Bring Me to Life
Bienvenue à Green Hill

Rejoins-nous le plus vite que possible, soit en créant un nouveau personnage, soit en prenant l'un des postes pré-définis disponibles, sans oublier de consulter avant tout le règlement & le contexte

N'attends plus une seconde =)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {fini} Scénario I - La Fuite

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: {fini} Scénario I - La Fuite   Jeu 2 Déc - 20:59

Je n'eut même pas le temps de répondre à mon amie, je n'avais déjà pas grand chose à répondre à cela. Est ce qu'elle avait raison? Je dois avouer que je n'avais pas trop envie de penser à ça en ce moment. J'avais mal partout, je n'avais pas la moindre envie de penser à ce que le fait de mourir ferait au monde. Je n'avais plus envie de rien du tout. Juste ne plus bouger, fermer les yeux et me laisser aller. Me calmer, me détendre faire abstraction du reste et … let go!

Mais non Ordure Pourrie arrivait déjà. Il m'attachais à une chaise que j'ignorais totalement. Je n'étais plus que l'ombre de moi même, je ne vivais plus les choses, je ne ressentais plus rien du tout. J'étais plongée dans une profonde léthargie. Je n'étais même pas en état de me demander où j'étais ni ce que je faisais ici. J'avais l'impression de perdre pieds. De ne plus rien reconnaître. Jusqu'au moment ou je réalisait qu'Hales ne parlait plus.

Le réveil fut brutal. J'eu l'impression de rouvrir les yeux alors qu'ils l'étaient déjà. Mais surtout parce que la scène qui se jouait en face de moi était tellement horrible que je ne pouvais pas supporter de la voir … Hales buvait, enfin était forcée à boire des choses. Et choses étaient bien le mot. Quels que soient le contenu des fioles, flasques, récipients qu'il lui donnait à boire ce n'était pas bon et je voyais le corps entier de ma meilleure amie se convulser de douleur ou se crisper. Je sentis mes poils se hérisser et des frissons me parcourir. Je le regardais et essayais de me débattre. Surtout pour pouvoir éventuellement tomber sur le côté et casser la chaise. Mais non, il semblerait que je n'ai plus assez de force pour cela.

Tout d'un coup au moment ou une alarme retentit il se redressa. Tout s'enchaîna très rapidement. Je le vis se saisir de Ruby et lui taillader les veines. Les yeux exorbités ma bouche essayait – et essayer est exactement le verbe qu'il faut utiliser – de prononcer une phrase. « Ru … Ruuu-bb-bbb-bb-b-byyyy! » Mais aussi rapidement Ordure pourrie la laissait la en bas et nous tirait à l'étage fermait à clef et sortait. J'étais peut être un peu plus consciente qu'avant, mais je n'avais pas fait le rapport entre l'alarme et le fait que quelqu'un soit en fait à notre recherche. Je ne savais même pas depuis combien de temps nous étions ses prisonnières.

Mes jambes me portaient à peine et il nous faisait courir. Plusieurs fois je chutais, mordant la poussière. C'était la nuit, ou du moins …. le matin très tôt, je n'avais plus grande notion des espaces, couleurs et ce genre de choses ….

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley Scott
    ***Rising Star & Mum ***

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 27
Localisation : Toujours quelque part à Green Hill
Citation : Pour rester soit même dans un monde qui s'évertue jour et nuit à vous rendre comme n'importe qui il faut gagner la plus rude bataille qu'un humain puisse livrer et cette bataille n'a pas de fin.
Métier : Chanteuse / Prof de langues à mi-temps
Multicompte : Non

My Life
Age du Personnage: 29 ans
Santé:
30/100  (30/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Dim 5 Déc - 21:23

    Comme d’habitude les choses s’enchainaient vite lorsque notre kidnappeur rentrait à nouveau dans la cave, poussant moi et Lyraa jusqu’au rez-de chaussée. Je trébuchais sur les marches, mais le kidnappeur m’obligeait à me relever bien vite. Dans la pièce mon regard s’arrêtait sur Ruby. Elle ne semblait pas en bon état, mais elle n’avait pas de blessure… Du moins pas comme l’avait eu Lyraa. Mais son regard était si étrange, que je ne sus pas trop quoi en penser. D’ailleurs j’eus pas le temps de penser à quoi ce soit, car la pourriture s’approchait de moi et m’obligeait à nouveau d’avaler un contenu inconnu. Je ne voulais pas mais je n’avais pas assez de forces pour le repousser éternellement et ainsi j’avalais le contenu de sa potion magique. Je l’avais à peine avalé que je sentais déjà mon corps se crisper. Mon être crier que ce n’était pas bon. Ca ne me surprendrait pas de voir un skelet sur la flasque, tellement que mon corps commencait à se convulser. Le mal était si profond que j’arrivais pas à penser, d’ailleurs j’avais même pas entendu l’alarme qui avait sonné, j’avais pas vu le kidnappeur s’affoler et couper dans les bras de Ruby, je n’avais pas entendu Lyraa prononcer le nom de Ruby. Et je n’avais même pas senti qu’on me tirait debout. Je ne pouvais tout simplement penser à rien d’autre que la douleur que mon corps ressentait. Mon estomac était en feu. Je me laissais plus trainer par l’homme qu’autre chose. Trop préoccupé par mon état que par mon envie de le suivre. Je ne m’étais même pas rendue compte qu’on se trouvait dans la foret, cela ne fit que lorsque je sentais que je devais vomir, et que je m’arrêtais, vomissant contre un arbre. Que je me rendais compte de la présence de l’arbre. Mais l’homme me tirait en arrière, me poussant à m’avancer et j’eus pas le temps de reconnaître qu’on était dans la forêt non loin de Green Hill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burning Nightmare
PNJ
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Mer 15 Déc - 23:36

Il ne comprenait pas comment il avait su le retrouver aussi vite. Son cerveau travaillait à mille à l’heure. Heureusement qu’il avait encore une deuxième planque. Une meilleure planque, une planque qu’ils n’allaient pas retrouver d’aussi vite. Et même si ils le retrouvaient, ca serait trop tard pour les deux filles restantes. Comme il allait être trop tard pour Ruby. A cette heure ci elle devait surement déjà se trouver entre la mort et la vie. Et le temps que les hommes la retrouve et l’amènent à l’hôpital elle serait déjà décédée. Cette idée le remplissait de bonheur. Emanent les deux filles jusqu’à un lac, les poussant sur une petit barque, ils se mirent en direction de l’autre rive, là se trouvait une petite cabane, qui serait le dernier endroit sur terre pour Lyraa et Haley. Un bon petit trou déjà tout préparé attendait notre star du cinéma. Quand à Haley ? Et bien disons que celle-là, allait avoir une mort plus vite, mais pas moins souffrante. Arrivé de l’autre côté de la rive, il tirait les deux vers en direction de la cabane. Ruby avait eu la mort parfaite pour une fugitive et pour la fille qu’elle était. La mort d’une petite junkie et de quelqu’un qui n’est pas contente de la vie…. Maintenant au tour de Lyraa. Le petit villain canard qui devient un cygne magnifique et populaire… on allait voir comment elle allait réagir si on la remettait à nouveau tout en bas de l’échelle, seule dans le noir, à attendre la mort péniblement. Attachant Haley sur une chaise alors que le pauvre se tordait dans toutes les positions possibles suite à des douleurs interieures, l’homme prit Lyraa par les cheveux et la trainait jusque dehors.

« Et maintenant voyons comment tu va apprécier ta surprise et la manière dont tu vas mourir… Doucement… Péniblement… espérant qu’il va venir te sauver… Mais il arrivera bien sure beaucoup trop tard…. »[/color]

Il la lâchait et la jetais devant sa propre tombe. Alors ca faisait quoi de voir son nom sur une tombe et de voir le jour qu’on va mourir dessus… sans parler du trou et du cercueil vide. Oh elle pouvait essayer de s’enfuir, cela l’amuserait même. Car de toute manière, elle était trop faible et il était trop puissant, elle n’irait pas très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Ven 17 Déc - 0:34

Je marchais péniblement dehors, dans les bois j'étais pieds nus, et j'étais toujours très peu vêtue. Mes habits étaient restés plein de terre à côté du corps certainement maintenant exsangue de Ruby O'Neill. Celle que j'avais longtemps détesté était certainement morte à présent. Quoi que j'avais entendu une alarme. Mais … j'étais plus moi même les choses gens et les couleurs se mélangeaient autour de moi je ne savais même pas si j'étais encore en vie à vrai dire. Parce que ça ne semblait pas réel. Peut être que non que j'étais morte depuis cette table, ce sel, cette douleur incommensurable. Cette douleur … qui habitait encore chaque partie de mon être. Parce que je ne comprenais pas comment je pouvais encore avancer, comment je pouvais tenir debout, marcher courir, chuter, mordre la poussière, sentir ce mal s'infiltrer dans mon corps, sous ma peau, m'arracher les ongles, m'arracher l'âme. Ca n'étais pas possible un être humain ne pouvait pas ressentir tout ça, on n'était pas au cinéma. Je devais rêver, ou bien avoir rendu l'âme et cette course était le fruit de mes délires fantasmagoriques les plus refoulés. Oui c'était certainement la solution la plus plausible. Je ne voyais pas d'autre raison, rien d'autre n'était possible. Rien de cela était possible. J'essayais de me persuader donc que le corps que j'avais vu de Ruby n'était pas le sien, qu'elle avait été sauvée, parce qu'il le fallait, pas que je l'aimais mais même à ma pire ennemie je ne souhaitais pas cela. Et voir ma meilleure amie courir à mes côtés n'était qu'une prjection de mon cerveau, une image rassurante, ou du moins une figure amicale qui me suit dans ce délire psychédélique.

Oui c'était bien ça, Ruby et Hales n'avaient en fait jamais été là. Et moi j'avais toujours été seule. Après tout, toute les deux m'avaient rejoint uniquement plus tard. Mon esprit me jouait des tours il m'avait envoyé ma meilleure amie puis ma meilleure ennemie. C'était risible et je fus prise d'une quinte de toux mélangée à un rire grave. Non cette personne qui courait avec moi à travers les bois n'était pas Hales. Hales était bien sagement chez elle, à se demander pourquoi je n'appelle pas … pourquoi je n'appelle pas. Ou alors elle était tendrement lovée contre le corps de Dean avec la tête de Jamie posée sur ses épaules. Alors que celle qui était supposée être ma meilleure amie me regardait se demandant pourquoi je souriait et rigolais, elle ne s'imaginait pas que je ne la pensais pas réelle. Que je la voyait auprès du feu, savourant une soirée agréable en famille. Je ne lui disais rien, je ne disais plus rien j'étais comme au cinéma, je me laissais porter par les choses, j'avançais je suivais, et je ressentait tout, la douleur qui courait dans mon corps jusqu'aux orteils, mais j'étais rassurée parce que … rien de tout cela était réel. Ou plutôt, si, mais j'étais seule, ça valait mieux. Ruby devait avoir quitté la ville depuis longtemps, en fait, peut être même que des années s'étaient passées? Des années en un semblant de soirée. Est ce que c'était la première fois que je faisais ce rêve est ce que c'était toujours la même chose. Est ce que l'enterrement de Mélinda avait été comme un catalyseur de tout ça. Que c'est la que j'avais basculé dans … je ne sais quoi. La folie? Il fallait que je me réveille. IL FALLAIT QUE JE ME REVEILLE, mais je ne savais pas ce qu'il y avait de l'autre côté, ce qui m'attendait quand mon rêve finirait, alors aussi horrible que soit ce rêve, cette réalité virtuelle ce … monde, cette expérience appellez ça comme vous voulez … peut être que ça vaut mieux que la réalité, mieux que réaliser que le corps de Ruby est effectivement exsangue dans une cave où j'ai vécu les pires moments de ma vie? Qu'Haley ma meilleure amie est réellement à mes côtés, aussi en détresse que moi. Mais surtout … que je commence à devenir folle.

Je ne sentais même pas l'ondulement de l'eau alors que nous étions sur une barque, j'étais dans une autre réalité prisonnière de mon envie de m'échapper psychologiquement de tout ça. Piégée dans cette réalité alternative que je m'inventais. Je ne remarquai pas Haley qu'Ordure Pourrie attachait à une chaise et qui se tordait de douleur en m'implorant de lui parler et que dans mon délire j'ignorait royalement. Je sentais mon corps être tiré en avant et sa voix me parler. Surprise, Mourir? Doucement, Péniblement. Je tournais mon regard vers lui il était difforme, tout comme était le décor derrière lui, la douleur provoque des choses tellement étrange et cela varie selon les gens. Je parviens à ouvrir la bouche et dis avec douleur

« Parce que je ne … suis pas … encore morte? » mais je savais que si que je l'étais déjà. Que je l'avais été tout ce temps ça. Il y a toujours un moment dans les rêves ou les choses deviennent critique où l'on comprend que l'on est dans un rêve ou quelque chose ne va pas. Il y a quelque chose qui dérange? Mais non je ne remarquais rien, je pensais être dans l'après mort, qui se devait d'être une sorte de long cauchemar.

Il me poussait a terre et je tombais face à face avec une pierre tombale portant mon nom. Un grand sourire illumina mon visage. « Bah voilà tu vois que je suis morte! » dis-je avec une voix inquiétante et digne d'une hystérique. Non je ne jouais pas pour avoir l'Oscar César Palme ou autre remise de prix, non je pensais être morte. Tout simplement. De ce que je pouvais constater dans mon délire la tombe était ouverte. « Où je suis où je suis Où ? » je le sentit me donner un puissant coup de pied et atterrir dans le cercueil. Essayant de me retourner je le vit reposer le couvercle sur moi.

Et la lumière se fit. Je n'étais pas morte, Haley était bien là. Ruby bien vidée de son sang et moi … dans ce cercueil dont les bordures semblaient se rétrécir. Mon corps me faisait tellement mal. Un long et puissant cri s'arrachait de mes entrailles. Il vous figerait sur place. Il n'y avait pas de mots ou de sons précis. Juste un long hurlement. Frisson glacé dans les entrailles. Je n'avais pas encore réalisé que je devais a présent laisser le temps faire son œuvre et me laisser là … comme Ruby mais moins rapidement … succomber à mes blessures.

Jouez un peu plus longtemps je ne pense pas reposter avant qu'on nous découvre ... ou pas Exclamation

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burning Nightmare
PNJ
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Mer 22 Déc - 23:32

    Lyraa était bien au chaud dans son cercueil, ricanant, l’homme se dirigeait à nouveau vers l’intérieure. Bientôt il y aurait deux filles mortes et très bientôt une troisième allait succomber à son charme mortelle. Il rentrait à nouveau dans la petite cabane, ou une Haley très mais très mal au point se tenait sur une chaise. Oh, et maintenant la cerise sur le gâteau… la dernière.. Une morte surement plus douloureuse que les deux autres, mais de loin la plus courte. Il mit une douce musique… une vieille balade d’amour… Le grand King. Elvis Presley… Une chanson qui s’adressait directement aux trois hommes si on écoutait les paroles : You’re always on my mind. Une chanson qui parlait de quelqu’un qui se dit qu’il n’avait pas su aimer comme il fallait la femme qu’il aimait, qu’il ne l’avait jamais dit qu’il l’aimait, qu’il pensait à elle… Remplit de regrets. Oui, une meilleure chanson cette chanteuse ne pouvait pas espérer. Elle allait mourir sur la musique du grand King. Il prit un produit chimique et très destructive et obligeait la chanteuse à l’avaler. Mais avant que la dernière goutte rentre dans la bouche d’Haley, un bruit.. et non c’était pas la musique… s’était fait entendre. Il laissait tomber la bouteille sur le sol et sortit une arme. Les hommes auraient fini pas le retrouver si vite ? Bien… ils allaient pouvoir voir mourir Haley.

    Ordre à poster après le PNJ :
    -Haley
    -Brenan
    -Dean

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley Scott
    ***Rising Star & Mum ***

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 27
Localisation : Toujours quelque part à Green Hill
Citation : Pour rester soit même dans un monde qui s'évertue jour et nuit à vous rendre comme n'importe qui il faut gagner la plus rude bataille qu'un humain puisse livrer et cette bataille n'a pas de fin.
Métier : Chanteuse / Prof de langues à mi-temps
Multicompte : Non

My Life
Age du Personnage: 29 ans
Santé:
30/100  (30/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Mer 22 Déc - 23:56

Je me sentais mal… très mal… il était parti avec Lyraa… je ne sais pas combien de temps ca durait… La douleur m’empêchait de penser raisonnablement. A ce moment même je ne voulais qu’une seule chose… mourir. Faire partir cette douleur. Puis il réapparut… mais sans LYRAA !!!!!!!! Qu’est-ce qu’il avait fait de ma meilleure amie. Dernier coup d’adrénaline et de courage, je voulais lui crier dessus, lui crier de toutes mes forces, mais alors que je me débattais avec la corde autour de mon poignet, il m’avait déjà attrapé la tête et me poussait à avaler encore un breuvage dégelasse et vu l’odeur cela devait être toxique. Je ne voulais pas, je refusais mais il m’obligeait à avaler. La musique qui entourait cette pièce… comme tout le monde je la connaissais, mais j’étais bien trop occupé avec mon corps. Si j’avais eu tellement de mal avant… J’avais pas cru que j’aurais pu ressentir une douleur plus atroce… Et pourtant là, c’était le cas. Sans Lyraa près de moi, sans Dean, sans Jamie..Je n’avais plus aucune raison d’être forte. Un cris de douleur m’échappait de la bouche. Un cri surement plus animale qu’autre chose. Je me laissais tomber sur mon côté, la chaise tombait avec moi. Je ne ressentais pas le cognement contre le sol, mon corps était en feu et mon esprit semblait que voir rouge, la douleur. J’essayais de me recroqueviller sur moi-même mais impossible… la douleur devenait de plus en plus intense et j’avais du mal à respirer. *Lyraa…….. Dean…….. Jamie…….*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brenan Nelson
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 28
Métier : Marshal

My Life
Age du Personnage: 34 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Jeu 23 Déc - 0:23

Après la funeste découverte de Ruby, Brenan était plus en colère que jamais. Cet enfoiré de connard l'avait tué ! Il l'avait fait souffrir. Il devait payer, comme tous les autres qui on commit des crimes. Ce type allait morfler, le Marshall avait déjà pas mal d'idée en tête. C'est peut être un homme qui représente l'autorité, mais un coté sombre, très sombre c'est réveillé depuis qu'on à tué sa mère et ça date de nombreuse années. Combien de types en prison sont morts de manière totalement inexpliqué, des meurtres... Ce type la, il va morfler bien plus que n'importe quel autre.

Ne pouvant plus rien pour Ruby, il se mit en tête de se venger immédiatement en visitant le reste du bâtiment, mais il était vu, ce bâtard avait du fuir avec les deux autres fille. Il espérait qu'il ne leur soit rien arrivé même si au fond, une petite voix égoïste lui disait qu'il aurait préféré qu'une autre des filles se trouvent sur la table ou était allongé une Ruby mourante. C'était si triste, lui qui venait enfin de trouver l'amour, lui qui ressentait pour la toute première fois ou presque des sentiments fort pour une femme...voila qu'on la lui prenait, qu'on l'avait tué sauvagement. A présent plus rien ne comptait, il n'écoutait ni Devan, ni Dean, il s'en fichait. Voyant que le meurtrier n'était pas ici, il sortit hors du bâtiment à la recherche d'un autre endroit. Au bout de quelques minutes, il cru entendre des cris, à moins que ce soit son imagination qui lui joue des tours. Alors il se dirigea vers les cris espérant trouver ce qu'il cherche au bout de ceux ci. C'est ainsi qu'il trouva un autre bâtiment, de la musique semblait en sortir. Ça ne lui disait rien qui vaille. Par précaution, il vérifia son arme et défonça la porte. Pourquoi faire dans la dentelle, hein ? Ce type doit sentir l'heure de sa mort arriver. Il ne prit même pas la peine de visiter les pièces une part une, il se dirigea directement vers celle ou il y avait la musique. Son visage était fermé, morbide, prêt à commettre l'irréparable. Il se plaça contre le mur devant la porte, c'était là, juste derrière...doucement il tourna la poignet puis poussa la porte brusquement et fit irruption dans la pièce. L'endroit était aussi lugubre que le premier, ça aurait du lui faire froid dans le dos, mais la colère faisait abstraction de ça. Un corps était sur le sol, ça devait être Haley. Il ne savait pas si elle était en vie. Et il ne pouvait pas se préoccuper d'elle, il devait s'occuper de ce fils de pute qui se trouvait devant lui, une arme à la main. Il préférait laisser la fille à Dean qui le suivait de prêt.

Sans avoir la moindre peur de se faire tirer dessus, Brenan avança d'un pas plus que décidé sur le "connard". Avait t'il peur ? En tout cas, quelque chose lui disait qu'il semblait redouter la suite en voyant la tête du Marshal. Le voyant lever son bras pour lui tirer dessus, il fut plus rapide et tira. Il ne visa pas pour le tuer, juste pour le blesser et qu'il lâche son arme. C'est sa main qu'il a visait, plus précisément le poignet pour qu'il lâche le flingue.


[j'espére que ça ira et que j'en ai pas trop fait et dit pour le moment. Brenan est sur le point d'être en mode Bersek la Exclamation]

_________________


Je pense que j'ai trouvé mon but
Je pense que j'ai trouvé l'amour
Caché au fond de moi
La haine et la destruction s'écrasent sur notre monde
Les étoiles et les galons, Les garçons et les filles
C'est triste il a fallu la guerre pour nous rapprocher
Je crois en l'amour,J'y crois pour toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Davis
Dean
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : où sera mon coeur...
Métier : agent du FBI
Multicompte : no

My Life
Age du Personnage: 30
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Jeu 23 Déc - 19:00

Brenan était devenu comme fou en voyant l'état dans lequel était Ruby. Et je pouvais le comprendre. Si cela avait été Haley...seul l'espoir de la retrouver encore vivante me permettait de ne pas sombrer. Devan m'avait demandé de le suivre pour essayer de le calmer pendant qu'il allait rester avec Ruby. Je doutais d'y parvenir et puis de toute façon ma priorité était de retrouver Haley et Lyraa. Quand à leur bourreau...Brenan pourrait bien faire de lui ce qu'il voulait ce n'est pas moi qui allait l'empêcher de faire quoi que ce soit. Et même plus, si je pouvais l'aider...Après avoir signalé à Devan que Jamie était dans la voiture afin qu'il puisse partir avec les ambulanciers je m'était élancé à la suite de Brenan.

Je le suivais dans la forêt cherchant le moindre indice écoutant le moindre son qui pouvait nous conduire à elles. Brenan était plusieurs mètres devant moi, et ce fut lui qui entendu les cris en premier. D'un coup il bifurqua et je compris qu'il avait entendu quelques choses. En quelques enjambés j'étais à son niveau. On entendait des cris...et de la musique pendant qu'on distinguait un nouveau bâtiment. Je rêvais où c'était la musique de Presley qui s'échappait de ce bâtiment? Je n'eus rien le temps de dire ou faire Brenan se précipitait dans le bâtiment, se dirigeant au son pour trouver la bonne pièce.

Entrant dans la pièce juste derrière Brenan. Je le vis. Le fou furieux qui avait kidnappé les filles. Et Haley...allongée sur le sol. Morte? Pendant une seconde je restais pétrifié. Brenan tira. En plein dans sa main, le désarmant. Ce coup de feu me fit sortir de ma léthargie. Je me précipitais vers Haley, mettant un coup de pied au passage dans l'arme du fils de pute qui avait fait souffrir la femme que j'aimais et l'envoyant vers Brenan. Je m'agenouillais près d'Haley. Mon coeur semblait s'être arrêté de battre, j'avais l'impression de me vider de mon sang. Elle avait quelque chose qui lui coulait de la bouche. Dans un espèce de réflexe je l'essuyais avec mon tee shirt, essuyant l'intérieur de sa bouche même pour enlever le plus possible de ce truc. Je ne savais pas ce que c'était mais une chose était sûre, cela ne pouvait être que toxique s'il avait voulu en faire boire à Haley.

" Haley...mon amour...réveille toi je t'en prie...Haley..."

Je mis ma main sur sa nuque, la tirant vers moi, espérant la réveiller. Mais elle semblait être inconsciente. Soudain je regardais autour de moi, je ne voyais Lyraa nulle part. Je me tournais vers Brenan

" Fais lui avouer ce qu'il a fait de Lyraa ce sale fils de pute! Et dépêche toi il faut que j'appelle les secours pour Haley."


Il fallait qu'il nous dise où elle était, mais une fois que les flics auraient débarqués on ne pourrait plus faire exactement comme on voulait. Les flics voudrait l'emmener au poste et l'interrogeait là bas, ce serait sûrement trop tard. Brenan devait faire vite. Je sortis mon portable de ma poche, me tournant de nouveau vers Haley, prêt à appeler une ambulance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burning Nightmare
PNJ
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Jeu 23 Déc - 20:11

Les princes charmant arrivaient et il n'était que très étonné de voir qu'il n'y en avait que deux sur trois, et surtout que l'absent était Devan, il aurait parié que ça aurait été notre beau Marshall dont le cœur était prisonnier de la fugitive qui devait être très mal en point à présent par ses soins, qui serait resté auprès de sa chère et tendre. Mais non, tant pis. Il pris l'arme qu'il avait toujours dans son holster et, reculant vivement quand ils entraient dans la pièce, il la braqua sur eux. Un sourire pervers illuminait son visage. S'ils arrivaient si tôt après avoir traversé le lac, c'était qu'ils n'avaient pas encore trouvé l'actrice. Elle pouvait crier de tout son corps et de toute sa voix, personne ne la trouverait elle était enterrée si profondément et derrière la maison, la pierre tombale certes à son nom n'était pas visible et il ne l'avais pas remise.

Alors que Dean se précipitait sur sa chérie, Brenan lui fonçait sur lui, une légère seconde il se demandait s'il n'était pas fini. Mais il se rappela que de toutes manières ça y est il avait marqué la vie de quelqu'un rien d'autre n'importait à présent, il avait réussi. Le Marshall n'hésita pas et tira un coup dans sa main. La balle traversa sa main et vint se ficher dans le mur derrière. Il ne dit pourtant rien, même si ça lui faisait un mal de chien. Il ne voulait rien dire il ne lui donnerait pas ce bonheur, il ne pleurerait pas ne prierai pas qu'on l'épargne. Parce qu'il sentait dans les yeux du Marshall que s'il ne lui échappait pas, il perdrait la vie.

D'un geste vif il lâcha son arme qui ne lui servait à rien et donnant un coup de pied dans la poussière il envoya donc de la terre dans les yeux du Marshall ce qui le ralentit un peu. Il profita de ce temps pour s'échapper par la porte de derrière. Une fois dehors, sachant que Brenan le poursuivrait, il se plaça a côté de la porte et prenant la pelle qui lui avait servi à creuser la tombe de Lyraa, il attendit que le Marshall à sa recherche sorte pour avec surprise lui assener un grand coup de pelle sur la tête puis dans les reins afin de l'assommer. Il ne s'en sortirait peut être pas vivant, mais il ferait des dégâts encore, c'était certain. D'un geste vif il retira sa veste avec sa main ensanglantée mais sous le coup de l'adrénaline, il y parvint sans problèmes, laissant apparaître ses muscles d'acier et son physique très impressionnant même face à quelqu'un comme le Marshall Nelson. Il fallait dire qu'il n'avait pas planifié tout ça sans se préparer à l'avance. Stéroïdes, séances intensives de muscu, tout y était passé pour qu'il ressemble maintenant presque à un monstre.

Ordre de passage :
Brenan
Haley
Dean
Brenan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brenan Nelson
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 28
Métier : Marshal

My Life
Age du Personnage: 34 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Ven 24 Déc - 1:41

Brenan laissait le soin à Dean de s'occuper de la jeune femme qui avait l'air aussi amoché que Ruby. Qui pouvait savoir ce que cet enfoiré avait put leur faire subir. Il les avait torturé d'une manière totalement inhumaine. De tous les meurtriers qu'il a put voir, qu'il a put arrêter, le Marshall n'a jamais vu encore des actes si barbare de que ça. Et pourtant des choses moches, il en vu des tas. Comment pouvait t'on faire autant de mal, même pour une simple vengeance. Il allait faire regretter à ce type d'avoir touché à Ruby, à Haley et à Lyraa. Personne ne pourrait l'arrêter, personne. Même pas ses collègues de la police. Dean ne lui dit rien quand il lui tira dessus. Au fond, lui aussi ne devait vouloir qu'une chose, le voir mort. Il entendit l'agent du FBI lui dire qu'il devait à tout prit le faire avouer ou se trouvait Lyraa car c'est la seule des trois filles qu'ils n'avaient toujours pas retrouvés. Sur ce coup la, Dean n'avait pas à s'en faire, il allait le faire avouer. Ce petit malin cru bon de s'enfuir, il n'irait pas loin.

-Occupe toi d'Haley, part à l'hôpital. Je m'occupe de cet enfoiré. Dès que j'ai la position de Lyraa, je te téléphone.

Ne perdant pas plus de temps, il laissa Dean s'occuper de la jeune femme. Quant à lui, il se précipita vers la porte par laquelle venait de sortir le malfrat. Il allait morfler. A présent, il était dehors, il ne devrait pas être bien loin. Brenan rangea son arme tout en remettant le cran de sécurité, juste au cas ou. Il sentait mal le truc, il y avait anguille sous roche. Et il avait raison, alors qu'il dépassait presque le coin de la maison, une chose lui arrivait droit sur la figure, il eut à peine le temps de bloquer le coup en se protégeant la tête avec ses bras. Heureusement qu'il à des réflexes. Par contre, il ne put éviter totalement le coup qu'on lui porta au ventre avec le même engin qui aurait du atterrir sur sa tête. Une pelle...super. Le coup ne lui avait pas fait trop mal heureusement, juste surprit. Il fit rapidement un pas en arrière. Le salopard était là devant lui, il voulait se battre, il allait y avoir droit.

-Ou est Lyraa ? demanda Brenan.

L'homme face à lui n'avait pas l'air décidé à répondre. Ce tas de muscle ne lui faisait pas peur. Pour être plus libre dans ses mouvements, il décida de retirer sa veste. Si il veut se la jouer comme ça. Le jeune homme monta ses poing pour se mettre en garde. Que le combat commence. Il esquiva le premier coup qui lui était destiné au visage en se baissant sur le coté. Il en profita pour lui assener un coup de poing dans le cote. Ce mec était peut être un bœuf, n'empêche qu'il avait l'air d'être un bœuf s'en cervelle. Les muscles ne font pas tout, il faut savoir ce battre. Souvent la taille et le poids ne font pas tout. Bren' se releva et enchaina avec un coup de pied circulaire qui vint s'abattre sur sa tête. Le coup était puissant, violent et d'une précision extrême. Son adversaire recula, il avait l'air méfiant, peut être l'avait t'il trop sous estimait. De toute manière, Brenan ne peut pas perdre ce combat. L'homme se précipita sur lui et l'attrapa pour le plaquer contre le mur, il en profitait pour lui donner des coups dans le ventre. Le Marshal devait à tout prit se sortir de se mauvais pas. Il souffla pour mieux réfléchir et donna un violent coup de tête à son ennemie qui déstabilisé lâcha prise. Il en profita pour l'attraper par le coup afin de l'abaisser vers lui et lui donner un violent coup de genoux dans le nez. Vu le bruit qu'il avait fait, il était cassé. Il en profita pour le mettre à terre, et le maitriser.


-Ou est Lyraa ? exigea de savoir le Marshal. Ne m'oblige pas à me répéter. Sache que je peux être bien plus monstrueux que tu l'as étais avec les filles confia t'il d'une manière très peu rassurante.

Pour se faire comprendre, il tira le bras du salaud en arrière, juste assez pour qu'il ressente une douleur horrible et un léger craquement. Encore un peu et le bras casse.


-Ou est t'elle ?

Aucune réponse...Le plus lentement possible, il tira encore plus sur son bras pour qu'il le sente doucement se briser, et clac, il se brisa.

-Je t'avais prévenu connard !

Puis, il le prit par les cheveux, l'obligeant à se lever pour le suivre, il le fit entrer dans une sorte de petite remise qui se trouvait derrière le batiment. Un sorte de cabane à outil. Il ne voulait pas infliger à la suite du spectacle à Dean. Il referma la porte. Brenan poussa la type contre le mur de manière violente et lui donna un grand coup de pied dans le genoux pour le forcer à s'assoir sur le sol. Ce qu'il fit car la douleur qui devait le lancer dans le genoux ne devait pas l'aider à tenir debout.


-Reste ou t'est !

Le marshal s'avança vers un meuble dont il ouvrit une porte. A l'intérieur, il découvrit un tas de chose intéressante qui le firent sourire. Il en sortit se qui ressemblait à une scie, une scie rouillé bien entendu. Une pince coupante lui faisait également de l'œil, un petit sécateur, de l'engrais qui trainait en bas, un cutter, et diverse autre objet dont des cordes. Il déposa le tout sur une grande table. Il se retourna vers le méchant et alla le chercher, il se débattit mais la douleur le rappela à l'ordre et Brenan lui mit une droite qui l'assomma un peu. Enfin installé sur la table, il l'attacha pied et main au pied en bois de la table pour qu'il ne puisse pas plus bouger.

-Tu vois de nous deux, je crois que c'est moi le plus dangereux. Tu n'aurais jamais, mais alors jamais du t'en prendre à Ruby ! confia t'il. Je t'avouer un truc, tu vas mourir ! Mais pas avant que tu m'aie dis ou se trouve Lyraa. Tu peux mourir rapidement si tu me réponds de suite. Sinon, ça sa va être très lent, et très douloureux ajouta t'il en prenant le sécateur, tu penses être cruelle, mais t'as rien vu ! Tu me connais pas, tu sais pas de quoi je suis capable quand je suis très énervé, et là tu vois je suis très énervé ! s'empressa t'il de tire, tout en sectionnant un doigt de sa victime. Je vais te confier un petit secret...

Il s'approcha de l'oreille du méchant et lui susurra son secret, un secret terrible mais qui montre à quel point c'est un homme dangereux. Et puis qu'avait t'il à perde ? Il était mourant, et on venait de tuer la seule personne qui le poussait à se battre. Il s'approcha de la cheville de sa victime et y fit un garrot très serré et prit dans ses mains la scie rouillé qui en plus avait l'air de très mal couper.

-Ou est Lyraa ? demanda t'il une fois de plus.

Sans réponse...il posa la lame sur la cheville et commença à scier. La lame tranchait difficilement la peau, mais elle s'y enfonçait tout de même, un peu comme un couteau dans du beurre qui sort tout juste du frigo. L'homme hurlait de douleur, ça devait être terrible, et pourtant ce n'est que le commencement. Quand il rencontra l'os se fut plus difficile et il prit tout son temps, jusqu'à ce que l'os finisse par céder et qu'il coupe le reste de la chair. Voila, un pied en moins pour monsieur. Le garrot empêchait qu'il se vide de son sang. Le T-shirt de Brenan était déjà plein de sang, tout comme son pantalon, mais ça il s'en fichait.

-Si tu veux pas perdre autre chose, je te conseil de me dire ou tu as caché Lyraa ! Dit toi que ce n'est que l'échauffement et que je peux te faire souffrir encore plus et pendant de longue, très longue heures, déclara le Marshal en se dirigeant vers la porte qu'il barricada, juste au cas ou les flics arrivent.

_________________


Je pense que j'ai trouvé mon but
Je pense que j'ai trouvé l'amour
Caché au fond de moi
La haine et la destruction s'écrasent sur notre monde
Les étoiles et les galons, Les garçons et les filles
C'est triste il a fallu la guerre pour nous rapprocher
Je crois en l'amour,J'y crois pour toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley Scott
    ***Rising Star & Mum ***

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 27
Localisation : Toujours quelque part à Green Hill
Citation : Pour rester soit même dans un monde qui s'évertue jour et nuit à vous rendre comme n'importe qui il faut gagner la plus rude bataille qu'un humain puisse livrer et cette bataille n'a pas de fin.
Métier : Chanteuse / Prof de langues à mi-temps
Multicompte : Non

My Life
Age du Personnage: 29 ans
Santé:
30/100  (30/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Ven 24 Déc - 15:40

Mon corps me brulait, il me brulait de plus en plus. Je ne sentais plus rien à part la douleur. Je m’étais pas rendue compte du coup de feu près de moi, j’avais pas senti les mains de Dean sur mon visage… Je n’entendais même pas sa voix. J’étais dans un mi-sommeil, entre l’inconscience et entre la réalité. Trop de douleur pour ouvrir mes yeux et pour capter quelque chose qui se passait autour de moi. Mais je ne voulais pas me laisser sombrer dans le noir. Et pourtant je sentais que je ne pouvais pas rester encore longtemps ainsi. Tout à coup… Une voix… Dean ? J’ouvrais faiblement les paupières, mais mon corps criait qu’il voulait mourir, qu’il voulait que je m’abandonne à la douleur et que je me laisse aller dans l’inconscience. Et au fond c’est ce que je voulais aussi. Ne plus rien sentir du tout. Néanmoins j’avais ouvert les yeux et je contemplais… Dean… Il était là… il était venu.

« Dea..n ? T’es… venu…»

Tout me faisait mal, parler, bouger, regarder. Je devais être entrain de mourir… C’était pas possible autrement. J’ignorais ce qu’il avait bien pu me faire avaler, mais mon corps refusait ce liquide, d’ailleurs cela devait être entrain de me détruire à l’intérieure. Je sentais que je n’en avais pas pour longtemps. Mon corps allait succomber à la douleur.

« Jamie ? »

Ou était Jamie ? Est-ce qu’il allait bien ? J’avais du mal à parler, mais je savais que Dean allait me comprendre. Après tout il m’avait toujours comprit sans que j’ai besoin de faire tout un discours. Essayant d’avaler ma salive, mais ce geste me brulait la gorge et je toussais lourdement.

« Si je survis pas… Promet moi de prendre soin de notre fils. »

Je comptais me battre, pour Dean mais surtout pour Jamie. Il avait déjà pas eu son père auprès de lui. Et maintenant qu’on pouvait former une véritable famille… Non je ne voulais pas qu’il n’aille plus sa mère. Mais si jamais mon corps était trop endommagé… J’avais besoin d’être rassuré, de savoir que Jamie ne manquerait de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Davis
Dean
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 14/05/2010
Localisation : où sera mon coeur...
Métier : agent du FBI
Multicompte : no

My Life
Age du Personnage: 30
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Dim 26 Déc - 23:12

Finalement le type s'enfuit et Brenan se lança à sa poursuite. J'aurais aimer l'aider mais il fallait que je m'occupe d'Haley. Et de toute façon Brenan s'en sortirait parfaitement bien sans moi. Il me dit qu'il m'appellerait quand il saurait la position de Lyraa et j'acquiesçais d'un signe de tête. Je pris mon téléphone et j'appelais les secours, leur indiquant la position de la maison par rapport à la première dans la forêt. Au moment où je raccrochais Haley repris un peu conscience. Elle me reconnut et je lui souris.

" Oui bien sûr. Je suis venu."

Je caressais sa joue doucement, je tentais de capter son regard mais ses yeux n'arrivaient pas à rester ouvert. S'ils ne se dépêchaient pas elle n'allait pas s'en sortir. Tout de suite après elle s'inquiéta pour Jamie. C'était vraiment une mère merveilleuse. A moitié empoisonné elle s'inquiétait encore pour notre fils.

"Il va bien ne t'inquiètes pas."

Il devait être avec les secours à l'heure qu'il est. Peut être même déjà à l'hôpital avec Devan et Ruby. J'espérais qu'elle allait bien. Elle aussi était tellement dans un sale état quand on l'avait retrouvé. Je me tournais vers la porte, guettant l'arrivé des secours mais Haley trouva le courage de reprendre la parole pour me demandait de m'occuper de notre fils s'il lui arrivait quelque chose. Ces simples mots dans sa bouche me donnèrent des frissons. C'est la gorge nouée que je lui répondis.

" Il ne t'arrivera rien et on s'occupera de lui tous les deux. Jamais je ne le laisserais tu le sais."


J'étais en train de maudire les secours. Mais qu'est-ce qu'il faisait bon sang?! Et Brenan qui avait disparu à la poursuite d'un psychopathe potentiellement meurtrier tout seul. Si a lui il arrivait quelque chose cela serait le couronnement de tout! Les secours n'arrivant toujours pas je me tournais vers Haley.

" Haley parle moi. Il faut que tu restes éveillé jusqu'à ce que les secours arrivent...parle moi..."

J'allais devenir fou à attendre comme ça, si seulement j'avais su quoi faire. Mais je n'avais même aucune idée de ce qu'il lui avait fait avaler. Et de toute façon ce qu'il lui fallait s'était des soins et un lavage d'estomac pour enlever ce poison de son corps. J'étais inutile, encore une fois et cela me rendait dingue! Je décidais finalement de la soulever et de l'amener jusqu'à la porte d'entrée du bâtiment. J'entendrais mieux les secours et ils pourraient la prendre en charge dès qu'ils arriveraient.

Spoiler:
 


Dernière édition par Dean Davis le Lun 27 Déc - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burning Nightmare
PNJ
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Lun 27 Déc - 0:04

Pas pour le moment je vous indiquerai au prochain tour les choses à suivre Wink
Et l'ambulance n'arrive pas encore par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brenan Nelson
Admin
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 28
Métier : Marshal

My Life
Age du Personnage: 34 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Lun 27 Déc - 0:30

Brenan était prêt à tout pour le faire parler. De toute manière, il avait déjà commencé à charcuter le gars de la manière la plus horrible qu'il puisse le faire. Il se fichait que ce soit inhumain et immoral, de toute façon ce que ce type avait fait subir au fille c'était exactement pareille. Alors, il mérite de subir, de ressentir la douleur qu'il à put leur faire ressentir. Le malfrat ce trouvait déjà avec un pied en moins, soigneusement coupé à la scie par ce brave Marshal. Et c'est loin d'être fini, il a encore tout un programme qu'il lui réserve. Tout ceci pouvait s'arrêter, ou s'abréger s'il décidait de parler. Mais il n'avait pas l'air de vouloir délier sa langue pour le moment. Le jeune homme prit la pince coupante qu'il avait trouvé dans l'armoire, et lui coupa un autre doigt, puis un autre et encore un autre. Vu qu'il n'avait pas l'air si attaché que ça à sa main, il se saisit une nouvelle de la scie et la scia sous les hurlements de douleur de l'ordure qu'il avait sous les yeux.

-Toujours pas décidé à parler ?

Visiblement non. Il sortit un couteau repliable qu'il avait dans une de ses poches et commença à jouer avec tout en regardant sa victime. Ce devait être bête et horrible comme sensation de passer du rôle de méchant à celui de la pauvre victime sans défense. Bren' entailla de long en large le bras de l'enflure et il décida de prendre l'engrais. Qu'est-ce que ça peut bien faire de l'engrais sur de la chair à vif ? Bonne question ! Avec lenteur, il dévissa le bouchon et le jeta par terre sans même s'en soucier d'avantage. Puis, il versa le produit sur toute la longueur de l'entaille. Ce devait faire très mal car l'homme cria tout en se tortillant de douleur.

-Ho, mais je sais ! Tu veux peut être y gouter ! s'exclama t'il avec une lueur diabolique dans le regard.

Il saisit sa tête et fit de son mieux pour la maintenir, il lui ouvrit la bouche et vida la bouteille à l'intérieur. Il était obligé d'avaler, en plus Brenan fut assez vicieux pour lui boucher le nez en le pinçant avec ses doigts. Ce devait être horrible, et tellement toxique, dur d'imaginer ce que ce type peut bien ressentir comme douleur.


-Ou est Lyraa ? demanda t'il de manière très autoritaire.

Toujours aucune réponse. Il abandonna la table pour fouiller un peu dans cette remise, histoire de voir qu'elle genre de matériaux de torture, il pourrait bien trouver. Il trouva une autre bouteille de produit, mais sans la moindre étiquette dessus. Il dévissa le bouchon pour en sentir l'odeur. Ça puait atrocement, ça avait l'air encore bien plus toxique que l'engrais. Content de sa trouvaille, il retourna voir sa victime toujours allongé sur la table, de toute manière ça serait difficile de fuir, vu qu'il est attaché et qu'il lui manque un pied et une main.


-Toujours pas décidé à parler ?

Visiblement non ! Il ressortit son couteau et souleva les vêtements qui cachait le ventre du fou. Ça doit être marrant de jouer les chirurgiens ? Il fit une incision assez grande pour pouvoir écarter les chairs. Il ouvrit la bouteille de son nouveau produit mystère. Plutôt que de lui faire ingérer, pourquoi pas y verser directement dans son corps, la ou il y a son estomac, ces intestin et tout le reste, ça doit être violent. Le Marshal commença à vider la bouteille dans le ventre du type, l'effet fut immédiat car il criât à s'en déchirer les cordes vocales.

-Tu vas parler connard ! s'énerva t'il.

C'est alors qu'il entendit la sirène de l'ambulance et de la voiture de police. Les secours qui viennent, toujours trop tard bien sûr. Même pas une minute après, il entendait les flics frapper à la porte de la remise. Il récitait leur dialogue favoris "Ouvrez immédiatement, Police de Green Hill". Brenan soupira, voila qu'il allait devoir passer au chose sérieuse encore plus rapidement. Les policiers s'impatientaient et commençaient à frapper contre la porte.Même barricader, celle ci ne tiendrait pas longtemps.


-Je te conseille de me dire rapidement ou tu as caché Lyraa !

Le type ne disait rien, il préféra faire une grimace horrible. Alors Brenan lui sectionna son dernier tendon d'Achille et il hurla plus que jamais, mais ne dit rien de plus. La police avait presque complétement défoncé la porte, elle ne tenait presque plus. Et cette ordure ne disait rien, quand la porte céda, il dut se croire sauver, et il eut le culot de parler. Mais il n'avait pas dit la position de la cachette de la jeune femme, non c'était plutôt du foutage de gueule. S'en était trop, il ne pouvait pas tolérer ça plus longtemps, et il ne pouvait pas laisser se type s'en sortir. En moins de tant qu'il n'en faut pour le dire, il attrapa la hache qui trainait à coté de table et l'abatis sur le cou de l'homme. Ho raté, la tête ne fut pas coupé, mais la trachée était bien entaillé et le sang giclé. La victime toussait et étouffait presque avec son sang. Brenan lança une deuxième fois la hache qui coupa un peu plus la chair, et une troisième fois qui cette fois ci rompit la colonne, mais un bout de nerf subsistait pour garder la tête accroché. Il aurait bien entièrement décapité, si l'un des flics ne lui aurait pas donné un coup de cross derrière le crane. Il tomba à genoux par terre et lâcha l'arme. Le Marshal était couvert de sang, de la tête au pied. Son visage était rouge, parsemé de gouttelette. Les flics lui passèrent les menottes, ils savaient qui c'était sa plaque était à sa ceinture bien en évidence. Aucun d'eux ne dit rien, peut être qu'ils pensaient que ce type devait mourir et que Brenan leur avait rendu un grand service. A moins qu'ils soient trop choqués pour penser à quoi que ce soit. Mais ça n'empêchait pas que Brenan Nelson venait de commettre un meurtre abominable.


[bon ben voila quoi Exclamation]

_________________


Je pense que j'ai trouvé mon but
Je pense que j'ai trouvé l'amour
Caché au fond de moi
La haine et la destruction s'écrasent sur notre monde
Les étoiles et les galons, Les garçons et les filles
C'est triste il a fallu la guerre pour nous rapprocher
Je crois en l'amour,J'y crois pour toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burning Nightmare
PNJ
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Lun 27 Déc - 1:43

SI le Marshall Brenan Nelson pensait effrayer notre homme c'était raté. Oh il se défendait bien et notre psychopathe le savait. Mais il l'avait tout de même sous estimé. Énorme erreur de sa part. Lui ne connaissait pas l'amour il ne pouvait donc pas deviner que l'amour donne des ailes ou en l'occurrence, une méchanceté sans bornes.
Il se contentait de sourire de manière malsaine quand il lui demandait où était Lyraa. Parce qu'il pensait vraiment, sincèrement qu'il allait le lui dire comme ça. Il rêvait! Il partit d'un éclat de rire.

« Hé bien sois plus monstrueux avec moi si ça te plait Marshall, je ne te dirais jamais où elle est. » il savait qu'il était en mauvaise posture, il savait qu'il n'allait pas s'en sortir, que ça soit en prison ou dans la mort, il s'était fait à l'idée. La tête dans la poussière, les dents sérrées par la douleur, il avait pourtant encore envie de rire, l'ardeur que mettait le Marshall à le cogner lui faisait plaisir, limite jouissif, il avait ce qu'il voulait. Semé la zizanie. Brutalisé celles qui ne l'avaient jamais regardé, et rien qu'en se souvenant de leur visage ensanglanté et mal en point un sourire s'affichait sur ses lèvres déjà boursouflées et bleues des coups de Brenan.

« Je .. ne te dirais » oh oui il avait mal, qui n'aurait pas mal à sa place, mais il était en extase également, il avait eu ce qu'il voulait c'était tout ce qui comptait. « RIEN! » il sentit son bras se briser et hurlait de douleur. Brenan le pris ensuite par les cheveux et le fit s'installer dans la remise à côté. Oh oui il y avait tout les instruments de torture nécessaire là bas. Il l'avais prévu au cas ou il aurait eu plus de temps avec les filles. Un grand sourire barrait toujours son visage édenté maintenant et malgré la douleur il ne voulait pas partir. Brenan continuais à le taper de manières diverses, qu'il se défoule. Il ne lui donnerait pas la satisfaction de le supplier de vivre, et encore moins de lui dire où se trouve Lyraa.

« Ou veux tu que j'aille ainsi amoché mon beau? » cracha t'il en même temps que du sang. La douleur était lancinante. Elle irradiait son corps, il ne sentais presque plus rien et était abasourdi par les chocs qu'il recevait, mais … il n'en avait pas pour autant l'esprit embrouillé. Il regarda Brenan faire le dur lui dire qu'il était plus dangereux, oh il n'avait jamais prétendu le contraire. Il ricana doucement « J'ignorais que c'était un concours pour savoir qui était le plus dangereux, j'aurais pu mieux faire dans ce cas la. » une quinte de toux le pris mais pas grave. Brenan le liait à la table comme il l'avait fait pour Lyraa. Il sourit « Oh … la situation me rappelle quelque chose » dit-il avec la voix cassé, même battu de partout cassé et amoché il continuait à faire de l'humour noir « Ah oui c'est ce que j'ai fait à cette petite actrice. Tu dois la connaître non? Lyraa Jones ça ne te dis rien? » Brenan le fit taire avec une droite puissante qui fit craquer la mâchoire de l'homme.

« Que ça soit lent alors, car vous ne la retrouverez jamais. » dit-il quelques bonnes secondes après, le temps de se remettre un minimum du choc. Les yeux de l'homme s'agrandirent mais il hochait la tête quand Brenan lui révélait son secret. Ainsi il était en effet pire que lui. Oh il n'avait toujours pas peur.

S'approchant d'une de ses chevilles l'homme relevait douloureusement la tête quand il sentit Brenan lui faire un garrot. Ca lui faisait un mal de chien mais à vrai dire, son corps tout entier n'était qu'une multitude de douleur. Après tout il était impossible de dire laquelle faisait le plus mal. Brenan se répéta une nouvelle fois. « Dis donc pour un Marshall t'es pas fut-fut toi! T'es bouché ou quoi? Combien de fois je vais devoir te dire que tu ne sauras rien? »

Il scia la jambe de l'homme qui hurlait et se tordait de douleur. Mais pourtant. Il le remerciait tout de même. Brenan n'était pas bien malin là dessus, c'était de la médecine élémentaire. Le cerveau peut ressentir plusieurs douleurs à la fois. Mais passé un certain degré, c'est la douleur la plus forte qui l'emporte et est transmise au cerveau, et elle est la seule à être assimilée. Toutes les autres parties de son corps ne lui faisaient plus mal, ou plutôt si, mais il ne le ressentait plus. La seule douleur qu'il ressentait était celle du membre qui lui manquait à présent. Mais ça il se garderait bien de le lui dire. Il pouvait bien le menacer de couper ce qu'il voulait, il n'y avait pas de douleur plus forte que la perte d'un membre. Donc il était sauvé. Il pourrait résister encore des heures. A moins que son cœur lâche mais encore là il ne s'en rendrait pas compte tout de suite.

Il toussa violemment et du sang lui sortait de la bouche mais ça n'était pas grave, il était préparé. Il connaissais l'issue maintenant. « Va chier! Connard! » dit-il en lui faisant un f*ck. Doigt qu'il coupait. Mais la douleur de perdre un doigt étant moins forte qu'un pied il hurlait de douleur – mais pour le pied. Il fit un signe négatif de la tête à Brenan alors que celui ci lui demandait s'il ne voulait pas parler. Bien sûr que non, il ne lui ferait pas ce plaisir. La haine qu'il lisait dans les yeux de Brenan ne le rendait que trop heureux. Il avait réussi, non seulement il avait changé la vie de ces trois pouffiasses mais également celle de leurs princes charmant. C'était tout ce qu'il avait toujours voulu.

Puis l'engrais sur la chair fraîche, puis en le gavant comme une oie. Brenan n'avait pas compris que l'homme ne lui dirait rien et qu'il pouvait faire ce qu'il voulait ça ne changerait pas d'un poil la donne. L'engrais qui s'insinuait dans le corps brûlait tout sur son passage mais encore une fois ce fut cette douleur là qui fut transmise seule au cerveau le reste était plus douloureux de manière consciente si bien qu'il réussit à donner un coup de coude dans l'aine de Brenan qui recula de quelques pas. Oh il ne se laisserait pas faire, Brenan finirait par le tuer mais il ne le laisserait pas faire.

Brenan revint et lui entailla les chairs avec son couteau avant d'y verser un liquide toxique. Il se pliait de douleur mais la douleur justement fut une nouvelle fois déviée vers son ventre et la plaie béante si bien qu'en se pliant de douleur sa jambe ou il avait toujours son pied réussit à dé-serrer un peu le lien et son genoux vint frapper les côtes de Brenan. Bien sûr une fois remis il serra a nouveau les liens plus fort mais il devait se sentir idiot pensait notre homme.

Dehors il entendit la sirène de l'ambulance et celle des flics. Un grand sourire s'affichait sur son visage même si le produire était douloureux. Il avait gagné. Il jubilait encore plus. La police se présentait et lui demandait de sortir « Pourquoi je te le dirais maintenant connard? Soit tu me tues soit ils m'embarquent, dans les deux cas vous ne saurez rien! » cracha t'il.

« Tu n'as qu'a me tuer Marshall de mes deux! Je vais peut être mourir, mais toi aussi tu vas vouloir mourir. Ta précieuse amoureuse et fugitive Ruby O'Neill et ses deux amies, peut être qu'elles ne vont pas mourir mais je dis bien peut être, mais j'ai quand même gagné et j'ai fait d'une pierre deux coups, je pensais anéantir trois vies, j'en ai anéanti six. Tu peux me faire ce que tu veux Marshall, au fond de toi tu sais que j'ai gagné!» il savourait ses dernières paroles, il se sentait fort et puissant ce qui était tout l'inverse physiquement, mais, il était vrai que psychologiquement qui pouvait dire qu'il n'avait pas réussi son coup. Après deux coups de hache il succombait à ses blessures et rendait l'âme. Un grand sourire aux lèvres le salaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Life
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 02/05/2010
Citation : Don't even bother hiding your secret! I'll unveil it to everyone!

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Lun 27 Déc - 1:43

Burning Nightmare étant mort je reprend la narration et les indications.

Les sirènes arrivaient et emplissaient la clairière ou se trouvait la petite maison de pierres et sa remise en bois. A l'intérieur de la maisonnée les ambulanciers trouvères une Haley James très mal en point avec l'agent du FBI Dean Davis à ses côtés. Personne ne pouvait douter que ces deux là s'aimaient comme des fous. Ça se lisait sur leurs visages. C'était clair comme le nez au milieu de la figure. Doucement ils mirent la jeune femme sur une civière et la transportèrent dans l'ambulance sous le regard inquiet de l'agent Davis qui demanda a venir avec elle à l'hôpital, chose qui lui fut accordée.

La police était également présente prévenue par ce même agent Davis que son ami et collègue le Marshall Brenan Nelson s'occupait du responsable de l'enlèvement des filles et de l'emplacement de la troisième qui n'avait toujours pas été retrouvée. Dean inquiet pour sa meilleure amie partit de la clairière sans savoir si oui ou non on l'avait retrouvée, il avait d'autres priorités compréhensible à ce moment.

La police avançait donc derrière et fut force de constater le combat qui avait du avoir lieu dehors. Mais plus que tout ils entendaient les cris qui provenaient de la cabane en bois. Ne sachant pas qui tapait sur qui ils avançaient avec précaution.

"Ouvrez immédiatement, Police de Green Hill" dirent ils en frappant à la porte. Mais pas de réponse. Ils entendirent juste deux voix. Celle du Marshall vraisemblablement demander où était la dernière fille. Devant le refus d'ouvrir la porte ils firent venir le bélier et commencèrent à défoncer la porte. Une fois fait ils découvrirent un bien macabre spectacle. Les policiers froncèrent les yeux devant la scène mais braquèrent leurs armes sur le Marshall qui venait de tuer l'homme sans sommation. Un courageux lui asséna un coup de crosse qui le mit à genoux.

"Brenan Nelson, je vous arrête pour le meurtre d'Anthony Ciorasis. Vous avez le droit de garder le silence, tout ce que vous pourrez dire pourra et sera retenu contre vous. Si vous n'êtes pas en mesure de vous payer un avocat on vous en commettra un d'office."
Lui passant les menottes et l'amenant à l'extérieur la police scientifique arrivait pour prendre le cadavre.

"Cahill, Grant amenez le à l'hôpital pour ses blessures je ne veux pas être accusé de mauvais traitement à un Marshall, mais après vous me le bouclez!" dit le responsable alors que les deux agents concernés amenaient Brenan de force dans la voiture. "Au fait Nelson! Il n'a rien dit sur la troisième fille?" Brenan hocha négativement la tête et disparu dans la voiture en direction de l'hôpital. De sacré charges allaient peser contre lui. Meurtre, sadique, association de malfaiteur, amoureux d'une fugitive. Ça lui couterai sa carrière pour sûr! Mais l'inspecteur Bronsby était décidé à tout faire pour aider le Marshall Nelson. Après tout s'il avait été à sa place qui lui dit qu'il n'aurait pas fait la même chose à cette ordure.

"Putain d'affaire!" grogna Bronsby alors qu'il se dirigeait à nouveau vers la maison en pierre à la recherche d'indices sur la position de Lyraa Jones. "Ratissez moi tout le périmètre pas question de louper quoi que ce soit! On peut pas se permettre d'avoir les médias sur le dos sur ce coup la"

Mais personne ne pensa a aller voir plus loin sur le chemin qui menaient les voitures à la scène de crime. Personne n'avait eu idée d'aller voir dans un espèce de champ. Où poussaient des roses, les belles roses rouges offertes à Haley. L'endroit où se trouvait pourtant notre jolie actrice, enterrée vivante sous une pierre tombale très sombre à son nom, Lyraa Jones qui n'entendait rien de ce qui se passait au dehors mais hurlait de tout ses poumons.

Dean et Haley ainsi que Brenan, vous vous dirigez vers le topic à l'hôpital.
Lyraa reste dans le sujet, seule pour le moment. Tu peux poster une réponse si tu veux. (pas obligé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bringmetolife.forumsactifs.net
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Lun 27 Déc - 2:28

Mes yeux me faisaient mal, tellement mal. J'avais horriblement mal, partout. Et je ne savais pas où j'étais. Est ce que j'étais dans cette nouvelle réalité ou bien … est ce que la mort ressemblait à ça? Possible. Pourtant j'étais certaine que quand on était mort on ne pouvait rien sentir, et je sentait tout mon corps en feu, un feu qui me léchait de part en part. Les mains éraflées et tellement abimées collées aux parois de ce cercueil qui a une sale odeur de bois pourri j'essayais de les éloigner de moi, mais c'était inévitable, ils se collaient à moi, ils me serraient et si je ne faisais rien j'allais étouffer, me retrouver écrasée. Est ce que c'était vraiment ainsi quand on était mort?

J'avais beau me débattre taper cogner rien n'y faisait. Ça ne servait à rien. Et je sentais mon corps et mes plaies se rouvrir à chaque coup que je donnais sur ce maudit cercueil. C'était douloureux en en plus d'hurler pour qu'éventuellement on me trouve je hurlais de douleur.

Je ne savais clairement plus ou j'en étais. Morte vivante. Combien de temps s'était passé depuis qu'il avait refermé le couvercle. Est ce que j'étais dans un cimetière, à côté de Mélinda. Ou … est ce que j'étais quelque part oubliée de tous. Je ne savais plus quoi penser, ni quoi croire. Je m'enfermais de plus en plus, dans une douce folie. Qui s'emparait de mon corps comme la gangrène, il faudrait couper. Je n'attendais qu'une chose, que tout reprenne, que comme on se réveille d'un rêve je sorte de là, où que je sois et que je sois ailleurs, dans un autre cauchemar, dans une autre dimension onirique ou cauchemardesque à voir.

Je devais vraiment délirer car … en passant ma langue sur mes lèvres je sentis un goût bien connu. Ce petit goût obsédant qui ne pouvait symboliser qu'une seule personne … un goût de bonbon à la menthe. Devan. Si j'avais l'impression de le sentir sur moi c'est que je devais bien être morte. Ou au paradis. Car Devan était avec Mélissa. Peut être que je pourrais aimer les bonbons à la menthe finalement … par compensation.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Life
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 02/05/2010
Citation : Don't even bother hiding your secret! I'll unveil it to everyone!

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Mar 28 Déc - 20:55

Sous le choc d'apprendre que personne n'a retrouvé Lyraa, Devan part précipitamment de l'hôpital (choisis le moyen de locomotion), se heurte aux journalistes et à la presse people et retourne aux serres, il suit le chemin tracé et illuminé. Libre à toi de trouver la cachette maintenant ou pas. Je te suggère d'aller d'abord à la maisonnée, plus réaliste je pense. De plus l'endroit où est Haley est peu accessible, un petit chemin en terre qui dévie de la "route" principale menant à la maisonnée près du lac, c'est pas éclairé et au premier abord on ne le voit pas. La bas il y a un champ de roses et au beau milieu juste une plaque tombale au sol avec son nom. Elle est dans le cercueil en dessous et il n'y a ni pelle ni lumière à proximité de l'endroit.

Ordre de Passage :

Devan (tu peux faire plusieurs posts et me laisser te parler en PNJ avec la police si tu le souhaite)
Lyraa (uniquement quand tu l'aura trouvée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bringmetolife.forumsactifs.net
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Jeu 30 Déc - 15:12

Lyraa… Lyraa… Ces mots résonnaient dans la tête de Devan telle qu’un tambour, chaque pas, chaque battement de cœur… Il ne pouvait que penser à elle. Il avait quitté l’hôpital en urgence, il avait roulé comme un tarré sur les routes de Green Hill, pour finalement arriver près de la cabane ou ils avaient trouvés Ruby. Il y avait encore une équipe de policiers qui semblaient faire des recherches des lieux. Mais cela ne servait à rien, Devan avait déjà vérifié chaque pièce, il n’y avait que Ruby ici. Interrogeant un des policiers, il finit par aller vers la deuxième maisonnette ou Dean et Brenan avait trouvé Haley. C’était obscure, la nuit commencait à tomber et le sentier n’était as facile à marcher. Mais il avait connu plus difficile, il était un militaire, et la jungle était bien pire qu’un petit foret de Green Hill. Finalement il arrivait près de la cabane en bois ou ils avaient trouvés Haley. Le silence y était maitre. Pas de signe d’un être vivant à part lui-même. Lyraa…. Il passait bien des heures à chercher des indices dans la cabane. La nuit commencait de plus en plus à tomber et toujours pas de signe de Lyraa…

***

Après plusieurs heures, Devan commencait à connaître le désespoir. Mais ou est-ce qu’elle était ? Errant dehors il examinait le jardin, grâce à une lampe de torche qu’il avait trouvé à l’intérieure de la cabane, il essayait de voir des pas, les pas de Lyraa, les pas du meurtrier. C’est à ce moment-là que la lumière de sa torche s’arrêtait sur un objet en pierre… Une pierre tombale ? Qu’est-ce que ca faisait ici ? S’approchant de la pierre, ce fut que lorsqu’il fit le contour de la pierre, qu’il voyait les lettres écrit dessus, qu’il tombait à genoux. Quelque chose en lui s’était brisé lorsqu’il voyait le nom de Lyraa sur la tombe. Non… Ca ne pouvait pas… non non non.

« NOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!! »

Les yeux rives vers le ciel pendant son cri de désespoir. Il maudissait toutes les créatures qui pouvaient se trouver dans le paradis. Dieu, les anges, Lucifer… Peu importe, il les détestait tous pour l’avoir retiré Lyraa. Ses yeux retombaient lourdement à nouveau sur la tombe. Des bouts des doigts il caressait les lettres L…Y…R…A…A. Encore un étouffement d’un cri de douleur. Non ca ne pouvait pas…. Les larmes lui coulaient sur ses joues, il était seul avec son chagrin. Devan restait bien une bonne dizaine de minutes à se recroqueviller sur lui-même, la tombe de Lyraa comme seule compagnie. Lorsque soudainement… Une petite voix dans sa tête lui dit que c’était peut-être une russe… Peut-être que Lyraa n’était pas enterré ici… Peut-être que c’était vide… ou qu’il y avait un lapin dans le cercueil…. Après tout c’était un fou. Et puis c’était une faible lueur d’espoir que Devan acceptait à bras ouverts. Oui, oui, son seul espoir… Ce n’était pas sa tombe, c’était qu’une illusion, une blague malsaine du tueur. Son regard à droit et à gauche, il ne voyait pourtant rien qui pouvait l’aider à déterrer le cercueil. Devan commencait à creuser avec ses mains, le sol était dure, mais peu importe, il avait les pensées trop visé sur son but, il ne pensait à rien d’autre. D’ailleurs si quelqu’un l’aurait vu, et l’aurait regardé dans les yeux… Oui, on aurait très vite dit qu’il avait perdu toute raison. Et c’était quelque part un peu le cas. Car sa raison de vivre se trouvait soit sous terre soit dans un endroit inconnu comme il l’espérait. Oui, il fallait tellement de temps, tellement de souffrance et l’idée de l’avoir perdu, pour qu’il se rende compte que c’était sa raison de vivre. Sans elle… Non il devait savoir… Lyraa… par pitié… ne soit pas dans ce cercueil. Devan commencait à creuser plus fort, ses ongles commençaient à saigner légèrement, tellement qu’il s’abattait sur cette foutu terre. Pourtant il savait qu’il devait creuser plusieurs mètres avant d’arriver au cercueil… Et qu’avec des mains cela allait durer des heures. Finalement il retournait dans la cabane, il devait bien y avoir quelque chose qui pouvait lui être utile. Pas de pèle…Puis il se souvenait qu’un des policiers avait dit que le meurtrier s’était défendu avec une pèle… Une pèle… Courant en direction de la première maison, près de la police, il leur vola la pèle… Indice ou pas, peu importe, il était mort et Brenan était arrêté, alors en quoi ca pouvait les aider ? Un policier lui criait quelque chose, mais Devan était déjà bien loin.

***

Après pas mal de temps, Devan aperçu enfin le cercueil. Son cœur se mit à battre à tout rompe…. Pitié.. pas Lyraa… tout mais pas ca. Ouvrant le cercueil, d’une manière assez hésitante, car il avait peur d’être réveillé par la brute réalité, que son dernier espoir s’envole par une légère brise… que sa lyraa soit belle et bien morte. La lampe de poche dans sa main il laissait tomber la pèle à terre. Lyraa… Son cœur se brisait en la voyant. NON.

« Lyraa… »

Bloqué dans ses mouvements, envahit par la douleur et le chagrin, il restait immobile… Elle était morte… Il l’avait tué.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Jeu 30 Déc - 22:42

La menthe. Parfum que je ne pouvais pas supporter. Pour deux raisons. Tout simplement parce que je n'aime pas ce goût un peu trop frais à mon goût. Et puis … surtout parce que ça me rappelait Devan. Ca me rappelait Devan, beaucoup trop. Et je savais que je l'avais perdu. Pour toujours. Il fallait que je m'y fasse. Soudain je me demandais ce qu'étaient devenus ma mère, mon père … Steven. J'avais les larmes aux yeux. Je me sentais coupable. Je ne savais pas ce que j'avais fait mais j'étais là. Je ne savais pas pourquoi. Ordure Pourrie était du lycée à ce que j'avais cru comprendre. Mais je n'arrivais pas à comprendre pourquoi il nous faisait ça. Ruby était la briseuse de couples, la nympho comme je l'appelais souvent, celle qui attirais les garçons, mais Haley et moi ça n'était pas le cas. Pas du tout. Haley et moi n'aimions qu'une seule personne. Peut être qu'au début j'avais joué avec les garçons, mais pas bien longtemps et c'était uniquement pour rendre Devan jaloux. Devan pourquoi est ce que toutes mes pensées se rapportaient toujours à lui. * Tout simplement parce que c'est l'homme de ta vie IDIOTE! Et toi tu l'as laissé filé! * Je soupirais et les larmes pleuvaient sur mon visage. Je devais avoir les yeux rouges et tout enflés. Heureusement qu'il faisait noir ici. Les parois étaient toujours aussi froides, le froid commençait à s'emparer de moi. Et il commençait pas mes pieds. Il fallait dire que j'étais très peu vêtue. Uniquement en sous vêtements, à moitiés déchirés et plein de terre. Je ne savais pas encore si j'allais succomber à mes blessures ou bien me laisser emporter par le froid. Je … ne savais même plus ce que je pensais, ce que je devais penser. Est ce que … tout ce que j'avais cru. Pensé que j'étais morte déjà que ça n'était qu'un rêve, un délire fantasmagorique, je ne savais pas. Depuis combien de temps j'étais là. Qu'est ce que faisait le monde sans moi qui y marchait. Pensées égoïstes certes, mais j'aurais aimé, être une petite souris, à la surface. Voir ce qui se passait, ce que les gens pensaient, faisaient, vivaient. Savoir. Oui savoir. A quelle époque de l'année on était. Combien de temps s'était passé depuis l'enterrement de Mélinda. Le seul repère temporel que j'avais. Mais non j'étais ici, bloquée ici, dans ce cercueil, glacé, gelé. A souffrir le martyr. Dans une boite, une simple boite six pieds sous terre. Une boite qui se rétrécissait peu à peu.

***


Tout était toujours noir, froid et inhospitalier. Combien de temps … Combien de … temps. * Tu les a tous laissés tombés, c'est normal que personne ne vienne. Ton père n'a même pas la décence de venir à l'enterrement de celle qui t'a quasiment élevée. Tu ignore royalement celui qui est sensé être ton petit ami. Tu as fui la ville et abandonné ton seul et unique amour. Ta mère aussi a fui la ville pour ne pas être avec toi. Dean et Haley auraient pu se retrouver plus tôt si tu n'avais pas été la, et avec Jamie ils auraient fait une belle famille. Devan est heureux avec Mélissa. * Devan est heureux avec Mélissa. Voilà la phrase que j'essayais de me faire entrer dans le crâne depuis que je l'avais revu. Depuis … que j'avais su. * Essaye de ne pas être égoiste, tu as eu ta chance avec lui, tu l'a laissée filer, tu l'a lâchement abandonné. Il a bien le droit de retrouver le bonheur non? Et Mélissa aussi, n'est ce pas? * Il fallait que je lâche prise. Mes yeux que j'avais gardés ouvert se fermaient doucement, une énorme fatigue pesait sur eux. Je ne pouvais plus bouger mes jambes à vrai dire je ne les sentais même plus. Le bout de mes doigts s'engourdissaient rapidement et je sentais le froid dans ma poitrine. Mes yeux se ferment et avec eux mes illusion. Oui c'était le moment, c'était maintenant. Voilà. C'était fini, bel et bien fini. Mon cœur fut pris d'une intense douleur alors que le froid commençait à le paralyser petit à petit. Et bientôt ma poitrine cessait de monter en rythme. Ma peau très dénudée prenait doucement un ton bleu violacé.

***


Je ne sentis pas la dalle se soulever au dessus de moi, ni le couvercle du cercueil. Et je ne vis encore moins le visage détruit de Devan au dessus de moi. J'étais immobile et pourtant … j'avais l'étrange impression … oui … est ce que c'est bien vrai … Possible? Est ce que c'était l'odeur de bonbon à la menthe que je sentais? Est ce que c'était encore une hallucination comme le goût de menthe sur mes lèvres tout à l'heure … enfin je ne sais pas quand. Est ce que dans un moment pareil il aurait un bonbon à la menthe dans la bouche. Peut être. Peut être pas … Toujours est il que si mon corps ne bougeais pas que je ne savais pas qu'il était là je sentais tout de même cette odeur.

Un léger coup de vent balaya mon corps qui était maintenant à l'air frais sans que je m'en sois rendue compte et de la chair de poule se forma sur mon cou et le haut de ma poitrine. Ce petit vent fit également bouger mes cheveux qui vinrent me chatouiller le nez. Instinctivement je bougeais le nez et tournais légèrement la tête.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devan Smith
_Admin_
    Sexy Captain

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 29
Localisation : Green Hill
Métier : Capitaine dans l'armée américaine
Multicompte : non

My Life
Age du Personnage: 26 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Ven 31 Déc - 13:04

Est-ce que le monde pouvait être plus cruel ? Devan se tenait debout, à regarder le corps de celle qu’il aimait par-dessus tout. Mais que trop con, il avait laissé partir et cela plus qu’une fois. Un âne ne se cogne pas deux fois à la même pierre… et bien lui si. Deux fois il l’avait laissé partir… Quel con… Le froid, l’obscurité qui tombait autour d’eux… Rien ne pouvait l’atteindre, car il n’y avait plus rien à toucher à l’intérieure de lui. Il était comme Lyraa… Mort. Mais tout à coup… Elle bougeait ? Non il avait du se l’imaginer… Un mort ne bouge pas… Sa tête devait lui jouer des tours…. Oui… Il devait être entrain de devenir dingue. Bientôt elle allait se lever et lui parler…. Et pourtant, les jambes de Devan s’était déjà mise en route, s’approchant de Lyraa.

« Lyraa ? »

*Tu t’attends à quoi là? Qu’elle se réveille telle que blanche-neige dans son cercueil ? On n’est pas dans dessins animés et tu n’es pas un acteur de Disney, Devan !* Mais têtu comme une mule et surtout, remplit de chagrin, Devan soulevait doucement le corps de Lyraa. La prenant doucement dans ses bras, et la sortant de ce trou, de ce cercueil. Caressant doucement le visage de Lyraa, son geste s’arrêtait tout à coup… Il lui semblait qu’elle respirait… Non ce n’était pas possible…. Il hallucinait…. Et pourtant il s’approchait d’elle et remarquait que son cœur battait belle et bien.

« Lyraa ! Lyraa, s’il te plait réveille-toi. Parle moi. »

Il se relevait, la gardant toujours dans ses bras, et marchait en direction de sa voiture. Il fallait l’amener à l’hôpital. Pendant tout le trajet, il essayait de la faire parler. Il fallait qu’il lui parle, il devait être certain que ce n’était pas son cerveau et son chagrin qui lui faisait jouer des tours.

« S’il te plait, ma puce. Ne me laisse pas. Je suis désolé de tout ce que je t’ai fait. Je t’aime. S’il te plait, ne pars pas. Reste avec moi. »

La perdre était insupportable. Il l’avait vécu il y a quelques minutes et il ne pouvait pas le survivre une deuxième fois. Son cœur ne pourrait pas le supporter deux fois.

_________________

    Ever since the day you left me,
    ever since you went away
    I’m lost and I don’t know
    where am I supposed to go,
    I still miss you so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Life
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 02/05/2010
Citation : Don't even bother hiding your secret! I'll unveil it to everyone!

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Ven 31 Déc - 13:12

Lyraa, tu répond une fois ici, puis Devan te répondra à l'hôpital, je lui donnerai le moment pour le faire dans l'autre sujet avec des indications nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bringmetolife.forumsactifs.net
Lyraa E. Jones
::Fonda::
♥ Mint Flavoured Love ♥

avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 32
Localisation : Partout.
Métier : rôle de Meryl Thompson dans la série Night and Day
Multicompte : // Wendy Clarke-Jones //

My Life
Age du Personnage: 26 bougies soufflées
Santé:
45/100  (45/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Sam 1 Jan - 17:31

De plus en plus je sentais la menthe. Illusion de l'odorat rien de plus, mais c'était enivrant. Et déprimant à la fois. Je ne savais pas où j'étais. J'étais loin de mon corps, je ne voyais plus rien. C'était étrange. Mon corps bougeais, et … je n'avais pas conscience de grand chose. Je ne savais pas pourquoi je ne savais pas expliquer pourquoi. Me retrouver à l'air libre après tant de temps passé enfermée dans la cave, puis torturée, puis a nouveau enfermé. Avoir vu ma meilleure amie subir ces choses. En avoir subies moi aussi …

Je sentis une main se poser sur moi puis me soulever. Un léger grognement de douleur s'échappa de ma bouche alors que certaines de mes plaies qui étaient reposées et coagulées se rouvraient un petit peu. C'était douloureux. Très douloureux, mais je n'étais toujours pas « dans mon corps ». J'étais … je ne sais où. Je sentis une main caresser mon visage plein de bleues. Où est ce que j'étais qu'est ce qui se passait, je voulais ouvrir les yeux mais ils ne voulaient pas s'ouvrir. Est ce qu'Ordure Pourrie était de retour. Je bougeais ma tête un petit peu, est ce que je retrouvais le contrôle de mon corps un petit peu. Mes narines respiraient toujours la menthe c'était étrange, parce que je ne comprenais pas pourquoi. Doucement ma poitrine se remit à bouger au rythme des inspirations et expirations d'air dans mes poumons. L'air que je n'avais presque plus eu dans ce cercueil, me revenait et je commençais à reprendre un peu des couleurs. Je me mis à tousser fortement, c'était peut être un peu bon signe. Restaient tout de même les bleu et les cicatrices qui mettraient énormément de temps à partir. Si elles partaient. Le contact des bras me portant faisait un mal de chien, et mes yeux ne voulaient toujours pas s'ouvrir.

On m'installait je ne sais où et puis il y eut du mouvement ce qui me réveilla. Je parviens doucement à ouvrir les yeux. J'avais le goût du sang dans la bouche, j'avais mal partout et je ne savais pas ou j'étais. Qu'est ce qui allait encore m'arriver. Je ressentais des secousses. Et j'ouvrais les yeux. Soudainement je redevenais consciente de tout autour de moi. Mes yeux s'ouvraient et je réalisais que j'étais dans une voiture. Ma vue était un peu floue au début, mais s'améliorait tout comme mon ouïe et en entendant sa voix je tournais la tête vers lui des larmes dans les yeux. J'essayais d'ouvrir la bouche pour parler. Mais aucun bruit ne voulais sortir de ma bouche. Ses paroles me touchaient, mais je … je ne pouvais pas le croire. Je n'y arrivais pas.

« D .. Deva … » ma voix se brisait et j'avais le goût du sang dans la bouche encore ce qui me fit tousser un petit caillot de sang. J'avais honte. Je ne voulais pas qu'il me voit dans cet état là, comment est ce qu'il m'avait trouvé, pourquoi? Combien de temps est ce que ça avait duré. Plein de questions m'envahissaient le cerveau. Tout comme savoir ce qu'il faisait là. J'étais contente de le voir, et je ne voulais pas qu'il me voie ainsi. « Qu' .. » mais je n'arrivais à parler plus. Ma tête se reposa lourdement sur le dossier et le regardant doucement je fermais les yeux.

_________________
UNDERCO
Lyraa E. Jones
LinksDiary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Life
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 02/05/2010
Citation : Don't even bother hiding your secret! I'll unveil it to everyone!

MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   Sam 1 Jan - 17:32

FIN DU TOPIC.
Instructions suivantes données dans le topic à l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bringmetolife.forumsactifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {fini} Scénario I - La Fuite   

Revenir en haut Aller en bas
 
{fini} Scénario I - La Fuite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bring Me to Life :: || Green Hill || :: Alentours-
Sauter vers: