Bring Me to Life
Bienvenue à Green Hill

Rejoins-nous le plus vite que possible, soit en créant un nouveau personnage, soit en prenant l'un des postes pré-définis disponibles, sans oublier de consulter avant tout le règlement & le contexte

N'attends plus une seconde =)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bad bad day.... [PV]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Bad bad day.... [PV]   Dim 30 Mai - 17:58

    Ma vie à New York me manquait. Depuis que j’avais mise les pieds dans cette petite ville, toute ma vie semblait s’en voler. Oui, rien ne tournait plus rond dans ma petite vie si organisé tout en étant une vie que certains gens qualifierait également de désorganisé, vu que j’adorais les surprises. Du moins si elles étaient positifs. Car entendre que votre copain a un fils et qu’il est toujours amoureux de son ex… c’est pas quelque chose de très positif et c’était une surprise que j’aurais bien voulu ne pas avoir. Mais la vie était remplit de choses désagréables. Cela faisait maintenant plus au moins trois jours que j’étais ici… Trois jours et je m’ennuyais royalement. Trainant dans la ville, je ne savais pas vraiment ou je mettais les pieds. Je ne connaissais pas la ville et lire une carte était loin d’être un point fort que j’avais. Puis à quoi bon ? Cette ville n’était pas si grande, tôt ou tard j’allais bien retrouver le chemin vers l’hôtel. Au pire je téléphone pour obtenir un taxi et le tour est joué. Je marchais dans les rues de Green Hill, mes pensées vont de tout les côtés. Qu’est-ce que je devais faire ? Est-ce que c’était pas misérable de ma part, d’attendre que Dean se décide ? Ca ne me ressemblait pas. Je soupirais. La vie ne pouvait pas m’en vouloir de plus.

    J’aurais du me taire, car à peine que cette pensée m’eut traversé l’esprit, je restais coincé avec mon talon dans la gouttière. Ah oui, géniale ! Fallait que ca m’arrive à moi. Je pouvais tirer comme une folle dessus rien semblait la vouloir tirer de la. Et maintenant ? J’allais faire quoi moi ? Marcher à un pied nu jusqu’à mon hôtel ? Qu’est-ce que je pouvais détester cette ville ! Même à New York je n’avais jamais eu un coup si bas de la vie. J’aurais du rester dans cette vieille métropole. Finalement j’arrivais à retirer ma chaussure de là, malheureusement pour moi, cela n’arrivait pas sans dégâts. Effectivement mon talon c’était brisé. Ma chaussure à ma main je soupirais. Bon… Me restait plus qu’à téléphoner pour avoir un taxi…. Mais bien sure, ce n’était pas mon jour. J’aurais du le deviner que ma batterie de mon portable allait me lâcher à peine que j’avais composé le numéro mon portable donnait l’âme. Prise d’une petite crise de colère je finis par jeter ma paire de chaussures qui m’avaient pourtant couté très chère dans une des poubelles et finit par m’asseoir sur le trottoir. Génial… Je ne voulais même pas savoir ce que les gens pensaient de moi. Jolie fille assise sur le trottoir et à pieds nus… .

    Lorsque je finis par lever mon regard, je remarquais qu’il y avait un bar non loin de moi. Bon j’avais pas trop le choix. Quand faut y aller, faut y aller. Je me relevais et rentrais donc dans ce fameux bar. A peine que j’étais rentré à peine que je m’en voulais déjà d’avoir mise les pieds dans un telle endroit. Il n’y avait que des drogués et des ivrognes qui trainaient par ici. Faisant attention à ne touchant personne, je m’avançais vers le bar. C’est lorsque je voulais demander au bar man si il était possible de téléphoner, que quelqu’un posait sa main sur mon épaule. Je me retournais pour faire face à l’inconnu et je fis accueillit par une haleine infecté d’alcool. Essayant de me reculer, mon dos heurta le bar.

    Homme : Bonsoir Mademoiselle. Un peu de compagnie pour améliorer vos nuits ?

    -Non sans facon. J’attend quelqu’un.

    J’aurais du savoir qu’il n’allait pas me lacher aussi vite que ca. Car bien sure il avait du mal à croire qu’une fille habillé avec une robe de Chanel, attendait quelqu’un dans un lieu pareille. Et il avait raison, j’étais simplement perdue et je voulais avoir un taxi pour me ramener à l’hotel. Mais j’allais pas lui mettre ca sous son nez. Je tournais mon dos et essaya de capter le regard du barman, lorsque l’homme commençait à devenir un peu trop collant.

    -Pas les pattes ! Mon petit copain va être furax si il arrive.

    Le bluff… Voila tout ce que j’arrivais à sortir. Faut dire que je ne me sentais pas vraiment à l’aise et que c’était bien la seule manière que j’avais trouvé pour essayer de le faire partir et de me laisser tranquille. Mais je doutais fort que cela allait marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Mer 2 Juin - 16:27

Bryan Badgley avait passé une journée ordinaire au travail: répondre au téléphone, envoyer des commandes, il n'y avait rien de plus banal, si ce n'était qu'il avait également du présider une réunion devant la moitié du personnel. Vous me direz, rien de bien spécial là aussi, si ce n'est qu'il y avait son ex qui travaillait avec lui, et qu'elle avait passé la moitié de la journée à flirter ouvertement avec quelqu'un d'autre. Ils avaient rompus depuis un moment, et elle avait tout à fait le droit de passer à autre chose, c'était juste un peu difficile pour lui de faire semblant qu'il n'en avait rien à faire. Il n'était plus amoureux d'elle, mais la voir ainsi faisait ressortir toute la nostalgie des mois passés avec. Et pourquoi flirtait elle avec ce grand attardé? Okay, il était plus...musclé, plus sportif, plus...bon, bref, c'était pas le sujet. Bryan avait donc passé toute la matinée à entendre tout le monde lui demander si ça allait, si lui aussi allait passer a autre chose, et surtout si ça ne lui faisait rien de la voir draguer ouvertement devant lui. Bryan commençait à saturer et, à la pause déjeuner, il pu enfin s'échapper quelques heures du travail pour aller rendre visite à son barman préféré, Paul. Paul tenait un bar en plein centre ville, et c'était le genre de lieu qui accueillait tous les chômeurs et déprimés de la ville. C'était un peu cliché sans doute, mais toutes les villes avaient ce genre d'endroit, et il était bien utile lorsqu'on avait envi de boire beaucoup et pour pas cher, à n'importe quelle heure. C'était aussi bien pratique de voir qu'il y aurait toujours pire que soi accoudé à ce bar. Bryan lui, ne venait pas pour picoler, mais pour voir son ami. Il avait prit l'habitude de lui amener de quoi manger, sachant qu'il était seul au bar pendant les heures creuses. Il entra donc dans le bar qui était déjà rempli d'ivrognes et, sans trop y prêter attention, il se dirigea vers le comptoir. Il tendit un petit sac en papier marron au barman, qui lui serra la main:

Le Barman: - Salut Bryan ça va?
- Ca va oui, la routine...

Pendant ce temps, une jeune femme blonde, Serena, était en train de se faire sévèrement draguée par un des mecs les plus lourds de Green Hill. Bryan, perdu dans ses pensées, ne l'avait même pas remarquée, malgré le fait que la majorité du bar n'avait d'yeux que pour elle. Paul, le barman, vérifia le contenu du sac et commença à manger le sandwich qu'il contenait. Puis, après une première bouchée, il fit un signe de la tête à Bryan et lui dit la bouche pleine:

- Hey Bryan, mate un peu ce qu'on a par là !

Bryan se pencha en arrière pour voir quelqu'un qui dénotait complètement par rapport au reste du bar. Il la regarda discrètement, elle semblait agacée au plus haut point, et surtout: elle était pieds nu. Etrange. Elle n'avait vraiment pas un look pour traîner ici, et il était certain de ne l'avoir jamais vue. Bryan murmura pour lui même: - Wow...

Le Barman: - T'as vu ça? Jolie hein?

- Hum...Pourquoi elle n'a pas de chaussures?

Le Barman: - Qu'est ce que j'en sais ! Tu sais les gonzesses de nos jours, on sait jamais trop ! Peut-être qu'elle n'a pas encore trouvé chaussure à son pied, Ha ha ha !!

Paul et son "humour" approximatif... Bryan n'y prêtait plus vraiment attention. Il sourit poliment pour qu'il ne le prenne pas mal et retourna la tête vers la jeune femme. Ca le faisait sourire de voir qu'elle n'arrivait pas à se débarrasser du mec bourré qui semblait vraiment avoir flashé sur elle. Il hésita un instant à aller l'aider, mais il se dit qu'elle allait sûrement le rembarrer aussi de toute façon. Et puis qu'est ce qu'il pourrait bien dire à une fille comme ça? Elle était tellement... parfaite. On aurait dit qu'elle sortait d'un magazine de mode. Il la détaillait sans même s'en rendre compte, regardant ses cheveux, ses yeux, même ses mains. Comment pouvait on être aussi parfaite? Bryan avait toujours trouvé ce genre de comparaison ridicule, mais on aurait vraiment dit qu'elle était tombée du ciel: elle illuminait le bar, radicalement. C'est alors qu'elle se retourna vers le bar, visiblement pour essayer de parler au barman, et que leur regards se croisèrent. Mince, elle avait clairement vu qu'il la regardait. Gêné, il détourna le regard, cherchant rapidement quelque chose d'autre à regarder, comme si ça allait changer quelque chose.... Le barman avait tout vu, et se pencha vers Bryan pour lui dire:

Le Barman: - Ben vas-y, fonce, propose lui de lui acheter des chaussures !
- Mais tais toi... répondit-il, encore plus gêné, de peur qu'elle ne le prenne lui aussi pour un gros lourd pilier de comptoir. Il n'osait même plus regarder vers elle, il savait à quel point c'était horrible d'avoir des gens qui vous dévisagent, et n'avait aucune envie de lui infliger ça, même si elle était captivante et qu'il n'avait qu'une envie: retourner la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Mer 2 Juin - 22:43

    Génial c’était loin d’être mon jour. A vrai loin d’être ma semaine. Pour la centième fois je maudissais cette ville. Vraiment rien de bon ne m’arrivait depuis que j’étais ici. Et je commençais vraiment en avoir marre. Et avoir un collant qui ne vous lâche pas, c’est sure que ca améliorait ma journée ! Je soupirais et m’accoudait au bar. Est-ce que cette soirée pouvait vraiment s’aggraver ? L’homme me parlait, il essayait surement de faire de son charme, mais je ne l’écoutais pas. J’avais tenté d’attirer l’attention du barman, mais il semblait être occupé à parler avec un jeune homme qui lorsque notre regard se croisèrent, il détournait très vite la tête. Je le regardais encore lorsque l’homme collant se mit devant ma vision, exigeant comme un gamin de cinq ans mon attention. Je soupirais. J’en pouvais plus. J’aurais du garder ma chaussure, au moins j’aurais pu mettre mon talon dans l’œil de ce mec. Je regardais autour de moi. Mais ou est-ce que j’avais encore mit les pieds ? C’était loin d’être le monde que je connaissais et dans le quelle je paradais chaque jour. Vu qu’il ne semblait pas vouloir me lâcher, il fallait que je trouve un autre moyen de m’échapper. Car bien sure, je ne pouvais pas compter sur un chevalier sorti d’une légende, venant à la rescousse de la belle. Ah Serena tu devrais moins regarder les vieux films. Oui, ici dans ce bar minable, je ne pouvais pas compter sur quelqu’un. A vrai dire je ne pouvais compter sur personne dans cette ville, vu que je ne connaissais personne. Ah géniale. Comment me faire déprimer encore plus. Je finis par me retourner vers l’homme, affichant un de mes plus beaux sourires, forcer, bien évidement.

    -Vu que tu insistes, je veux bien un verre. Commande-moi quelque chose que tu penses être à mon gout. Je vais vite me refaire une beauté.

    Et voila que j’avais affaire avec quelqu’un qui semblait avoir perdu sa langue… Mouais… Grande gueule qui n’a pas l’habitude qu’on accepte une invitation. Dommage pour lui que ce n’était qu’un moyen pour moi pour me diriger de l’autre côté du bar. Pas pour aller aux toilettes des dames, mais pour accoster le barman, qui ne semblait m’avoir remarqué, mais qui ne semblait pas être assez intéressé par ce que je le voulais. Arrivé près d’eux.

    -Bonsoir. Est-ce qu’il y a moyen de téléphoner ? Je… la batterie de mon portable a donné l’âme et j’aimerais téléphoner pour obtenir un taxi, vu qu’apparemment ce n’est qu’à New York et les autres grandes métropoles que les taxis courent les rues.

    Je posais mon regard d’abord sur le barman puis le jeune homme qui était en face de lui. J’attendais une réponse. Mais aucun des deux ne semblait vouloir prendre la parole. J’arquais les sourcils et les regardait. Ne me dites pas qu’ils avaient tous perdus leur langue ici. J’entendais l’autre molosse me crier quelque chose et soupirait légèrement. Merdique…. Situation merdique. Même dans les films hollywoodiens les bars n’étaient pas si minables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Jeu 3 Juin - 21:40

Visiblement, la jeune femme avait réussi à s'en sortir, du moins pour l'instant. C'était mal connaître Bill, qui avait l'air de ne jamais, jamais laisser tomber, encore moins lorsqu'il s'agissait d'une jolie jeune femme. Quelle idée aussi de venir ici, en général les seules femmes qui venaient dans le bar étaient des grosses alcooliques qui draguaient tout et n'importe quoi tant qu'on leur remplissait leur verre. Le genre rousse pleines de maquillage avec toujours une clope au bec...tout sauf sexy. Alors là, il ne risquait pas d'en lâcher une comme ça... La jeune femme s'approcha d'eux, et Bryan eut peur pendant un instant qu'elle ne vienne lui reprocher de l'avoir regardée. Il l'écouta parler attentivement: New York? Elle venait de New York? Qu'est ce qu'elle venait faire dans une petite ville comme celle-ci alors qu'elle habitait une des plus belles villes du monde? Bryan était allé là bas il y a quelques temps et avait vraiment été subjugué par la grandeur des choses: les immeubles, les magasins, les rues, tout était vraiment tout droit sortit d'une autre dimension...un peu comme la jeune femme qui se trouvait maintenant juste à côté de lui. Elle demanda au barman si elle pouvait utiliser un téléphone. Pas de chance, le seul téléphone du bar était une cabine miteuse qui ne marchait plus depuis au moins 10 ans, et dont les murs donnaient plutôt envie de vomir que de téléphoner. Le barman écouta la demoiselle d'un air détaché, se demandant sûrement ce qu'elle lui voulait, et pourquoi elle espérait trouver un taxi ici. Il eut un petit rire et la toisa de haut en bas d'un air assez désagréable et lui dit:

Le barman: Ben ma poulette, c'est pas ici que tu trouveras un téléphone ! C'est pas New York, ça c'est sur !

Pendant qu'il lui disait ses mots, l'alcoolique de service, Bill, revenait en criant, avec un verre de bière à la main. Bryan aurait presque eu envie de rire en le voyant tituber tout fier avec son verre, mais la situation n'était pas vraiment drôle pour la jeune femme. Bill arriva tout près d'eux et trébucha, il se rattrapa de justesse au comptoir et renversa la moitié de la bière dessus. Tout le monde s'écarta pour ne pas que la bière dégoulinante termine ailleurs que sur le comptoir. Bill vascilla et était sur le point de bousculer la jeune inconnue, alors Bryan prit un peu les choses en main, il se leva rapidement et repoussa l'homme tout en le rattrapant pour qu'il ne tombe pas de l'autre côté: - Oh la doucement.... Bill regarda Bryan d'un drôle d'air, comme s'il ne venait même pas de réaliser qu'il avait failli tomber par terre à deux reprises. Les méfaits de l'alcool... Bill reposa son regard sur la femme, puis sur Bryan, et dit d'une belle voix bourrée:

Bill: - Ah mais c'est toi son mec? Tu t'es enfin trouvé une gonzesse c'est bien ça...elle est bien belle, bien belle ouai, mieux que Evana même, mais je me serai bien tapé Evana quand même hein, faut pas croire, elle avait une de ces bouches ! Même que...

Bryan l'interrompu gentiment, un peu gêné qu'il en tire si vite des conclusions, et qu'il dise des choses pareilles devant une inconnue. Il tenta de le faire de retourner vers sa chaise le plus discrètement possible, et visiblement, ça marchait, il suivait le mouvement. - Okay Bill va t'asseoir tranquillement et on t'apporte une bière, c'est moi qui offre, va draguer Berta regarde, elle attend que ça... Berta était une femme d'un certain âge acoudée au fond du bar et qui avait la réputation de se taper tout ce qu'elle pouvait, chose étrange vu qu'elle ressemblait plus à un travesti qu'autre chose, mais bon, tous les goûts sont dans la nature.... Bryan s'en retourna vers sa place ou la jeune femme le regardait toujours d'un air dépité. Il lui sourit, et sortit son portable de sa poche, en le lui tendant:

- Désolé pour Bill il n'a pas vraiment l'habitude de parler aux femmes ou...a tout le monde en fait dit il en plaisantant, pour détendre un peu l'atmosphère. - Vous pouvez appeler mais pour avoir un taxi par ici vous allez attendre un bon moment, il n'y en a quasiment pas et ils sortent en général uniquement le soir... La pauvre, elle avait vraiment l'air dépitée. Il espérait qu'elle allait trouver un taxi, il l'aurait bien aidée mais il n'avait pas de voiture et ne connaissait pas grand monde qui en avait une, la seule solution était de rentrer à pied, mais sans chaussure, elle risquait d'avoir du mal. Il n'osait pas lui demander pourquoi elle n'en avait pas, mais cela l'intriguait vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Ven 4 Juin - 0:07

    Pourquoi est-ce que le ciel me tombait dessus? Qu’est-ce que j’avais bien pu faire pour mériter tout ca ? Mon manque d’envie d’aller à l’église ? Ah non ca ne pouvait pas être ca. Personne n’allait encore à l’église. C’était comme ci on portait encore un maillot de bain qui va jusqu’au genoux. Non mais on était quand même dans le vingt et unième siècle, même Dieu devait savoir que aller à l’église était démodé. Finalement le barman commençait à me parler. Je croisait mes bras en l’écoutant. Je n’aimais pas sa manière de me répondre et encore moins la façon dont il me regardait. Puis poulette… Fallait vraiment venir dans un coin perdu pour entendre encore les hommes parler ainsi à une femme. Mais j’avais nullement envie de me lancer dans un débat féministe, surtout que ce n’était pas vraiment le lieu, ni le moment. Puis je ne pense pas que ca aurait pu changer sa manière de voir les choses. J’ouvrais la bouche, lorsqu’il me disait que ce n’était pas ici que je pourrais téléphoner, sa réponse ne me suffisait pas. Mais je la refermais aussi tôt que j’entendis le collant crier et venir vers nous. Je soupirais et tout en mettant mes mains dans mes cheveux. C’était pire que de devoir regarder un de ces vieux westerns dont j’avais horreur. Bien que je reculais de quelques pas, voyant l’état dans lequel l’homme se trouvait, il faillit néanmoins presque me tomber dessus, si le jeune homme, qui m’était toujours inconnu, n’était pas intervenu, je me serais surement retrouvé à terre avec ce gros lourd sur moi et avec de la bière sur ma robe. Oh oui, pour une fois j’avais de la chance. C’était bien la première fois de la journée que j’avais de la chance. Je regardais le jeune homme, puis tourna mon regard vers l’alcoolique qui commencait à me prendre pour sa copine.

    -Quoi ? Oh non on n’est …

    Mes paroles se perdaient dans les paroles de l’alcoolique et je finis par abandonner. Finalement il pouvait penser ce qu’il voulait, si cela allait l’éloigner de moi, c’était bien. Finalement suite aux paroles du jeune homme, il finit par aller de l’autre côté du bar et je laissais entendre un long soupir. Tournant mon regard vers le jeune homme, que je regardais que maintenant vraiment pour la première fois, je lui souris.

    -Merci. Je ne pensais pas qu’il allait me lâcher un jour.

    Je pris le portable dans mes mains, tout en écoutant ses excuses à propos de ce Bill. Je regardais un court instant le portable avant de lever mon regard vers lui.

    -C’est un de vos amis ? En tout cas merci de me prêter votre cellulaire. Je vous rembourserais les frais.

    Trouver un taxi… Ah pourquoi est-ce que je me trouvais pas à New York. Pendant un court instant j’étais tenté de téléphoner à Dean. Mais avant que je compose le moindre numéro, je me résignait à ne pas l’appeler. A quoi bon ? Il devait surement être entrain de s’amuser comme un fou avec son ex et son fils. Puis j’avais pas envie de lui appeler à l’aide. Je savais bien me débrouiller toute seule, je l’avais bien fait avant de le rencontrer. Ah ma meilleure amie avait du avoir raison. Ce n’était jamais bien de rester plusieurs années avec le même mec, on commence à attraper des routines qu’il ne faut pas avoir. Et surtout c’est tellement difficile de perdre ces routines par la suite. Je soupirais, je ne connaissais pas le numéro d’une agence de taxi par cœur. Redonnant le portable au jeune homme.

    -Finalement laissez tomber. Je vais bien me débrouiller.

    M’accoudant au bar, je laissais tomber ma tête entre mes deux mains. Génial, qu’est-ce que j’allais faire ? Marcher jusqu’à l’hôtel ? Oui, faisable, si je savais ou je me trouvais et de quel côté ce stupide hôtel se trouvait. Je commandais quelque chose de très fort, car quelque chose me disait que je risquais d’en avoir besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Ven 4 Juin - 18:57

Pour être honnête, Bryan ne savait pas trop quoi faire d'autre pour aider la jeune femme. Il n'osait toujours pas lui demander pourquoi elle n'avait pas de chaussure, et à part lui prêter son portable, il ne voyait pas comment il pourrait bien l'aider. Il venait donc de lui tendre le cellulaire qu'elle accepta, lui proposant de payer pour la communication... C'était une blague? Il n'allait tout de même pas lui demander de payer pour quoi, quelques minutes de téléphone, ça aurait été sacrement ridicule, et surtout vraiment malpoli de sa part. Et puis il n'avait plus vraiment besoin d'argent, alors quelques centimes... elle avait sûrement dit ça par politesse, en sachant très bien qu'il ne pouvait pas accepter, surtout de quelqu'un qui semblait avoir des problèmes et une journée des plus déplaisantes.

- Je vous en prie, vous n'avez pas à rembourser quoique ce soit, il n'y a aucun problème...

Oui, Bryan gardait bien son secret, mais disons juste que lui proposer de lui rembourser des frais de téléphone avait de quoi le faire rire. Mais il fit juste un sourire, car personne n'était au courant, et il aurait plutôt passé pour un mec bizarre à rire tout seul. Finalement, elle sembla hésiter, et lui rendit son téléphone, clairement pour une raison tout autre qu'une histoire de remboursement. Elle avait du comprendre que trouver un taxi en pleine journée à Green Hill, c'était comme attendre que de la neige tombe en plein été: hautement improbable. Il aurait vraiment aimé avoir une voiture pour pouvoir la déposer, en admettant qu'elle accepte de monter dans la voiture d'un inconnu. Mais il n'en avait pas, donc la question ne se posait même pas... Il avait déjà peur qu'elle l'associe aux alcooliques du bar. Sauf qu'il n'était pas du tout là pour picoler, ce n'était pas quelque chose qu'il avait trop l'habitude de faire, et lorsqu'il le faisait, c'était dehors avec sa meilleure amie, ou allongé sur le tapis de son salon, et pas dans les bars, c'était trop...triste, déprimant, et pathétique. Et puis, il avait déjà assez de rumeurs idiotes et une réputation à la con grâce à The Life et l'époque du lycée, il n'allait pas en rajouter une couche en s'affichant bourré dans un bar miteux. En ce moment, il se concentrait sur une seule chose: sa carrière. Disons que c'était la seule chose stable dans sa vie, et même s'il n'était pas passionné, au moins, ça l'empêchait de penser au reste. La jeune fille lui demanda si le mec bourré était son ami. Mon dieu, non, pas du tout, il venait juste ici de temps en temps et puis c'était une petite ville, il connaissait les prénoms de la plupart des gens, et les piliers de bars, ça ne s'oublie pas...

- Bill? Ah non je passe juste ici de temps en temps amener à manger à Paul dit il en montrant le barman de la tête. - C'est une petite ville et on retient vite les prénoms... *Mais pourquoi je raconte ma vie elle doit n'en avoir rien à faire, arrête de toujours faire ça et de parler autant*...- Au fait je m'appelle Bryan, enchanté ajouta il en lui tendant la main amicalement. Pendant ce temps, il réfléchissait à comment il pourrait bien l'aider. Il aurait bien appelé sa meilleure amie pour lui dire d'apporter une paire de chaussures, mais il n'était pas sur qu'elle fasse la même pointure, lui et ce genre de choses, c'était tout sauf sa spécialité. Elle venait de commander à boire, et avant même qu'il ne fasse de même, le barman lui avait tendu une bière en lui faisant un clin d'oeil. Super, ce mec avait l'art d'être lourd dès qu'il s'agissait de filles. Encore plus que lui. Bryan était juste maladroit, du moins c'est ce qui lui semblait. Même si pour beaucoup de monde, c'était juste mignon, ou drôle, on lui avait dit qu'il ne savait pas s'y prendre qu'il avait fini par le croire. Vrai? Faux? Au fond, tout ce qui comptait dans cette ville c'était ce que les gens disaient sur vous. Personne ne semblait s'intéresser aux personnes, seulement à The Life, aux qu'en diras t-on, et surtout, qui a dit quoi et sur qui... C'était triste, mais c'était ça, la routine de cette ville. Bryan leva sa pièce et remercia Paul d'un signe de la main, puis bu une gorgée, avant de la reposer.

- J'aurai eu une voiture je vous aurai bien proposé de vous ramener mais hélàs...je n'en ai pas donc...si je peux vous aider en quoique ce soit...

Fallait vraiment qu'il s'arrête de parler, si ça se trouve elle n'avait qu'une seule envie, qu'on lui foute la paix. Alors il n'avait aucune envie de s'imposer et de devenir un deuxième mec collant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Ven 4 Juin - 23:33

    Un sourire apparait sur mes lèvres. A vrai dire c’était la seule chose que je pouvais encore faire. Faut croire que d’aller à des brunchs ennuyants avec mes parents avaient servit à quelque chose. Au final j’avais apprit à sourire dans n’importe quelle situation. Tenir les apparences hautes, me dirait ma mère ainsi que ma grand-mère… Ouais… les apparences. Pas sure que ca marchait à pied nus. Mais lorsqu’il disait que je ne devais absolument pas le rembourses, je ne lui répondis pas, me contenta de lui lancer un sourire. Finalement me rendant compte que j’arriverais surement pas à obtenir un taxie. La chance ne semblait pas se tenir de mon côté aujourd’hui. Puis le jeune homme commençait à m’assurer que le pot de colle n’était pas du tout un de ces amis. Je laissais échapper un petit rire lorsqu’il me disait qu’il s’agissait d’une petite ville. Oui, ca j’avais bien pu le remarquer. Stupide que dans une si grande ville telle que New York City je ne me perdais pas, mais qu’une petite ville telle que Green Hill, me faisait tourner en bourrique. Il se présenta et je secoua légèrement sa main. Etrange… je n’aurais pas cru pouvoir faire une rencontre qui ressemblait à quelque chose dans un bar si miteux qu’ici. Qu’est-ce qu’il faisait ici ? A part porter à manger au barman ?

    -Enchanté Bryan. Moi c’est Serena. Serena Wilson.

    Me tournant vers le bar, il finit par se mettre à parler. Il n’avait pas de voiture ? Oh, cela ne me surprenait pas. A New York, on était toujours plus vite à pied ou alors dans les transports communs, car pour trouver une place pour se garer, c’était loin d’être facile dans une si grande métropole. Mais ici ? Comme j’avais comprit, on n’avait pas beaucoup de moyens de transports, alors c’était peut-être une bonne idée d’avoir une voiture non ? Mais c’était peut-être trop chère pour Bryan ? Après tout, je ne me réalisais pas toujours qu’il y avait des gens qui avaient plus de mal à gérer l’argent ou qui n’en avait pas beaucoup. Etant née dans un berceau d’or, je ne pouvais pas vraiment me plaindre. Même si à présent je volais de mes propres ailes, je devais avouer que j’aimais bien le confort et le luxe. Impression que je ne devais surement pas faire avec mes pieds nues.

    -Si on se serait rencontré à New York, j’aurais encore comprit pourquoi ne pas avoir de voiture. Mais comme on n’est pas à New York… Puis de toute facon je n’aurais pas eu ce problème à New York , vu qu’il y a des taxis à volonté.. mais je m’égare là… Dans une si petite vile ou les transports en commun sont rares, il est peut-être préférable d’avoir une voiture, non ?

    Ah mais de quoi est-ce que je me mêlais encore ? Puis j’étais une fille de ville. Qu’est-ce que je savais de ce qui était mieux et moins bien dans une petite ville ? J’avais même jamais mit les pieds ici jusqu’à quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Sam 5 Juin - 14:45

Serena... Bryan était persuadé d'avoir lu son nom dans le dernier article de The Life. Mais il n'osa pas trop en parler, si ça se trouve, elle n'était pas du tout au courant que cela existait ici, et il ne voulait pas passer pour le mec qui s'occupait des ragots. Mais il était comme tous les habitants de Green Hill qui possédait un portable: il était "abonné" à The Life, il recevait donc directement sur le portable les nouvelles mises à jour. Essentiellement parce qu'il savait qu'on parlait de lui de temps en temps et qu'il voulait se tenir au courant de ce qu'on pouvait bien dire, histoire de ne pas se demander pourquoi on le regardait bizarrement dans la rue. Le dernier article concernait effectivement une Serena, et c'était un prénom trop rare pour qu'il n'y ait aucun lien. Ca ne pouvait être qu'elle, et Bryan comprenait pourquoi The Life pouvait s'y intéresser: il avait rarement vu quelqu'un d'aussi belle, elle avait des cheveux sortis tout droit d'un compte et un sourire à faire tomber tout le bar de sa chaise. il avait l'impression de retourner à l'époque du lycée, époque ou il restait scotché à regarder les plus belles filles qui en général, ne le remarquaient jamais. Mais là c'était différent: elle ne connaissait rien sur lui, et puis elle lui avait adressé la parole. C'était donc assez agréable de ne pas rencontrer quelqu'un qui soit au courant de toute votre vie. Il avait déjà recroisé Lyraa, une ancienne du lycée à qui il n'aurait jamais imaginé adresser un jour la parole... est-ce que la roue tournait pour lui? Dans tous les cas, il se trouvait déjà extrêmement chanceux d'avoir eu l'occasion de parler ne serais-que quelques secondes à une fille comme ça. C'était bête à dire, mais son sourire allait rester encrer en lui pendant bien longtemps. Il essayait de se rappeler que ce The Life avait écrit sur elle, mais il n'y arrivait pas, il avait surtout retenu son prénom. Elle lui parlait du fait de ne pas avoir de voiture dans une petite ville, et elle n'avait pas tort. Mais Bryan avait grandit avec sa grand-mère qui était donc d'un certain âge et qui avait toujours été contre "ces technologies idiotes". Elle avait toujours préféré se garder en forme en marchant, et trouvait ça plus sympa de prendre son temps pour faire les choses, et d'en profiter pour croiser tout le monde au rythme de la vie. Bryan avait donc prit l'habitude de marcher partout, l'avantage aussi d'habiter à côté du centre ville, ça prenait certes plus de temps, mais ça lui faisait faire du sport qu'il n'avait pas le temps de faire à cause du travail. Mais c'est vrai qu'il pensait de plus en plus à s'en acheter une, ne serais-que pour des situations d'urgence ou des situations comme celle-ci: valait mieux en avoir une et ne jamais s'en servir que de ne pas en avoir et le regretter un jour...

- J'ai toujours eu l'habitude de marcher mais je me dis qu'il vaudrai mieux en avoir une juste au cas ou...

Il avait bien une petite idée en tête, mais elle allait sûrement le prendre pour un fou. Mais c'était dans sa nature de faire ce qui lui traversait l'esprit et de réfléchir après. Il se retenait souvent, mais sa personnalité reprenait souvent le dessus, il était impulsif, ce qui lui avait parfois valu quelques problèmes. Mais bon, dans ce cas précis, il ne risquait rien du tout. Il regarda Serena et se dit qu'on ne vivait qu'une fois, et qu'il fallait se lancer dans la vie sinon on ne vivait jamais. Il se tourna vers elle:

- Bon, j'ai une idée: et si j'en achetais une là, maintenant ? J'aurai une voiture, et je pourrai vous déposer là ou vous voulez.

Oui, c'était un peu délirant, mais après tout pourquoi pas? Il n'y avait pas des tonnes de voitures à vendre, le choix serait vite fait, et puis même si elle ne voulait pas qu'on la dépose, chose qu'il pouvait comprendre vu qu'ils ne se connaissaient pas.... au moins il aurait une voiture. Dans tous les cas, il n'avait rien à perdre, et puis quoique de mieux que de faire ça sur un coup de tête? Il savait bien que sans ça, il ne franchirait jamais le pas et resterait à pied pendant encore bien des années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Sam 5 Juin - 16:52

    The Life? Non heureusement pour moi je ne savais pas encore que dans une si petite ville une miss Ragots & Rumeurs se trouvaient. Qu’il y avait une vraie petite paparazzi. Peut-etre mieux pour moi de ne pas trop savoir. Surtout si ca risquait de me briser encore plus le cœur. Car faut bien sire ce qu’il en est, mon cœur était sur le point de se faire briser. Et malgré tout ca, j’essayais de garder la tête haute, d’être Serena Wilson. Après tout, je ne suis surement pas la première à me faire briser le cœur. Mais j’aurais préféré que Dean me dise directement ce qu’il en était au lieu de me dire qu’il ne savait plus ou il en était, qu’ils nous aimaient tout les deux. Ah ! Je détestais les triangles amoureux. Je ne comprenais pas comment on pouvait être amoureux de deux personnes en même temps. Plongé dans mes pensées je tournais mon regard vers Bryan lorsqu’il me parlait de son idée. J’ouvrais grand les yeux. Il était sérieux ? Il voulait acheter une voiture ? Maintenant ? Sur un coup de tête ? [/i]

    -Vous êtes sérieux ?

    Apparemment il n’y avait pas plus sérieux que lui. Je continuais à le regarder, étonné. D’accord j’étais également impulsif, mais il y avait quand même une sacrée différence entre acheter un sac à main de Louis Vuitton et d’acheter une voiture. Normalement avec l’achat d’une voiture, il faut bien réfléchir, puis savoir ce qu’on veut et tout le tralala qui va avec. On ne se dit pas sur un coup de tête dans un bar, avec une bière dans la main : Et si j’achetais une voiture ?

    -Ce n’est pas un peu… impulsif comme décision ?

    Bien sure je devais avouer que cela pouvait résoudre tout mes problèmes. Mais je ne voulais pas le pousser à acheter une voiture, simplement parce que la malchance me pourchassait. Je le regardais. Qu’est-ce que j’attendais pour lui dire oui ? Après tout, j’avais toujours aimé les décisions prises sur un coup de tête. C’était la plupart du temps les meilleures. Mordillant doucement ma lèvre, je réfléchissais.

    -Meilleure idée. Et si vous allez faire un essai avec une voiture ? Vous dites au vendeur que vous pensez vouloir l’acheter mais que vous voulez d’abord ressentir sa puissance. Du coup, vous pouvez me déposer à l’hôtel et puis aller la rendre sans avoir besoin de l’acheter.

    Je n’étais pas une vendeuse de voiture et je ne voulais pas qu’il se sent obligé d’en acheter une parce qu’il voulait m’aider. Maintenant si il voulait vraiment en avoir une d’accord… mais là, j’avais vraiment l’impression que c’était moi qui lui avait poussé un peu l’idée d’avoir une voiture en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Dim 6 Juin - 18:37

Impulsif? Oui, ça l'était beaucoup. Mais Bryan avait toujours été comme ça, il adorait faire les choses qu'il avait envie de faire quand il en avait envie. On le lui avait même reproché: d'être trop impulsif. Mais au fond, qu'est ce que ça pouvait bien faire? Il était bien partit de chez lui sur un coup de tête et avait fini par faire le tour du monde, alors à côté de ça, acheter une voiture ce n'était vraiment pas grand chose. Et pour être honnête, Serena ne lui donnait pas envie de réfléchir, mais lui donnait plutôt le sentiment étrange que tout était possible. Pourtant, il ne la connaissait absolument pas, et c'était vraiment débile de sa part de proposer tout ça, c'était une inconnue, il venait à peine de savoir son prénom. Mais il y a des gens comme ça, qui vous donnent des ailes sans le vouloir et sans jamais s'en rendre compte. Alors même s'il n'allait sûrement jamais la revoir, il s'en fichait, c'était le genre de rencontre dont il se rappellerait, même si elle n'avait duré que quelques instants. Parce que oui, il doutait fort qu'elle accepte de se faire raccompagner par un inconnu rencontré dans un bar avec tous ces gens... étranges. Mais il était sérieux. Dead Serious. Il avait du temps, de l'argent, et une très, très jolie blonde avec un sourire a tomber par terre.

- Impulsif oui, mais croyez moi, je pense avoir fait bien pire ! dit il en plaisantant.

Enfin il ne plaisantait pas vraiment vu que c'était la vérité, mais elle n'était pas censée connaître sa vie. Dans tous les cas, il était bien décidé à l'aider et à la raccompagner, a moins qu'elle ne change d'avis et le prenne pour un taré complet. D'ailleurs c'est ce qu'elle risquait de faire si il ne s'expliquait pas un peu plus clairement !
- ...Enfin rien de grave, pas d'inquiétude redit-il toujours sur le ton de l'humour. Elle lui proposa une alternative qui effectivement semblait plus logique et un peu moins folle: faire un essai avec le vendeur, et en profiter pour la déposer chez elle. Oui, c'était bien vu, et il se sentait un peu bête de ne pas y avoir pensé. Et puis au pire, il pourrait toujours l'acheter, il en aurait bien besoin un jour. Il la regarda en souriant:

- Je pense qu'on peut se tutoyer du coup, si on est sur le point d'aller arnaquer un vendeur ensemble, et on peut même aller acheter des chaussures au passage lui dit-il en indiquant ses pieds d'un signe de tête. C'était une façon un peu décalée de lui demander comment ça se faisait qu'elle était pieds nu en plein milieu de la journée. Il bu une petite gorgée de sa bière mais ne comptait pas la finir: s'il devait conduire, il valait mieux ne pas y aller avec de l'alcool dans le sang....L'idée de Serena l'amusait carrément plus, devoir faire semblant de vouloir acheter une voiture, ils allaient même pouvoir en prendre une sacrement flash ou drôle...Tant qu'à faire, autant y aller carrément, ça risquait d'être intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Dim 6 Juin - 19:13

    Pire que d’acheter une voiture sur un coup de tête ? Est-ce que c’était possible ? Oui, tout était possible. Du moins dans mon optique. Mon cerveau faisait la tour de la question et j’hochais doucement la tête. Oui, il y avait toujours bien plus pire que d’acheter une voiture. Pensons déjà à un simple mariage à Las Vegas. Deux inconnus qui se rencontrent et qui décident sur un coup de tête de se marier dans une de ces chapelles. Oui, il y avait toujours pire. Je ria doucement lorsqu’il me disait que ce n’était rien de bien grave.

    -Oh, vous savez le scenario le plus impulsive que je peux m’imaginer est un de ces marriages à Las Vegas. Mais vu que vous ne portez pas de bague à votre main, je présume que c’est pas ca.

    J’étais perspicace. Surtout lorsqu’on parle du physique de quelqu’un, de plus les bagues de mariages se font rapidement remarqué, surtout chez un homme. Je terminais mon verre et le déposa sur le comptoir avant de tourner ma tête vers lui. Se tutoyer ? Oui, pourquoi pas. Je n’y avais rien contre. Lorsqu’il me fit la remarque sur mes chaussures, qui avaient disparus de mes pieds, mon regard allait vers mes pieds avant de relever ma tête dans sa direction. Je me sentis tout à coup très idiote. Et l’excuse que j’allais sortir n’allait pas vraiment m’aider à me sentir mieux, car c’était vraiment une histoire ridicule.

    -Euhm… oui, je pense qu’effectivement j’ai besoin de chaussures.

    Finalement je me décidais de ne rien lui dire. Si il voulait savoir pourquoi j’étais ici à pied nus, il n’avais qu’à me le demander. Déposant un billet sur le comptoir je me tournais vers Bryan.

    -Bon on y va ? J’ai envie de m’amuser un peu. Je pense que ca me fera du bien.

    Oui, ca allait surement me faire du bien. Mieux fallait s’amuser, après tout j’étais ici en vacances, alors pourquoi déprimer ? Prenant mon sac à main dans ma main, je faisais passer mon bras dans son bras et marchais jusqu’à la sortie, faisant attention ou je mettais les pieds. C’était un geste amicale que j’avais fait. Oui, je sais, c’était un inconnu. Mais c’était le seul qui m’avait aidé jusqu’à présent, puis je n’étais pas le style de fille à me poser beaucoup de questions. Impulsif ! Je ne comprenais vraiment pas comment certains peuples avaient réussit à courir dans les forets et la jungle à pied nu. Et à peine que j’étais sortie du bar, je tournais mon regard vers Bryan.

    -S’il te plait, dit moi qu’il y a un magasin de chaussures pas très loin d’ici ?

    Oui, je me voyais vraiment mal marcher encore longtemps sur mes pieds nus. Cela ne faisait pas vraiment du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Dim 6 Juin - 22:55

C'était plutôt flatteur qu'elle puisse penser qu'il se soit marié à Las Vegas, et en y pensait, c'était tout à fait le genre de chose qu'il aurait été capable de faire. Mais à Green Hill, il avait une réputation qui était loin de la réalité, et dire qu'il aurait pu être marié en aurait fait rire beaucoup. Pourtant, Bryan était un romantique dans l'âme, et il adorait faire ce genre de choses complètement barrées et uniques. C'était d'ailleurs une des raisons pour lesquelles il s'était fait plaqué par sa seule petite amie sérieuse: elle le trouvait trop imprévisible, et trouvait que ce genre de choses n'était plus de leur âge. Mais il pensait que ce n'était qu'une excuse, elle avait toujours aimé rire, comme tout le monde non? De toute façon, quelqu'un qui ne comprenne pas qu'on puisse avoir envie de tout envoyer valser pour aller s'amuser n'était pas fait pour être avec lui. Il avait besoin de folie dans sa vie, de délires, de pouvoir être lui-même sans qu'on ne le lui reproche. Et étrangement, il n'y avait pas beaucoup de monde avec qui il arrivait à être lui-même, à part les inconnus, et les personnes vraiment très très proches. C'était en train de changer avec l'âge, et il arrivait plus facilement à juste faire ce dont il avait envie. Donc, si elle avait remarqué qu'il n'avait pas d'alliance, c'est qu'elle l'avait quand même regardé, du moins un peu. Il lui répondit donc, toujours sur le ton de la plaisanterie:

- Non effectivement je ne suis jamais mariée à Las Vegas, mais si tu veux on peut y aller tout de suite et y remédier !


Bon, elle avait l'air perplexe, et il eut peur pendant un moment qu'elle l'ait prit au sérieux. Non, quand même pas, il était capable de beaucoup de choses, mais il lui aurait fallu beaucoup, beaucoup d'alcool pour épouser une inconnue, même une inconnue aussi jolie. Et vu qu'il était sérieux pour le coup de la voiture, elle avait l'air de se demander si en fin de compte il n'était pas juste complètement taré. Surtout de dire ça lorsqu'on est bras dessus bras dessous avec quelqu'un... il avait déjà été surpris du geste, et c'était pour ça qu'il avait juste continué dans la lancée du "Je dis ce qui me passe par la tête". Il s'arrêta un dixième de seconde pour enchaîner:


- Je plaisante, pas de panique.

En fin de compte, ça aussi ça sonnait bizarre. Ca sous entendais qu'elle n'était pas quelqu'un qu'on ne voulait pas épouser. Enfin non, mais ça pouvait être interprété comme ça. C'était typique de Bryan: il disait une bêtise pour rire, on le regardait bizarrement, et il s'empêtrai dans des tentatives d'explications foireuses qui en fin de compte en rajoutait une certaine couche. A force d'avoir trop peur de passer pour un mec bizarre, il finissait par vraiment en être un à essayer de s'excuser à la moindre petite blague. Sa meilleure amie, Lizzy, lui avait conseillé de fumer des joints pour le calmer, mais en fin de compte c'était encore pire. Il fallait juste qu'il prenne confiance en lui et qu'il arrête de penser que tout ce qu'il disait était idiot. C'était sa personnalité, il fallait qu'il apprenne à s'affirmer en dehors de son cercle d'amis proches. Sa grand-mère et Lizzy lui disaient toujours qu'il était justement trop intelligent, et que cela l'avait depuis longtemps mis en décalage avec le monde. Il s'était donc protégé avec cynisme tout le long de son adolescence, car c'était facile de recaler les bandes de petits teigneux qui essayaient de l'embêter. Mais lorsqu'il s'agissait de relations normales, sans conflits, il était vraiment perdu. Et ça n'avait rien à voir avec le fait que Serena soit une fille, car il s'était toujours bien entendu avec les filles, peut-être même plus qu'avec les garçons. Sans doute le fait d'avoir été élevé par une femme. Ou le fait qu'il s'intéressait vraiment lorsqu'on lui racontait sa vie...

- Non pas que je ne voudrai pas t'épouser mais...enfin... il croisa son regard, et vit qu'elle avait un grand sourire, elle devrait vraiment se demander ce qui lui prenait à dire tout ça, il sourit à son tour, mécaniquement - Je sais, je m'enfonce je ferai mieux de me taire, et je me tais, promis. Il avait toujours dit ça sur un ton humouristique qui avait l'art de le sortir de beaucoup de situations embarassantes comme celle ci. Il était donc question de chaussures. Facile, il n'y avait que deux magasins, et ils étaient l'un en face de l'autre. Il lui indiqua donc la direction d'un doigt lorsqu'elle lui demanda ou elle pouvait en trouver: - Par là, pas très loin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Dim 6 Juin - 23:31

    Ah je ne sais pas si je qualifierais un mariage à Las Vegas de quelque chose de romantique. Certes ca avait ce quelque chose de fou et d’un côté se marier avec qu’une ou deux personnes comme témoin, ca avait un certain romantisme. Mais Serena se voyait pas vraiment dans une robe de marié. Du moins pas pour l’instant. Peut-être que le jour ou on lui demandera sa main, elle changera d’avis. Suite aux paroles de Bryan, je ne pus que rester perplexe. Il plaisantait ? Oui surement… pourtant il n’avait pas plaisanté sur le fait de s’acheter une voiture sur un coup de tête. Puis combien de bières est-ce qu’il avait bu ? Peut-être que l’alcool lui montait à la tête… Ou alors peut-être que je réfléchissais de trop. Mais il finit par dire que c’était qu’une plaisanterie et je souris. Ca ne durait pas longtemps avant qu’il se remet à parler. Les paroles et sa façon de parler me fit penser à un adolescent qui ne sait pas quoi dire à une fille. Je tournais mon regard vers lui, un sourire amusé sur mes lèvres.

    -Respire… J’avais comprit. Je ne suis pas la style de fille de sauter dans un avion pour aller me marier avec quelqu’un que je ne connais que quelques minutes… quoi que… je suis peut-être cette genre de fille lorsque l’alcool prend possession de moi.. C’est vrai que dans ces cas-là je suis encore plus impulsive que d’habitude.

    Oooh Chaussures !! magasin !!! Qu’est-ce que j’étais contente d’en voir. Enfin fini à marcher comme une sans abris à pied nus dans les rues de Green Hill. Je lâchais le bras de Bryan et me précipitait dans un des magasins. Chaussures chaussures chaussures. Owkey… fallait que je me calme, sinon il allait me prendre pour une de ces hystériques sortis de Clueless. Je me dirigeais directement vers les chaussures de femmes, cherchant ma pointure, il ne me fallait pas longtemps pour trouver ce que je cherchais. Des chaussures à talons plates de couleur blanche. Assortie avec la robe que je portais. Mais préférant ne pas tenter le destin j’achetais également une paire de chaussures noires. On ne sait jamais… La malchance semblait me poursuivre et je tenais vraiment pas à marcher à nouveau pieds nus sur les rues. Je payais à la caisse, et à peine ressortie, je mettais déjà une des paires.

    -Aaah qu’est-ce que ca fait du bien de sentir à nouveau quelque chose autour de son pied !

    Je me tournais vers Bryan qui me regardait. Il devait surement me prendre pour une folle. Qu’est-ce qu’il faisait encore ici ? Il aurait du en profiter que j’étais dans le magasin pour s’enfuir.

    -Tu dois me prendre pour une folle sortie d’un asile psychiatrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Lun 7 Juin - 6:33

Bryan écoutait Serena dire que l'alcool avait sur elle des effets tels qu'elle serait capable de faire un peu n'importe quoi. Au fond, c'était le cas de quasiment tout le monde, et lui aussi avait tendance à faire des bêtises lorsqu'il buvait trop. C'était exactement pour ça qu'il ne buvait quasiment jamais. Il avait eu quelques cuites monumentales à quelques périodes de sa vie, notamment après sa rupture, mais depuis, il évitait de trop boire. Il était déjà assez impulsif en étant net alors autant limiter les dégâts. Mais honnêtement, s'il avait été bourré, à Las Vegas, avec Serena, il l'aurait sûrement épousée sans se poser de questions. De là à dire qu'il trouvait ça romantique, l'acte en lui même non, mais la situation, et tout le reste, ça pouvait vraiment être quelque chose d'exceptionnel. Bryan avait vu trop de films et avait développé une capacité assez incroyable pour reproduire des situations qu'on ne trouvait en général que dans les séries télé. Alors il avait la capacité de rendre un peu n'importe quelle situation romantique. Même s'il n'avait pas eu grand monde avec qui faire ça, c'était toujours encré en lui, autant en images qu'en désirs. "Respire, oui, c'était un bon conseil, il fallait qu'il respire avant de dire des bêtises et d'avoir un flot de parole aussi rapide et décousu. Au moins, ça la faisait sourire, c'était déjà ça, ça le rassurait un peu. Il écoutait donc Serena parler et il l'observait sans s'en rendre compte, même si c'était plus de l'admiration qu'autre chose. Elle était vraiment...woah. Elle devait sûrement avoir toute la planète qui lui courrait après, ou avoir un petit ami parfait qui faisait tout pour elle... Ce qu'il ne comprenait pas c'était ce qu'elle faisait dans une petite ville comme Green Hill. Elle était clairement d'un autre monde, sûrement de New York d'après ce qu'elle avait dit, alors pourquoi ici? Elle devait effectivement s'ennuyer à mourir, mais elle devait avoir de bonnes raisons, peut-être qu'elle travaillait sur la même série que Lyraa, ce qui aurait expliqué comment une fille comme ça faisait une ville comme...ça. Enfin, Green Hill n'était pas si horrible ! Elle avait trouvé rapidement ce qu'elle voulait, et on aurait dit une petite fille dans une boutique de jouet lorsqu'elle était entrée. Est-ce qu'elle réalisait à quel point elle alliait la beauté avec le fait d'être adorable? Bryan resta en retrait, attendant patiemment qu'elle essaye les chaussures et qu'elle paye, chose qui ne dura pas très longtemps. Non pas que ça le dérange, il avait l'habitude de faire du shopping avec les autres. Il attendit tranquillement les mains dans les poches puis ressortit avec Serena qui s'était pressée d'enfiler ses nouvelles chaussures. Est ce qu'il la prenait pour une folle? Non, pas le moins du monde, au contraire:

- Une folle? Non du tout, mais je me demandais juste comment tu avais fait pour te retrouver pieds nu au beau milieu du pire bar de la ville !

C'est vrai ça, toutes les histoires lui avait traversé l'esprit, mais il n'arrivait pas à savoir de quoi il s'agissait. Il doutait fort qu'elle se soit faite agressée, ils n'auraient pas volé qu'une paire de chaussure, a moins d'être vraiment complètement attardés. Et puis Green Hill n'était pas une ville dangereuse, mis à part cette histoire avec Ruby O'Neill qui, à ce qu'il paraît, était recherchée pour meurtre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Lun 7 Juin - 18:36

    Une petite gamine qui vient de recevoir son noël. C’était comme ca que je me sentais. Me rendant compte que je devais surement me comprendre comme une folle avec mes chaussures, je lui en avais adressé un mot. Suite à sa remarque, je souris. Deuxième essaie de sa part pour savoir comment cela se faisait que j’étais à pieds nus. Je lui fis un sourire.

    -La malchance semble me poursuivre depuis que je suis arrivée à Green Hill. Mais en ce qui concerne mes chaussures, elles ne sont pas si loin du bar… Quelque part dans une des poubelles, après une crise de frustration parce que j’ai réussit à casser un des talons.

    Je laissais échapper un soupire avant de dire. -Et dire qu’un tel scenario ne met même jamais arrivé à New York. Je commence à croire que cette ville est maudite. Ou alors qu’elle a une dent contre moi. Tournant ma tête vers lui -Maintenant que j’ai mes chaussures, on peut aller s’amuser ? J’ai envie de tester des voitures ! Rassure moi, tu n’es pas un fou furieux du volant j’espère ?

    Même si ca aurait été le cas, je ne pense pas que j’aurais eu peur. A moins qu’il roule vraiment dangereux et qu’il roule comme dans le sens inverse. Je me mit à marcher, mais me rendis très vite compte que je ne savais pas du tout par ou aller, du coup, je marchais plus lentement afin de marcher à côté de lui et de le suivre.

    -Alors Bryan… Tu as aussi un nom de famille ? Ou c’est juste Bryan Bryan ?

    Je n’avais jamais eu difficile pour parler avec des inconnus. C’était une de mes grandes qualités. C’est en parlant avec lui, que je me rendis compte que je n’avais plus pensé à Dean. Lorsque j’étais dans sa compagnie, il semblait que je réussissais à oublier tout mes problèmes pendant un bon moment. Qu’est-ce que ca faisait du bien. Ne plus déprimer, juste sourire et profiter de la vie. Oui, l’ancienne Serena était réveillé et qu’est-ce que ca faisait du bien. Bon j’avoue que l’idée de retourner dans la chambre d’hôtel et de revoir Dean et le malaise qui s’installait entre nous, me refroidissait. Mais pour l’instant je n’étais pas encore prête à rentrer. Je regardais mon portable un court instant et ne pouvait m’empêcher de soupire lorsque je voyais que je n’avais même pas un message de sa part. Est-ce que je ne lui manquais donc pas du tout ? Suite au regard interrogateur de Bryan, je fit un doux sourire.

    -Je pensais que si je donne plus de mes nouvelles, il se réalisera que je lui manque… Mais apparemment cela ne semble pas être le cas.

    Ah l’amour... On disait que c’était compliqué. Pourtant je n’avais jamais trouvé que c’était compliqué. On aime ou on n’aime pas. Mais vu la situation dans laquelle je me retrouvais… je devais avouer que parfois l’amour pouvait être compliqué. Mais je n’avais nullement envie de parler de Dean.

    -Tu as déjà une idée de quelle voiture tu aimerais essayer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Mar 8 Juin - 3:52

Alors c'était donc ça, elle avait simplement cassé un talon et avait jeté ses chaussures dans une poubelle voisine. Simple au fond, et amusante comme histoire. Il se serait mal vu jeter des chaussures comme ça, quoique, il ne risquait pas de mettre des talons, et heureusement ! Il avait toujours admiré les filles qui arrivaient à marcher avec ces choses étranges, quelle idée ! Il se demandait qui avait bien pu inventer ça, ça avait l'air tout sauf confortable. Il sourit encore quand elle lui expliquait pourquoi elle était pieds nu quelques minutes auparavant. Il se sentait bien avec elle, il oubliait tout le reste. Elle lui demanda s'il n'était pas un fou du volant. Non, sinon il aurait acheté une voiture depuis bien longtemps ! Il avait apprit à conduire à 16 ans, comme tout bon jeune qui se respecte, dans une vieille voiture toute cabossée. Il n'y connaissait rien en voiture, mais il savait tout de même conduire. De là à savoir quel modèle il voulait utiliser, il n'en avait vraiment pas la moindre idée, il verrait bien une fois là bas, selon les couleurs, ou les formes, ce genre de choses quoi ! Quant à son nom, c'est vrai qu'il n'avait pas fait les présentations correctement, il avait l'habitude de dire uniquement son prénom:

- Oh désolé je pensais l'avoir dit, c'est Badgley, Bryan Badgley, enchanté de nouveau, Serena Wilson. Et je ne suis pas un fou du volant, je suis plutôt...j'en sais rien en fait, je n'ai pas conduit depuis au moins 3 ans !

Il disait tout sur un ton faussement sérieux, et il s'amusait bien, vraiment. Ils s'étaient mis à marcher l'un à côté de l'autre, et les quelques personnes qu'ils croisaient se retournaient sur leur passage. Bryan était un peu gêné pour Serena, elle devait vraiment se dire que les gens d'ici étaient des ploucs finis, à se retourner comme ça comme s'ils n'avaient jamais vu de jolie fille de leur vie. Lui essayait de ne pas trop y prêter attention, et regardait tantôt ses pieds, tantôt les gens, tantôt Serena. Il remarqua que Serena regardait son portable (je croyais que t'avais plus de batterie mais bon tu peux en avoir assez pour regarder tes messages hehe), et se demanda bien ce qu'elle pouvait regarder. Elle le remarqua, et il fut un peu gêné de s'être fait prendre en train de la regarder: elle avait bien le droit de regarder son portable, ce n'était pas ses affaires ! Elle sembla déçue de ne pas avoir de messages: peut-être qu'elle attendait des nouvelles de New York, ou de sa famille. Son visage devint plus triste d'un coup, et il comprit de qui elle parlait. Enfin, il n'était pas sur, mais dans tous les cas, elle parlait de son petit ami...du moins il en était sur. Il avait bien cru lire quelque chose là dessus sur The Life, mais il ne se souvenait plus quoi... en tout cas, elle semblait affectée par l'absence de messages:

- Ca va..?

Il ne comprenait pas comment quelqu'un pouvait connaître une fille pareille et ne pas lui envoyer de messages. Il y avait vraiment des gens qui ne connaissaient pas leur chance. Si ça avait été lui... enfin, pourquoi est-ce qu'il pouvait s'imaginer une seule seconde intéresser quelqu'un comme ça? Evidemment qu'elle était en couple, c'était obligé... Il hésita à lui donner un conseil, mais il ne pouvait pas s'en empêcher:

- Ma grand-mère disait toujours "Si les autres ne viennent pas vers toi, c'est à toi d'aller vers eux"...donc...peut-être qu'il vaut mieux demander des nouvelles plutôt que d'avoir la déception de ne pas en avoir?

Il pouvait parler...il n'avait jamais été vers les autres, et puis il était mal placé pour donner des conseils sur les relations, pour le peu d'expérience qu'il avait eu. Elle ne semblait pourtant pas trop vouloir en parler, elle avait sûrement dit ça pour elle-même sans trop s'attendre à ce qu'il y fasse attention. Mais il était d'une nature curieuse, et surtout, il aurait vraiment aimé la revoir sourire. Il n'aimait pas voir les gens tristes, mais là encore, qui aimait ça? Elle changea rapidement de sujet pour s'en retourner aux voitures, et ça tombait bien, le garage était en vu. Mais il n'y connaissait vraiment rien et se dit qu'il vaudrait mieux soit la laisser choisir, soit prendre juste celle qui aurait l'air le plus sympathique:

- Je propose de te laisser choisir vu que je n'y connais rien...honneur aux dames !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Mar 8 Juin - 10:14

HS: Owé complètement oublié que ma batterie m’avait lâché. Mmm. On n’a qu’à dire comme tu as dit, assez de temps pour l’allumer et voir si j’avais des appels ratés ou pas.

    Bryan Badgley. Un nom que je n’allais pas oublier de si tôt. J’aimais bien connaître les noms complets des personnes à qui j’avais affaire. Mais à vrai dire maintenant que j’y pense ce n’était pas vraiment moi qui aimais ca. C’était plutôt une habitude qu’on m’avait apprit. La haute société de New York demandait une telle attitude.

    -Trois ans ? Tu es sure que tu vas arriver à trouver les bonnes pédales?

    Je ne faisais que le taquiner. Conduire était un peu comme faire du vélo ou encore nager, une fois qu’on sait le faire, on ne l’oublie plus. J’avais porté mon attention sur mon portable. Et après avoir vu que je n’avais pas d’appels en absence ni de messages, je soupira et coupa mon portable qui me mit déjà batterie faible. Tournant mon regard vers Bryan qui me demandait si ca allait, je lui donnais une courte explication. Et en entendant son conseil, je souris faiblement. Son conseil n’était pas mal, mais il ne connaissait pas toute l’histoire. D’ailleurs j’étais même pas sure de connaître toute l’histoire. Je faisais confiance à Dean. Mais depuis qu’il semblait avoir revu son ex, il était absent. Et je ne savais pas comment je devais réagir face à ca.

    -C’est un peu plus compliqué que ca. Tu t’es déjà retrouvé dans un triangle d’amour ou tu as l’impression d’être la méchante sorcière dans une histoire d’amour qui ne t’appartiens pas ?

    Il allait surement me regarder bizarrement, mais c’était plus fort que moi. Je me sentais vraiment la mauvaise belle mère comme dans cendrillon dans toute cette histoire de ‘J’ai un fils’. Bien sure ici ce n’était pas vraiment le scenario typique comme dans cendrillon, mais j’avais pas pu m’empêcher de me comparer à mon conte de fée préférée.

    -Et bien c’est ce que moi je ressens. Mais oublions tout ca. Je déprime déjà assez avec toute cette histoire. Ce que je veux maintenant est juste m’amuser avec une voiture et avec toi.

    Je lui souris, je n’avais pas vraiment fait attention aux gens qui nous entouraient ni au fait qu’ils se retournaient sur leur passage. Je n’allais pas dire que j’étais habitué à un telle comportement, mais ce n’était pas rare de se faire draguer ou aborder par quelqu’un lorsque je me promenais avec mes amies. Comme le disait ma cousine, j’attirais les gens, mon sourire, ma manière de me comporter comme si je les connaissais déjà depuis des années, tout cela m’était les gens en confiance. Je regardais Bryan qui me dit que je pouvais choisir. Telle qu’une gamine qui allait pouvoir choisir une poupée, j’applaudissais doucement de plaisir, gardant mon sourire pour lui dire.

    -Waouhou, je vais pouvoir choisir une voiture. J’espère que tu aimes bien les voitures qui décoiffent ? Les décapotables. J’adore ca. Surtout qu’ici ca doit être sympa. A New York rouler avec une voiture décapotable n’est pas si cool… Le bruit, trop de gens, sans parler des embouteillages. Mais ici, je pense que ca doit être géniale de rouler en décapotable.

    Je remarquais qu’on était presque arrivé à destination et je m’arrêtais, passant ma main dans mes cheveux.

    -Je suis comment ?

    Et oui, fallait quand même ressembler à quelque chose si on veut prétendre vouloir acheter une décapotable. Une fois qu’on s’était remit en route pour le garage, je passais mon bras autour du sien, tout en lui demandant.

    -C’est quoi le plan ? On se fait passer pour quoi ? Couple ? Et tu veux m’acheter une voiture comme cadeau ? Ou alors frère et sœur qui cherchent un cadeau d’anniversaire pour leur père ?

    Je le regardais, attendant de savoir ce qu’il pensait pourrait être le plus crédible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Mar 8 Juin - 19:07

Bryan rit à la remarque de Serena: oui, il allait pouvoir se rappeler comment on conduisait une voiture, du moins en théorie. Mais il allait sûrement lui falloir quelques secondes avant de reprendre ses marques. Rien de bien grave, ces choses là revenaient effectivement vite, comme le vélo. Même s'il n'avait pas non plus fait de vélo depuis...longtemps. Mais hey, c'était l'aventure, autant se lancer ! L'important, c'était de lui changer les idées pour qu'elle puisse penser à autre chose que ce qui la tracassait. Les histoires de coeur, ce n'était hélàs jamais simple, même lorsqu'on ne rêvait que de simplicité. Il ne connaissait pas son histoire après tout, et elle avait sûrement de très bonne raisons de se sentir mal. Lui aussi pouvait comprendre, car il savait bien que les peines de coeur prennent souvent le dessus sur toutes les autres parties de la vie. Alors il allait faire de son mieux pour l'aider à passer à autre chose, ou au moins, à ne plus y penser au maximum. Elle parlait de triangle amoureux, donc effectivement, ça avait l'air compliqué... il n'avait jamais eu affaire à une situation pareille, ou du moins, jamais en s'en rendant compte. La seule relation stable et suivie qu'il avait eu avait été agréablement simple, même si ils avaient tout de même fini par rompre, ils ne s'étaient jamais vraiment engueulés, il n'y avait jamais de gros conflit. Et en fin de compte, ça avait été la relation dont Bryan avait toujours rêvé. Et lorsque tout ça s'arrête...ça fait mal, très mal. Il s'en était remis maintenant, même s'il avait toujours une pointe de nostalgie qui revenait par moments, et qu'il avait toujours ce goût amer, cette sensation d'être passé malgré lui à côté d'une belle histoire qui aurait pu durer bien plus longtemps. S'il avait cru au destin, il se serait dit que c'était censé arriver, que cela lui avait apprit des choses. Mais il avait du mal à croire en ce genre de choses, il était beaucoup trop terre à terre. Il se disait tout de même qu'il était encore jeune, et qu'après tout ce n'était que son premier amour, beaucoup de monde le connaissent juste beaucoup plus tôt que lui, et c'était plus difficile à gérer avec l'âge. Peu importe, il était là maintenant, et il était en compagnie d'une jeune femme incroyablement belle, alors ce n'était vraiment pas le moment de penser à son ex. Ils devaient tous les deux penser à autre chose, mais Bryan lui répondit tout de même.

- Ouh non, c'est déjà bien assez difficile à deux, alors à trois...

Heureusement, ils passèrent vite à autre chose: Bryan n'avait pas envie de s'attarder sur sa propre vie amoureuse, car il en avait un peu honte, il n'y avait pas grand chose à raconter,à part quelques flirts et coups d'un soir à l'autre bout de la planète qu'il avait vite fait de laisser derrière lui. Ils arrivaient maintenant juste devant le garage, et Serena était en train de se recoiffer de façon tout à fait adorable, tout en lui demandant s'il n'avait rien contre les décapotables. Pour être honnête, il n'avait quasiment jamais vu de décapotable ailleurs que dans une vitrine et de loin, alors en conduire une... il espérait être à la hauteur, ou que Serena soit une très bonne conductrice.

- Eh bien allons y pour une voiture qui décoiffe, mais avec moi au volant je ne suis pas sur qu'elle décoiffe tant que ça !

Non, il ne voulait pas dire qu'il était extrêmement prudent, mais plutôt qu'il aurait tellement peur de se planter qu'il risquait de finir par le faire. Mais bon, il pouvait toujours essayer, après tout, il était là pour ça, suivre son instinct ! Il fit mine de se recoiffer aussi et prit un air déterminé qui dura une demi seconde, avant qu'il ne croise le regard de Serena et qu'il ne se mette à rire. Il s'éclaircit ensuite la gorge et tenta de reprendre son sérieux. Après tout, il avait fait des études de marketting, il savait très bien comment avoir l'air sérieux, et surtout, comment négocier. Mais là c'était différent: ce n'était pas du travail, et il avait juste envie de s'amuser. Il tendit son bras à Serena et prit l'air du "bon mari de base", ce qui répondait à la question qu'elle venait de poser: pour quoi allaient ils se faire passer? Il prit une voix faussement bourgeoise et la toisa du coin de l'oeil en disant bien fort:

- Eh bien Darling, allons t'acheter ton cadeau d'anniversaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Mar 8 Juin - 19:54

    Je souris suite à sa remarque. Ainsi ce n’était donc pas un fou des voitures ni de la vitesse. Cela m’amusait. A vrai dire je devais avouer qu’il était de la bonne compagnie. On ne pouvait rêver d’une compagnie plus divertissante que la sienne.

    -Oh, tant mieux. Car ca m’aurait fortement déplu de devoir retourner chez mon coiffeur Jean-Louis.

    J’avais dit cela sur un ton à la fois hautain et capricieux. J’étais une très bonne comédienne, mais fallait avouer que quand on est encerclé d’un monde telle que la Jet Set de New York, on connaît toutes les petites caprices des filles. Sans parler que ma meilleure amie en faisait partie et d’un côté j’avais certain de ces traits également. Je souris en voyant qu’il proposait son bras. Et j’avais beaucoup du mal à ne pas partir dans un fou rire en entendant le ton qu’il avait prit ainsi que ses paroles. Mon tour de jouer, et je n’allais pas vraiment avoir du mal à jouer le rôle qu’on m’avait attribué. J’avais trop l’habitude d’obtenir ce que je voulais, encore un des caractéristiques de ma meilleure amie qui avait déteint sur moi. Ou alors peut-être est-ce que c’était un des traits que j’avais reçu de ma mère ?

    -Oh, je n’arrive vraiment pas à croire que je peux choisir une voiture. Et ca comme cadeau d’anniversaire. J’ai trop la chance de t’avoir ! Je suis la femme la plus heureuse au monde !

    Je lui souris et alors qu’on commencait à marcher et à admirer certaines voitures, un des vendeurs venaient vers nous. Nous offrant un des plus beaux sourires. Je laissais Bryan prendre le relai de cette conversation. De toute façon, c’était l’homme qui était censé en savoir plus. Sans parler que c’était lui qui payait. Je tournais mon regard vers les voitures et lâchait doucement le bras de Bryan, m’aventurant vers les voitures. Je m’arrêtais à une une Nissan 350Z. Cabriolet… Bien evidament.


    -Mon Petit sucre? Viens voir ca. Elle est vraiment splendide celle-ci ! Tu ne trouves pas.

    J’avais vraiment eu du mal à trouver un surnom à lui donner, et j’avais vraiment du mal à tenir debout et à ne pas me plier en deux tellement que j’étais morte de rire. Ca fut en tournant autour de la voiture, que j’arrivais à ne pas rigoler. Je croisa un court instant le regard de Bryan et lui sourit, avant de me mettre à ses côtés et de poser ma main sur son bras.

    -Tu la trouves comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Jeu 10 Juin - 3:03

Il n'avait pas pu s'empêcher de pouffer de rire lorsqu'elle l'avait appelé "Mon petit sucre". Il avait toujours trouvé les surnoms ridicules, ou du moins les surnoms clichés qu'on entendait tout le temps. Il aimait bien en trouver pour les autre, quelque chose de plus personnel, unique. Il savait bien qu'ils étaient en train de s'inventer des personnages et qu'elle ne l'appelait pas comme ça, et justement, ça le faisait bien rire qu'elle utilise ces mots là. Ils allaient vraiment passer pour le cliché du couple bourgeois, et c'était pas plus mal. Il entra donc dans la boutique et un vendeur se rua sur eux en voyant Serena. Puis, sûrement plus pas politesse, il se tourna vers Bryan. Oui, c'était un peu déplacé de reluquer la "femme" du client. Le vendeur sortit donc son bla bla habituel sur la qualité des voitures ici et le choix extraordinaire qu'ils avaient fait en venant ici, puis, pendant que Serena s'approchait des voitures qui étaient soigneusement garées les unes à côté des autres. Le vendeur se raccrocha donc à Bryan qui était visiblement le seul à faire encore semblant d'écouter son baratin, et il lui demanda ce qu'il recherchait. Bryan prit son air le plus sérieux, le plus riche et le plus hautain possible, et il répondit d'un ton vraiment sortit tout droit d'un film des années 50:

- Quelque chose de cher...de fort, et de féminin, quelque chose qui reflète la beauté, la perfection...En disant ça, il s'était retourné pour désigner Serena d'un geste de tête, et en se retournant, en la voyant regarder les voitures, et avait reposé ses yeux sur elle juste sur le mot "perfection". Et il s'était dit qu'effectivement, elle était parfaite, et même à la base si il avait juste dit ça pour rire et avoir l'air d'un mec qui ne se prenait pas pour de la merde. Du coup, il en était presque resté sans voix. Mon dieu qu'elle était parfaite. Il allait continuer à baratiner le vendeur, mais heureusement, Serena avait trouvé ce qu'elle voulait. Il se retourna donc à nouveau vers elle, et vers un superbe Cabriolet. La marque? Il n'en savait rien, mais il trouvait juste ça vraiment classe, comme dans les films. Il se voyait effectivement mal acheter ça, parce que ça aurait vraiment eu l'air du type qui fait sa crise de la quarantaine, mais aussi parce que tout le monde allait voir qu'il avait quand même pas mal d'argent, et qu'il ne voulait pas du tout que les gens deviennent ses "amis" par rapport à ça. Mais ils n'avaient pas prévu de l'acheter, juste de faire un tour avec. Il s'approcha de la voiture, suivit de très très près par le vendeur, et passa sa main dessus en regardant Serena, il fit mine d'inspecter l'intérieur, alors qu'il n'y connaissait rien du tout, reposa son regard sur Serena, faisant mine de réfléchir quelques secondes:

- Elle est parfaite ma douceur vanillée...

Il se tourna vers le vendeur et s'approcha de lui, mettant son bras autour de son épaule pour une discussion "entre hommes", au bout de quelques secondes, Bryan sortit sa carte bleu et la tendit au vendeur. Il lui avait proposé de vérifier qu'il avait bien l'argent sur son compte, et de lui laisser ses papiers avec un chèque de caution s'il le voulait, le temps qu'ils aillent faire un petit tour. Le vendeur partit en courant avec les papiers et fonça dans son bureau vérifier tout ça. En attendant, Bryan se retourna vers Serena qui était en train d'attendre tranquillement à côté de la voiture. Il lui dit en souriant:

- Mon petit sucre? Pas mal, je crois que même ma grand-mère ne m'a jamais appelé comme ça !

Oui, c'était un peu bizarre de parler de sa grand-mère a une inconnue. Elle allait sûrement se demander pourquoi il n'avait pas parlé de sa mère, ou peut-être pas. Il s'assit contre la voiture, à côté d'elle, et regarda le vendeur s'agiter dans son bureau à travers la grande vitre du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Jeu 10 Juin - 9:28

    Le petit sucre s’approchait de moi, me donnant à son tour un petit surnom qui me fit sourire doucement. Vraiment difficile pour moi de ne pas m’étouffer de rire, mais je me tenais correcte du moins aussi correcte que je pouvais. Le vendeur finit par partir dans son bureau et Bryan en profitait pour me complimenter sur le surnom. Je ria doucement, mettant ma main devant mes lèvres avant de lui dire.

    - Je suis désolée, c’est la seule chose qui m’est venu en tête. Aucune idée d’où ca venait. Mais ma douceur vanillée n’est pas mal non plus !

    Je lui souris puis posa mon regard un court instant sur le vendeur. Je me demandais bien ce qu’il devait penser. Il semblait vraiment marcher dans le piège. Oh Serena, vous êtes méchant, faire croire qu’il veut vraiment acheter cette voiture. Puis mon regard se retournait vers Bryan.

    -J’arrive pas à me décider. Tu es ou bien un très bon acteur, ou alors ce rôle te va à la perfection.

    Lorsque le vendeur revenait avec les clés, je fis un signe de tête dans la direction de Bryan. Pas question que je conduise ca. Avec l’excitation je risquais encore faire une bêtise, même si je mourrais d’envie.

    -Honneur aux hommes. Je suis beaucoup trop excité par l’idée de mon cadeau d’anniversaire.

    Je souris en direction de Bryan, un sourire que le vendeur devait surement capté pour quelque chose d’amoureux. Mais peu importe ce que les autres pensent non ? Bryan finit par prendre les clés et le vendeur m’ouvrit la porte côté passagère. Le remerciant d’un petit signe de tête, je m’installais sur le siège. Regardant Bryan et me demandait comment il allait s’en sortir, lui qui n’avait plus roulé depuis trois ans. Ca allait être bête si il n’arrivait pas à la sortir convenablement d’ici. Quoi que… Ca risque d’être marrant. Et au pire je pouvais toujours lui venir en aide en lui disant qu’avoir un chauffeur n’était pas qu’une bonne chose. Je le regardais, un petit sourire sur les lèvres.

    -Tu me montres ce qu’elle vaut, mon petit sucre ?

    Je n’avais pas su m’empêcher. C’était trop fort. Ca m’amusait de trop ces petits surnoms. Je mit ma ceinture, car après tout je ne connaissais pas du tout la conduite de Bryan. Il avait beau dire ne pas être un fou du volant, il m’avait quand même dit ne plus avoir roulé depuis plus de trois ans. Alors prudence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Jeu 10 Juin - 12:46

Honneur aux hommes? Bon, Bryan prit les clés au vendeur et s'installa au volant de la voiture qui lui paraissait dans un sens vraiment immense, et dans l'autre vraiment agréable. Il mit ses deux mains sur le volant le temps que Serena passe du côté passager, et prit une grande respiration discrète. Techniquement, ça n'allait pas être plus difficile que de conduire n'importe quelle autre voiture, il devait juste y avoir la puissance en plus, chose qu'il n'avait jamais connu. Et il devait bien avouer que cela était assez excitant effectivement, d'être au volant d'un aussi gros "calibre". Il ne risquait pas de devenir un fou de voitures non, il aimait trop bien la simplicité et trouvait tout ça bien trop tape à l'oeil. Mais il allait bien s'amuser à conduire ça. Il se demandait ce qui se passerait s'il croisait des gens qu'il connaissait en sortant de la ville: ils allaient en faire une de ces têtes ! Ils ne croiraient sûrement même pas que c'est lui de toute façon. Il regarda Serena et lui fit un grand sourire une fois qu'elle était bien installée. Les sièges étaient un peu bas mais bon, c'était plutôt drôle de se sentir tout petit dans une si grosse voiture! Il boucla sa ceinture à son tour, mis les clés sur le côté et la tourna. Effectivement, le bruit du moteur était assez impressionnant, il se tourna vers Serena discrètement et lui murmura un : Wow. Puis il fit un signe amical au vendeur et recula un peu la voiture pour la sortir du magasin sans heurter les autres. Bon, à priori, ce n'était pas trop difficile. Quelques secondes plus tard, ils étaient sortis, et tout allait toujours bien. Bryan se dirigea vers la sortie de la ville, ne voulant pas déranger les gens dans la rue principale. Après tout, s'ils devaient aller vite, autant aller sur des grandes routes droites et isolées ! Il roulait pour l'instant à une vitesse normale le temps de s'habituer à cette conduite, et le temps que le vendeur soit hors de vue. Bryan, tout en conduisant, chercha comment allumer la radio, et trouva rapidement, mais c'était de la musique classique, il coupa donc ça immédiatement. Il n'avait rien contre le classique mais bon, ça ne collait pas vraiment au moment:

- Ouh là bon on va oublier la musique...

La radio dans le coin n'était pas vraiment mieux et il le savait, il remit ses deux mains sur le volant et alla un peu plus vite dans une superbe bruit de moteur. Il avait l'impression d'être James Bond, littéralement. Cliché? Oui, mais agréable. Si Serena avait pu s'imaginer un dixième de ce qu'il se passait dans sa tête à ce moment là, elle l'aurait sûrement prit pour un gros gamin qui avait vu trop de films lorsqu'il était jeune. Il essayait que ça ne se voit pas trop alors qu'il s'amusait comme un fou. Il la regarda, et elle aussi semblait s'amuser:

- Bon... prête à voir si ce genre de voiture est à la hauteur de sa réputation?

Il ne comptait pas la pousser au maximum, il n'avait pas envie de se tuer, et encore moins de tuer Serena. Il comptait juste aller à une vitesse dont personne n'avait l'habitude sur une telle route, et puis ils verraient bien la sensation que ça allait faire. Il savait très bien ou il allait, il comptait amener Serena en haut d'une jolie colline juste à la sortie de la ville, avec une très jolie vue, qui était digne d'une mini mini mini version de Los Angeles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Ven 11 Juin - 22:45

    Bryan finit par démarrer la voiture et un petit sourire s’affichait sur mes lèvres. Regardant la route, je me demandais ou est-ce qu’il m’emmenait. Combien de temps est-ce qu’il pouvait garder la voiture ? Une demi-heure ? Une heure ? Je ne savais pas ce qu’il avait bien pu demander au vendeur. Et à vrai dire est-ce cela avait de l’importance ? Non pas vraiment, bien sure je tenais quand même à retourner chez moi, mais je devais avouer que j’étais excité de me retrouver dans une si belle voiture, l’air qui me caressait le visage, mes cheveux qui bougeaient au fil du vent. Bryan mettait un court moment la radio mais en entendant la musique qui passait, il la coupa très très vite et je ria de bon cœur. Lorsqu’il me demandait si j’étais prête, je lui offrais un de mes plus beaux sourires. Oh oui, j’étais prête. Il pouvait augmenter la vitesse. D’ailleurs je mis mes mains sur le tableau de bord, me cramponnait les mains, pour augmenter le geste que je faisais. Bien sure ce n’était que pour plaisanter. Je n’avais pas réellement peur… du moins pas vraiment.

    - Oui. Vas-y. Montre moi ca.

    On quittait très vite le centre de la ville et je contemplais le paysage. C’était complètement différent de New York. Tout à coup je me demandais ou il m’emmenait. On quittait la ville. Me redressant un peu plus sur mon siège, je tournais mon regard vers lui. Le regard d’un air remplit d’inquiétude.

    - Tu ne compte pas me tuer, j’espère ?

    Je ne pouvais pas garder longtemps mon sérieux. Je ne pensais pas qu’il allait me tuer. A vrai dire je n’étais pas le style de fille à m’inquiéter beaucoup. L’impulsivité et la prudence n’allaient pas main dans la main. Je me rendais compte qu’il ne m’avait même pas demandé ou il devait me déposer. Mais cela ne pressait pas.

    - On va ou ?

    Je le regardais. Je commençais à me rendre compte que j’étais vraiment monté dans une voiture avec un inconnu. Qu’on s’était fait passer pour un couple marier et qu’on était entrain de rouler avec une voiture hors prix.

    - Rassure-moi, on ne fait rien d’illégal là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Badgley
Bryan
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/05/2010
Métier : Responsable Achats et Production
Multicompte : Anton Clarke-JOnes

My Life
Age du Personnage: 26
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Sam 12 Juin - 18:04

Bryan appuya doucement sur l'accélérateur et compris pour la première fois le plaisir et l'exaltation qu'on pouvait ressentir lorsqu'on roulait rapidement. Il n'avait jamais été très friand des sensations fortes, du moins pas ce style là, mais c'était quelque chose de nouveau qu'il ne regretterait pas d'avoir testé. Il ne deviendrait pas non plus un de ces maniaques de la vitesse qui passent leur vie à s'amouracher de leur voiture, non, aucun risque. C'était une seule fois qu'il ferait ça. Son coeur se serra agréablement alors qu'ils roulaient de plus en plus vite, puis il ralenti un peu: il n'avait pas non plus envie de se faire arrêter, et encore moins envie de risquer un accident. Il n'avait pas envie de mettre la vie de qui que ce soit en danger pour une bête histoire d'adrénaline, et puis rouler en décapotable était déjà assez agréable pour lui. Non, il ne comptait pas tuer Serena, il s'en serait voulu à vie. Il ralentit donc pas mal pour continuer la route, a force de rouler vite, ils arrivaient bientôt à destination, et Bryan prit les quelques virages qui amenaient en haut de la colline. C'était un joli endroit que beaucoup de monde connaissait, car c'était là qu'il y avait la plus jolie vue de la ville. Non, ils ne faisaient rien d'illégal, ce n'était pas son genre du tout, il tenait à sa liberté et avait passé sa crise d'adolescence depuis bien longtemps. Il n'avait jamais rien fait pour essayer de se distinguer, et n'avait rien d'un "rebel" au sens propre. Il était en marge sur beaucoup de choses, mais n'aimait pas se mettre en danger inutilement. Même si parfois, être trop spontané le mettait dans de drôles de situations il évitait toujours les ennuis, et c'était tant mieux. Serena lui demandait où ils allaient, et elle devait vraiment se demander pourquoi il l'emmenait dans un coin paumé...

- Non on ne fait rien d'illégal, et on va juste en haut de cette colline lui dit-il tout en regardant la route. Il jeta ensuite un coup d'oeil à côté, et réalisa qu'il aurait très bien pu être un fou furieux. Il ne voulait pas lui faire peur, ni qu'elle se demande ou il pouvait bien l'emmener. Après tout, elle ne le connaissait pas, et même si elle n'avait rien à craindre et que Bryan était sans doute le type le plus gentil de la planète, au fond, elle n'en savait rien. Alors, pour la rassurer un peu et garder l'atmosphère détendue et drôle qui était jusqu'à présent de mise, Bryan rajouta en plaisantant:

- Ne t'inquiète pas, je ne suis pas un tueur en série, je le jure !.

Bon évidemment, c'était facile de dire ça, elle n'en savait toujours rien. Mais elle verrait bien qu'elle n'avait rien à craindre, et il suffisait qu'elle demande à rentrer pour qu'il la raccompagne sans problèmes. Ils arrivaient justement en haut de la colline, et Bryan se gara à quelques mètres du bord. Déjà, on voyait la vue sur la ville, qui semblait vraiment minuscule vue d'en haut. Il fit un sourire à Serena, et sortit de la voiture. Il fit le tour en trottinant pour lui ouvrir la portière en lui disant:

- Il faut que tu voies ça au moins une fois, c'est LA chose à voir lorsqu'on habite ici. Et je te ramène après si tu veux, promis.

Il ouvrit donc la portière à Serena pour qu'elle vienne voir la jolie vue et , lorsqu'elle sortie, ils se retrouvèrent face à face l'espace d'un instant, et leur regards se croisèrent. Le coeur de Bryan se serra d'un coup et, un peu gêné et de peur que cela ne se voit trop qu'elle le troublait profondément, il fit quelques pas vers le bord de la colline pour lui montrer ou elle devait regarder: - C'est encore plus joli la nuit mais bon.... Sa grand-mère adorait cet endroit, elle l'emmenait souvent là pour fêter son anniversaire, et lui racontait des histoires sur ses parents, lui donnait des conseils sur la vie. C'était leur petit rituel, et il n'avait pas mis les pieds là haut depuis qu'elle était décédée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Wilson
Sunshining Girl

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2010
Localisation : Where my heart take me to
Citation : Ne me torture pas je suis déjà a l'agonie.
Métier : Historienne d'Art

My Life
Age du Personnage: 27 ans
Santé:
100/100  (100/100)
Mes Relations:

MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   Sam 12 Juin - 21:08

    Je portais mon regard vers la colline après ses paroles. Qu’est-ce qu’il voulait donc faire sur une colline ? Qu’est-ce qu’on pouvait bien voir sur une colline ? Pas un tueur en série ? Elle tournait son regard amusé vers lui.

    -D’accord tu n’es pas en tueur en série. Mais tu n’as pas répondu à ma question. Pas besoin d’être un tueur en série pour tuer quelqu’un !

    Je lui souris. Honnêtement je ne pensais pas qu’il était capable de tuer quelqu’un. Mais les apparences sont bien trompeuses. Et pourtant je ne m’inquiétais pas. C’était comme ci je l’avais toujours connu. Etrange…. Mais je n’y portais pas plus d’importance. Arrivé sur la colline, il gara la voiture et m’ouvrait la portière, tout en me disant que c’était la chose à voir quand on habitais ici. Je souris.

    -Tu veux dire que c’est LA seule chose à voir ici ?

    Et oui, je ne faisais que le taquiner. Quoi que ca pouvait bien être la vérité. On se trouvait dans une petite ville, alors il ne devait pas y avoir beaucoup de choses à voir ou à visiter. Pendant un très court instant nos regards se croisèrent. Mais très vite, Bryan se retournait et s’approchait plus du bord de la colline. Etrange… Il semblait que dans l’espace d’une seconde j’aurais cru que.. Ah mais je me faisais surement des idées. Je m’approchais de lui et suivait son regard vers la vue qu’il voulait me montrer. Mon souffle se coupa en voyant la petite ville de Green Hill au loin. Ne trouvant toujours rien à dire, je finis par m’asseoir doucement, tout en gardant mes yeux rivés sur le paysage. Ce n’est qu’après quelques longues minutes que je finis enfin par ouvrir la bouche.

    -C’est…

    Bon d’accord… J’arrivais pas à trouver les mots. Du moins pas des mots assez fort pour dire ce que cette vue représentait. La nature qui nous entourait était si calme, le paysage était magnifique et la vue.. A couper le souffle. J’arrivais néanmoins à terminer ma phrase

    -C’est magnifique.. Franchement…Comment tu as trouvé ca ?

    Je finis par tourner mon regard vers lui. C’est vrai que la vue était resplendissante. Qui aurait cru qu’une aussi petite ville, une ville que j’avais commencé à détester parce qu’il semblait me maudire, pouvait être pourtant si magnifique vu de haut et de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bad bad day.... [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bad bad day.... [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bring Me to Life :: || Green Hill || :: Quartier Est :: Hellish Place-
Sauter vers: