas si … je vais pouvoir continuer à le faire. Ça me ferait pourtant du bien de me plonger dans un projet mais … je me sens tellement faible. » reconsidérer de vieilles décisions? Un paquet oui. Posant ma main sur la sienne, pour le moment je voulais être entourée de ceux que j'aimais. Puis d'une petite voix, la gorge nouée je me décidais à dire quelque chose que je savais bien je ne pourrais réaliser qu'en entendant ces paroles à haute voix. « Je SAIS que je ne serais plus capable de rester avec … » je tus son nom, mais il savait bien de qui je voulais parler « quand la seule chose qui m'aidait à tenir et ne pas lâcher tout c'était de penser à toi. » je soupirais puis honteuse je tournais la tête sur le côté retirant ma main de la sienne, rouge de honte « Quand aucune de mes pensées avant de mourir n'ont été dirigées vers lui. ». je me sentais tellement pitoyable et honteuse. Il méritait mieux que moi, Steven pourrait trouver une femme qui l'aime, pour ce qu'il est : formidable. Moi je ne pouvais pas voir en lui plus qu'un ami. Non rectification, ils méritaient tout les deux mieux que moi. J'étais tellement pitoyable. Je fermais doucement les yeux.

« Non, c'est un fait Devan. L'amour ça ne me réussit pas. Toi, ou les jeunes acteurs qui ne supportent pas que je devienne populaire plus vite qu'eux. Ou ceux qui m'aiment mais que je n'aime pas en retour. » je fus surprise quand il me dit que notre histoire avait été la meilleure qu'il n'ait jamais eu. Et en même temps ça me brisais le cœur. « La notre est et sera toujours la seule. Depuis que je t'ai vu, depuis la première fois que j'ai posé mes yeux sur toi. ». Je tournais la tête pour le regarder dans les yeux. « Si tu savais à quel point je regrette d'être partie. » une larme amère coulait le long de ma joue.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Ven 28 Jan - 19:48

Devan soupirait. Voila qu’il lui dise quelque chose. Elle ne semblait pas vraiment se souvenir de quelque chose. Alors c’était autant plus pénible de lui dire que cette ordure l’avait enterré vivante. Devan s’était relevé, adossé contre le mur, il regardait Lyraa. Toujours essayant de savoir quoi lui dire et surtout jusqu’ou pouvait-il aller. Tout lui dire, sans détails ? Ou donner quelques détails et masquer certaines choses ? Ah… Difficile, il n’était pas psy.

« Ruby était la première qu’on a trouvé… que j’ai trouvé…. Il l’avait mise dans une cave, shooté et entrain de se vider de tout son sang. Elle était vraiment très mal en point. Lorsque Brenan est arrivé… il a su que c’était la fin. Moi aussi j’avais cru qu’elle y était passé. Mais à l’hôpital ils ont reçus à la faire revenir…. Depuis qu’on a retrouvé Ruby je suis resté à l’hôpital. Attendant des nouvelles de Dean et de Brenan. Puis Dean est arrivée avec une Haley intoxiqué et Brenan essayait d’obtenir des info d’où tu te trouvais. »

Devan entamait une pause. Jusqu’à présent il n’avait rien dit qui pouvait trop la choquer. Après tout, elle savait que Ruby et Haley s’en étaient remises donc tout ce qu’il pouvait dire sur elle, ne devait pas trop la traumatiser. C’était la suite qui était plus dangereux.

« Haley était introuvable… Et par la suite Ruby aussi… Je voulais parler à Ruby d’un truc et j’ai contacté Brenan, qui semblait totalement ignorer ou elle se trouvait. Puis on a eu droit à une vidéo. Dean a reçu une vidéo d’Haley, Brenan de Ruby et moi de toi. C’est ainsi qu’on a su ce qui s’est passé et qu’on a commencé à enquêter. »

Par la suite elle parlait de son métier d’actrice. Devan s’approchait d’elle et s’installait près d’elle sur le lit.

« T’es tourmenté, tu as été torturé et laissé pour mort. C’est logique que tu es faible, que tu as peur. Et puis être connu et se voir dans toutes les magasines ne doit pas arranger les choses. Mais ce que tu dis maintenant sur ta carrière… C’est le coup de la fatigue et de tout ce que t’as vécue ces dernières heures. Avec un peu de recul et de repos tu changerais peut-être d’idées. Ne prend pas de décisions hâtives. »

Par la suite, elle parlait de Steven. Devan la regardait un court instant avant de détourner ses yeux suite à ses paroles. Ca lui faisait du bien de lui entendre dire ces paroles. Mais il n’était toujours pas sur de pouvoir lui donner ce qu’elle méritait. Néanmoins parlant de Steven, il ne put pas s’empêcher de dire.

« Alors quitte-là. »

Mais avait-il le droit de lui dire ca ? Oh à Ruby ou à une autre amie cela aurait été que des conseils. Mais ici… est-ce que c’était pas un peu la jalousie qui parlait ? Et pourtant Devan ne s’excusait pas. Il ne voyait pas pourquoi. Enfin si il le voyait. Mais Steven n’avait même pas été capable de la retrouver. Et il pouvait l’aimer personne pouvait un jour l’aimer autant qu’il le faisait. Donc non, il ne s’excusait pas pour ses paroles. Lorsqu’elle parlait de leur ancienne relation, il sourit doucement et relevait les yeux vers elle. Caressant la joue de Lyraa, effaçant la larme qui coulait, il lui dit.

« Tu n’y es pour rien, Lyraa. Si tu n’étais pas partie, je serais parti à l’armée. Et puis t’avais besoin de faire tes preuves, de grandir, de savoir qui tu es. »

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Ven 28 Jan - 20:43

Je le regardais avec attention, attendant qu'il m'explique les choses qu'il les raconte. Je voyais bien sa gêne mais j'avais besoin qu'il me le dise que quelqu'un m'en parle. Alors je le laissais prendre son temps pour en parler. Au fur et à mesure de ses paroles, je me souvenais des choses. Oui Ruby avait été laissée pour morte dans les sous sols, c'était à ce moment la que j'avais du devenir folle, ou du moins …. rah … oui folle. Ainsi ils l'avaient trouvée mais elle s'en était sortie. Oui tant mieux. Je n'affectionnais pas Ruby mais je ne pouvais pas pour autant nier que je n'éprouvais pas un peu de soulagement à la savoir en vie tout de même. Mais elle ne deviendrais pas ma meilleure amie, loin de la. De toutes manières … on n'était pas faites pour s'entendre, quoi qu'il nous arrive de commun, on a des caractères incompatibles. J'étais donc incapable de demander de ses nouvelles, et j'avouais ne pas en vouloir, j'en avais rien à faire, elle était en vie, c'était très bien pour elle. Mais c'est tout. Dean avait donc retrouvé Hales. Parlez de deux qui ne se méritent pas! Eux sont fait pour être ensemble c'est certain et maintenant avec cet événement, aussi tragique soit-il, plus rien ne se mettra en travers de sa route.

Ainsi tout avais commencé quand Haley n'étais pas chez elle, ou du moins introuvable, puis Ruby. En fait ils avaient découvert ma disparition en dernier sans même y penser. C'est vrai que si je savais bien compter, le lendemain de l'enterrement de Mélinda j'aurais pas eu envie de voir beaucoup de monde quoi qu'il en soit. J'ouvris grand la bouche quand il parlait de vidéos et déglutit fort « C'est ça qu'il faisait avec la caméra! » dis-je ayant un éclair de compréhension.

Je soupirais doucement puis fermais les yeux. Hm au moins tout était fini, c'était certainement pas plus mal. Mais maintenant que faire. Je lui disais ne plus avoir la force de quoi que ce soit. Peut être l'envie aussi. Je ne savais pas trop comment définir les choses. Ce que je savais c'était qu'une envie me trottais dans la tête, mais je ne savais pas trop comment la formuler, comment la penser ou même si c'était possible. Alors je préférais ne pas y penser je pas y réfléchir, la laisser gagner en maturité dans un coin de ma tête.

« Tu as surement raison, je ne sais pas trop. Mais j'en ai pas trop l'envie pour le moment. » je haussais les épaules.

Mais surtout j'étais sûre de ne plus vouloir mentir à Steven et me faire passer quelqu'un de bien à travers lui, non, je ne l'aimais pas je ne l'avais jamais aimé, du moins pas d'amour. C'était un très bon ami, fidèle sincère, mais ses sentiments n'auront jamais de retour. C'est triste après tout. Mais je n'y pouvais rien. Je ne voulais plus me mentir, ni lui mentir et lui laisser un espoir alors qu'il n'y en a aucun pour nous deux. « Oui. Pour cela il faudrait qu'on se parle déjà … » dis-je à voix basse. Je ne lui en voulait pas d'avoir dit ça. Il avait raison. Et je m'en fichais qu'il dise ça par jalousie. Est ce que moi je n'étais pas jalouse de Mélissa. Il avait le droit. C'était un privilège d'ex petit ami d'éprouver de la jalousie.

« Je ne peut pas m'empêcher de penser le contraire. Et puis … » je levais les bras montrant mon état « Voilà où ça me mène de faire mes preuves, grandir et savoir où je suis. » je frissonnais en sentant sa main sur ma joue essuyant ma larme. « Bloquée dans un lit à cause d'un salaud qui m'a torturée, laissée pour morte. Perdu et apeurée. Ne pas supporter d'être seule ne serais-ce qu'une minute. Me demandant sans cessse pourquoi mon père n'a même pas daigné venir prendre de mes nouvelles, ne serai-ce qu'un appel. Cassée de penser que ce salaud s'en est pris à ma meilleure amie. Crevant de jalousie en t'imaginant avec Mélissa et incapable de dire à Steven que je ne pourrais jamais l'aimer comme lui m'aime! » mon visage devint tout d'un coup rouge de colère et je me relevais dans le lit. Il s'écarta un petit peu. « Voilà ce que ça m'a apportée d'aller me faire voir à Hollywood! Incapable de vivre ma vie » c'est en tournant mes yeux vers lui que je vis Steven dans l'encadrement de la porte, un bouquet de rose à la main, figé. « Steven … » murmurais-je doucement désolée et surprise. Devan semblait vouloir partir mais je saisis sa main je ne voulais pas qu'il parte, il fallait qu'il reste même si ça n'était pas la manière dont il pouvait rester, j'avais juste besoin de lui, qu'il soit là pour que je prononce ces mots à haute voix. Pour enfin cesser de mentir à tout le monde.

Steven était toujours silencieux. Il demeurait interdit, je lisais la douleur sur son visage. Je ne savais pas ce que je pouvais dire pour l'apaiser et je n'étais pas sure que quoi que je dise ça change quelque chose. Gardant toujours la main de Devan dans la mienne je dis doucement à Steven « Steven. Tu sais que je t'aime. Tu le sais » il baissais les yeux mais je parlais plus fort pour le lui dire. « Je sais que tu le sais! » il entrait dans la pièce après avoir vérifié qu'il n'y avait aucun paparazzo. Il savait que c'était la fin, mais il voulait tout comme moi que les choses soient d'abord discutées en privé puis on ferait une déclaration publique. « Steven, je ne m'en suis jamais cachée. Tu es comme un grand frère pour moi. Et je ne pourrais jamais t'aimer de la même manière que toi. »

Je le vis regarder avec dureté Devan. « C'est à cause de lui je suppose! » dit-il dans un ton que je ne lui connaissais pas. « NON! Non c'est pas à cause de lui Steven! » je lâchais rapidement la main de Devan. « Il est en couple avec Mélissa, et il est heureux, n'est ce pas? » demandais-je en déviant mes yeux un instant sur Devan pour avoir son approbation. « Je ne veux pas te voir souffrir, je ne peux plus mentir comme ça! » dis-je doucement en essayant de me lever pour marcher vers lui, sans y parvenir, non ma tête me tournais.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Ven 28 Jan - 21:03


Devan se sentit soulagé qu’elle ne demande pas comment il l’avait retrouvé, ni dans quel état. Et c’était bien ainsi, car repenser à tout ca. A ce qu’il avait ressenti… non c’était trop dure. Il voulait mettre ca dans un petit coin de son cerveau et ne plus jamais devoir penser à ca. Tout à coup, Lyraa piquait une crise. Oh oui, c’était une crise. Je reculais un peu, tout en l’écoutant. Elle avait le droit de s’énerver, après tout ce qu’elle avait vécue elle avait le droit de crier, de hurler, de pleurer. Mais ses paroles n’étaient pas toute à fait correcte, du moins pas dans la tête de Devan.

« Dis pas ca, Lyraa. C’est la vie. Même si tu ne serais pas parti à Hollywood, le fou t’aurais kidnappé. Haley et Ruby n’ont jamais mise les pieds à Hollywood et elles se sont retrouver dans la même galère que toi. Qu’importe ce que tu aurais fait ou pas fait, il s’en serait prit à toi. »

Néanmoins à propos de son père ou encore sur Steven, il ne pouvait rien dire. Il ne connaissait pas trop le père de Lyraa. Quand à Steven… Devan ne tenait pas vraiment à le connaître. D’ailleurs en parlant de Steven… Deveniez donc qui se trouvait à la porte… Un bouquet de roses dans les mains… Devan relevait les yeux vers le plafond. Des roses… Comme ci ce mec n’avait pas de cerveau dans la tête. C’est pas assez de mauvais souvenirs comme ca, pour qu’il doit lui ramener des objets qui peuvent lui faire penser à tout ca ? D’ailleurs ca ne le surprenait même pas, si les magazines venaient de lui ! Mais bon, encore là, Devan tentait de ne rien dire. Il n’avait pas le droit de dire quoi ce soit. Il n’était plus vraiment dans la vie de Lyraa… néanmoins il l’avait sauvé donc quelque part.. mais non, mieux fallait partir, les laisser seul à seul. Mais tout à coup, Lyraa l’attrapait la main. Devan la regardait surprit. Ne sachant pas ce qu’elle voulait. Elle voulait vraiment qu’il assiste à ca ? Bon… Pas trop le choix. Il n’allait quand même pas retirer violement sa main de celle de Ly.

Lorsque Steven se mit à regarder dans la direction de Devan, se dernier ne put s’empêcher de prendre son air hautain et mauvais garçon. Ah oui, certaines choses ne changent pas. Il avait toujours été ainsi. Faut bien quelque chose qui le lie à Ruby n’est-ce pas. Au fond, Ruby et lui étaient faite du même bois, à la différence que Ruby était plus radicale que lui. De plus Devan détestait qu’on lui jetais des pareils regards. Lyraa avait lâché ses mains, et il croisait les bras, fixant Steven avec un certain air de défi dans les yeux. Puis Lyraa parlait de Mélissa. Hein ? Qu’est-ce qu’elle venait faire dans l’histoire celle-là ? Tournant la tête vers Lyraa, il finit par hocher la tête. Oui… heureux… enfin si on veut. Mais ca il n’allait pas dire devant cet acteur d’Hollywood.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Sam 29 Jan - 14:40

Je soupirais. Très certainement qu'il devait avoir raison. Je ne pensais pas clairement. J'étais pas tout à fait dans mon état normal, mais j'avais très peur de ne plus retrouver mon état normal. Peut être qu'il me fallait du temps. C'était ce que tout le monde disait, ma mère, les médecins … Devan même maintenant. Mais et si même avec le temps rien ne changeait, comment est ce que je pourrais bien faire. Rien que l'idée de retourner habiter dans ma grande maison, toute seule ne me plaisait pas et me donnait des sueurs dans le dos. Bon pour le moment ça n'était pas à l'ordre du jour, les médecins estimaient plus prudent que je reste pour le moment à l'hôpital. Et je dois avouer que ça ne me dérangeais pas le moins du monde. Au moins j'étais protégée un minimum des éventuels paparazzo ou journalistes. Je haussais les épaules. Est ce qu'il s'en serait pris à moi? Même si je n'étais pas allée à Hollywood, aucune idée, de toutes manières se le demander ne servait à rien, les choses s'étaient passées. Je ne répondais rien mais encore une fois, il devait avoir raison.

Mais et bien entendu vu ma chance habituelle, Steven était là, et il avait tout entendu. Cependant j'étais surprise, il ne me faisait pas de crise de jalousie. Il y a quelques mois il l'aurait certainement fait. Mais pas maintenant, tant mieux, c'était qu'il semblait y avoir un mieux. Ou pas, enfin … je lui expliquais doucement que la situation ne pouvais plus continuer ainsi. Il semblait penser que c'était à cause de Devan. Bon peut être un petit peu dans le fond, mais pas dans le sens ou je m'attend à ce que maintenant que je suis libre, célibataire il s'empresse de quitter Mélissa et retourne vers moi, non la vie n'est pas aussi belle et simple. Je sais très bien qu'il l'aime et qu'elle l'aime, ça n'a jamais été une chose que j'ignorais, alors tant pis, je devait bien l'accepter, mais ça ne voulait pas dire que je devait continuer à me montrer égoïste, et faire croire qu'il y avait une relation là où il n'y en avait absolument pas une. En plus ça allait faire du bien à son image. Et je préférais passer pour la méchante qui le laissait tomber, je prendrais les torts sur moi si besoin était ça ne me dérangeait pas, je ne pouvais juste pas continuer ainsi.

« Je ne peux pas continuer à me servir de toi comme ça Steven. Tu es quelqu'un de bien il n'y a pas de doutes à avoir la dessus. » je le regardais droit dans les yeux « Il faut que tu le saches, et que tout le monde le sache. Tu mérites de trouver quelqu'un qui pourra répondre à ton amour. Sincèrement. » je le regardais, je n'avais aucun regrets si ce n'était celui de le faire souffrir car je tenais à lui,mais comme un grand frère, comme le frère que je n'avais jamais eu – et je ne compte pas Anton qui n'est selon moi pas mon frère.

Ses yeux me suppliaient de reconsidérer les choses, mais je ne le ferait pas, et il le savait, j'étais franche et honnête. « Il le faut Steven. » la tête me tournant trop, je me rallongeais dans le lit « Je prendrais tout les torts tu n'as pas à t'inquiéter de ça. C'est pas un problème. » je l'entendis se lever.

« Non ça ira Lyraa, je leur parlerai, je ne veux pas que tu passes pour une profiteuse. » je le regardais soutenant durement son regard des yeux « C'est pourtant ce que je suis! » dis-je en reposant ma main dans celle de Devan que je sentais crispé et mal à l'aide depuis l'arrivée de Steven. « Lyraa … » « Non Steven je changerai pas d'avis, et ne t'avise pas d'en parler avant moi à la presse sinon … » sinon rien je ne ferai rien, je ne ferais rien contre lui, mais je lui en voudrait, pour la première fois de ma carrière je voulais faire preuve d'humilité, qu'il ne me retire pas ça.

Laissant les roses sur la chaise, il pris sa veste sans ne rien dire et franchit le seuil de la porte sans se retourner mais je le savais penaud et fâché contre moi. Qu'il soit fâché contre moi l'aiderait peut être après tout. Je regardais Devan, toujours à mes côtés avant de reprendre un chocolat. « Désolée que tu aies du faire ça, mais … j'avais besoin de quelqu'un à côté de moi, pour rendre les choses plus réelles. » tournant la tête sur le côté je murmurais « Tu m'en veut pas? »

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Mar 1 Fév - 20:51

Toute cette discussion… Ah il fallait dire que Devan ne se sentait pas vraiment à sa place. Qu’est-ce qu’il faisait ici ? Il se contenta d’écouter la conversation entre Steven et Lyraa, se sentait vraiment mal. Il n’avait rien à faire ici. C’était comme ci il n’avait rien à faire ici. C’est vrai, il était quoi ? A part l’ex de Lyraa ? Un ami ? Ah… oui peut-être… est-ce qu’ils pouvaient réellement être rien que des amis ? Il en doutait. Encore plus qu’avant. Car maintenant qu’il avait ressentit ce que ca lui faisait de la perdre… c’était plus que d’amitié, c’était de l’amour pure. Détournant son regard vers le mur blanc de l’hôpital alors que Steven finit par partir, ce ne fut qu’aux paroles prononcés par Lyraa qu’il retournait son regard et visage vers elle. Il la regardait un long moment. Lui en vouloir parce qu’il avait du assister à cette scène ? Oh bien sure que non. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Il secouait doucement la tête, sourire sur les lèvres. S’approchant d’elle doucement. Posant sa main sur sa joue, il plongeait son regard dans le sien.

« Je t’en voudrais pas, mais à une condition. Que tu m’en veux pas de ce que je vais faire. »

Et avant qu’elle pu protester, ou encore dire un seul mot, Devan avait déjà rapproché ses lèvres des siennes. L’embrassant doucement. Oh il risquait de s’en mordre les doigts par la suite, et cela pour des multiples raisons. A commencer par ses propres pensées. Mais là, il n’avait eu qu’une seule envie et c’était l’embrasser. Puis tout le monde sait bien que Devan réagit assez impulsivement, plutôt le style de suivre ses envies et pulsions du moment plutôt que de devoir réfléchir quelques secondes. Mais depuis qu’il avait cru l’avoir perdu, il ne pouvait plus vraiment se cacher de la vérité. La seule chose qu’il pouvait espérer était qu’elle soit plus raisonnable que lui. Qu’elle se réalise qu’elle ne veut pas d’un militaire. Qu’une actrice et un militaire ne font pas l’affaire. Oui, c’était tout ce qu’il pouvait espérer à présent car lui était perdu.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Mar 1 Fév - 22:05

Je le regardais lui demandant de me pardonner ce que je venais de faire du du moins de me pardonner de l'avoir laissé assisté à ça. Ca ne le concernait vraiment pas. Enfin est ce que ça ne le concernait pas? Bien sûr que non. Tout ce qui concernait mes amoures le concernaient aussi. Puis que … personne ne lui arrivera jamais à la cheville. Oui les autres partent forcément avec un gros handicap. Il était revenu près de moi et posais ma main sur ma joue. Je soupirais doucement puis fus assez étonnée en entendant sa réponse. Ce qu'il allait faire qu'est ce qu'il allait …

Mes pensées furent tout de suite coupée quand je sentis ses lèvres se poser sur les miennes. Je n'eut même pas le temps de dire quoi que ce soit que je sentais déjà sa présence rassurante. Comme si … tout était enfin « in its right place » c'était un soulagement car je ne m'attendais pas du tout à ça. Vraiment pas. Et en même temps je n'avais envie que d'une seule chose. Et il venait de le faire. Levant doucement mon bras je le posais derrière sa nuque et au lieu de le repousser je l'attirais un peu plus contre moi et prolongeais le baiser. Qu'est ce que j'en avais rêvé de ce baiser. Qu'est ce que ça m'avais manqué de sentir ses lèvres contre les miennes, sa main sur ma joue et tout simplement … lui. Je posais ma deuxième main sur sa joue puis la glissais dans ses cheveux. Je m'étonnais même de pouvoir faire des mouvement aussi amples, je n'avais plus trop mal mais il fallait dire que j'étais aussi sous anti-douleur. Quand sa bouche se décollais de la mienne je gardais sa tête ç quelques centimètres de la mienne. Plongeant mes yeux dans les siens et lui dit un sourie amusé aux lèvres.

« Pourquoi est ce que je t'en voudrais? »

Oh non j'avais décidé que cette fois ci je ne laisserais pas ma chance passer. S'il ne m'avait pas embrassée en premier je n'aurais jamais pris cette décision, mais voilà, il l'avait fait! Doucement j'approchais mon visage encore plus près du sien et l'embrassais à nouveau avec passion et ardeur. Non une fois déjà je l'avais laissé partir depuis mon retour ici. Je ne le laisserai pas partir cette fois ci. Pas cette fois.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Sam 5 Fév - 13:34

Devan avait toujours été quelqu’un d’impulsive, quelqu’un qui ne prit pas vraiment la peine de réfléchir. Ou du moins son cerveau travaillait que lorsqu’il était en mission, lorsqu’il était poussé à prendre des décisions. Mais c’était bien les seuls décisions qu’il tenait à prendre. Le reste de sa vie, il préférait laisser le hasard faire les choses comme toujours. Et comme la plupart de ses actions, il n’avait pas prit la peine de réfléchir rien qu’une minute, il s’était laissé aller et l’avait embrassé. Elle avait répondu à son baiser, et il devait avouer que le contraire l’aurait un peu surprit. Car ce n’était pas le première fois depuis leurs retrouvailles que leurs lèvres s’étaient touchés, n’est-ce pas. Il sourit en entendant ses paroles. Non son cerveau ne travaillait toujours pas. Il l’embrassa plus passionnément la deuxième fois néanmoins sachant qu’elle venait de traverser des moments lourds et qu’elle n’avait pas mal de blessures qui devaient cicatriser. Et il ne lui voulait pas faire du mal. Après ce baiser, il eut pourtant plus du mal à se retirer de son entraine, de ses lèvres. Pourtant il le fallait bien.

« Lyraa… Je t’aime, je t’ai toujours aimé depuis que tu as réussit à me séduire… Mais je ne sais pas si c’est une bonne idée… Et cela n’a rien avoir avec Mélissa. »

Non au stade qu’il en était Melissa ne comptait bien plus. Et puis cela ne serait pas une première si il devait quitter Mélissa pour Lyraa, n’est-ce pas ? Donc non ce n’était pas Mélissa la raison pourquoi il s’arrêtait. Mais tout simplement parce qu’il ne savait pas ce qu’elle voulait. Elle venait de quitter son petit copain et la première chose qu’il fait s’est lui sauter presque dessus. Très adulte tout ca…. Peut-être qu’elle avait besoin de réconfort, ou besoin qu’elle le voulait comme lui il la voulait, mais cela ne voulait toujours pas dire qu’entre eux cela pouvait devenir du sérieux.

« J’ai cru t’avoir perdu pour toujours dans les bois…. Je me suis réalisé que je pourrais pas vivre sans toi, mais je veux ton bonheur. »

Si cela voulait dire la laisser partir une deuxième fois, peu importe si c’était pour un homme, pour une carrière ou encore pour une toute autre raison, il pouvait le faire. Après tout il l’avait déjà fait une fois et pouvait le faire une deuxième fois. Si c’était pour son bonheur, oui alors il pouvait le faire.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Dim 6 Fév - 18:14

Il continuait et moi je faisais ce que l'on appelle « Profiter du moment » Alors je profitais de ce contact de sa bouche sur la mienne, de sa main sur mon visage. De lui près de moi, tout simplement. Des choses si futiles, si simple, mais des choses qui m'avaient tellement manquées. Il m'avait tout simplement manqué, et ça chaque jour, chaque minute, à chaque fois que je pensais à Green Hill, les bonbons à la menthe ou l'armée. A chaque fois que j'allumais mon poste de télévision et que j'entendais parler de la guerre. A chaque fois que j'entendais parler des pertes dans les guerres ou les attentats. Oui mon cœur lui appartenait, mon cœur lui avait toujours appartenu. Et je suis sûre qu'au fond de lui il le savait bien. Je me détestais d'avoir des pensées aussi romantiques, ça ne me ressemblait pas du tout, ou du moins plus du tout. Mais bon, oh merde, je l'aime et il le sait bien, qui ne le sait pas d'ailleurs?

Ses paroles me faisaient du bien. Et je ne peux pas dore que je n'attendais que ça de sa part. C'était rassurant de savoir qu'il ressentait les mêmes choses que moi. Mais le fait qu'il dise qu'il ne pense pas que ça puisse marcher sans que ça n'ait aucun rapport avec Mélissa m'amenait à me poser une question, que je ne tardais pas à formuler à voix haute. « Devan, tu sais que je t'aime, et tu sais qu'il n'y aura jamais que toi dans mon cœur. » je détournais deux secondes mon regard du sien avant de le regarder a nouveau et de l'embrasser. « Mais Devan je ne vois pas pourquoi ça serait une mauvaise idée. » je le regardais l'air interrogateur ne comprenant pas réellement ce qu'il voulait dire. Ses paroles suivantes me firent chaud au cœur et pendant quelques secondes je ne savais pas quoi dire. Il avait cru me perdre et ne pouvait pas vivre sans moi, mais il ne voulait que mon bonheur? J'arquais un sourcil et je regardais droit dans les yeux.

« Devan écoute. Tu sais que je t'aime, c'est quelque chose que tu ne peut pas ignorer. Tu le sais. Depuis que je t'ai vu au jardin d'enfants, ça tu le sais. Alors tu sais très bien ce qui ferait mon bonheur Devan. Je sais que je ne pourrais pas vivre sans toi. Et je sais que je ne peux que survivre sans toi, et je veux ton bonheur aussi. Mais … » je plongeais mon regard plus profondément dans le sien « Je n'ai pas envie de m'en vouloir toute la vie de n'avoir pas réessayé quelque chose avec toi quand l'occasion s'en présentait. » je baissais les yeux. « Reste juste à savoir si toi aussi tu voudrais réessayer quelque chose. »

S'il disait non, ça me ferait mal, mais … je devrais bien l'accepter, et j'aurais la « satisfaction » de le lui avoir dit. D'avoir fait ce que je savais que je devais faire, d'avoir proposé ce que je voudrais voir possible. Mais, sans aucun doute, ça me ferait mal.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Dim 6 Fév - 23:26

Une mauvaise idée? Oui, Devan pourquoi est-ce que c’est une mauvaise idée? L’amour y est… oui, c’est sure. Mais est-ce que parfois il ne faut pas un peu plus que l’amour. Après tout, certes il l’aimait, mais est-ce que lui et elle n’était pas très différent. Au lycée déjà, mais le lycée n’est pas la vie réelle. Mais aujourd’hui… Actrice et militaire… oh oui, cela le fait très bien. Mais il semblait être le seule de le voir de cette manière là. Peut-être qu’il cherchait des excuses ? Ou peut-être qu’il avait tout bonnement peur de la faire souffrir, de briser cette relation un jour ou l’autre.

« Lyraa Jones sort avec un soldat.. Tu penses vraiment que ca va le faire ? Sans parler que je me demande quand on va pouvoir se voir ? Lorsque je suis pas en mission, tu risques d’être sur un tournage et inversement…. Je doute fort que ca soit l’idéal. »

Et il ne voulait pas qu’elle abandonne ses rêves. Même si aujourd’hui, elle ne se sent plus capable d’acter, cela ne veut pas dire que dans une semaine ou dans un mois l’envie ne va pas lui revenir. Et il ne voulait pas qu’elle abandonne ca pour lui. Les relations dans lesquels les gens abandonnent leurs rêves, ou leur passe-temps, cela ne termine pas très bien. Par la suite, Lyraa se remit à parler et il l’écoutait sans rien dire. Faut avouer que quelque part dans ses paroles elle n’avait pas tord. Lui aussi voulait tenter le coup, mais… car oui, il y avait des mais. A commencer par la masse de paparazzi dehors.

« Oui… moi aussi j’en ai envie, Ly’. Mais tu viens à peine de rompre officiellement avec Steven… Tu risques de ne pas avoir peur de ce que tes fans pourraient croire ? Sans parler de Steven-même ? Tu viens d’affirmer que je suis pour rien dans votre rupture, chose qui est vrai. Mais si il voit par la suite des photos de toi et moi ensemble… Je pense pas qu’il va croire beaucoup de ce que tu lui a dis. »

Et depuis quand est-ce que Devan se souciait des autres ? Surtout des autres qu’il ne connaissait pas et qu’à vrai dire il n’appréciait pas vraiment ? Ah fallait peut-être trainer plus avec Ruby, pour ressortir son mauvais côté.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Lun 7 Fév - 0:05

Je soupirais doucement. Hm … Est ce qu'il avait raison. Mais je ne voyais pas vraiment par contre en quoi le fait qu'il était soldat change quelque chose là dedans. Moi la distance d'accord, mais le regard des autres moi j'en avais rien à faire, ou du moins, je n'en avais plus rien à faire. Je me retirais un peu et posais ma tête en arrière sur l'oreiller essayant de méditer sur ses paroles.

« Devan … je ne vois vraiment pas du tout ce que le fait que tu sois soldat change la dedans tu sais. La distance, d'accord, peut être, mais je me sens capable de t'attendre, de sacrifier le fait de ne pas se voir aussi souvent qu'on l'aimerait. Je l'accepterais, sans problèmes si je sais que je suis avec toi. Tu sais, j'en ai rien à faire de ce que les gens pensent de moi. » je le regardais « Comme si je ne voyais en toi qu'un soldat … franchement » dis-je en soupirant et haussant les épaules.

Hm, oui je venais tout juste de rompre avec Steven, mais mes fans … je soupirais et regardais par la fenêtre. Mon image a vrai dire, je n'en avait maintenant plus aucune importance. Après ce que je venais de vivre, mon image je ne la supportais plus. Steven pouvais penser ce qu'il voulait après tout. Mais il était vrai que je lui avait dit que Devan n'avait rien à voir là dedans. Ce qui est vrai, mais je ne m'attendais pas à ce que Devan décide de m'embrasser par la suite. Je n'aurais sinon certainement jamais dit ça autrement.

« Les gens peuvent croire ce qu'ils veulent, qu'ils soient des fans ou non. Je suis comme je suis et si ça plait pas, je force personne à m'aimer. Mais j'en ai marre que l'on me dicte l'image que je dois renvoyer et montrer de moi. Cette Lyraa qui sourit de toute ses dents et se montre en public avec sa co-star est tout à fait fictive. Ça fait rêver ça a été écrit. Ce n'est pas moi. C'est un robot de moi, c'est juste une image. » je fis un geste dans l'air pour mimer un fantôme, une chose qui n'est pas réelle et que l'on ne peut saisir. « Et j'en ai marre de me cacher derrière un sourire blanchi. Tant pis si ça torpille ma carrière. Tant pis si les gens me détestent. Et pour Steven, ça lui fera de la bonne publicité. C'est le moins que je puisse faire de mieux pour lui. Il passera pour le pauvre amoureux éconduit et aura encore plus de fans. » je regardais la chaise ou Steven s'était toujours assis depuis ma présence ici. « Et puis ça sera plus simple pour lui de m'oublier s'il me déteste. »

Et en l'espace de trois secondes je réalisais que Devan lui par contre serait celui qui fait souffrir Steven Hutchinson. Je soupirais. « Non, tu as raison, ce n'est pas possible. Parce que tu risque de devoir entrer dans le jeu mortel de la presse et s'il y a bien une chose que je veux éviter c'est que tu sois mêlé à tout ça, que ça t'apporte des problèmes. » je soupirais et fermais les yeux.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Ven 11 Fév - 0:00

Bien sure qu’elle ne comprenait pas ce qu’il voulait dire. Lui-même ses pensées étaient tellement divisés qu’il avait du mal à se comprendre lui-même, alors essayer de s’expliquer à quelqu’un d’autre que lui, est loin d’être une tâche facile. Mais elle était encore troublé et même si elle prétendait de ne vouloir que lui, il y avait certaines choses auxquels pour l’instant elle ne pensait pas. La preuve.. En parlant de Steven, elle comprit très vite que ce n’était pas si facile que ca. Caressant sa joue avec son pousse, il la regardait doucement.

« Je ferais n’importe quoi pour toi, Lyraa. Je t’aime. Mais je préfère que tu réfléchis. Prend ton temps. Tu viens de te faire torturer et laisser pour morte. Tu n’as pas encore toutes tes esprits. Ne me comprend pas mal, je sais que tu m’aimes. Mais je veux que tu prends ton temps de réfléchir à ce que tu veux, quel vie tu souhaites avoir. Car vivre loin l’un de l’autre… Ca pourrait marcher un an.. Mais après… ? Réfléchis et puis on en reparlera. Dans une semaine, lorsque tu serais sortie, lorsque tu aurais le temps de remettre tout en place dans ta tête, on parlera du futur. »

Il lui sourit doucement. Lui caressant les cheveux. Qu’est-ce qu’il pouvait l’aimer. Il ne pensait même plus à sa petite copine actuelle. C’était surement très cruel de sa part, mais c’était la vérité, il ne pensait qu’à Lyraa. Lorsqu’elle parlait de la presse, il ria.

« T’oublie que j’ai été un bourreau de cœurs au lycée. Et ma réputation n’a jamais été très gentil.. Y a une raison pourquoi je m’entend si bien avec Ruby. Ne t’inquiète pas pour moi. La presse ne peut pas me faire du mal. Alors surtout ne te préoccupe pas de moi. Fais ce que te semble le mieux, pour toi. Avec The Life, je suis assez habitué. Et puis, je suis tellement souvent en déplacement qu’ils devront se montrer sur les champs de bataille pour prendre une photo de moi. Sans parler que je suis vraiment le dernier type à lire des telles articles. »

Il déposait un doux baiser sur ses lèvres.

[b] « Je vais y aller. Tu dois te reposer. Si tu m’as besoin, n’hésite pas de m’appeler. Je suis ton amble serviteur. »[/b

Il lui prit la main et embrassa doucement la main de Lyraa, lui lançant un sourire charmeur avant de se relever.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Jeu 17 Fév - 21:00

Je le regardais, ses paroles faisaient sens. Ou pas. Est ce que j'étais en train de faire mon actrice bidon? Avec des caprices de stars. Stars … comme si j'étais une star … n'importe quoi … je soupirais. Bien sûr que je ne voulais que lui, je n'avais jamais voulu que lui, et ce malgré les aventures que j'ai pu avoir, avant comme après lui, le seul qui comptait à mes yeux c'était lui. Pourquoi alors est ce que ce qu'il me disait me touchait autant, mais dans un sens négatif? Pourquoi est ce que j'avais l'impression que c'était un petit peu comme un rejet? Parce que c'était le cas? Hm peut être. Je détournais mon regard de lui. Il avait beau me dire qu'il m'aimait il voulait que je réfléchisse, j'avais bien envie de lui répliquer que c'était déjà tout réfléchis. Mais je doute que ça lui fasse plaisir en fait. Ou alors c'est encore moi qui me fait des idées?

« Moi aussi je t'aime Devan. Tu le sais. Je t'aime depuis toujours, aussi niais que ça puisse sonner, c'est comme ça. Depuis le jardin d'enfants. Alors tu sais … réfléchir … depuis le temps je n'ai eu l'occasion de ne faire que ça. » Quelle vie je voulais avoir? Aucune idée … et j'avais peur d'y penser. Je ne me sentais plus capable de jouer devant une caméra. Je le regardais désespérée puis souris doucement, je n'avais pas le choix de toutes manières. « Hm … je suppose que tu as raison. » dis-je dans un soupir. Le futur. C'était effrayant. Je le regardais à nouveau quand il me caressait les cheveux. Je ne savais plus quoi dire, à vrai dire, j'étais coupée dans mon élan, je ne savais pas à quoi ça allait nous mener. Je voulais autre chose, je le voulais lui, et personne d'autre. Mon métier? Tant pis, je trouverai bien quoi faire, même si je ne suis plus actrice. Mais avec la presse … je ne voulais pas que sa vie soit étalée dans les journaux à scandale. Je souris. « Je sais bien Devan, mais il y a une différence entre The Life et la presse people crois moi. C'est difficile à croire mais The Life est presque une bonne sœur face à eux. » je haussais les épaules. En effet je ne le voyais pas lire ce genre de magasines. « Toi peut être, mais les gens que tu connais, ceux qui tiennent à toi et à qui tu tiens peuvent en pâtir. Ils savent très bien comment tourner les choses. Si toi ça ne d'atteint pas eux ça le pourrait. »

Puis il dit qu'il allait partir. Peut être qu'il fallait mieux, je n'avais pas envie car l'idée de me retrouver seule dans la pièce ne me réjouissait pas. Enfin, il suffisait que je ne ferme pas les yeux hein! N'est ce pas, juste ne pas fermer les yeux, je devrais bien pouvoir y arriver! Je souris doucement essayant de ne pas montrer ma gêne et perturbation à l'idée de me retrouver seule dans la pièce en en étant consciente. Il prit doucement ma main qu'il embrassa en souriant. Je ne pus m'empêcher de lui sourire à mon tour avant de lui envoler un baiser.

« D'accord. Je n'hésiterai pas » mentais-je sachant pertinemment que jamais je n'oserai l'appeler si je vais mal. Est ce que même je l'appellerait pour parler du futur? Probable que non, cette conversation se semblait comme un échec cuisant mais bon … faudra vivre avec.

(désolée je suis pas trop convaincue, je suis un peu rouillée du RP)

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   Dim 27 Fév - 15:38

Oui, il savait qu’elle l’avait aimé depuis le jardin d’enfants, mais qu’à cette époque il n’avait pas vraiment eu la tête aux amourettes ou encore aux filles tout bonnement. Et par la suite, cela lui a prit pas mal d’années avant de tomber sous le charme de la jeune femme. Mais ce n’était pas parce qu’elle l’aimait qu’elle voulait vivre avec un militaire. Et Devan était le dernier à vouloir la pousser dans quelconque direction. Déjà qu’elle avait subit tellement de choses affreuses en si peu de temps. Non il préférait qu’elle prenne le temps de réfléchir. Tout le temps qu’il lui fallait, tant qu’elle était vraiment sure de ce qu’elle voulait et qu’elle ne se précipitait pas. Par la suite, Lyraa parlait de la press. Est-ce qu’elle pensait vraiment qu’ils pouvaient arriver à le toucher.

« Ly’ ma meilleure amie est recherchée pour meurtre dans tout les états. Je doute fort qu’ils réussissent à atteindre Ruby en écrivant plein de choses sur moi. Y a que Méli qui risque d’en souffrir. Mais elle risque déjà de souffrir lorsque je lui dis que c’est fini alors… »

Bah oui, qui est-ce que la press pouvaient toucher ? Ses amis militaires ? Ah ceux-là ne lisaient pas ce genre de ragots et même si c’était le cas, c’était plus le genre de personne à se foutre de lui pendant les missions que de vraiment prêter de l’intérêt à ce qu’on écrit. Quand à sa famille… Ah cela faisait bien longtemps qu’il n’avait plus de contact avec eux, alors il n’en avait rien à faire de ce que eux pouvaient bien penser de lui. Et pour le reste, il n’y avait que Ruby et Mélissa. Mélissa qui allait en souffrir de toute manière et Ruby… Bah celle-là elle prendrait son pied à le charrier sur tout ce qu’elle risque de lire. Mais c’était bien tout. En aucun cas cette presse allait arriver à le faire souffrir. Finalement Devan se dit qu’il était mieux de laisser Lyraa se reposer un peu. Elle avait eu une rude journée, entre la rupture et puis le baiser de Devan… elle avait de quoi réfléchir. Il lui sourit doucement, l’embrassait une dernière fois.

« Vous êtes une mauvaise menteuse, Mademoiselle Jones. »

Et oui, après tant d’années il la connaissait. Ce n’était pas son visage qui l’avait trahit. Mais tout bonnement parce qu’il savait comment elle était. Néanmoins quand on a survécue un telle événement, on a besoin de pouvoir téléphoner à quelqu’un, même si ce n’est pas notre genre. Quand la peur et l’angoisse nous attaque, on attrape très vite un téléphone, qu’on le veuille ou non. Et il espérait que ca serait vers lui qu’elle se tourne si elle n’allait pas bien.

« Quoi qu’il en soit, je suis là. Alors n’hésite pas, tu ne me déranges jamais. Repose toi à présent. Je viendrais te voir demain. »

Oui, demain et tout les autres jours jusqu’à ce qu’elle a marre de lui ou qu’elle puisse sortir de l’hôpital. Après un dernier baiser sur les lèvres, Devan quittait la chambre.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Why don't you & I ... |ft. Devan Smith   

Revenir en haut Aller en bas
 
Why don't you & I ... |ft. Devan Smith
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'host du roi balon + Devan seaworth
» [FOW] La campagne de Mortain
» Leipzig 1813 (Digby Smith)
» [EDH] Brion Stoutarm
» Les héros en vrac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bring Me to Life :: || Green Hill || :: Banlieue :: Hôpital Randall-
Sauter vers: